Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu".
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés.
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu

ç           tlig-ch@tlig.org

 

 

CAHIER 66

 

 

20 avril 1993

 

- Vassula, Mon enfant, c'est Moi, Yahvé... Je t'aime, Ma fille. Pour Ma Gloire, Je continuerai à t'envoyer partout. Sens-toi aimée, protégée et guidée par Moi. Ecoute-Moi : le temps n'est rien et ne signifie rien pour Moi. Aussi, sois prête à Me rencontrer face à Face ! 1 Dans Mon Coeur, J'ai une immense tristesse car la trahison et le manque de foi recouvrent de plus en plus l'Eglise. Voici les mots que J'entends de ceux qui partagent la table du Vicaire de Mon Fils : " comme il est agaçant ! " Mais, comme Je te l'ai déjà dit, ils sont les Caïns de votre époque ; c'est d'eux que J'ai parlé dans Mes commentaires sur les Dix Commandements. Ils prétendent aller à Ma recherche avec leur encens dans leurs mains, mais leur esprit n'est pas à la recherche de Mon Esprit. Je te le dis : ils ne sanctifient pas Mon Nom. Non, ils ne Le sanctifient pas. Ils n'ont pas réussi à apprécier Mon grand Amour. Ils Me défient journellement et ils Me provoquent par leurs discours dénués de spiritualité. Ils provoquent Ma colère avec leurs ricanements envers Mes porte-parole. Oh ! mais ils tomberont comme des étoiles filantes en route pour une éternité de noires ténèbres, à moins qu'ils descendent de leurs trônes et se repentent. Vous devez vous rassembler pour prier pour eux avant que Mon Jour arrive...

Ma fille, Je te bénis, appelle-Moi quand tu le veux. Je ne te ferai jamais défaut.

 

 

23 avril 1993

 

(Notre Sainte Mère :)

- Je te bénis, Mon enfant ; Christos anessti !

- Alithos anessti ! 2

- Ecclesia revivra ! courage ! Satan peut mettre des obstacles sur ton chemin mais Je suis près de toi pour les retirer.

Lorsqu'on se décide pour Dieu, on doit tout quitter pour Le suivre. Tout ce que tu fais n'est pas en vain. Vassula, il s'en vient un baptême et quel grand baptême ce sera !

Jésus va baptiser la terre par le Feu.

Jusque là, Je continuerai à apparaître. Aussi, maintenant, c'est le temps du repentir ; maintenant, c'est le temps de la réconciliation. Je vous le dis, chers enfants, le sacrifice que Dieu vous demande aujourd'hui est de changer vos vies et de vivre saintement. Dieu demande à chaque âme de se repentir. Ne dites pas que vous êtes trop misérables pour que Dieu vous pardonne, et que le Très-Haut ne peut plus être compatissant. Dieu vient à vous tous, même aux plus misérables. Revenez à Dieu et Il reviendra à vous. Venez faire votre demeure dans Son Coeur comme Il fait la Sienne dans le vôtre. Sachez que sans de ferventes prières, vous ne pourrez pas voir le Royaume de Dieu. Son Règne sur terre est à portée de main. Souvenez-vous : ce que Dieu veut de vous, c'est un changement du coeur. N'ayez pas peur de reconnaître vos péchés. Vivez et pratiquez le sacrement de la confession.

Mes enfants, Je vous bénis tous.

 

 

26 avril 1993

 

(Notre Sainte Mère :)

- Enfants bien-aimés, vos coeurs sont toujours très loin de Nous 3. Parce que vous n'avez pas encore compris la signification de Nos manifestations ni celle de Nos paroles dans Nos Messages, vous n'avez pas encore saisi la signification de la Paix, de l'Amour et de l'Unité. Si vous l'aviez saisie, aujourd'hui, vos contrées ne seraient pas en flammes. Si vous aviez compris Nos Messages, vous auriez compris ces paroles de Jésus et vous les auriez mises en pratique : " quiconque veut être grand parmi vous doit être votre serviteur et quiconque veut être le premier parmi vous doit être votre esclave ", de même que Jésus est venu non pour être servi mais pour servir et pour donner Sa vie en rançon pour une multitude.

Apprenez que le Royaume du Ciel est pour tous, mais tous ne le voient pas et tous n'y entrent pas. Ne soyez pas étonnés alors si vous le voyez donné à d'autres que vous. Dieu vient maintenant à chacun, mais beaucoup d'entre-vous ne croient pas, c'est pourquoi il n'y a pas de paix parmi vous. Dieu est libre de choisir les derniers arrivés et de les enrichir de Sa Gloire autant qu'Il a enrichi les premiers arrivés. N'a-t-Il pas le droit de faire ce qui Lui plaît ? Jésus a dit : " le vent souffle où cela lui plaît ". Priez pour la Paix dans vos coeurs ; vivez comme si c'était votre dernier jour sur terre. Je veillerai à ce que, après que J'aurai cessé d'apparaître, chacun de vous ait la possibilité de se remémorer Nos Messages et Nos Enseignements, aux jours de tribulations.

Maintenant, Je n'en ai plus pour très longtemps à apparaître, parce que la Sublime Gloire de la Présence de Dieu sera soudainement parmi vous. C'est pourquoi, vous êtes tous appelés en un seul et même bercail, le bercail du Seigneur Jésus Christ, et dans Son Mystère.

La Gloire de Dieu vous sera révélée à tous, plus tôt que vous ne l'attendez. Essayez de comprendre que Notre Amour est pour chacun sur terre, aussi, ne vous parlez pas durement les uns aux autres, chers enfants, car par le jugement, Dieu indemnisera ceux que vous jugez. Quant au baptême de Feu qui s'en vient, le Seigneur viendra en un Feu brûlant extirper de la terre et brûler jusqu'à la racine tout le mal de ce monde, lequel est enfoncé dans le vice. Continuez à proclamer autour du monde le Royaume de Dieu et que Nos Messages sont destinés à vous mener au repentir.

Moi, votre Sainte Mère, Je vous bénis.

 

 

28 avril 1993

 

- Paix ! Très chère fille, apprends combien Je Me délecte dans ta pauvreté ! Ma petite, tombe dans Mes Bras et permets-Moi de te porter dans ton extrême faiblesse. Je suis ton Berger. N'aie pas peur. Rappelle-toi que ce n'est pas ton Oeuvre mais la Mienne. Toi que Je jette tous les jours dans le monde et qui te trouve à sa merci, ne t'ai-Je pas protégée, pourvue et gardée ? Nation après nation doit entendre Ma Voix. Tu es enclose dans Mon Coeur. Mon Coeur est ta seule demeure sûre. Vassula-de-Ma-Passion, traite-Moi comme un Roi. Je suis ton Roi et Je suis ta seule Passion. Traite-Moi comme ton plus fidèle Compagnon. Je suis connu pour être le Tout-Fidèle. Permets-Moi, très chère âme, de graver Mes Paroles sur toi. Jamais elles ne passeront. Ame-de-Ma-Passion, aime-Moi car Je suis si peu aimé...

- Seigneur, je T'aime, et d'autres T'aiment également.

- Si tu M'aimes, reste près de Moi et console-Moi... Puis-Je te sacrifier plus ?

- Oui, Seigneur, fais comme Tu le désires !

- Dis : " oui, pour l'amour que Tu as, mon Seigneur, pour les âmes. " Dis : " oui, pour la passion que Tu ressens, mon Seigneur, pour les pécheurs. "

Dis-Moi ces paroles. Ne Me prive de rien 4 et Moi non plus, Je ne te priverai pas de Ma Présence. Alors ensemble, Moi et toi, nous travaillerons, nous aimerons, nous prierons. Ecoute-Moi, ne garde rien pour toi. Ne t'engage à rien d'autre qu'à Mon Plan. Tout ce que tu fais, que cela soit fait pour sauver les âmes. Moi Jésus Je te bénis ainsi que tes compagnons. Glorifiez-Moi et, avec Moi, soulevez Mon Eglise. Rebâtissez Mon Eglise ; Je vous aime tous.

I C Q U S

 

 

6 mai 1993

 

- Mon enfant, Moi Yahvé, Je te bénis. Mon Royaume est pour les purs de coeur. Ce sont eux qui voient Ma Beauté ! Mon enfant, ceux qui ne peuvent pas reconnaître Ma Sainte Face, alors même que Je parle, sont ceux par lesquels Ma Sagesse est intimidée. A moins qu'ils deviennent comme des enfants, rien, rien ne leur sera jamais révélé. Aussi, prie pour ces âmes qui sont aveuglées par leur propre sagesse. N'as-tu pas entendu que la Sagesse érigera les pauvres et leur donnera une place parmi les grands ? Prie tout spécialement pour ceux qui disent qu'ils voient, et qui jugent Mon Saint Esprit dans ces Messages car c'est ainsi qu'ils ont persécuté Mon Fils Bien-Aimé et les prophètes avant Lui. A moins qu'un homme soit né à nouveau, il ne peut voir Mon Royaume. Viens, Je te donne Ma Paix. Aie confiance en Moi.

 

 

10 mai 1993

 

- O Yahvé, pourquoi es-Tu de nouveau si loin de moi ? Retire de mon coeur cette détresse ! Accorde juste un petit regard à ton aide-esclave !

- Yahvé est Mon Nom et Mon Nom est Saint 5. Je te donne Ma Paix. Vassula, ton Père te parle afin qu'à ton tour, tu répètes Mes Paroles à toutes les nations, révélant Mon Saint Visage, révélant tous les secrets que J'ai murmurés à ton oreille. Je suis en train de révéler au monde Ma Miséricorde et Mon Amour. Je viens sauver les opprimés de la main de l'Oppresseur et du Trompeur. Ne laisse pas ton coeur te troubler, Mon enfant. Elève à nouveau vers Moi ta voix découragée. Tu prieras et Moi, ton Abba, Je t'entendrai. Elève tes yeux vers Moi, Mon enfant, et apprends que Je suis ta Défense et ton Bouclier ! Elève ton coeur à Moi, sans crainte de l'obscurité et des ténèbres qui t'environnent ; Je ne permettrai pas que ton coeur sombre. Très chère enfant, tu n'es pas sans Père ; sens Ma Présence. Je Suis Qui Je Suis est avec toi, aussi, élève ton esprit à Moi avec joie et délecte-toi de Ma Présence. Réjouis-toi car Mon Saint Esprit, Vrai Intercesseur et Avocat, condescendra à défendre ta cause ; aussi, vers quoi se dirigent tes oppresseurs ?

- Yahvé, mon Dieu, mes paroles ont été frivoles mais j'ai de la peine à suivre l'allure du Pas de Ton Fils Bien-Aimé Jésus ; j'ai peur d'être loin derrière Lui dans cette oeuvre et de Le perdre de vue !

- N'aie pas peur. Je veux que tu comptes sur Ma Force massive. Va en paix.

 

 

 

11 mai 1993

 

- Me voici, Seigneur, pleurant à nouveau sur Ton Epaule. Je suis le nouveau Job de notre temps, avec mes lamentations...

- Tu ne connais pas Job, si tu penses que tu subis ce que Job a subi...

 

 

Tel-Aviv, Israël, 12 mai 1993

 

- Seigneur, rends mes oreilles attentives, rends mes yeux perçants et mon coeur sensible, comme un disciple, afin que je puisse absorber Ton Esprit.

- Regarde, Je te donne tout : un coeur sensible, un esprit de disciple et un ardent désir de Me plaire. Permets-Moi de t'utiliser de cette manière. Tu ne devrais plus être perplexe, maintenant. Tout cela, Je le fais pour Ma Gloire... Je veux que toi et les autres partagent un jour avec Moi Ma Gloire... Aussi, reste dans Mon Amour, enfant de Ma Lumière.

- Seigneur, je Te remercie de m'avoir invitée dans Ta patrie.

- Cela Me plaisait de t'avoir dans les paysages où Je Me trouvais. Je pense que tu sais ce que Je désire le plus de toi... oui, Vassula, Je désire que tu M'amènes les âmes pour que Mon Souffle les ressuscite ! Caresse-Moi de ton amour, caresse Mes chagrins, caresse Mes peines, caresse Mon Coeur percé, viens à Moi sécher Mes Larmes de Sang. Ma fille ? prie près de Mon Coeur en Me murmurant tes prières. En toi, J'accomplirai très puissamment Mes plans, puisque tu M'as dit ton " oui ". Tout ce que Je demande maintenant de toi, c'est l'amour, l'obéissance et ton coeur.

ic 6

 

 

Israël, 18 mai 1993

 

(Message donné par Jésus aux pèlerins canadiens qui m'accompagnent.)

- Ma Vassula, aie Ma Paix. Tant aimée par Moi et si favorisée par Mon Père, Je te le dis : Moi, Jésus de Nazareth, Je t'ai libérée, Je vous ai tous libérés. Louez-Moi et priez pour ceux dont le coeur est toujours loin du Mien et est pris par le monde. Je vous le dis solennellement, les jours sont comptés et Celui que vous attendez va soudainement venir sur vous ! Aussi, soyez préparés... et vivez chaque jour comme si c'était votre dernier jour sur terre. J'ai glorifié Mon Père, ne Me glorifierez-vous pas ? En effet, Moi votre Sauveur, Je vous ai amenés à suivre Mes Pas 7. Je vous le dis, quiconque Me sert doit Me suivre jusqu'à la fin ; quiconque Me recherche trouvera la vie ; quiconque écoute Ma Voix et Mes Paroles endurera les épreuves sans se plaindre. Ma Loi n'est pas difficile à suivre si vous M'aimez vraiment. L'amour conquiert. L'amour est manifeste, l'amour endure patiemment ; aussi venez et ne Me refusez rien. N'ayez pas peur. Mon Coeur est un Abîme d'Amour. Je vous bénis du fond de Mon Coeur, Mes petits amis.

 

(Plus tard)

- La paix soit avec toi. Répète après Moi ces paroles :

Jésus ma Lumière, Jésus mon Guide,
je T'aime parce que Tu m'as montré le Chemin ;

Saint Esprit, mon Saint Compagnon
et mon Ami,
Toi qui murmures à mon oreille
conseil, sagesse et consolation,
je T'aime parce que Tu as permis
que mes yeux voient
et que mes oreilles entendent ;

je T'adore parce que Tu m'as ressuscitée
et que Tu es devenu,
O Douce Manne du Ciel,
mon Pain quotidien ;
Tu as consolé mon âme triste et misérable ;
Tu prends soin de moi dans ce désert
et Tu es attentif à mes besoins ;

Tu attises en une flamme rugissante
Tes Dons sur toute l'humanité,
pour la Gloire de la Très Sainte Trinité ;
donne-nous à tous la grâce de nous dévouer
pour obéir à Tes statuts
et que Ta Loi devienne notre délice.

Amen.

Bien ; Je t'aime et Je te bénis. Ton Bien-Aimé,

ic

 

 

19 mai 1993

 

(Alors que Jésus m'avait dicté jusqu'à mon arrivée en Israël, je ne parviens plus à sentir Sa Présence. C'est un désert total !)

- Lama sabachthani ? M'as-Tu accompagnée jusque dans Ton pays, Israël, pour m'y abandonner ? Si Tu es le Très-Saint qui m'as accompagnée dans Ta patrie pour marcher où Tu as marché, pour respirer et sentir l'air de la terre que Tu as respiré jadis et pour goûter les produits que Tu as Toi-Même goûtés, était-ce pour que Tu m'abandonnes ? Pourquoi donc es-Tu si loin de moi ? Pourquoi es-Tu silencieux ? YESHUAH 8, YESHUAH, lama sabachthani ?

M'as-Tu amenée jusqu'au Mont des Oliviers, pour m'oublier ? Est-ce, mon Seigneur, afin que je ressente la solitude ? Tes angoisses de Gethsémani ? Voulais-Tu que je ressente les horribles reniements et les trahisons que Tu as connus ? Montres-Tu à mon âme par où Ton Coeur sensible a passé cette nuit-là ? Alors, pourquoi Te caches-Tu de moi dans Ton pays ?

Tu sais combien mon âme et mon coeur soupirent d'amour pour Toi et combien je languis. Oh ! comme je languis de Te contempler sans cesse, au point d'en perdre la raison. YESHUAH, Tu sais combien mon âme a soif de Toi, aussi, pourquoi m'as-Tu tourné le dos ? YESHUAH, pourquoi prends-Tu plaisir à déchirer chaque fibre de mon coeur ?

Tu as fait de moi la cible du tir de Ton Arc, me lançant flèche après flèche ; dois-je me couvrir contre la pluie de Tes flèches ?

Alors que je T'ai ainsi perdu, comment maintenant dois-je me conduire seule ? M'as-Tu amenée jusqu'ici pour me déserter ?

YESHUAH, j'ai perdu tout goût à la vie maintenant que Tu es parti... Mais dis-moi au moins la raison de Ton abrupte décision ! Est-ce juste de Ta part de m'amener dans Ta patrie puis de m'ignorer ? Aurais-Tu changé d'avis à mon sujet ?

O mon fidèle YESHUAH, je crie vers Toi, mais le silence est la seule chose que j'entende. Je me tiens au coeur de Ta patrie mais Tu ne manifestes aucun intérêt pour mon âme misérable.

Lorsque je suis venue aux portes de Jérusalem, lorsque j'ai pris place dans Ton pays, je n'étais pas plus tôt entrée dans Ton pays, que mes louanges ont fait écho en chaque oreille. Tu m'as laissé ériger mes espoirs alors que j'entrais dans Ta cité, mais je n'étais pas plus tôt entrée, que Tu as privé mon âme de Ta Lumière. Lorsqu'on est privé de Ta Présence, Ton Coeur ne le sent-Il pas ?

De Ta propre initiative, Tu as tracé un chemin pour que je T'atteigne, et maintenant, Tu prends plaisir à me plonger dans l'obscurité. La nuit est mon seul compagnon de route. Passerais-Tu près de moi que je ne Te verrais pas... Me toucherais-Tu que je ne sentirais pas ni ne détecterais Ta Présence. Comment donc vais-je maintenant marcher sans Toi ? Je suis pleine d'appréhension devant ce vide. Pourquoi fais-Tu cela à ta fidèle amie ?

YESHUAH, est-ce la façon dont Tu traites Tes hôtes ? Je vais présenter mon cas à notre Père Eternel ainsi qu'à celui que Tu m'as donné pour me conseiller 9. Eux me rendront l'espoir si je suis innocente.

 

(Ce matin-là, en pleurant, j'exposai le cas au Père Michael O'Carroll. Puis, plus tard, le même jour, à l'entrée de Son Tombeau 10, je vis avec les yeux de mon âme mon YESHUAH et, avant que j'entre dans le Saint Sépulcre, Il leva Sa Main, toucha mon front avec Son pouce et me marqua rapidement plusieurs fois d'un signe de croix, me bénissant.)

 

(Le même soir) :

- La paix soit avec toi, Ma petite ! Courage ! N'aie pas peur. Ecoute Mes Paroles : mets-tu en doute Ma Fidélité, Ma Loyauté et Ma Gentillesse ? N'as-tu pas entendu dire qu'elles sont sans mesure ? Réalise combien J'ai été Moi-Même brisé durant ces moments de ton expiation 11. L'encens et les parfums apaisants, Je n'en obtiens pas beaucoup dans Mon Propre pays. Je t'utilise pour apaiser Mon amour jaloux, ah !... et pour te remémorer les événements de Mon passé. Tu es Mon invitée, n'est-ce pas ? Un bon hôte ne traitera-t-il pas généreusement ses invités et ne veillera-t-il pas à ce qu'ils ne manquent de rien ? Pourquoi pas ! J'étais déterminé à faire prospérer ton âme... Mais maintenant, à Mon tour, Je vais te poser une question, juste une. As-tu douté de Ma Présence à l'entrée de Mon Tombeau ? ... 12 Réponds-Moi.

- Oui, un peu, Seigneur.

- En vérité, Je te le dis, plus d'une fois, de Mon pouce, Je t'avais bénie sur ton front 13, ... plus d'une fois. Tu vois tout ce que Je dois supporter de toi ? Aussi, ce que Je demande de toi est si peu de chose... 14 Apprends de Moi, apprends de Ma Patience et de Ma Tolérance, et comprends combien Je dois supporter avec toi.

(Juste après ce message qui m'a été donné aux environs de minuit, Jésus me demanda de rester éveillée durant une heure et demie pour Lui tenir compagnie et L'adorer. Je gardais l'Amour et la Loyauté qui S'étaient penchés du ciel pour m'enlacer... et l'Epoux de toute l'humanité Se réjouissait d'être aimé, prolongeant Sa visite. Et moi, dans ma misère, une fois de plus, je reçus l'assurance d'un Amour 15 Fidèle et Eternel.)

 

 

Jérusalem, 20 mai 1993

 

- Mon Roi !

- Je Suis. Ton Roi te donne Sa Paix. Aime-Moi... goûte l'amertume de Mes Larmes. Permets-Moi, Ma bien-aimée, de Me reposer dans ton coeur. Ah ! comme J'aime ce lieu ! Mienne, console-Moi, console-Moi, Ma fille...

- Mon Dieu, qui est comme Toi ?

- Ecoute Mon Coeur et réalise pourquoi Je verse des Larmes. Vas-tu M'adorer cette nuit également ? Mienne, viens, ton Jésus est ici, dans ta chambre 16. Je pleure parce que ton Très-Saint est très offensé 17. Comme un mendiant, Je Me tiens devant chaque porte, mendiant l'amour mais Je n'obtiens guère de réponses. Ah ! si peu écoutent... viens M'adorer, viens panser Mes Plaies en M'aimant... Sens Ma Présence... Yeshuah est à ton côté et tu es Mon enfant auquel J'ai confié Mes intérêts. N'aie pas peur, Je suis tellement gentil. Restaure Ma Maison, ô enfant de Mon Amour, Mon reste, Ma semence...

- Le Dieu des dieux me parle. Comment puis-je rester silencieuse ? Que ne montrera-t-Il pas alors aux justes ? Pour les morts, Tu as accompli des merveilles.

" Qui dans les cieux peut se comparer à Lui ?
Qui parmi les fils de Dieu peut rivaliser avec Lui ? " (Ps 89.7)

- Maintenant, sois comme une lampe et brille pour Me glorifier ; lève-toi pour défendre Ma cause ! Ah ! Vassiliki, Je te dirai toutes les choses que tu dois faire et tu les feras avec grand courage. Nul ne t'avalera, et ils sauront que Je Suis marche avec toi. Ma Croix te mènera à la sainteté. Parle sans peur. Tout ce que Je te donnerai viendra de la Sagesse. Aussi, sois diligente et sers-Moi maintenant, Ma petite, qui M'est tellement précieuse... Demeure en Moi et n'aie pas peur. Je ne t'abandonnerai jamais, Moi. Prêche de la manière que Je t'ai prêché. Elève de la façon que Je t'ai élevée et fais des disciples de la Vérité... Ecclesia revivra. Paix. Prie et loue-Moi. Nous ?

- Oui !

- Moi Jésus, Je te bénis pour la constance de ton travail.

ic

 

 

25 mai 1993

 

- Eli ! O Eli, mon Dieu, dans Ta grande Bonté, viens me défendre ! Toi qui m'as ressuscitée du tombeau, ne me cache pas Ta Sainte Face. Viens à mon côté !

Pourquoi me parais-Tu si loin de moi ?

Pour beaucoup, je parais être une énigme, un phénomène, mais Tu m'as Toi-Même demandé d'être Ton écho, n'est-ce pas ? Aussi, pourquoi Ton écho dérange-t-il leurs oreilles lorsque je proclame ouvertement Tes merveilles ? Est-ce Ton immense Pouvoir qui les effraie ? Est-ce Ta Force massive qui les laisse tremblants ? Est-ce Ta Voix résonnant du ciel comme le tonnerre autour de la terre, en chaque nation et en chaque cité, qui les tourmente ?

Est-ce à cause de Ta majestueuse procession, le plus puissamment révélée, qu'ils sont saisis d'effroi ? Est-ce parce que, aux quatre coins de la terre, je crie que bientôt le Ciel va déverser un déluge à Ta venue, et qu'ils devraient rapidement se repentir, qu'ils sont épouvantés ? Ou est-ce à cause de la pluie de Bénédictions et de Miséricorde, qu'ils ont des doutes ? Dis-moi, est-ce les Cris d'Agonie d'un Père, qu'ils ne peuvent pas comprendre ?

Tes Cris d'Unité, de Paix et de Réconciliation résonnent dans le ciel et sur la terre, cependant, qui écoute ? Qui peut comprendre ?

Sous leur peau, leur chair est en putréfaction, cependant, lorsque Tu lances Ton cri de Salut, nul n'écoute...

Ah ! Eli, ils sont si nombreux à attendre que je succombe à l'erreur et que je me dirige vers ma chute car ils n'ont pas compris que la main d'un pécheur peut être tenue dans Ta Main.

O Eli, ils n'ont jamais compris pourquoi Toi et moi, nous courons anxieusement à chaque coin de rue pour réveiller les morts ; pourquoi cette collaboration et pourquoi je suis envoyée aux carrefours de chaque cité, annoncer que Ton Royaume est à portée de main.

Aussi, de quoi suis-je accusée ? Pourquoi a-t-on peur et a-t-on de la répulsion pour moi ? O Eli, ils me traitent comme le rebut du genre humain : insulte sur insulte, calomnie sur calomnie. Ce n'est pas que je me préoccupe de mon nom et de ma réputation, mais puisque je suis guidée par Ton Saint Esprit, c'est Ton Saint Esprit qu'ils blasphèment. Ils démolissent les Oeuvres de Ton Saint Esprit et chaque brique posée pour reconstruire Tes autels 18, ils l'abattent.

O Eli, plus Compatissant que jamais, pourquoi es-Tu parfois si loin de moi ? Regarde ! Regarde comme je lutte dans ce désert ; viens me sauver de ces ronces et de ces épines qui m'entourent, qui m'étouffent et me déchirent ! OUVRE-moi le chemin !

Dois-je pleurer à journée longue sur leur surdité ? Ne suis-je pas un être humain ? N'ai-je donc pas le droit d'être faible ? N'ai-je pas le droit d'avoir, de temps en temps, du chagrin ? Mon coeur n'a-t-il pas le droit de défaillir ?

O Eli, combien de temps encore devons-nous attendre Ton Triomphe ? Combien de temps encore devons-nous attendre ? Combien de temps encore doit durer cette Obscurité ?

Les Plaies de Ton Fils sont incroyablement profondes. Les Larmes de Ton Fils et de Ta Sainte Mère sont devenues de Sang ; aussi, combien de temps, Eli, vas-Tu supporter ce spectacle ? Combien de temps devons-nous attendre ce Triomphe ?

Une conspiration de traîtres a maintenant pénétré au Coeur de Ton Sanctuaire comme des vipères et des aspics, ondulant dans les couloirs où ils attendent de frapper la Vérité et d'invertir la Vérité Eternelle pour la transformer en Mensonge, en érigeant leur Désastreuse Abomination au coeur de Ton Sanctuaire, pour abolir le Sacrifice Perpétuel de Ton Fils.

Eli ! Il n'y a aucune Paix dans Ta Maison... et bientôt, l'obscurité va recouvrir Ta Maison, et comme une veuve en deuil, dépossédée, Ta Maison portera Son voile noir. Aussi, ne vas-Tu toujours pas intervenir, Eli ?

- Ma Voix de Justice sera entendue comme un violent tremblement de terre et ces traîtres seront frappés à la mesure du mal fait à Mes enfants dont le sang innocent est versé en sacrifice. Je vais venger Ma Maison mais le monde devra encore moissonner ce qu'il a semé. A moins que le monde se repente, Je ne peux pas pardonner leur faute ! J'envoie dans le nid de ces vipères ce que J'aime le plus tendrement. Je t'envoie avec Ma Parole dans les profondeurs de l'iniquité. Je te livre comme Mon porte-parole pour répandre Mon Message. Aussi, tendrement aimée par Moi, où que tu passes, Moi le Seigneur, Je lancerai sur tes traces un Feu rugissant pour consumer les coeurs de pierre, extirpant l'athéisme. Je les ferai tomber dans Mes Bras, les Bras de leur Dieu. Ah ! et ce sera terrible de tomber dans Mes Bras. En un éclair, Je les transformerai en disciples attitrés et Je les enverrai défendre Ma Parole et prendre en main Ma cause. Ma fille, comme tu as appris de Moi, de la même manière, J'enseignerai également aux autres.

Pour révéler Ma Sainte Face, J'envoie maintenant parmi les loups ce dont Mon Ame Se délecte le plus et aime tendrement. Repens-toi, génération, tes péchés ont desséché ton âme. Pourquoi mourir, génération ? Repens-toi et tu vivras ! Repens-toi, parce qu'il ne reste plus beaucoup de temps, maintenant. En ces jours qui viennent, le Destructeur va se révéler lui-même, entièrement ! Oh ! Vassula, qui puis-Je avertir et exhorter d'écouter ? à qui dois-Je parler pour qu'il écoute ? Puisque maintenant tout approche de la fin, et que la fin est proche, va, annonce Mon Message même dans chaque parc public ; va et rends largement publics Mes Appels miséricordieux. Le ferment de ceux qui exploitent Ma Maison est puissant, aussi, sois vigilante et garde tes yeux ouverts. Comprends pourquoi en vos jours J'envoie Mon Fils et Votre Sainte Mère patrouiller le monde. C'est Ma Bénédiction qui balaie la face du monde entier. Aussi, levez tous les yeux et lorsque vous les aurez levés, vous verrez le Ciel largement ouvert et, resplendissant de toute Sa gloire, l'Arche de Mon Alliance, le symbole de Ma Présence parmi vous, le symbole de Ma Miséricorde et de Mon Salut, Celui qui montre qu'Il a pitié de vous tous.

 

 

27 mai 1993

 

- La paix soit avec toi. Je suis l'Alpha et l'Oméga. Reste en Moi afin que tu proclames Mon Message aussi clairement que tu le dois. Que Ma Parole se répande ; que chacun entende Mon Appel et comprenne combien Je les aime. Qu'ils sachent que Mes Cinq Plaies sont grandes ouvertes. Les hommes ont une capacité infinie pour la traîtrise et pour Me frapper...

Avec douleur et chagrin dans Mon Coeur, Je dois vous dire tout ce que Je vois dans Ma Propre Maison : aujourd'hui, le Tyran piétine déjà Mon Corps et veut abolir entièrement Mon Sacrifice Perpétuel. L'un de ceux qui vit sous Mon toit Me trahit ; il proclame la paix mais recherche uniquement le mal ; il brûle de l'encens, mais c'est pour invoquer Satan afin d'acquérir plus de pouvoir.

- Oh ! Seigneur, j'ai peine à croire que cela est en train d'arriver...

- Pourtant, cela est en cours, et vous semblez ne pas comprendre... Lui et ses adeptes sont déterminés à s'installer sur Mon Trône en vêtements de prophètes pour diriger le monde et, ah !... tant de Mes bergers sont égarés par leurs faux enseignements et par leurs erreurs. Ils ont quitté le droit chemin et ils errent pour suivre une tradition qui ne vient pas de Moi. Ils abandonnent les saintes règles que Je leur avais données. Je vous ai avertis de ces faux maîtres et de ces faux prophètes ; Je vous avais avertis que dans les derniers jours, Babylone serait érigée au coeur de Mon Sanctuaire, transformant Mon Lieu Saint en un repère de voleurs, un antre de démons ! Oh ! Ma fille !... une loge où demeurent et règnent tous les esprits immondes... Ils sont occupés à trafiquer dans Ma Propre Maison. Les trafiquants se promeuvent eux-mêmes dans Ma Maison, piégeant les vies de Mon Peuple. Ils pourchassent Mes prophètes, ils tuent Mes porte-parole, tout en préservant leurs propres faux prophètes qui répandent des hérésies et des erreurs ! Ils déshonorent Mes prophètes devant le monde, mentant au monde qui adore écouter calomnier et insulter. Ils arrachent Mes Traditions pour installer des fantaisies et des doctrines humaines. Toutes ces choses, ils les font devant Mon Trône... Ces trafiquants sont en train de tromper une multitude par des arguments spécieux. Ils placent les leurs sur les meilleurs sièges pour régner avec un sceptre de Mensonge.

Je t'ai désignée pour être Mon écho, aussi, va proclamer ce que tu as entendu ; dis-leur que vous vivez tous sous la Grande Apostasie prédite. Dis à Mes bergers d'ouvrir leurs yeux et leurs oreilles à Mes appels angoissés, car bientôt, ils seront forcés de manger et de boire du venin.

Convoquez vos communautés et préparez-les à des veillées de prière et de jeûne. Satan s'en vient mettre chacun à l'épreuve. Il vient vous mettre en déroute et vous diviser. Il se dirige vers Mon Trône, dans Mon Tabernacle, pour vendre Mon Sang et retirer Mon Sacrifice Perpétuel 19. Mon peuple... Mon héritage... à toi, Je crie : prêtres et ministres de Mon Autel, vous qui M'élevez chaque jour, ne M'abandonnez jamais, ne Me vendez jamais... 20

Déjà s'entendent les gémissements des anges, et les cieux tremblent de ce qui s'en vient ; même les démons sont dans l'épouvante et pâlissent... L'Ennemi, celui qui prétend être tellement plus grand que tout ce qui est vénéré va s'introniser lui-même dans Mon Sanctuaire. Il s'en vient avec dans ses mains un noeud coulant ; il se dirige vers celui qui a été désigné par Moi 21 et qui retient la rébellion sur le point d'éclater. Il est sobre et courageux 22 et sa vie est en train de s'écouler en sacrifice... Je le bénis pour avoir maintenu fermement le Message immuable de la Tradition, mais Satan veut le réduire au silence pour pouvoir, par les bouches de ceux qui vendent Mon Sang, répandre ses erreurs et vous amener tous à votre ruine. C'est l'heure de Satan ; avec l'infâme intention de détruire Ma création.

Pousse des cris, Ma fille, car ce jour est proche et il s'apprête à dévaster nation après nation.

Mon Coeur est brisé...

L'Amour n'a pas eu peur de mourir, aussi, vous aussi, Mes amis et Mes bergers, n'ayez pas peur, suivez-Moi. Votre rôle est de défendre Ma Parole et Mon Eglise jusqu'à la mort. Ne dites pas : " laisse-Moi d'abord aller saluer les miens " ; Je vous dis : " une fois que la main est sur le bâton de berger, aucun de ceux qui regarde derrière lui n'est digne de Moi ni ne convient pour Mon Royaume ". Dans les Empreintes de Mes Pas baignées de Mon Sang, suivez-Moi, jusqu'au Calvaire.

Ma fille, Ma bénie, ton Consolateur est content que tu L'aies consolé et que tu Lui aies permis d'utiliser ta main. Ah ! Vassiliki, ces Larmes de Sang que Je verse chaque jour sont causées par l'iniquité et par la méchanceté.

23 Ere ! ô ère ! Pourquoi as-tu abandonné ton Dieu ?

24 Mon ange, formée par Moi, ne Me blesse pas ni ne quitte maintenant Ma Main. Certains te lapideront, certains te traîneront dans la boue, certains lèveront leurs poings et te menaceront. Tu dis qu'ils amoncellent sur ta tête insulte sur insulte, calomnie sur calomnie. Je te le dis, ils ne font qu'amonceler récompense sur récompense pour toi ici dans le ciel, et bénédiction sur bénédiction de Ma part sur ton front. Aussi, proclame sans peur Mon Message, témoigne, Mon ange et, en raison des plaies que tu reçois, J'épargnerai Ma sentence à beaucoup d'âmes. Je te donnerai un salaire équitable pour les plaies que tu reçois dans la Maison de Mes amis. Je t'ai choisie pour être la victime de Ma Passion, l'autel sur lequel Je déposerai l'Unité, aussi que peux-tu demander de plus ? Que puis-je te donner de plus que Je ne t'aie déjà donné ? La Sagesse t'a été donnée et Mon Esprit est avec toi pour te faire endurer la flagellation par le monde et ah !... Je t'ai donné le don d'avoir soif de Moi et de languir pour Moi, don inestimable. Aussi, marche avec Moi, permets-Moi de t'utiliser et de t'envoyer de nation en nation pour leur dire que le Dieu qu'ils ont oublié ne les a jamais oubliés.

Rappelle-leur que le Coeur du Seigneur est Miséricorde. Oui, dis-leur que Je suis doux et humble de coeur. Jésus est Mon Nom. ic

 

 

28 mai 1993

 

La paix soit avec toi. Prêche et proclame que le Dieu qu'ils ont oublié va venir les rencontrer comme une mère ; Mon Retour est imminent. Si Je Me manifeste à travers toi, c'est pour appeler chacun à Mon Coeur, et les sauver de leur apostasie. Aujourd'hui, les pratiques initiatiques de meurtres d'enfants se multiplient ; dois-Je rester silencieux ? Des spectacles effrayants sont donnés aux enfants par les programmes de télévision, détruisant en eux la pureté. Oh ! entre dans Mes Plaies et partage Mes agonies ; viens Me consoler ! ic

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. J'ai compris qu'il s'agissait de la Purification.

 2. Notre Sainte Mère m'a saluée en grec, conformément à la tradition orthodoxe : à Pâques et dans les jours qui suivent, les Orthodoxes se saluent en proclamant : " Christ est ressuscité ! " et l'on répond : " en vérité, Il est ressuscité ! " ou encore : " Il est vraiment ressuscité ! "

 3. Notre Sainte Mère entend par là : Jésus et Elle, les Deux Coeurs.

 4. A ce moment-là, j'ai pensé que Jésus voulait dire que je L'avais privé d'utiliser mon oreille pendant quelque temps et, en effet, je sentais moins Sa Présence.

 5. J'ai senti une pluie d'Amour divin se déverser sur moi.

 6. Initiales grecques désignant Jésus sur les icônes.

 7. Jésus entend par là, suivre Ses Traces dans Sa patrie.

 8. " Jésus ", en araméen.

 9. Le Père Michael O'Carroll.

 10. Le Saint-Sépulcre, à Jérusalem.

 11. Ces trois jours au cours desquels Jésus S'était caché de moi.

 12. Jésus attendait de moi une réponse, tandis que je restais silencieuse.

 13. La bénédiction spéciale du Christ, qu'Il me donne sur le front, a toujours une puissance extraordinaire. A Omaha, cette bénédiction a terrassé une dame aussitôt qu'elle m'a embrassée sur le front à l'endroit où Jésus m'avait bénie de Son pouce. Elle est tombée dans le repos de l'Esprit et est restée ainsi durant vingt bonnes minutes, à l'entrée de la sacristie. Plusieurs prêtres en furent témoins. Cela s'est passé au mois de juin, trois semaines après que j'ai reçu de Jésus Sa bénédiction.

 14. Depuis que je me sentais abandonnée de Lui, je ne supportais plus les perpétuelles demandes d'autographes des pèlerins qui m'accompagnaient. Même ce petit effort m'était devenu pesant.

 15. Jésus revint ainsi de la même façon, pour la même adoration, trois nuits de suite, pour être aimé.

 16. C'est-à-dire, dans mon coeur.

 17. Jésus m'a confié Sa peine.

 18. Les autels signifient les âmes.

 19. Jésus était en proie à une telle douleur qu'Il Se mit à pleurer.

 20. Jésus redoubla Ses larmes.

 21. Le pape Jean-Paul II.

 22. Le pape Jean-Paul II.

 23. Après un moment de silence, dans un grand chagrin, le Seigneur clama ce qui suit.

 24. Le Christ Se tourna alors vers moi.