Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 23

 

 

29 mars 1988

 

- Jésus, ô Jésus, que doit-on répondre aux ecclésiastiques qui se moquent du mot "apparition" ! Nous 1 sommes impuissantes et ignorantes face à des affirmations du genre : "des apparitions ? recherchez la Vérité, mais pas dans les apparitions !" Cela a été dit par un prêtre catholique à mon amie Béatrice. Elle n'a rien trouvé à répondre et je n'aurais pas pu faire mieux qu'elle. Seigneur, nous sommes impuissantes !

- Ma fleur, Je t'assure que Je suis la Vérité et que Ma Parole 2 est la Vérité, mais beaucoup des Miens ont oublié Mes Paroles. Le coeur endurci, ils cherchent dans les ténèbres. Il est écrit 3 que Je répandrai Mon Esprit sur toute l'humanité et qu'à nouveau, Mes enfants prophétiseront ; que Je donnerai des songes et des visions à beaucoup ; que J'en donnerai même aux moindres d'entre eux ; que Je vous donnerai l'espérance et que Je vous encouragerai en montrant des prodiges dans les Cieux et sur la terre.

Ce sont Mes Signes d'aujourd'hui ! 4 J'ai dit que de la bouche des petits enfants, vous entendrez la Vérité ! A ceux qui condamnent Mes Oeuvres Divines d'aujourd'hui, Je vous dis ceci : " Votre apostasie vous condamne ! Vous tous qui ne croyez pas et qui avez fait de Mon Jardin un désert, venez à Moi et repentez-vous ! " 5

Viens, Mon Enfant ; Je t'aime ; aie Ma Paix, nourris-toi de Moi, accroche-toi à Moi ; Je suis à ton côté.

- Je T'aime Seigneur ; loué soit le Seigneur !

- Efforce-toi de garder Mes Enseignements et de Les suivre. Moi le Seigneur, Je t'aime, Je suis Présent partout où tu es, aussi, souris-Moi quand tu Me regardes !... Bienheureux les simples de coeur car le Royaume des Cieux est à eux. La Justice prévaudra et Ma Maison sera rénovée avec Simplicité, enveloppée d'Intégrité. Permets-Moi, Mon enfant, d'imprimer sur toi Mes Paroles Divines ; Je ne te ferai pas défaut. Repose-toi dans Mon Coeur et que ton Seigneur Se repose dans le tien.

- Jésus, donne-moi la force, la foi et l'amour pour faire Ta Volonté. Enseigne-moi à T'obéir et à m'humilier, enseigne-moi à pardonner à mes oppresseurs et à réparer le mal par le bien.

- Je t'apprends, Vassula. Oui, 6 souris-Moi, crois en Ma Présence, sois-Moi fidèle, sois Mon reflet.

(A la fin de cette page de mon cahier, je me suis levée, pensant que la dictée du jour était terminée, mais quelques minutes plus tard, j'ai ressenti l'impulsion particulière que j'ai habituellement lorsque je suis appelée ou qu'un appel va venir.

Jésus était dans une grande angoisse ; j'ai commencé à ressentir en moi la souffrance de Dieu ; je savais que ce que je ressentais venait de Lui car cela a parcouru mon corps ; j'ai entendu Son cri d'agonie se répercuter en moi ; j'ai donc accouru, voyant à peine à travers les larmes qui me remplissaient les yeux. Jésus souffrait ; cela Lui faisait mal de dire et d'écrire cela.)

- Oui Vassula, Mon Corps Me fait mal ; juste au milieu de Mon Coeur est fiché le Fer de la Lance.

- Où, Seigneur ?

- Dans le Sanctuaire même et dans les profondeurs de Ma Fondation ; Mon Sacré Coeur saigne. Dans Mon agonie Je cherchais à les avertir. Lève-toi, Ma fille ! Ecclesia a besoin de toi. Ma Maison gît dans les ténèbres par l'apostasie et l'iniquité et, à cause de leurs péchés, Mon troupeau a été dispersé.

Comme Je crie du haut de Ma Croix. Ah ! Pierre 7, Je viens à toi parce que Je sais que tu M'es resté fidèle. O Pierre 8 ! Regarde Mon Coeur... entends Mes cris, âme bien-aimée. Moi le Seigneur, Je ne trouve pas d'amour, pas de sainteté en ces Caïns. Ils sont nombreux, ils ont fait de Ma Maison une désolation. De quoi Mes Agneaux vont-ils se nourrir puisque leurs mains sont vides ? Ils n'ont rien à leur offrir puisqu'ils ont fait un désert de Ma Fondation.

Prie, Pierre, et Je t'élèverai afin que tes yeux voient ce désert d'en haut et Je te ferai pénétrer dans la Plaie de Mon Coeur, Je te ferai voir le Fer de la Lance. Ton coeur criera de douleur lorsque tu le verras. Pierre, Je te donnerai la force et le courage dont tu auras besoin, afin que tu puisses l'extirper.

(Jésus était en grande agonie)

 

(plus tard)

- Vassula, Mon angoisse pour les âmes qui marchent dans les ténèbres, pour les âmes pleines de taches, blesse Mon Coeur. Ma Vassula, Je suis derrière sa porte et Je frappe mais elle refuse d'ouvrir. Ses occupations journalières ne laissent pas de place pour son Sauveur. Son âme s'enfonce dans de plus profondes ténèbres. Bien que Je lui aie donné la grâce de l'intelligence et de la perception, elle n'est pas encline à changer tant qu'elle refuse de Me laisser entrer. Je ne réclame rien. Je ne demande qu'un peu de reconnaissance, un peu d'amour, vois-tu, Vassula ?

(Jésus était triste.)

- La créer fut un plaisir pour Moi, mais comment saurait-elle tout cela puisqu'elle Me rejette ?

Oui, Vassula, aime-Moi ; Ma Vassula, tu Me consoles ; répare pour ceux qui n'ont pas d'amour pour Moi.

(Jésus a écrit cela au sujet d'une personne de notre famille qui est venue passer quelques jours avec nous. Quand elle a entendu parler de ces Messages, elle m'a demandé de les lui montrer. Elle a lu quelques passages d'un cahier, puis, en baillant, l'a mis de côté en disant : " Peut être que lorsque j'aurai atteint l'âge de la retraite, je m'occuperai des rosiers du jardin et de ma vie spirituelle, mais pas maintenant ". Elle a demandé à être présente pendant que j'écrivais, pour observer ce phénomène et satisfaire ainsi sa curiosité, mais j'ai refusé. Personne ne doit m'observer en ces moments, à moins que Dieu le permette. Cela est arrivé en deux occasions : une fois dans un cas particulier, une autre fois au Centre charismatique catholique de Dacca. C'est quelque chose de saint que la simple curiosité ne doit pas profaner !)

 

 

30 mars 1988

 

(Aujourd'hui Satan était acharné et redoublait d'efforts pour me convaincre que tous ces messages ne valent rien et que je ferais mieux d'abandonner mes rencontres avec Dieu. J'avais besoin d'être rassurée car ma faiblesse me déprime quand je réalise combien je suis fragile face au doute. J'avais également peur que Dieu Se lasse et perde patience avec moi.)

- Fleur, n'aie pas peur de Moi, Je ne te ferai aucun mal ni ne te désavouerai ; Je ne t'ai pas élevée à Moi pour maintenant te repousser loin de Moi, ni pour manifester de la colère ou de la rudesse à ton égard. Je t'ai formée avec tendresse et amour, Je t'ai conduite avec amour, Je t'ai nourrie avec amour, J'ai travaillé avec toi avec tendresse. N'aie pas peur de Moi ; viens, apprends que Je suis doux et tendre. Paix à ton âme. Je t'aime !

- Seigneur, je Te remercie de Ta patience et de venir à mon secours. Je Te bénis, Seigneur.

 

 

31 mars 1988

 

- Vassula, ne doute jamais que c'est Moi le Seigneur. N'aie pas peur. C'est Moi Jésus.

(J'étais prise de panique, craignant que tout cela ne vienne peut-être pas de Dieu... mais alors, comment tout cela a-t-il été écrit ? J'étais troublée.)

- Vassula, c'est Moi Jésus, ton Sauveur, qui t'ai sauvée et ressuscitée d'entre les morts. Viens, n'aie pas peur...

Je désire promouvoir Mon Eglise. L'hérésie s'y est infiltrée, brouillant ainsi la Vérité et créant des divisions parmi vous, vous écartant de la Vérité. Mon Eglise a besoin de vivification. Priez pour ces prêtres, évêques et cardinaux qui n'ont rien à offrir à Mes agneaux, car c'est le résultat de leur digression. Ils ont été et sont encore inactifs, ne recherchant jamais Mes intérêts mais les leurs. A l'intérieur d'eux-mêmes, ils ont fait un désert et ils le savent. Aucun agneau n'est attiré par le désert. Naturellement, les brebis errent et s'égarent lorsqu'elles n'ont pas de berger pour les garder, les aimer, les protéger et les nourrir.

J'ai révélé au monde beaucoup de prodiges depuis le Commencement des Temps. Bien-aimée, puisque le monde rejette Mes Oeuvres divines, vous retirant toute espérance et Me mettant ainsi à l'écart, Ma colère brûle contre ces bergers. Le temps est proche où Je leur révélerai Ma Gloire et cela sera montré par un Signe, un Signe grandiose pour qu'ils puissent comprendre combien ils étaient dans l'erreur. Ce Signe vous sera donné pour que beaucoup puissent croire. Priez, car le temps est proche, priez pour le Grand Retour de la Paix et de l'Amour.

 

 

5 avril 1988

 

(Notre Sainte Mère :)

- Gloire à Dieu. Veux-tu travailler avec Jésus ?

- Oui, Sainte Marie. Enseigne-moi, s'il Te plaît, à Lui obéir, en augmentant ma foi, mon amour et mon espérance.

- Je le ferai. Efforce-toi d'être docile, Mon enfant ; aie Ma Paix ; la Sagesse t'enseignera ; remets tout en Ses Mains ; Il ne t'abandonnera pas. Voici Jésus.

(Jésus Se tenait à ma gauche et m'a montré Ses Pieds liés aux miens.)

- Rappelle-toi que ces liens sont pour l'Eternité ; Je suis toujours à ton côté. Viens, prie pour la Rédemption des âmes. Je désire que tu médites sur Ma Passion. J'ai été crucifié cette semaine. Ne doute jamais. Ma Myrrhe, embellis Mon Eglise ; ne laisse personne te dérober le don que Je t'ai accordé. Je ne laisserai jamais ta lampe sans huile, Je remplirai toujours ta lampe.

Ecclesia a besoin de toi. Ma Maison, aujourd'hui, est en ruine.

Vassula ! Vous devez rebâtir cette Ancienne Fondation qui est Mienne, en rénovant Ses murs ; vous devez rénover Mon Sanctuaire. Je suis le Seigneur et, avec Ma Force, vous rebâtirez ces anciennes ruines et vous embellirez Mon Ancienne Fondation. Rénovez Ses murs, et J'appellerai tous les morts à nouveau à la vie. Je réveillerai ces cadavres, les ressuscitant à la vie. Ce sera le Grand Retour, le Grand Retour à la Vie.

Car Ma radieuse rosée t'embellira, Création ! J'étendrai Mon Royaume et tout le Ciel se réjouira ! Vous avez négligé Mon Jardin, mais Moi le Seigneur, qui suis Son Gardien, Je vous aime à la folie et Je ne peux supporter de voir les épines et les ronces étouffer le peu de fleurs qui Me reste. Le temps est venu de mettre de l'ordre en extirpant ces épines et ces ronces pour permettre à Mes bourgeons d'éclore et d'embellir Mon Jardin.

LA JUSTICE prévaudra. Moi le Seigneur, Je leur permettrai de faire la Paix avec Moi. Ceux qui sont sincères retourneront à Moi en se repentant. Vous tous qui Me cherchez et qui vous languissez de connaître Mes Voies d'Intégrité, venez et vous entendrez Mes cris de Ma Croix. J'ai besoin d'Amour, d'Amour, d'Amour. Ouvrez vos coeurs et Je vous guérirai et Je vous consolerai, Création.

Pierre ! Assemble, Pierre, toutes les nations. Attire-les dans Mon Coeur. J'appelle de Ma Croix. Nourris toutes Mes brebis, Pierre. A nouveau, Je te demande, Pierre : M'aimes-tu plus que M'aiment ces autres ? Si tu M'aimes davantage, ne laisse pas les Caïns te convaincre, demeure inébranlable. Ils vont te demander des lois qui semblent justes, de traiter chaque âme comme il leur plaît, ces lois-mêmes qui viennent des hommes. Ne les laisse pas te persuader ; rappelle-toi comme Je suis, Moi le Seigneur ; Je suis Doux et Humble. Sois Mon reflet.

S'ils se languissent de Me voir venir près d'eux, alors pourquoi n'entendent-ils pas Ma Voix ? Je suis à leur porte-même, frappant. Pourquoi refusent-ils d'entendre ? S'ils se languissent de Moi mais ne M'entendent pas, c'est à cause de leur apostasie qui est devenue aussi épaisse que le limon. Je suis ici maintenant, attendant qu'ils ouvrent leur coeur, mais ils Me poussent de côté, M'oppressant. Elevez vos yeux et vous verrez votre Sauveur. Reconnaissez-Moi ! Ne piétinez pas Mes Oeuvres Providentielles, n'offrant aucune Paix à Mes enfants, ce qui fait qu'aucun d'eux ne vous suit dans vos propres traditions. Donnez-leur Ma Paix. Ne soyez pas surpris des faibles instruments que J'utilise pour Me manifester à travers eux. Je suis Dieu et Je choisis qui il Me plaît.

Ma fille, compte sur Moi, aie confiance en Moi. Nous ?

- Oui, Seigneur.

- Viens.

 

 

7 avril 1988

Jeudi Saint, dans l'Eglise orthodoxe grecque

 

- Jésus ?

- Je suis. Aie Ma Paix, Vassula. Réalise que Je ne t'ai pas amenée jusqu'ici, te formant, pour maintenant t'abandonner.

Je vous aime tous, c'est Moi le Seigneur qui cherche à guérir les âmes et à les racheter.

O Ame 11 ! Oui, c'est Moi ton Sauveur qui suis venu à toi pour te guérir, âme bien-aimée, c'est Moi le Seigneur qui suis venu frapper à ta porte. O âme si chère ! Je t'ai amenée à Moi ; Je suis maintenant en train de te nourrir 12. Viens ! Approche-Moi ; Je t'embellirai et te purifierai, Je guérirai toutes tes blessures et Je te restaurerai, Mon enfant. C'est Moi qui suis venu à toi ; J'ai cherché ton âme. Viens et Je te consolerai. Viens te reposer en Moi, âme. Viens à Moi Me manger, viens Me boire. Entends l'appel de ton Rédempteur et ton âme vivra. Je t'aime, âme bien-aimée. Mon Sang a été versé en Rivières pour toi, pour ton salut. Ame ? Viens partager Mon manteau ; Je t'abriterai, Je serai ton Refuge ; Je suis Jésus, et Jésus signifie Sauveur.

(Dans ce message, Jésus S'adresse à quiconque le lit ; ce n'est pas par hasard que vous soyez en train de lire Son Message de Paix et d'Amour ; c'est Lui Jésus qui vous a cherché, est venu à vous et vous a donné à lire ce message.)

- Agrandis Mon Royaume en distribuant Mon Message comme tu le fais. C'est Moi qui établirai Mes Oeuvres, étendant Mon Royaume. Rappelle-toi que J'atteins toujours Mes buts. Souris à ton Sauveur. Bénis-Moi.

(Je me suis tournée vers Jésus et je L'ai béni.)

- Je Te bénis, Jésus Christ, je Te bénis.

- Je te bénis également. Ce soir, synchronise-toi avec Moi. J'ai été abandonné par Mes frères et trahi par l'un d'eux. Partage Mes angoisses de Gethsémani. Ne M'abandonne pas.

- Je ne T'abandonnerai pas, Seigneur.

- Garde-Moi toujours Présent dans ton esprit, console-Moi de cette manière, montre-Moi que tu ne M'abandonneras pas, Vassula ; partage Mon agonie, partage Ma Coupe, sois avec Moi jusqu'à la fin. Vis Ma Passion, glorifie-Moi ! Reste près de Moi.

- Oui, Jésus, je vais rester.

(Jésus semble revivre Sa Passion.)

- O Vassula ! Entre dans Mon Sacré Coeur, entre dans Ses profondeurs. Là, tu trouveras la Paix. Moi le Seigneur, J'y ai gardé une place pour toi. Tu M'appartiens et Je t'appartiens. L'Amour te guidera.

- Seigneur, je T'ai donné mon coeur ; Tu peux en faire ce qu'il Te plaira.

- Alors, aie confiance en Moi, prends Ma Main ; Je ne t'abandonnerai jamais !

- Conduis-moi, Seigneur, car Tu es mon Guide et mon Dieu.

- Viens, ne M'oublie pas. Bénis Béatrice ; Moi le Seigneur, Je la bénis. Nous ?

- Oui, Seigneur, ensemble pour l'éternité.

(Mercredi, lorsque je suis allée à l'église, le prêtre a béni chacun de nous avec de l'huile mêlée de myrrhe ; chaque fidèle pouvait emporter avec lui un morceau de coton imbibé de cette myrrhe bénite.

Aujourd'hui, mon amie Béatrice m'a rejoint chez moi avant d'aller ensemble à l'église. Par une locution intérieure, Jésus m'a demandé de bénir Béatrice avec le mélange d'huile et de myrrhe que j'avais ramené mercredi. On bénit de la façon suivante : on trace le signe de croix sur le front, la joue gauche, la joue droite, le menton, les paumes ainsi que le dos des mains. En me donnant l'onction, le prêtre avait prononcé les paroles liturgiques de guérison du corps et de l'âme. Jésus m'a fait comprendre qu'Il prononcerait Lui-Même ces paroles lorsque je donnerais l'onction à Béatrice.

Plus tard, dans l'église, par moments j'étais distraite, parce que je ne comprends presque pas le grec classique ; il m'était donc difficile d'empêcher mon esprit de vagabonder durant ces trois heures de liturgie, mais Jésus a fait en sorte que cela n'arrive pas ; chaque fois que mon esprit s'égarait, Jésus disait : "sois près de Moi" ou "reste près de Moi". Je crois qu'Il me l'a dit plus de vingt fois.)

 

 

8 avril 1988 - Vendredi Saint

 

(Je cherchais dans la Bible le passage cité par Jésus au début de Son message du 29 mars 1988 : " ... Mes enfants prophétiseront ". Je l'ai trouvé dans les Actes des Apôtres (Ac 2. 17-21) ; mais je savais qu'il se trouve également ailleurs dans la Bible car une fois, Jésus m'avait montré ce passage. Après avoir demandé à Jésus de me le montrer de nouveau, j'ai cherché, mais sans résultat ; j'avais l'impression de chercher une aiguille dans une meule de foin ; j'ai pensé que Jésus ne m'avait peut-être pas entendue, alors j'ai répété plus fort : " O Jésus, Tu ne m'as peut-être pas entendue, alors je dois parler à haute voix ! " Avant même d'avoir fini ma phrase, j'ai découvert que je me trouvais à la bonne page et que le passage que je cherchais était précisément sous mon nez. Il s'agit de Joël 3.1-2).

- Jésus ?

- Je suis. Pourquoi as-tu douté ? Ah !... Tout ce que Je demande de toi est l'amour. Aime-Moi et Ma soif est étanchée ! Aime-Moi et Mes Plaies sont apaisées ! Aime-Moi et Mon Esprit exultera en toi ! Aime-Moi et tu vaincras Mes ennemis ! Mon Esprit est sur toi, Mon enfant. Nous ?

- Oui, Seigneur. Oui, Sainte Marie, nous, pour toujours et à jamais.

 

 

9 avril 1988, Samedi Saint

 

- Je t'aime. Tu es maintenant unie à Moi et chaque pas que tu fais, Je le bénis, Mon enfant. Je suis la Ressource de ta vie, Je suis la Résurrection.

- Seigneur, bien que ce Message ait converti beaucoup de laïcs — lesquels s'en réjouissent —, [...] je suis triste que, bien que nous ayons envoyé des copies du Message à au moins trente-trois théologiens et membres du clergé, deux seulement aient répondu : l'un disant qu'il ne se sentait pas obligé de donner son opinion, l'autre pour dire qu'il était débordé et qu'il n'avait pas le temps. Seigneur, je suis triste !

- Ma Vassula, qu'il en soit ainsi.

[...]

- Laisse-Moi la liberté d'agir à Ma façon. Un jour, J'établirai Mes Oeuvres que Je t'ai données. Toi, Mon enfant, tu porteras ce nom sur toi : "Victime de l'Amour". Je ne t'abandonnerai jamais, ni ne te ferai défaut. Chaque Parole sera écrite des milliers de fois jusqu'à la Fin des Temps. Entre toi et Moi, J'ai établi des Liens Eternels. Ces Liens sont une Alliance d'Amour entre nous. Ces Liens portent Mon Nom et sont pour toujours et pour toute l'Eternité. Moi le Seigneur, Je vous aime tous et c'est à cause de ceux qui cherchent la Vérité que Je viens leur montrer à nouveau ce qu'est réellement la Vérité et ce qu'Elle signifie, puisqu'ils L'ont oubliée. Je Suis la Vérité et la Vérité est Amour, Amour Insondable, Amour Sublime, Amour Eternel. Mon livre est un Livre d'Amour.

Mon épouse, viens et aime-Moi ; Je suis glorifié par ton amour. Comprends maintenant pourquoi Je suis descendu à travers toi, Mon enfant. Ce n'est pas simplement pour manifester en toi Mon Amour et pour toi seule, mais pour toute 13 Ma Création ! Je viens leur rappeler combien Je les aime. Mon Coeur Se déchire et Se lacère de voir un si grand nombre de Mes créatures céder à Satan !

Combien Je souffre de voir sur le chemin de la perdition tant de Mes âmes sacerdotales ! Je Suis le Verbe, le Saint des Saints, le Dieu Eternel, l'Emmanuel, et votre Sauveur que vous avez transpercé il y a de nombreuses années et que vous n'avez jamais cessé de transpercer de part en part. Pourquoi ? Quelle différence y a-t-il entre maintenant et les jours d'antan, lorsque J'étais en chair et cloué sur la Croix ? Je suis continuellement transpercé par votre bigoterie, votre arrogance, votre apostasie et votre refus d'entendre. Vous n'avez pas cessé de demeurer léthargiques envers Mes Signes, Mes Miracles, Mes Oeuvres Divines. Aujourd'hui, comme hier, vous vous moquez de Moi. Je suis raillé par vous ; vous à qui J'ai confié des millions d'âmes, vous Me recrucifiez, vous Me clouez à nouveau sur le Bois par votre apathie.

O vous tous dont le coeur reste stérile, dont le coeur s'est transformé en granit, permettrez-vous jamais à vos coeurs d'être touchés par Moi, adoucis et ouverts ? Cesserez-vous un jour de Me transpercer ? 14 Ma Bouche est plus sèche que du parchemin par soif d'amour ; Mes Yeux Se sont lassés de vous voir déverser vos paroles sur Mon Autel. Vous M'offrez vos prières, mais avant de M'atteindre, elles s'évaporent dans l'air comme de la brume. Je détourne Mes Yeux de vous car Je sais ce qui se cache dans les profondeurs de votre coeur. J'étouffe !... Je suffoque ! devoir regarder Ma semence remplie de paroles mortes, devoir vous regarder venir à Moi sans aucune crainte et piétiner si ouvertement Nos Divins Coeurs 15 ! si manifestement ! Comment, dès lors, pouvez-vous attendre de Mes agneaux qu'ils aient confiance en vous ?

Ah ! Vassula, Mon Coeur saigne abondamment. Pénètre dans Mon Coeur et sens les Plaies de ton Dieu.

-  J É S U S  ! ! !
Mon coeur crie de douleur
de Te sentir dans cet état.
O mon Dieu Bien-Aimé !
Qu'ont-ils fait ?...
Que sont-ils en train de faire ?

- Révèle Mes Oeuvres d'Amour, révèle-Les à toute l'humanité, même à ceux qui te traiteront de folle, Mon enfant. A la fin, ils verront Ma Gloire.

(Je suis brisée, le Seigneur le sait ; j'ai déjà été traitée de folle, accusée d'imposture, d'être possédée, d'être l'Antéchrist, d'être une malade mentale ; j'ai été mortifiée, car les gens ne cachent même pas leurs sentiments lorsqu'ils veulent vous blesser. Supporterai-je de continuer dans ces conditions ? Je suis faible... mon âme est lasse... de plus, mes deux témoins n'ont ni autorité ni pouvoir ; ils parcourent le même chemin que moi ; on ne les croit pas et ils sont ignorés, méprisés et rejetés ; nous buvons tous à la même Coupe amère, la partageant avec Jésus.)

- Vassula, Je te précède. C'est Moi votre Dieu qui à la fin vous montrerai à tous 16 Ma Gloire.

Oui ! J'ai trouvé les moindres de toute Ma Création, Je vous ai choisis pour que tout le monde puisse voir que toute l'Autorité descend directement de Moi et de Moi seul... et non de vous ! Vassula, Je suis le Gardien de ce Jardin, et nul ne retarde la croissance des grands arbres, si ce n'est Moi, qui permets aux petits de croître. Ma Parole va descendre sur toi, création, comme un Coup de Tonnerre ! Malheur aux infidèles ! Vassula, garde-Moi dans ton coeur, aie Notre Paix.

 

 

11 avril 1988

 

- Seigneur, ne me repousse pas,
bien qu'à Tes Yeux, je sois la dernière ;
aie pitié de moi et nourris-moi ;
si Tu le veux, Seigneur,
donne-moi même les miettes qui restent ;

Sainte Marie, ne me méprise pas,
s'il Te plaît, aie pitié,
et que le Seigneur
me jette quelques miettes qui restent ;
s'il Vous plaît, gardez-moi en vie !

Amen.

- Viens, aie Mon Pain ; Je ne te repousserai pas ! De Ma Propre Main, Je te nourrirai. Je t'embellirai, Vassula, fais Mes délices en Me louant !

- Loué soit le Seigneur !

- Viens, écris, écris : Caïn n'exécutera pas son plan et, cette fois, il ne se débarrassera pas de son frère ; Je l'en empêcherai, Je le surprendrai. Il est loin de se douter que Je M'apprête à entrer dans sa chambre comme entre un voleur, pour déjouer son plan, le laissant nu ; et Caïn restera nu jusqu'à ce qu'il vienne à Moi en se repentant. Prie pour cette heure, heure où s'élèveront les plaintes et les supplications et les peurs. Cela sera une heure de Justice.

Sois bénie Mon enfant, Moi ton Père Saint, Je t'aime. Je Suis la Sainte Trinité, tu as bien discerné ! Ecris-le.

(Pendant que Jésus disait "Moi ton Père Saint", j'ai discerné un "triple" Jésus, trois Jésus superposés, comme sur certaines images en relief, l'un semblant sortir de l'autre, tous trois pareils.)

- Je suis la Sainte Trinité, Tous en Un 17. Je t'aime. Viens enfant, Je t'initierai à des mystères profonds, tous pour Ma Gloire. Prends Ma Main, Je suis Celui qui t'a créée. Nous ?

- Oui, Seigneur !

 

 

12 avril 1988

bande vocale du texte ci-dessous

(Depuis hier, profitant de moments de faiblesse, Satan m'a attaquée, laissant mon âme agitée. Immédiatement, j'ai senti Jésus resserrer nos liens, qui ressemblent tout-à-fait à des cordes très douces ; j'ai nettement senti tout Son bras, puisque les liens étaient resserrés ; j'avais un peu l'impression que nous étions comme des frères siamois ; Il S'est penché en avant et m'a regardée avec sollicitude ; je me suis sentie consolée.)

- Je suis près de toi ; viens, Je te bénis. Je t'aime, Ma Vassula. Mes Yeux ne te quittent jamais ; spécialement en ces moments de faiblesse, Je resserre nos liens. Réfléchis, Je t'ai guérie pour que le monde puisse voir que Je suis toujours parmi vous. 18 Vassula, Je t'ai guérie pour t'utiliser, te lançant hors de Mes Bras, oui, hors de Mes Bras, dans le monde, comme Mon filet. Ma fille, permets-Moi de t'utiliser de cette manière ; de temps en temps, Je ramène Mon Filet et Je Me réjouis d'y trouver quelques prises. Oui, recherche Mes intérêts et tu comprendras.

Je sais combien il est dur de vivre dans le monde, car tu n'appartiens plus au monde. Je t'ai fait connaître tes origines et à Qui tu appartenais depuis le tout début, mais le malin t'avait trompée durant tout ce temps. Tu M'appartenais, tu viens de Moi, tu es Mienne, comme Abel qui était Ma semence. T'ayant dans le monde, le monde ne te reconnaît pas comme des siennes et, à cause de cela, ils essaieront de te prendre au piège. Je t'ai parmi la méchanceté, où ils essaieront de te détruire ; ils te mépriseront et essaieront de te décourager. Je t'ai révélé toutes ces choses afin qu'avant l'heure, tu sois préparée, et pour que tu sois capable d'endurer toutes les épreuves, toutes les épreuves qui sont devant toi. Je t'ai montré ta croix, mais Je suis avec toi et Je la partage avec toi. Tu n'es pas seule, Je suis près de toi et en Moi tu trouveras ton repos. Courage, Ma fille, appuie-toi sur Moi lorsque tu es lasse et Je te donnerai du repos, Je te consolerai. Viens, souris-Moi ; n'oublie pas ce que Je t'ai enseigné. Ne doute jamais de Ma Présence. Etends Mon Royaume, Ma fille. Je vous aime tous. 

  Ι Χ Θ Υ Σ         

- Loué soit le Seigneur. Gloire à Dieu !

 

 

14 avril 1988

 

(Comme toujours, pour commencer, j'ai prié les trois prières qui m'ont été données. Dans la prière de confiance au Sacré Coeur, nous sommes invités à formuler notre intention particulière. Comme je le fais souvent, j'ai dit à Jésus : "Choisis pour moi". C'est Sainte Marie qui m'a répondu :)

- Ma fille bien-aimée, aie Ma Paix. Demande et cela te sera donné.

- Sainte Marie, je laisse le Seigneur choisir dans mon coeur.

- Fleur, Nous sommes avec toi ; souviens-toi de ce que Je t'ai dit : J'accomplirai des prodiges devant beaucoup.
[...] Cette Révélation enflammera d'amour les coeurs de Nos enfants. Demande et cela te sera donné.

- O Seigneur !
Je demande seulement
ce qui Te rendra le plus de gloire ;
décide pour moi.
Amen.

 

(Notre Sainte Mère :)

- Vassula, puisque tu donnes cette liberté au Seigneur, sache qu'Il est content de toi ; tu ne peux pas avoir un meilleur guide. La Sagesse t'enseignera. Sois docile et laisse tout entre Ses Mains ; cela fait plaisir au Seigneur, appuie-toi entièrement sur Dieu. Je t'aime, sois bénie.

- Je Te bénis Sainte Mère.

- Nous ?

- Oui, nous.

 

 

18 avril 1988

bande vocale du texte ci-dessous

- Je suis. La Paix soit avec toi, âme. Moissonne ce que Je t'ai donné. Apprends à Mes enfants, apprends-leur à cesser de se rebeller contre Moi, apprends-leur à s'aimer les uns les autres. Prie pour la rédemption des âmes, prie pour le Conseil Oecuménique des Eglises, prie pour le Grand Retour. Votre ère est morte. Prie pour le renouveau de votre ère, pour sa renaissance, pour une Ere Nouvelle. Prie pour ce que Mon bien-aimé Johannes 19 a commencé sous l'inspiration de Mon Saint Esprit. Mon Ecclesia sera une, rénovée par Moi, ramenant beaucoup d'âmes dans Mes Bras.

Mes brebis se sont toutes égarées. Satan a fait retomber parmi vous sa colère, vous divisant, vous dispersant, répandant la discorde et la confusion...

20 Pierre ! O Pierre ! Reconnais la Fin des Temps.

21 Comment se fait-il que la plupart d'entre vous ne puissiez discerner les Temps ? — enténébrés par Satan, sous ses ailes. Satan vous a écartés  24 de la Vérité !

25 Prends Ma Main, Pierre, et Je te guiderai. Entends Mon cri ; assemble tes Frères de l'Est 26, appelle-les à Me rencontrer sous Mon toit. Assemble tes Frères de l'Est dans Ma Fondation, appelle-les à Moi. Comme Je désire cette Unité ! Pierre ? Pierre, si tu M'écoutes, Je convoquerai toutes les nations sous Mon toit, Je les sanctifierai, les renouvelant toutes. Des cieux, Je déverserai Ma rosée de Droiture comme la pluie et Mon Jardin sera embelli. De Mes Réserves, Je remplirai vos réserves. Ecoute Ma Voix, Pierre. Mon Royaume est à tes portes mêmes.

27 Mon Royaume est parmi vous ; comment se fait-il que vous ne Le reconnaissiez pas ?

Pierre, tu savais que tout royaume divisé contre lui-même est voué à l'effondrement. Ma Maison a été divisée et aujourd'hui Elle est en ruine. Fais-leur connaître Mon Plan de Salut, Mon bien-aimé. Pierre, libère Mes enfants.

 

La Paix soit avec vous tous.

- Jésus, mon Dieu, est-ce le Patriarche orthodoxe, que Tu appelles ? Est-ce lui que Tu désires, Seigneur ?

- Oui, Mon Plan est d'unir toutes les nations, d'Est en Ouest, du Nord au Sud, et de les amener toutes ensemble sous Ma Lumière, sous Mes Ailes, toutes unies en un seul troupeau, sous Ma Protection, par un Seul Vigilant Berger. Je vous ai promis de ne jamais vous abandonner, et de venir à vous dans les temps de détresse.

Fleur, Je tiens cette promesse, Je vous aime tous et J'attends patiemment que vos coeurs s'ouvrent et M'étreignent. N'endurcissez pas vos coeurs comme au temps de la Rébellion. Ouvrez vos coeurs ; Je suis à vos portes mêmes ! La Sagesse va vous instruire. Ayez Ma Paix.

- Gloire à Dieu ! Loué soit le Seigneur ! Que Ton Règne vienne.

- Je te nourrirai, Ma Vassula. Nous ?

- Pour toujours...

- ... et à jamais.

 

 

19 avril 1988

 

- Père, puissions-nous être unis
par une seule Foi et un seul Baptême
sous Ton Saint Nom.
Puissions-nous n'être qu'un en Toi,
comme Toi Jésus Tu ne fais qu'Un avec notre Père.
Garde-nous en Ton Nom, le Nom que Tu nous as donné.
Amen.

- Vois, quelle sera Ma joie lorsque vous vous rassemblerez autour d'Un seul Autel et qu'autour de ce même Autel, vous Me louerez, reconnaissant vos erreurs, vous repentant de votre rébellion, vous souvenant de Mon Amour pour vous, et vous aimant les uns les autres comme Moi Je vous aime. Enfants, soyez parfaits !

 

 

20 avril 1988

 

- Seigneur, ma soeur a demandé s'il est possible que Tu bénisses son crucifix d'un baiser comme Tu as béni le mien.

- Aie Ma Paix ; Je t'aime. Je veux que tu Me discernes pleinement. Discerne-Moi. Oui, Je suis assis près de toi. Maintenant que tu sais où Je suis, porte à Mes Lèvres la médaille et les crucifix que Yannula t'a donnés ; Je vais les bénir d'un baiser. Vas-y, J'attends ; oui. 28

Vassula, ne doute pas. Ecris ; Je te dis ceci : Quiconque désire que Je bénisse ses crucifix et ses médailles, Moi le Seigneur, Je le ferai volontiers.

Viens, ne doute pas.

- O Seigneur, aide-moi à comprendre tout cela !

- Crois seulement, sois simple, sois comme un enfant ; Je t'aime.

 

(Plus tard.)

- Vassula, Je peux fleurir Mon Jardin entièrement par Moi-Même ; oui, Je peux renouveler Mon Eglise entièrement par Moi-Même ; Je Me suffis à Moi-Même, Je suis Omnipotent. Tout ce que Je demande de toi, c'est de l'amour. Aime-Moi et permets-Moi de partager ces choses avec toi.

- O Seigneur, je T'aime infiniment.

- Fleur, n'as-tu pas compris ? N'as-tu pas observé ? Viens, Je vais te dire : depuis le Commencement des Temps, Je Me suis montré à de nombreux endroits, à différents peuples, à différentes époques. Vassula, comment se fait-il que votre ère ne puisse plus observer Mes Signes ? Ai-Je jamais dit que Je cesserai de Me révéler, de révéler Mes Signes ? Votre ère est morte et c'est par leur propre main qu'ils se sont détruits... Je suis le Seigneur des Seigneurs, le Dieu Vivant. Comment se fait-il que vous Me vouliez silencieux ? Comment se fait-il que vous Me vouliez mort ?

Vassula, Je t'ai montré et Je te montre ce qu'est devenue Ma Création. Comprends qu'en étant liée à Moi, tu es entraînée avec Moi. Je t'entraîne avec Moi en traversant ce désert, Je te montre et J'attire ton attention sur tout ce qui fut, ce qui a été et ce qui reste. Je taille ces ronces et Je coupe ces épines afin qu'elles ne te fassent pas de mal, car si elles te touchaient, elles te transperceraient, te déchirant, Mon enfant, te mettant en lambeaux. Je suis avec toi, t'ouvrant et te libérant le passage. Je t'aime infiniment et Je ne veux pas que sur notre chemin ces épines te saisissent et te transpercent, te blessant à mort ! Je sais combien leur simple approche de toi suffit à te laisser dans une angoisse totale. Je vois tout cela, Ma Vassula, et Mon Coeur en est profondément blessé. Mais, bien-aimée, tous ces sacrifices ne sont pas en vain. Ah ! comme J'aime ton âme.

Qui Me cherche Me TROUVERA ; frappez et J'OUVRIRAI la porte.

Viens. Je te rappellerai Ma Présence.

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Mon amie Béatrice et moi.

 2. La Bible.

 3. Joël 3. 1-3 ; Ac 2. 17-19.

 4. Jésus était très en colère ; Il criait ! Je L'imagine lorsqu'Il a chassé les marchands du temple.

 5. Jésus était très fâché ; Il criait de plus en plus fort.

 6. Je Lui avais souri.

 7. Le pape Jean-Paul II. Jésus a accentué le nom de Pierre en une longue plainte.

 8. Jésus gémissait d'une déchirante douleur.

 9. De voir Jésus si triste, cela me fit pleurer.

 11. Ici, Jésus S'adresse directement au lecteur, à quiconque lit le présent message.

 12. "Nourrir" signifie faire comprendre, assimiler et vivre les désirs du Seigneur.

 13. Jésus a longuement accentué le mot "toute".

 14. La Voix de Jésus s'est faite triste et implorante.

 15. Les Coeurs de Jésus et de Marie.

 17. En anglais " all in One ", Unique, indivisible, d'une seule essence, d'une seule substance (ndt).

 18. Le ton de Jésus s'est fait triste.

 19. Le pape Jean XXIII.

 20. Jésus tourne alors Son regard vers le Pape Jean-Paul II.

 21. Jésus S'adresse à nouveau au monde.

 22. Après un moment de silence, à nouveau, Jésus S'adresse au Pape.

 24. En anglais : "has digressed you from the Truth" ; littéralement : "vous a fait faire digression de la Vérité".

 25. A nouveau, Jésus Se tourne vers le Pape.

 26. En anglais : "your Eastern brothers".

 27. Jésus interpelle à nouveau le monde.

 28. L'un après l'autre, j'ai présenté les objets à Jésus, les portant à Ses Lèvres ; Il a baisé et béni chaque objet.