Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu".
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés.
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu

ç           tlig-ch@tlig.org

 

 

CAHIER 64

 

 

17 décembre 1992

 

- Seigneur, Père et Educateur de ma vie, Toi qui as discipliné mon coeur, Toi qui as ravi mon âme d'un seul de Tes regards, ne me cache pas Ta Sainte Face, reviens, que je puisse Te contempler ; ô Jésus, viens ! viens à nous, là où même la lumière est comme la nuit la plus profonde !

- Voici ton Roi...

Avec Moi, prie le Père :

Père,
je me consacre corps et âme
à Ton service
afin que Tes Yeux et Ton Coeur
ne me quittent jamais ;
installe en moi Ton Trône Royal
et donne-moi Tes ordres ;
fais-moi progresser en pureté de coeur,
pour accomplir
tout ce que Tu m'as donné.
Amen.

Ma fille, avec toi, Je vais achever ce périple ; n'aie pas peur ; pour ta part, si tu marches avec Moi à Mon rythme, tu ne manqueras de rien. Si tu te détournes de Moi, Je doublerai tes croix pour te sauver... 1

Quiconque revient à Moi, Je ne M'en détournerai pas. Ecoute Mes Battements de Coeur afin que leur son t'épargne toute pensée de rébellion. Moi, Jésus, Je te bénis.

I C Q U S

 

 

21 décembre 1992

 

- Fille de Mon Sacré Coeur, Je voudrais que tu écrives. Ecoute Ma Voix du ciel :

Mes Paroles de Réconciliation, de Paix et d'Unité n'ont été ni entendues, ni respectées ; J'ai parlé une fois et Je ne répéterai pas. Je n'ajouterai rien de nouveau.

- Seigneur, ce n'est apparemment pas facile 2.

- Je veux que, cette fois en janvier 3, ta voix retentisse comme le Tonnerre ! Je veux que ta voix retentisse plus fort que jamais ! Tu parleras en Mon Nom. Que le monde entier écoute :

Les jours sont maintenant comptés ; il ne reste plus beaucoup de temps et la grâce qui a enveloppé l'humanité va prendre fin abruptement et tout ce qu'il y a de plus soudainement...

Cela arrivera afin que le monde réalise combien étaient grandes Ma Miséricorde et Ma Bonté qui ont coulé d'en-haut année après année.

... Dis à ceux qui oeuvrent pour l'Unité de lever les yeux vers le ciel. Voient-ils comme il est loin de la terre ? Aussi loin que sont leurs coeurs les uns des autres.

Voilà à quel point ils sont éloignés les uns des autres.

Quand donc passeront-ils un décret, par un vote unanime, pour célébrer la fête de Pâques tous à la même date 4 ?

Je suis fatigué d'entendre leur noble langage ; peut-être est-il convenable et éloquent pour eux, mais pour Moi, il sonne comme un coup de gong, parce qu'il est vide de la vacuité-même. Je suis venu leur parler, d'abord par souci, ensuite par pitié, mais à ce jour, nul n'a encore abaissé sa voix pour entendre Ma Voix. Malheur à vous, vous qui dites être à Mon Service alors que vous empêchez Mon Royaume de trouver l'unité et la stabilité ! Mais ce n'est pas vous qui réunirez Mon Royaume... car vous ne comprenez rien et jamais vous ne comprendrez...

Si vous, malgré Mes appels célestes, vous n'avez pas sondé les profondeurs de Mon Coeur, comment voudriez-vous résoudre les débats de Ma Pensée, comment pouvez-vous sonder les Richesses de Mon Sacré Coeur ?

Je n'ai pas parlé en paraboles, pas plus que Je n'ai parlé en énigmes ; J'ai utilisé des termes clairs pour vous parler ; J'ai réprimandé les officiels et Je les ai réunis ensemble pour leur parler 5 mais ont-ils observé les instigations de Mon Coeur ? Leur rôle était de faire un appel officiel. J'ai réprimandé les autorités 6 ; Je n'étais pas venu ce jour-là les attaquer, mais leur offrir de l'huile pour remplir leurs lampes, de crainte qu'encore plus de tort soit fait à Mon Eglise. Combien d'entre-eux ont-ils tendu leurs mains vers le ciel en M'appelant ? Réalisent-ils que, par deux fois 7, Mon Sang est répandu comme de l'eau ?

Puissent Mes gémissements atteindre cette fois leurs oreilles...

Ce que Ma Main droite a planté a été coupé en deux, puis en trois, puis haché ; où est la vigne que J'avais plantée entière ?...

Il y avait une fois une vigne ; chaque saison, J'attendais qu'elle donne son raisin. Elle a couvert les vallées, les montagnes et s'est étendue jusqu'au-delà des mers, parce qu'elle avait pris racine dans Ma Propriété, dans Mon propre Patrimoine. J'avais étendu ses sarments pour qu'ils atteignent les quatre coins de la terre et qu'ils remplissent le monde entier de leur fruit. Mais au lieu de la garder, ils l'ont négligée, permettant aux épines et aux ronces de se multiplier tout autour, étouffant branche après branche, grappe après grappe. Cette plante choisie qu'avait plantée Ma Main droite a maintenant été rasée jusqu'au sol et la beauté, la gloire et les fruits qu'elle donnait sont maintenant tombés comme des fruits pourris.

Inutile alors de se gonfler d'orgueil ; et cessez d'avoir le regard fier, pour le cas où, vos erreurs se multipliant, vos actes vous retomberaient sur la tête.

Je suis venu remplir d'huile votre lampe ; allumez votre lampe et utilisez-la maintenant afin que vous voyiez où vous allez.

Celui qui cette fois négligera d'allumer sa lampe et de l'utiliser, elle lui sera retirée et elle sera donnée à quelqu'un d'autre.

Qu'ils prient en disant ces mots :

O Seigneur, notre Berger,
Toi qui Te tiens parmi nous,
place Ton Trône Royal
au milieu de Ta vigne
et donne-nous Tes ordres ;
ô Seigneur Saint de toute sainteté,
purifie-nous
afin que nous préservions l'intégrité
de Ta Maison et de Ta Vigne ;
interviens amoureusement
et protège ce que Ta Main droite a cultivé ;
nous T'avons fait défaut
mais nous savons,
nous croyons
et nous sommes confiants
que Tu ouvriras toutes grandes Tes Ecluses
pour que le Fleuve de Vie
irrigue Ta Vigne
et qu'à nouveau pousseront d'elle
des sarments qui porteront fruit
et deviendront une vigne royale,
plus royale que jamais auparavant
parce que Ton Saint Esprit,
Lui qui donne la Vie,
la couvrira de Son ombre.
Amen.

... et toi, Ma Vassula, tes souffrances t'enseigneront à être patiente. N'as-tu pas entendu que la patience apporte la persévérance et que la persévérance apporte l'espérance ? Et cette espérance, sur cette espérance s'élèvera Mon Royaume. Que maintenant chaque partie de vous-mêmes Me glorifie. Mon Saint Esprit t'a marquée de Mon Sceau, aussi, n'aie pas peur.

Pasteurs, prêtres, prédicateurs, évêques et cardinaux reconnaîtront l'Appel du Berger et Je renouvellerai leur raison afin que leur ancien moi soit réprimé et qu'ils réalisent pleinement que Je suis sur le Chemin de Mon Retour pour transfigurer Ma création tout entière dans la bonté et la sainteté de la

VERITE.

Viens, Ma fille, Ma précieuse ; Je Suis est avec toi.

 

 

6 janvier 1993

 

- Jésus ? Bien-Aimé du Père, les contrées de mon pays 8 sont ravagées 9. Elles sont maintenant devenues le repaire des lézards et des araignées. N'y serais-Tu donc plus ? N'es-Tu plus dans cette nation ? Pourquoi ne fait-elle aucun progrès ? Pourquoi les laisses-Tu loin derrière Toi ? La mort a rampé sous leurs portes... Fils du Dieu Tout-Puissant, quand manifesteras-Tu Ta Sainteté en cette nation ?

... Vassilia mou, yiati kles ? 10

- Je pleure sur son orgueil excessif... Comment dois-Je traiter leur orgueil excessif ? Ils n'écoutent pas Mon Esprit et suivent la voix de leurs propres coeurs orgueilleux.

- En vérité, Seigneur de toute Sainteté, ne fais-je pas de mon mieux pour Te servir, N'intercédé-je pas pour l'Unité ? Puis-je, de mes mains nues, plier 11 le fer ? Ton Feu peut cependant le faire. La Richesse et les Trésors de Ton Sacré Coeur peuvent le faire.

- Alors, il Me faudra exiger plus de toi... Il Me faudra exiger plus de toi. Tout ce que tu Me donnes servira à vous lier tous ensemble dans l'amour et à éclairer vos coeurs afin que votre esprit puisse s'ouvrir à Mon Esprit qui vous enseigne les profondeurs de votre Père du Ciel, et les joyaux cachés de la Sagesse.

- La pauvreté est à Tes Pieds pour Te servir, Toi le Tout-Puissant.

- Oui ! Aie confiance en Moi. Je te soutiendrai toujours, aussi n'aie pas peur.

... Regarde-Moi... Mon palais est plus desséché que le parchemin et le Père ne supportera pas plus longtemps de voir cela. Le monde L'offense Lui et Son Royaume tout entier. Le monde est devenu si méchant, et Mon Bras ne peut plus longtemps empêcher Son Bras de s'abattre sur vous.

... 12 Le fer peut être fondu, aussi, ne perds pas courage... N'oublie pas que Je t'ai postée avec une épée dans la main pour briller comme l'éclair. Quant aux orgueilleux, ces Nouvelles que Je t'ai données à porter, déplaisent puissamment à leur coeur ; Elles troublent leur esprit et font trembler leurs genoux. Et ta nation, Je la fondrai comme on fond le fer : par le Feu... Et ils progresseront dans la sainteté.

 

(Message du Sacré Coeur pour une âme :)

- Une Chose 13 qui a existé ne meurt jamais. La Chose qui ravive la ferveur et apporte une vie visible dans Mon Eglise ne s'éteindra jamais. De tes propres yeux, tu es témoin du renouveau de Mon Sacré Coeur et de Celui dont tu dis : " je Le connais et je L'aime". Ce qui aujourd'hui doit être accompli ne va pas sans souffrances ni sacrifices. Je maintiendrai vivante la dévotion à Mon Sacré Coeur ainsi que tout ce que J'ai enseigné à son sujet. C'est Ma promesse. Il t'a été donné d'être témoin du renouveau de Mon Sacré Coeur afin que tu puisses donner ton témoignage. Etre le sacrifice de Celui qui enlève vos péchés est un privilège. J'accepte le témoignage que tu Me donnes en Mon Esprit. Ainsi, ce que tu vois de tes propres yeux est l'accomplissement de vos temps.

 

 

Los Angeles, Californie, 17 janvier 1993
veille de la semaine de l'Unité

 

- Seigneur, je prie comme Tu as prié : puissions-nous tous être un, comme le Père est en Toi et Toi en Lui, afin que le reste du monde croie que c'est le Père qui T'a envoyé. Pour cela, je prie également pour les brebis qui ne sont pas de Ton Bercail, afin qu'elles aussi écoutent Ta Voix. Je prie pour les Musulmans, les Israélites et tous les autres, afin qu'ils parviennent désormais à T'aimer. Amen.

- Je t'ai entendue, Je t'ai entendue, Mon amie. A la fin, tous M'adoreront.

I C Q U S

 

 

Sacramento, Californie, 18 janvier 1993

 

Aujourd'hui, c'est le premier jour de la semaine de l'Unité et c'est aussi mon anniversaire. Jadis, c'était aussi la solennité de la Chaire de Saint Pierre. Aujourd'hui, j'ai été invitée par le très-saint évêque Mgr Francis A. Quinn à parler dans la cathédrale du Saint-Sacrement. L'après-midi, juste avant ma réunion, les gens qui m'ont invitée m'ont offert un cadeau. Lorsque je l'ai vu, j'ai senti qu'il venait de Jésus car le 21 octobre 1992, Il m'avait dit :

... réjouis-toi et exulte car à ton tour, Je te passerai Ma Coupe... J'entends amener nation après nation à vivre sous Mon Ombre et à croire que le Père M'a envoyé. Oui, le Jour viendra où tous les dirigeants de la terre, les gouverneurs et les chefs, les gens riches et les hommes d'influence, la population tout entière, Me reconnaîtront comme le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et de partout, les hommes élèveront leurs mains avec respect, en prière et en adoration, tous d'une seule voix et d'un seul coeur. "

Et voilà ce qu'ils m'ont offert : un calice plaqué or, gravé de ces mots :

Qu'ils soient tous un
- Fête de l'Unité des chrétiens -
18 janvier 1993

Puis, après mon discours dans la cathédrale, les deux évêques présents ont concélébré la Messe, utilisant mon calice pour y consacrer le Précieux Sang de Jésus. La Messe était chantée par la chorale de la cathédrale. Tout était très majestueux.

Lorsque je donnais ma conférence dans la cathédrale et que je regardais les foules qui s'y étaient entassées, estimées à mille huit cent personnes, je ressentis de la tristesse. J'étais envoyée par le Seigneur pour faire un discours sur l'Unité et ceux qui étaient là étaient presque exclusivement des Catholiques romains.

Il y avait même des Musulmans et des Israélites dans la cathédrale...

" ... mais des hommes de mon peuple 14 aucun n'était avec moi. "

Mais le Seigneur avait gardé pour plus tard son cadeau-surprise. Juste avant la Messe arrive un prêtre Orthodoxe avec son assistant. Après la Messe, il a demandé à me parler. Nous nous sommes rencontrés à la sacristie et j'ai compris ce que le Seigneur m'avait dit : " la Russie sera le pays qui Me glorifiera le plus ". C'était un prêtre Orthodoxe russe... Dans les ténèbres de notre division, va briller une petite lueur d'espoir d'Unité. Cette petite lueur d'espoir est la Russie. L'Unité se fera par la Russie et elle glorifiera Dieu ! J'ai dit au prêtre russe qu'il était mon cadeau d'anniversaire de Jésus. C'était le père Vassili 15.

Un autre signe que l'Unité se fera par la Russie est que, lorsque j'ai demandé au Seigneur de choisir une prière d'introduction, Il a choisi la prière d'un prêtre russe, le père Serge Boulgakov. Le Seigneur m'avait demandé d'ouvrir un livre au hasard, ce que j'avais fait et la première chose sur laquelle j'étais tombée était cette prière, que j'ai reproduite le 29 décembre 1989. La voici à nouveau :

" O Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur,
Tu nous as promis d'habiter toujours avec nous.

Tu as vraiment appelé tous les Chrétiens
à s'approcher et à partager Ton Corps et Ton Sang.

Mais notre péché nous a divisés
et il n'est plus en notre pouvoir
de partager ensemble Ta Sainte Eucharistie.

Nous confessons que c'est notre péché
et nous T'en prions,
pardonne-nous et aide-nous à emprunter
les voies de la réconciliation selon Ta Volonté.

Embrase nos coeurs par le feu du Saint Esprit,
accorde-nous l'Esprit de Sagesse et de Foi,
d'Audace et de Patience, d'Humilité et de Fermeté,
d'Amour et de Repentir, par les prières
de la Très Sainte Mère de Dieu et de tous les Saints.

Amen. "

 

 

2 février 1993

 

(J'ai appelé le Seigneur mais je ne L'entendais pas. Cela m'a attristée. Soudain le silence a été rompu par le bruit de Son Pas 16, et c'est pour me réprimander qu'Il m'a parlé.)

- Mon Esprit est sur toi. Jour et nuit, Je t'ai attendue 17 ! Respecte Mes règles. Pourquoi as-tu repoussé nos rencontres ? Et maintenant, bien que cela n'ait duré que quelques minutes, tu dis : " combien cela va-t-il durer 18 ? ", alors que Moi Je t'ai attendue durant plusieurs jours ! Jusqu'à quand devrais-Je te supporter ? Tu dis que ta joie consiste à être près de Moi. Tu es misérable pour de bon ! Petite créature chétive, n'oublie pas Qui te maintient sur tes pieds. Je t'ai traitée avec gentillesse et J'ai été ton Support. Alors explique-Moi ton absence !

- Donne une autre chance aux pauvres et aux nécessiteux ! Je ne me délecte en rien d'autre au monde qu'en Ta Présence !

- Alors, choisis d'être avec Moi ! Je t'ai appelée auprès de Mon Coeur. Je ne t'ai pas appelée pour faire de l'administration.

- Mais qui va faire le travail ?

- Tu n'as pas reconnu ton péché 19 !

- Oui, j'ai péché pour n'avoir pas observé Tes règles.

- Et pour ne M'avoir pas été fidèle, dis-le.

- Et pour ne pas T'avoir été fidèle.

- Dis :

Je louerai mon Seigneur
et mon âme vivra pour
Lui seul
et je Le servirai
Lui seul
et mes lèvres chanteront pour
Lui seul
et mon coeur n'accordera d'attention qu'à
Lui seul
et désormais mon coeur ne battra que pour
Lui seul.
Amen
 20

La poussière peut-elle Me louer ? Peut-elle Me proclamer des louanges ? Non, à moins que Mon Esprit vive à l'intérieur de cette poussière. Sans Moi, tu n'es rien. La lumière dans tes yeux vient de Ma Lumière. Je t'apprendrai à M'obéir car Je te nivellerai jusqu'au sol. Sinon, comment puis-Je être vu ? J'entends te faire progresser dans la sainteté. Je couronnerai tous mes plans de succès. Aussi, ne Me refuse pas de te rencontrer. Fais ton travail autant que tu peux mais veille à ne pas négliger la meilleure part. Compte sur Moi pour te soutenir et te renforcer. Prie. Nous ?

I C Q U S

 

 

3 février 1993

 

- Seigneur, mon Dieu, tu es réputé être prompt en générosité. Tu es connu pour remplir la bouche des affamés et de ceux qui tendent leurs mains vers Toi. Tu as élevé les pauvres, leur donnant une place royale avec les élus dans Ta Cour céleste. Tu places les faibles dans Ta maison. Tu es connu pour renverser rois et royaumes lorsqu'ils deviennent un obstacle à Ta Parole. Seigneur de Tendresse, Tu veilles avec compassion sur les miséreux, leur envoyant la Sagesse pour être leur Educatrice, et leur enseigner à marcher en Ta Présence et à jouir de Ta Faveur. Nombreux sont ceux qui me pourchassent et m'oppressent, mais Ta Sagesse m'a enseigné que tout est pour Ta plus grande Gloire ! Sans raison, des hommes me pourchassent, m'attendant, et attendant l'heure appropriée pour me frapper, moi Ton enfant, mais Tu es une telle joie pour moi que peu importe ce que les hommes peuvent me faire. Je persévérerai à proclamer avec joie Ton Nom. Tu es une telle joie pour Moi que nul homme, oui, nul homme, ne peut détourner mes yeux de Toi. Tu immerges perpétuellement mon âme dans la joie ! car tu as plongé mon âme dans un baptême d'Amour, dans un baptême de Feu Consumant, laissant mon coeur embrasé. Tu as prodigué à mon âme un vaste trésor : celui de Ton Sacré Coeur.

- Mon enfant, ton endurance te gagnera la vie. Ton amour et ta patience te vaudront ta place dans le ciel. Mon enfant, Mon enfant, que ta portion ce soit Moi. Glorifie-Moi en proclamant aux nations la grandeur de Mon Amour, n'aie peur de personne, Je suis devant toi. Lève les yeux et regarde-Moi... 21

Je M'apprête à sauver Mon peuple et Je prendrai par leur manche des hommes de chaque nation, de chaque race et de chaque langue, et Je leur demanderai : " voulez-vous Me suivre ? " et ils diront : " nous voulons aller avec Toi puisque maintenant nous avons appris la Vérité " et Je les ramènerai l'un après l'autre vivre dans Mon Coeur ! J'entends amener la paix dans chaque coeur. Oui ! la vigne que J'avais plantée dans le passé donnera ses fruits pour Ma Gloire. Je ne tarderai pas, pas plus que J'ignorerai les cris des fidèles. Si un homme édifie Mon Eglise alors qu'un autre la démolit, sur lequel la furie de Mon Père se déversera-t-elle au Jour du Jugement ?

Ecoute-Moi, Je t'ai formée et éduquée pour raviver Mon Eglise et amener l'Unité entre frères. Je t'ai créée, Vassiliki 22, et Je t'ai appelée par ton nom de baptême pour être Mienne et pour accéder librement à Ma Présence 23 n'importe quand et où que tu sois. Je te veux près de Moi. O enfant si favorisée par Mon Père ! Si Je t'ai choisie pour te révéler le Père et te marquer de Notre Amour, et si Mon Saint Esprit a soufflé en toi pour te raviver, emplissant ton âme de Sa Lumière, transfigurant en toi les Ténèbres en Lumière, Vassiliki, c'est afin que les nations voient à travers toi Ma Miséricorde et Mon Amour. Tu peux te demander : " pourquoi moi ? pourquoi tout cela m'est-il arrivé à moi ? " Je te le dis, c'est à cause de ta grande misère et de ta stupéfiante faiblesse. Mon Coeur, Abîme d'Amour, a eu pitié de toi. Cela aurait pu être n'importe qui d'autre. Ne reste pas stupéfaite devant Moi ! Ne reconnais-tu plus Ton Sauveur ?

Qui y aurait-il pour prendre pitié de Mon peuple, si ce n'était Moi ? Lorsque des hordes de nations tombent continuellement dans l'apostasie et que la couronne de la terreur est sur chaque tête et lorsque la débauche gouverne leurs coeurs, comment puis-Je rester silencieux ? L'impiété s'est répandue à travers le monde : devrais-Je rester silencieux ? Dis-leur : " heureux le coeur qui fait la paix avec son frère 24, car il sera appelé fils du Très-Haut ; heureux le coeur qui arrêtera de rôder dans la nuit et se réconciliera vraiment avec son frère 24 ; non seulement il jouira de Ma faveur mais en vérité, Je lui révélerai les Inépuisables Richesses de Mon Sacré Coeur ! De sorte que les gens autour de lui, étonnés par sa rayonnante beauté, diront : ‹ en vérité, Dieu Se cache en lui › ".

Et toi, Ma fille, ne te sépare jamais de Moi. Moi le Seigneur, Je serai ton Berger jusqu'à la fin.

 

 

18 février 1993

 

- Seigneur, combien de temps encore leur 25 permettras-Tu de Te défier ?

- La prochaine fois que Je leur parlerai, Je déclencherai une tempête !

- Ils se sont moqués de Tes conseils au Centre Oecuménique 26, ils se sont levés et sont partis en plein milieu de la réunion. Et, comme Tu le sais, les plus fortement opposés au sein du Conseil Oecuménique des Eglises, ceux qui ne veulent pas de ma présence ici, ni de réunion, étaient les miens-mêmes.

- Mais Moi, le Vainqueur, Je les ferai doublement plier...

Regarde, Vassula-de-Ma-Passion, aie Ma Paix. Ne recherche nul autre que Moi ! Ame-de-Ma-Passion, va parmi les nations et laisse-Moi les oppositions.

Ceux qui s'opposent à Moi, Je les ferai lever de leurs Sièges et Je les plierai doublement. Aie confiance en Moi. Va parmi les nations et rappelle à tous Mon Amour et que Jésus signifie Sauveur, Rédempteur, et que la grandeur de Mon Amour pour vous surpasse tout... Ne regarde ni à ta gauche ni à ta droite ; souviens-toi comment, saisi par ta misère, Mon Père t'a donné Sa Paix afin que tu transmettes cette Paix à tous. Mon Père, ému par ta stupéfiante faiblesse, t'a révélé Sa Face et, à travers toi, aux autres.

Mon Saint Esprit, séduit par ta nullité, a triomphé de toi, installant Son Trône en toi pour régner sur ton âme. Et J'ai rempli ton âme des Richesses de Mon Sacré Coeur. Bientôt, bien-aimée de Mon Ame, un drap blanc te couvrira et Je t'envelopperai Moi-Même dans Mon Coeur, t'engloutissant dans Ma Lumière. Aussi, Mon-enfant-de-Ma-Passion-Brûlante, permets-Moi d'utiliser ta petite main juste encore un peu ; écris :

Je suis sorti du Ciel pour vous atteindre, mais M'avez-vous écouté ? Je suis descendu de Mon Trône pour venir jusque dans votre chambre vous courtiser et vous rappeler que vous êtes les héritiers de Mon Royaume. Je suis sorti de Ma Demeure et J'ai pris la route du désert à votre recherche. Le Maître des cieux ne vous a pas refusé Son Amour, jamais ! J'ai permis à tes yeux, création, de regarder ton Roi dans Sa Beauté, pour t'attirer. Pour honorer Mon Nom, J'ai ressuscité les morts pour qu'ils te prêchent Mon Royaume. Où est ta réponse ?

Et vous qui parlez d'Unité, pensez-vous que des paroles vides vous uniront ?

Qui d'entre-vous est prêt à sacrifier tous ses conforts pour Me suivre ? Dites-Moi, qui d'entre-vous sera le premier à mettre fin à Mon Agonie et à Mes Gémissements pour l'Unité et la Paix, avant que vienne l'Heure, cette Heure qui fait trembler tous Mes anges ? Quelle est parmi vous l'âme qui ensemencera les nations de Mes graines d'Amour et de Paix ? Qui, pour Ma Cause, suivra fidèlement la Lumière en invoquant Mon Nom jour et nuit ? Qui d'entre-vous tous sera le premier à placer ses pieds dans les Empreintes sanglantes de Mes Pas ? Me recherchez-vous sincèrement ?

Vous voyez, les jours s'en viennent où Je M'apprête à venir par la Foudre et le Feu mais, à Ma grande détresse, Je trouverai beaucoup d'entre-vous inconscients et dans un profond sommeil ! Je t'envoie, création, messager après messager pour percer ta surdité, mais Je suis maintenant fatigué de ta résistance et de ton apathie. Je suis plus fatigué que jamais de ta froideur. Je suis fatigué de ton arrogance et de ton inflexibilité lorsqu'il s'agit d'assembler pour l'Unité. Tu as rempli et maintenant tu fais déborder la Coupe de la Stupeur.

Intoxiqués par votre propre voix, vous vous êtes opposés à Ma Voix, mais il n'en sera pas toujours ainsi ; bientôt, vous tomberez car, par les trompeuses absurdités de votre voix, vous vous êtes opposés à Ma Voix. Naturellement, Mon Eglise est en ruine à cause de votre division. Par manque de foi, vous ne mettez pas Mes conseils en application, pas plus que vous ne mettez en pratique Mes Désirs, mais votre coeur, Je vous l'exposerai, à vous et au monde entier ; J'exposerai comment, en secret, vous projetiez de détruire Ma Loi.

27 Le sixième sceau est sur le point d'être brisé 28 et vous serez tous plongés dans l'obscurité, et il n'y aura plus d'illumination car la fumée jaillissant de l'Abîme sera comme la fumée d'un énorme fourneau de sorte que le soleil et le ciel en seront obscurcis 29. Et par Ma Coupe de Justice, Je vous ferai ressembler à des serpents, à des vipères ; Je vous ferai ramper sur le ventre et manger la poussière 30 en ces jours d'obscurité. Je vous écraserai sur le sol pour vous rappeler que vous n'êtes pas meilleurs que des vipères...

Vous suffoquerez et vous étoufferez dans vos péchés. Dans Ma colère, Je vous piétinerai ; Je vous foulerai aux pieds dans Ma fureur ! Vous voyez ? Mes quatre anges se tiennent maintenant anxieusement autour de Mon Trône, attendant Mes ordres. Lorsque vous entendrez le fracas du tonnerre et les éclairs de la foudre, sachez que l'Heure de Ma Justice est arrivée. La terre sera secouée et, comme une étoile filante, elle vacillera de sa place 31, extirpant de leur place les montagnes et les îles. Des nations entières seront annihilées. Le ciel disparaîtra comme on roule un parchemin 32, comme tu l'as vu dans ta vision, Ma fille 33. Une grande agonie surviendra sur tous les habitants, et malheur aux incroyants ! Ecoute-Moi : et si les hommes te disent aujourd'hui : " Ah ! mais le Vivant aura Pitié de nous ; tes prophéties ne viennent pas de Dieu mais de ton propre esprit ", dis-leur : bien que vous soyez réputés être vivants, vous êtes morts ; votre incrédulité vous condamne ; parce que vous avez refusé de croire à Mon temps de Miséricorde et vous avez interdit à Ma Voix de se répandre, au travers de Mes porte-parole, pour avertir et sauver Mes créatures, vous mourrez également comme les méchants.

Lorsque viendra l'Heure des Ténèbres, Je vous montrerai votre propre intérieur. Je retournerai complètement votre âme et lorsque vous verrez votre âme aussi noire que le charbon, non seulement vous ressentirez une détresse comme jamais auparavant, mais dans une douleur atroce, vous vous frapperez la poitrine en disant que votre propre noirceur est de loin pire que les ténèbres qui vous environnent...

Quant à toi 34 (...)

C'est ainsi que J'exposerai Ma Justice aux nations et toutes les nations sentiront Ma Sentence lorsque viendra cette Heure. Je rendrai la vie humaine plus rare que jamais auparavant. Alors, quand Ma colère sera apaisée, J'installerai Mon Trône en chacun de vous et ensemble, d'une seule voix, et d'un seul coeur et d'un seul langage, vous Me louerez, Moi l'Agneau.

C'est assez pour aujourd'hui, Ma Vassula. Ne sois pas amère avec ton propre peuple, et, âme, ne trouble pas non plus ton coeur. Je te montrerai au monde comme un signe d'Unité. Tu es contredite et rejetée mais maintenant tu sais pourquoi : c'est parce que l'Unité est mal accueillie, comme l'Amour est mal accueilli en de nombreux coeurs. La sincérité manque...

Viens ; nous ?

- Oui, mon Seigneur.

I C Q U S

 

 

19 février 1993

 

- Paix, Ma bien-aimée. Es-tu une avec Moi ?

- Fais que mon esprit soit un avec Ton Esprit. Toi seul Tu peux le faire, Seigneur.

- Je suis heureux que tu sois consciente de ta nullité et consciente que, sans Moi, tu ne peux rien. Appuie-toi sur Moi et J'attirerai ton âme à Moi. L'Amour est près de toi et Mon Esprit est sur toi. Permets-Moi de poursuivre le Message d'hier ; écoute-Moi :

Dis-leur que la miséricorde et la colère M'appartiennent pareillement, à Moi qui suis Puissant tant à pardonner qu'à répandre la colère. Grande est Ma Miséricorde, mais grande aussi est Ma sévérité 35. Tu vois, Ma fille, bientôt Je révélerai également Ma Justice. Mon Plan a un temps déterminé. Mes appels Miséricordieux ont aussi un temps déterminé. Une fois achevé ce temps de Miséricorde, Je montrerai à tous, bons et mauvais, que Ma sévérité est aussi grande que Ma Miséricorde, que Ma colère est aussi puissante que Ma clémence. Toutes les choses prédites par Moi se passeront maintenant rapidement. Rien ne peut en être soustrait. Je vous ai parlé de l'Apostasie, l'Apostasie qui a lié les mains 36 de Mes meilleurs amis, les désarmant par sa rapidité et par son ampleur.

N'ai-Je pas dit que les cardinaux s'opposeront aux cardinaux et comment les évêques s'attaqueront aux évêques et que nombreux sont ceux qui sont sur le chemin de la perdition ? En leurs batailles incessantes, ils ont affaibli Mon Eglise. Aujourd'hui, cet esprit de rébellion se développe à l'intérieur de Mon Saint Lieu 37. Te rappelles-tu la vision que Je t'avais donnée des vipères rampant tout autour du Saint-Sacrement et sur l'Autel ? Ne t'ai-Je pas révélé combien d'entre-eux s'opposent à Mon pape 38 ? et comme ils le repoussent de côté 39 ? Je t'ai déjà donné un exposé détaillé 40 de la Rébellion à l'intérieur de Mon Eglise. Ma fidèle amie, permets-Moi de M'arrêter ici, nous poursuivrons plus tard. Reste près de Moi pour Me faire plaisir.

I C Q U S

 

 

22 février 1993

 

" Corrige-nous, Yahvé,
avec douceur et non par Ta colère,
sinon Tu nous réduirais à néant. "

(Jr 10.24)

- Vassula, les messagers se suivent de près pour dire au monde de se repentir. Je suis en train de Me manifester comme jamais auparavant pour ramener chacun de très loin jusqu'à Moi pour qu'il suive Mes Commandements. Cette petite flamme vacillante en cette génération peut s'éteindre à tout moment si Je n'interviens pas. Même à ce jour, ils refusent d'écouter et de croire. Plus ils pensent être grands, moindres ils sont à Mes Yeux. Comment pourraient-ils trouver Ma Faveur, alors qu'ils font obstruction à Mon Saint Esprit ? Tout ce que J'entends d'eux c'est : " qui a autorité sur Moi ? " ; " je suis autosuffisant ". Ma compassion est grande mais Ma sévérité est aussi grande. Ma clémence est aussi puissante que Ma colère. Mes temples 41 ont maintenant un point commun avec les commerçants : ils ont échangé Ma Sainteté contre un tribut à Satan ! Je parle de ceux qui ont apostasié et qui ont permis à un mensonge de franchir leurs lèvres et maintenant, ils ont l'intention de contraindre chacun d'être marqué de ce mensonge et Je suis fatigué de les supporter. Jadis, dans Ma Maison, l'intégrité y vivait, puisque Ma Loi était leur pain quotidien mais regarde ce que Ma Maison est maintenant devenue : une désolation, un repaire de lézards et d'araignées ! Ah !... mais Je déferai tout cela. Mon Coeur en Moi est brisé, Mon enfant, et Mes anges tremblent et appréhendent l'Heure que J'ai réservée et qui éclatera lorsque Mes ordres seront donnés. Je ne peux endurer plus longtemps de voir les larmes versées encore et toujours par votre Sainte Mère chaque fois que Mon Fils est recrucifié. Les péchés de ta génération conduisent à tout moment Mon Fils au calvaire. Ensemble, d'une seule voix, le monde blasphème Mon Saint Esprit et toutes les puissances du ciel. Journellement, le monde Me provoque : " regardez ! vous voyez ce qu'il est advenu de la grande Maison du Seigneur ? ", disent-ils, alors qu'avec dissimulation, ils La démolissent. Alors Mon Ame ne peut supporter plus longtemps les gémissements de Mon Fils recrucifié. Bien que Mon Fils et votre Sainte Mère étouffent leur douleur du mieux qu'Ils peuvent, Mes Oreilles entendent tout. Mes Oreilles et Mes Yeux ne sont pas humains et rien ne M'échappe. Puisque c'est ta génération qui fait le choix et non Moi 42, la rébellion dans Ma Maison attirera sur vous Ma colère et la plus profonde obscurité s'abattra bientôt sur la terre. Ce n'est pas Mon choix mais le vôtre. J'avais choisi de vous relever de vos tombeaux par Ma Miséricorde et Mon Amour, Ma Compassion et Ma Paix, mais voyez combien tant d'entre-vous sont insensibles à Mon offre. Rien ne peut plus vous toucher. Ma Patience, vous L'avez épuisée.

Et toi, Ma fille, sois Mon Echo. Aussi durement qu'ils puissent te harceler, Je ne leur permettrai pas de te vaincre. Au contraire, tu seras comme une épée lorsque tu prononceras Mes paroles. Rappelle-leur à nouveau que Je prends plaisir non à la mort d'un être mauvais et rebelle mais à la conversion d'un homme mauvais et rebelle qui change ses habitudes pour gagner la vie. Bientôt, cette terre que vous connaissez disparaîtra 43. J'ai décidé de hâter Mon plan à cause des grands péchés que conçoit votre génération. Tout va disparaître. Tout s'usera comme un vêtement. Ce sera Ma manière de détruire la souillure du péché et vous réaliserez que depuis le commencement vous étiez Mes temples sacrés et que Mon Esprit vivait en vous.

Ah ! ce Baptême de Feu !! priez et jeûnez en ces derniers jours.

Je Suis est proche de vous.

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. J'avais compris que si je cessais de Le suivre, Lui aussi me quitterait, ne me laissant que des croix. Voyant que je L'avais mal compris, Il a ajouté la phrase qui suit.

 2. Je voulais dire : "ce n'est pas facile d'unifier la date de Pâques", car c'est ce que m'ont dit ceux qui oeuvrent pour l'Unité. Mais Jésus, d'une voix puissante, m'a immédiatement interrompue.

 3. La semaine de l'Unité est en janvier.

 4. Ici, Jésus semble diriger leurs pas en leur suggérant ce qu'ils doivent faire.

 5. En m'utilisant comme Son porte-parole.

 6. Au Conseil Oecuménique des Eglises, à Genève, en Suisse.

 7. Du fait des deux Pâques différentes : catholique puis orthodoxe.

 8. La Grèce.

 9. Sur le plan spirituel.

 10. En grec : " Mon Roi, pourquoi pleures-Tu ? "

 11. Les barres de fer de ma vision représentant les trois Eglises chrétiennes.

 12. Soudain, notre Seigneur S'est arrêté et m'a regardée comme s'Il se souvenait de quelque chose.

 13. Le Sacré Coeur.

 14. Les Orthodoxes grecs. J'ai appris que l'évêque Orthodoxe grec avait interdit aux fidèles d'assister à ma réunion.

 15. Vassili (Basile) est le masculin de Vassula.

 16. Au sens figuré.

 17. Durant trois jours, je ne m'étais pas rendue disponible pour le Seigneur.

 18. L'absence et le silence du Seigneur.

 19. Ici, le Seigneur était plus sévère que jamais.

 20. J'ai répété cette prière après Lui.

 21. J'ai levé les yeux et voici ce que j'ai vu : la Sainte Face du Christ me souriant.

 22. Mon nom de baptême officiel.

 23. Par cette voie spéciale.

 24. Son prochain, toute l'humanité.

 25. Le clergé orthodoxe grec.

 26. Il s'agit du Centre Oecuménique de Mexico, où j'ai été invitée à lire les messages de Jésus sur l'Unité. Les représentants des différentes confessions étaient tous présents. Toutefois, les orthodoxes grecs, qui sont arrivés en retard, n'ont écouté les messages de Jésus que pendant vingt minutes, puis ils sont ressortis, furieux.

 27. C'est sur un ton très grave que Jésus a dit ce qui suit.

 28. Ap 6.12

 29. Ap 9.2

 30. Gn 3.14

 31. Is 13.13

 32. Ap 6.14

 33. C'était le 21 juillet 1990 (cahier 44).

 34. Ceci ne concerne que moi

 35. Le Seigneur m'a fait écrire ce passage de l'Ecclésiastique (Si 16.11-12).

 36. Cela signifie qu'ils se sont trouvés impuissants.

 37. Cf Mt 24.15.

 38. Le pape Jean-Paul II

 39. Voir message précédent.

 40. Messages des 12 septembre 1990 (cahier 45), 2 juin 1991 (cahier 51), 6 et 27 juin 1991 (cahier 52), 16 juillet 1991 (cahier 52).

 41. J'ai compris : " les âmes ".

 42. Cela signifie qu'au lieu de choisir la Paix de Dieu, nous avons choisi de passer, au seuil du troisième millénaire, par un Châtiment de Dieu.

 43. Cf : Hé 1.11 ; Ap 21.1+4