Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     98.11.19 23:28
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 91

 

 

25 septembre 1997 (suite du message)

 

- Seigneur, je suis et je reste
toujours pleine d'émerveillement
devant Ta Beauté ;
dans la nuit de mon âme, Tu es apparu,
figure de merveille,
comme le Fils de l'Homme dans Sa Transfiguration,
ô Epoux Trine,
plein de grâce et de souveraineté,
plus beau que tous les anges rassemblés.

Que signifie tout cela ?
Par quelle inspiration
Ton Coeur T'a-t-Il fait me regarder ?
Mais j'oserai dire ce que je voulais :
Par quelle folie de Ton Amour,
Ton Coeur T'a-t-Il fait regarder ma misère ?

Tout indigne que je suis, Te voici,
me rappelant nos liens matrimoniaux,
m'attirant maintenant dans Ton Coeur
plus profondément que jamais
pour savourer les délices qui s'y trouvent,
afin que je puisse obtenir
le flot de Ta Divinité
et me garder en vie.

- Ma fille, si J'ai déversé et que Je continue à déverser Ma grâce sur toi, c'est parce que Je veux que ton âme soit plus belle et plus brillante chaque jour qui passe, jusqu'à ce qu'elle atteigne la perfection désirée par Moi. Alors, Je pourrai dire : " ce coeur M'a rendu tout ce que Je voulais et J'ai obtenu de lui de grandes victoires. J'ai obtenu en même temps de lui, et par Ma grâce, un grand plaisir. Je continuerai à multiplier sur ce coeur Mes faveurs et Mes dons, afin qu'il puisse continuer à chanter Mon Hymne d'Amour à chaque nation ". Je continuerai à répandre dans ton coeur Mes délices et Mes consolations. Comme quelqu'un versant de l'eau d'une carafe dans un verre, ainsi Je remplirai ton coeur de Mon Amour 1.

- Une ombre a traversé mes pensées
et j'ai pensé à nouveau à ceux qui,
mon Seigneur,
calomnient Ton message avec frénésie,
spécialement Ton langage d'Amour.

- Prie pour ceux-là et bénis tes persécuteurs pour qu'ils puissent obtenir la Miséricorde au jour du Jugement. La chair et le sang couveront toujours le mal et prendront plaisir à faire le mal. Ces mêmes âmes ne parlent pas de Ma douceur ni de Ma Divinité parce que leurs esprits ne savent pas distinguer Ma Divine douceur des désirs de leurs propres chair et sang. Non, ils ne voient pas qu'il y a une différence. Lorsque Je parle, Ma colombe, avec Mes Lèvres qui sont humides de grâce, de sainteté et de douceur, ils ne comprennent pas Mes paroles et ne peuvent pas sonder Ma pureté dans Ma Magnificence. Leurs coeurs sont si durs qu'il devient impossible pour eux de sonder l'éclat et la Divinité de Mon Coeur. C'est pourquoi ces coeurs sont éclipsés de Ma Lumière et dans leur corps et leurs pensées périssables, ils M'accusent, disant que Mes Paroles sont excessives et sentimentales. Ce sont eux dont Je dis : " ils Me sont étrangers et ils ne Me connaissent pas... "

Ah ! Ma délicate âme, tu as goûté Ma douceur dans Ma Divinité et J'ai procuré à ton âme le goût de Ma Magnificence, et maintenant, regarde-toi, regarde l'immensité de ta soif pour Moi. Je t'ai montré, Mon épouse, comme un époux nouveau marié, comment être intime et à l'aise avec Moi, car rien n'est obscur en Ma compagnie, et tellement d'âmes ont appris de toi, et J'ai obtenu de grands triomphes de la grâce que Je t'ai donnée. Lorsque ton coeur est lié au Mien, il n'y a pas d'obscurité mais le délice et la joie tous les jours de ta vie.

- Yahvé, Toi qui es sorti du Ciel
comme un époux sortant de son pavillon,
Tu m'as montré Ta Face
pour que je jouisse de Ta douceur 2.

Que les bavardages des méchants
écoutent et apprennent des psaumes de David
que leur hostilité contre la douceur de Ton Langage
est infondée.

Qu'ils apprennent, en lisant Tes psaumes,
que Tu es le Psaume de Tes psaumes
et que Tes Paroles, Amant de l'humanité,
sont plus douces que le miel,
même que le miel qui coule du rayon 3.

Pour cela, au seul souvenir de la vision
que Tu m'as donnée
dans Ton immense bienveillance,
mon âme fond et, une fois de plus,
elle est jetée au sol.

Que puis-je ajouter à cela ?
Que peut-on ajouter à une vision aussi sublime ?
Mais Ta générosité a daigné Te révéler
à quelqu'un d'aussi indigne que moi ;
ce fut un don gratuit de Ton grand Amour.

Tu n'avais besoin de demander la permission
à personne.
Tu voulais Te montrer, montrer Ta béatitude, Ton charme,
Ton rayonnement, Ta parfaite beauté et Ta douceur.

Grande est Ta Grandeur
et je ne pourrai jamais oublier cette douce vision
qui a été imprimée dans ma mémoire.

- Je Me délecte dans les âmes qui se laissent élever par Moi... Ah ! Vassula, Je voudrais amener chaque âme près de Mon Coeur et l'avoir greffée sur Moi, de la même manière que Je t'ai amenée à être proche de Mon Coeur. C'est pourquoi, Mon enfant, Je trace aussi gracieusement un chemin afin que chacun puisse le suivre, un chemin de droiture qui mène à Moi. Pour cette raison, comme un jeune époux amoureux, Je suis amoureux de Ma création : l'Oeuvre 4 de Mes Mains, et J'exposerai à chaque créature la flamme de Mon Coeur, qu'elle soit amie ou ennemie. Aujourd'hui, beaucoup d'entre vous scrutent Mon Amour et Ma douceur, Me modelant selon les passions de votre chair. Je vous le dis : ceux qui Me connaissent observent les choses saintes saintement. Ceux-là, un jour, seront jugés saints. Mais quant à ceux qui ne Me connaissent pas et n'observent pas saintement les choses saintes, ils seront jugés comme ils le méritent. Mon Coeur palpite d'appels d'amour à l'amour et, à nouveau, Je dis : que vous soyez amis ou ennemis, vous êtes tous invités à prendre part aux délices de Mon Coeur et, lorsque vous le ferez, vous réaliserez combien vous M'avez rabaissé tout au long de votre vie ; combien vous avez rabaissé Ma Magnificence par votre nature-même tellement faible et vos inclinations mondaines et en ayant cru que vos plaisirs et délices extérieurs, désirés par votre chair, étaient grands et nobles. Ces délices et plaisirs de votre chair ne peuvent jamais être mesurés à Ma Divinité et à Ma douceur. Vos délices par rapport aux Miens sont comme un grain de sable dans l'univers lorsque comparés à la béatitude que vous pouvez obtenir de Ma douceur qui vous mènera à la joie éternelle.

Et toi, Vassula, toi qui es entrée dans les délices de Notre Sainteté Trinitaire, et qui es arrivée à comprendre Notre tendre affection et Notre Amour infini, Nous Nous réjouissons que tu aies accepté volontairement que Nous déposions Notre Oeuvre sur toi, devenant désormais un autel vivant, augmentant Notre joie. Nous t'avons convertie et amenée à contempler une contemplation Sponsale dans l'union intime de Notre Unicité. Alors, Nous t'avons envoyée dans Notre embrassement dans le désert pour défendre la Vérité. Mais maintenant, après tes durs labeurs, Nous voulons que tu te reposes sur Notre Coeur et que tu aies le loisir de contempler Notre Sainteté Trinitaire. Dans ce dessein de repos, tu seras allaitée par Notre Divinité. Aujourd'hui, à nouveau, Je t'offre Mon Coeur et, comme un époux qui sort de son pavillon pour rejoindre son épouse, Moi Je suis sorti pour réunir Mon Coeur au tien et prendre plaisir en toi, et échanger dans nos caresses notre amour mutuel. Qu'il en soit ainsi comme au ciel :

Amour pour amour,
Coeur pour coeur.

Oui ! tu n'as pas refusé de Me reconnaître comme Père, dans Ma Sainteté Trine. Et comme un vase qui porte de l'eau, ton coeur, après M'avoir reconnu, a été rempli de Mon Eau Vivante pour l'amener à parfaire les vertus que Je lui offrirais. Mes Oeuvres seraient stériles si Je ne te rendais pas parfaite dans ton amour. À quoi M'auraient servi tes oeuvres et quelle sorte d'honneur y aurait-il eu pour Moi si elles avaient été offertes sans que tu Me donnes d'abord librement ton coeur tout entier. En effet, viens apprendre la signification de ces paroles : " ce que Je veux est l'amour, non le sacrifice ; ce que Je veux est la connaissance de Moi-Même, non les holocaustes 5 ".

Je ne serai dur envers personne tant que Je trouve en eux de la bonne volonté. N'avez-vous pas entendu : " un homme est acceptable avec quoi qu'il puisse M'offrir ". Aussi, toi qui Me lis — et qui es également Mon Oeuvre —, viens à Moi tel que tu es et Moi, dans Mon parfait Amour, Je te rendrai parfait. Je ravirai ton coeur afin que J'en obtienne les plus rares et les plus délicats parfums. Alors, comme quelqu'un qui élève ses mains en tenant une coupe d'or pleine d'encens pour parfumer Ma Sainteté, J'élèverai ton coeur, le tenant haut, pour que ces rares essences tourbillonnent sur la terre, répandant ton doux parfum tout autour de Moi, Me délectant et délectant tous les saints et les anges dans le ciel. Ma joie sera telle que cela sera pris pour une danse nuptiale 6, tandis que les bouches de Mes anges seront pleines de rires et leurs lèvres de chants. Et Moi, exultant de joie, dans ta nullité, Je transformerai ton coeur en un joyau et, de Mes Mains toujours étendues, élevant ton coeur, Je te oindrai, Mon joyau, et Je te bénirai. Et comme Je t'avais jadis placé avec tendresse dans le ventre de ta mère pour y être nourri et pour que tu croisses, Je te placerai dans Mon Coeur pour nourrir ton âme de Ma Divinité, te permettant de croître avec Ma Sainteté. Cela sera la preuve de Mon Amour pour toi et tu parviendras, comme jamais auparavant, à connaître Yahvé, ton Epoux trois fois Saint.

Alors, ton âme sera si profondément collée sur Mon Coeur et en Moi que tu ne M'oublieras jamais, parce que ton âme sera volontairement tombée captive de Mes charmes. Et Moi, qui n'agis que par amour, Je lierai ton petit coeur à l'intégrité, la bonne volonté et l'amour, et Je l'enflammerai d'un feu divin. Je te ferai goûter Ma douceur en te faisant partager avec Mon Fils Jésus, Celui qui est le plus proche de Mon Coeur, Notre Béatitude, t'invitant à entrer dans la véritable et unique connaissance de notre Déité Trine. Cette connaissance de Nous-Mêmes t'enseignera que Nous pouvons te rendre ta divinité, divinisant ton âme pour qu'elle entre dans la Vie Eternelle, et que Notre Lumière Divine peut également briller en ton âme et en ton corps afin qu'ils vivent dans Notre Lumière et en Nous.

Alors, Mon bien-aimé, J'enrichirai ton âme de bienveillance et, tandis que Je te cacherai dans Mon Coeur, J'enlèverai tes péchés afin que tu te meuves dans l'Esprit et que tu respires les inspirations de Mon Coeur, tandis que Je te graverai du sceau de la consécration, te oignant de Mon Saint Nom. Alors, tu n'appartiendras plus à toi-même mais à Celui qui te meut dans l'union de Notre Unicité. Moi, le Très-Haut, Epoux de Ma création, Je te montrerai une telle plénitude d'amour et de tendresse que ton âme goûtera ce qu'est le ciel, alors que tu seras encore sur la terre. Ma douceur sera telle que tu seras comme enivré de vin, parce que tu goûteras l'Amour du Tout-Puissant, cet Amour qui sera comme un paradis de bénédiction et qui ornera ton âme de bien plus que la gloire.

Sens la grandeur de Mon Amour, Vassula. Je t'ai choisie parmi tous les vivants et J'ai fait de toi un lys, te permettant d'entendre Ma Voix. Je t'ai confié cette Oeuvre pour illuminer ce monde obscur et apostat. Je t'ai envoyé parfumer de Mon Oeuvre le désert de Ma création et faire briller sur eux Mes décrets et Ma Loi ; et le monde, un jour, verra en toi Ma suprême puissance et dira : " vraiment, Dieu est caché avec toi ". Mais ils le diront à ton esprit trépassé. Oui ! 7 tu es réellement un véritable témoin du Très-Haut, parce que J'ai fait de ta bouche une épée acérée.

- Mon Dieu ! parfois je sens que je suis cernée
par mes oppresseurs ;
même durant la nuit, je vois les crocs
de ceux qui veulent me dévorer,
fabriquant des mensonges pour me voir condamnée ;
oh ! aide-moi contre les orgueilleux ;
combien de temps garderas-Tu leurs yeux clos ?

- Jusqu'à ce que ton Service envers Moi soit achevé et que la Cérémonie prenne fin.

Mes Yeux ont toujours été attirés par l'homme à l'esprit humble et contrit, et Moi qui suis connu pour donner naissance, Je vais donner à Ma création une renaissance, bénie par Mon Saint Esprit, comme jamais vue auparavant dans l'histoire. Ma Flamme dans Mon Coeur sera votre purification, création, et cela sera l'exécution de Mon jugement 8. Cela sera fait afin de retirer votre voile et que vous Me voyiez revêtu d'une beauté et d'une sainteté glorieuses. J'exécuterai Mon acte d'amour 9 afin que Je vous gagne à Moi-Même. Alors, à votre tour, vous vous tournerez vers Moi. Vous aussi, vous deviendrez témoins de Mon Amour. Et lorsque les gens surpris de votre changement de coeur vous demanderont la raison de votre comportement humble, vous répondrez : " j'ai appris de mon Père ; j'ai écouté mon Epoux et ainsi, je suis devenu un fils de lumière ; mon Dieu est ma Lumière, et la vie éternelle est que nous devrions Le connaître comme l'unique Vrai Dieu et Souverain de toute la création ; alors, mes amis, vous aussi vous appartiendrez à l'Epoux pour toujours et à jamais ".

Ah ! génération, n'avez-vous pas entendu Mon Fils Jésus Christ vous dire : " l'heure s'en vient — en fait, elle est déjà là — où les morts entendront la Voix du Fils de Dieu, et tous ceux qui l'entendront vivront ; car le Père qui est la source de la vie a fait du Fils la source de la vie 10 ". Alors pourquoi avez-vous peur, en ces temps mauvais, de la profusion des Richesses de Notre Coeur déversées sur vous ? Pourquoi êtes-vous étonnés de Mes merveilles d'aujourd'hui ? Ne sommes-Nous pas la Source de Vie ? Les montagnes chancellent à l'odeur de mort qui s'élève de Ma création et les eaux grondent et bouillonnent d'agonie lorsqu'elles entendent Mon agonie quand Je vois mourir Ma Propre semence avec ce monde qui se désintègre dans le péché et la méchanceté. Devrions-Nous alors bâillonner Notre Bouche ? Nous sommes la Source de la Vie et de cette Source, Notre Coeur remue les vôtres par Notre Noble Thème : Nous allons adresser Notre Hymne d'Amour à cette génération mourante et quiconque écoute est béni. Quiconque l'écoute croîtra en taille et en force également, comme un arbre, parce que sa racine croîtra dans Mes Commandements et Mes décrets.

Il n'y a pas longtemps, J'avais planté une pousse 11. Aujourd'hui, elle a grandi en un arbre et son sommet a atteint le ciel, goûtant de temps en temps les essences et les brises parfumées du ciel. Maintenant, celui-ci est connu en chaque nation, puisqu'il est vu des extrémités de la terre et de toutes les directions. Son vert feuillage est médicinal et comme un baume curatif pour les malades mais, en même temps, un parfum apaisant pour les pauvres et les misérables. J'ai soufflé des baisers sur lui pour augmenter son fruit et le parfaire. Dans sa beauté, son fruit, abondant, est marqué du Sceau de Mon Saint Esprit. Chaque nation, peu importe la race et d'où elle vient, peut l'atteindre et en avoir son content. Son produit est suffisant pour tous. Même aux indignes, cet arbre peut prodiguer ombre et réconfort. Je suis son Gardien. J'ai vu si souvent des hommes ramper et se glisser de nuit, du feu dans leur main, pour mettre le feu à Mon arbre et le détruire. Mais puisque J'avais prévu tout cela, pour le protéger, J'avais rassemblé les armées de Mes Anges longtemps avant que cela arrive, pour l'imbiber de la rosée du ciel. J'ai balayé Mes ennemis comme tu l'as vu. Aussi, ne dis pas, Mon bien-aimé : " mais l'aigle ne va-t-il pas briser ma racine et dérober mon fruit afin que toutes les nouvelles feuilles se fanent d'un seul coup, alors qu'elles bourgeonnent ? " Non, non 12, Mon arbre, Je te le dis, tu continueras à croître et tu continueras à porter du fruit avec le Sceau et le parfum de Mon Saint Esprit. Je multiplierai ton feuillage et ton fruit afin qu'ils soient suffisants pour tous et pour chaque nouvelle génération à venir...

- Seigneur, mon coeur vit pour Toi
et mon esprit chante des louanges pour Toi
tout le long du jour.

C'est Toi qui as gardé mon âme
cachée dans Ton Coeur
et c'est Toi qui me protèges.

Quoiqu'il y ait un abîme ontologique
entre Toi et moi,
je suis en Toi dans Ta Majesté, et Toi,
sans rien perdre de Ta Transcendance,
Tu es en moi.

- Vassula, beaucoup d'arbres seront abattus et certains, Je vais les déraciner complètement et Je brûlerai leur racine. Ce Jour-là, les fondations de la terre trembleront au son de Ma Voix, et Ma Maison sera remplie de Mon cri :

" assez ! maintenant, assez ! "

- Puisses-Tu montrer de la gentillesse
et nous bénir,
et faire sourire Ta Face sur nous !
car alors la terre reconnaîtra Tes voies,
et toutes les nations connaîtront
Ta puissance salvatrice. (Ps 67.1-2)

- Fleur de Mon Coeur, de telles paroles sont le délice de ton Epoux. Viens maintenant et écoute les pulsations de Mon Coeur.

 

(Le message qui précède, bien que daté du 25 septembre 1997, s'est achevé le 25 octobre. Il m'a été donné par étapes, lorsque j'étais appelée).

 

 

26 octobre 1997

 

- Seigneur, Père et Maître de ma vie,
ne laisse pas la tentation me saisir
et me faire douter ;

il y a dans mon coeur le désir
qu'embrasé comme une fournaise,
il ne soit pas étouffé jusqu'à s'éteindre ;

j'ai le désir d'attirer à Toi les âmes,
mais la tentation me saisit de douter
que Tu as effectivement ouvert ma bouche
et que Tu m'as élevée jusqu'à Tes Cours.

- Je suis ta Force 13. Petite enfant insensée, n'as-tu pas compris ? Je suis Celui qui te comble de Ma Connaissance. Je suis le Très Saint qui remplit ton coeur de joie. C'est Moi, ton Père. Peu importe ta perplexité. Prie-Moi avec ton coeur. Fie-toi à Moi et laisse-toi immerger dans l'Océan de Ma Miséricorde. Satisfais Ma soif d'âmes. La Bonté et la Miséricorde sont une lumière à tes pieds. Je t'ai manifesté Mon Amour afin que tu Me comprennes. Sois comme un livre sonore et parle, clame ce que Je t'ai dit. Brise le silence de mort et cite Mes Paroles. Fais-Moi connaître à ceux qui ne M'ont jamais recherché pour refléter que Je Suis qui Je Suis est leur Epoux. C'est un mystère défiant non seulement les apostats mais également tous ceux qui, quoiqu'ils prêchent Ma Parole, ne M'ont jamais rencontré et ne Me connaissent pas.

Moi, ton Seigneur, Père, Epoux et Maître de ta vie, Je te bénis dans Notre Sainteté Trinitaire. Tu vois ? En Mon Nom également, bénis Mon peuple.

 

 

Dimanche 2 novembre 1997

 

(Alors que j'assistais à la Messe à l'Eglise Orthodoxe Grecque, soudain la crainte me saisit à la pensée que je pouvais être non disposée à recevoir notre Bon Seigneur dans la Sainte Communion et que, si c'était le cas, je pourrais provoquer sur moi, avec colère, le Jugement de Dieu.

Alors que ces pensées allaient et venaient dans mon esprit, j'ai soudain connu dans mon coeur une joie et un délice qui, même s'ils venaient d'abord de mon coeur, m'ont semblé se répandre comme un chaud liquide apaisant jusqu'à l'intérieur de mes os-mêmes. Tandis que je découvrais cette consolation, mon âme se transformait pour sortir de ses peurs et de sa mélancolie et entrer dans les délices et la lumière. Dans cette joie, mon âme loua le Seigneur et j'ai chanté pour Lui en silence. J'ai ressuscité.

Alors, soudain, j'ai vu notre Seigneur ouvrir Sa Bouche pour me dire quelque chose. Je ne pouvais manquer de remarquer combien Il était allègre. Avec délice, tandis qu'Il ouvrait Son manteau gris-bleu, Il m'a dit :)

- Viens à Moi...

(Ce geste de Lui m'attira comme le fer est attiré et saisi par l'aimant. De la même manière, mon âme fut irrésistiblement attirée à Son Coeur.

Et je me suis trouvée, ma tête reposant sur Son Sein. Alors, plus tendrement que jamais, l'Amant de l'humanité m'a dit :)

- Ah ! à quel point tu peux être misérable !

(Je pensais : " quelqu'un peut-il étreindre du feu sur sa poitrine sans mettre le feu à son sein ? " Me voici, étreignant le Sacré Coeur ; comment mon propre coeur ne prend-il pas feu d'Amour ?

Tandis que j'avais posé ma tête sur Son Divin Coeur et tandis que je reposais toujours sur Son Sein, j'ai senti Son Sein fondre et ma tête être absorbée dans Son Corps. Ma tête Le traversa et pénétra dans Son Sacré Coeur et je me suis retrouvée ma tête englobée dans Son Coeur, reposant de cette manière, sur le Fils, Qui est Le plus proche du Coeur du Père.)

- Ce Coeur est ton lieu de repos. Vaisseau-de-Ma-Lumière, ce Coeur est l'Unique, la Première et l'Ultime place où vos âmes tourmentées trouveront une paix et une douceur éternelles et affectueuses.

(Alors que mon Bien-Aimé me disait ces douces paroles, Il mit Ses Bras autour de moi, les serrant sur moi, me pressant alors encore plus sur Son Sein et, comme une personne voulant en protéger une autre du froid, Il me cacha complètement dans Son Manteau.

Cette manière de me tenir était comme celle de quelqu'un qui avait peur de perdre celle qu'il tient.

Tandis que je connaissais cette expérience dans l'Eglise, je me demandais si je devais l'écrire ou non. Alors, Il me dit :)

- Ecris-la pour le bénéfice des âmes et, lorsque tu écriras, Je Me joindrai également pour écrire Ma part.

(Le Coeur du Seigneur a maintenant entièrement absorbé ma tête. C'était comme une porte vers le Ciel et, durant ces moments délicieux, tandis que mon âme jouissait de cette douceur et de cette tendresse ineffables, dans ce repos céleste, ma tête était constamment couverte de caresses.)

- Je prodiguais à ton âme Mes faveurs. Je te demande maintenant de rester en Mon Coeur de cette manière. Reste avec Moi, Ma bien-aimée.

(Puis, tandis que mon âme ressentait l'ébriété, comme prise de vin, le Seigneur me fit goûter, dans Son Coeur, Sa Propre douceur, me rappelant la douce saveur de notre Sainte Communion 14 et, en même temps, ma tête fut recouverte d'un doux parfum, à nouveau comme la Sainte Communion.

Alors que j'étais toujours dans ce repos, j'ai remarqué que mon environnement se remplissait de fumée, la douce fumée de l'encens. Dans cet environnement serein, je continuais à entendre mon Seigneur et mon Bien-Aimé, répéter ces paroles :)

- Reste ici, reste en Moi, puis viens, avance-toi et reçois-Moi. Fais Mon délice et demeure ici.

(Je soupirais en me demandant ce qui pouvait tant délecter notre Seigneur dans une créature telle que moi, le zéro des zéros. Lui, l'Etre Parfait, Lui qui Se suffit à Lui-Même, comment était-il possible même d'imaginer qu'Il m'ait regardée à deux fois ?)

- Ta totale misère émeut Mon Coeur et Mon Etre tout entier à un point tel que Mes Yeux se remplissent de larmes de Miséricorde chaque fois que Je te regarde.

(J'étais sur le point de dire quelque chose...)

- Non, ne parle pas. Absorbe Ma Paix et satisfais ton coeur dans ce silence ; jouis de ces moments de grâce et absorbe la douceur que t'offre ton Seigneur. Rafraîchis ton coeur, Ma bien-aimée, et reste dans Mon embrassement et laisse-toi aimer. Ne laisse pas ton esprit rôder dans le monde puisque du monde, tu ne recevras rien. Viens à Moi et goûte Mon doux amour que J'ai pour toi et que J'ai toujours eu pour toi 15.

Dis plutôt : un ineffable faible pour toi, très chère gemme dans Ma Main. L'onction de Mon Amour pour toi est si grande qu'en ces moments enflammés d'amour, Mes Yeux ne peuvent qu'être fixés 16 sur toi. Pense très fort à cela, jusqu'à ce que J'arrive te chercher. Je ne trouve aucun autre plaisir ailleurs qu'en ces moments où Je suis avec toi, et que tu es comme un livre ouvert pour Moi pour que J'écrive en toi Mon Nouvel Hymne d'Amour. Sois toujours disponible pour Moi et bien disposée, et de cette façon, tu sauveras à la fois toi-même et ceux qui t'écoutent. Je t'ai formée pour devenir Mon élève.

- Seigneur, quand j'y pense,
Tu m'as formée de la façon la plus étonnante ;
Tu m'as formée dans le silence, par Ton Saint Esprit,
et soufflant en moi ces divines révélations
qui viennent de Ton Sacré Coeur !
Ce n'était pas comme lorsque
Tu as formé audiblement Tes disciples !

- Oui ! J'ai voulu que tu te tournes vers Moi, de tout ton coeur, afin que Je puisse attirer ton coeur vers Mon Amour et Ma Force 17. Je voulais préparer ton âme à porter Mon Divin Message. Ah ! Vassula, tout ce que Je te dis maintenant, tu l'entendras à nouveau, lorsque Je t'apparaîtrai ouvertement le moment venu. Maintenant, Mon Ame Se réjouit à regarder Mon jardin 18 et J'ai plaisir à respirer en toi. Chaque pas que tu Me permets de faire dans Mon jardin sera fait avec douceur et il sera consolant pour toi.

- Lorsque Ton Divin Regard S'est tourné vers la terre
pour ravir mon coeur,
comment était-il possible que rien qu'en me voyant,
Tu n'aies pas fui, mais qu'au lieu de cela,
mon indignité T'ait donné tant de joie,
T'attirant à moi ?

- Je suis connu pour appeler les moindres de Ma création. Alors, Je t'ai vue et Je t'ai aimée... 19 Je t'ai dit au commencement que si tu Me laissais te former, Je te mènerais avec des cordes d'amour par Ma grâce, imprimant sur ton âme Ma Divine Image, et avec ce Sceau Divin, qui est l'empreinte de la Sainte Trinité, tu seras attirée dans la plénitude de Notre Déité, rendant ainsi parfaite ton union intime avec Nous dans Notre Divin Amour. J'ai toujours l'intention, Ma très chère, de continuer à chuchoter à ton oreille Mes révélations secrètes et, tandis que Je déverserais sur toi en abondance Mes dons et Mes faveurs pour Mon bon plaisir, Je te rappellerai qu'en ayant attiré ton coeur si inséparablement dans le Mien, c'était afin que, après ce geste courtois de Ma part, notre union soit complète et que ton esprit, à travers Ma grâce, devienne un avec Moi 20.

Je t'avais donné une prière 21 par laquelle te consacrer corps et âme à Mon Sacré Coeur, afin que tes pensées deviennent Mes pensées, tes actes Mes actes, Me donnant volontairement ta volonté afin que Ma Volonté soit faite en toi. Je te rappelle qu'en reposant ta tête sur Mon Coeur, en ces moments de joie intérieure, Je serais le mouvement de ton coeur, l'éloquence et le charme de ton discours ; Je serais la lumière de tes yeux pour donner de bons conseils à ceux qui en ont besoin. Chacun de tes mouvements, chaque geste viendra de Moi. Tu écouterais tous Mes soupirs, comprenant 22 leur sens afin que tu agisses selon Ma Divine Volonté. Par la grâce, tu inhaleras Ma douceur comme tu le faisais lorsque ta tête se reposait sur Mon Coeur, goûtant Ses douces saveurs 23.

Te souviens-tu comment Mon Père t'a instruite ? Il t'avait dit que si tu Lui permettais de renforcer les liens d'union avec Lui, ton âme serait alors tellement jointe à Lui et ton esprit si englobé dans le Mien que tout ce que tu ferais le serait selon Ma Pensée. Tes oeuvres seront enracinées dans Notre Bonté et ton comportement, dans Notre Esprit. Alors, Mon Père te donna un exemple de la façon dont travaillent les membres de ton corps : " tu n'as pas besoin de dire à ta main ce qu'elle doit faire, mais elle agit selon ta volonté ". C'est de cette manière que Nous te guiderons.

- Seigneur, pardonne mon manque de confiance en Toi
et en toutes ces grâces abondantes
que Tu m'as données gratuitement
dans ma totale indignité ;
je cachais Tes grâces ;
j'ai péché par peur de ce que penseraient les autres.

- Le monde essaiera toujours de te tromper et de blesser celle qui M'est si précieuse ; et lorsque tu écoutes le monde, qui détourne ta pensée de la contemplation, rien que ce fait blesse Mon Coeur 24. Par grâce, Je t'ai attirée dans Mon Sacré Coeur, afin que tu sois à Moi seul et par grâce J'entends te garder dans ce repos. Lorsque ce monde froid t'assaille de ses tentations et essaie de défigurer ton âme pour que tu lui ressembles, cours à Moi et prends ton refuge dans Mon Coeur. Aie confiance en Moi et confie-Moi tous tes problèmes. Je n'attends que de t'être gracieux, Ma choisie. Le monde essaiera toujours de t'attirer à nouveau dans ses entrailles, une vallée obscure où il n'y a que désolation ; mais Je t'ai choisie parmi des milliers, alors pourquoi M'attristes-tu par ton manque de confiance ? Mon union avec toi dans la Lumière de Ma Divinité est si complète que tu ne dois plus perdre confiance, mais place ta tête sur Mon Coeur et ne doute plus de notre union bénie. Viens et dis-Moi maintenant :

" mon Jésus, Divine Miséricorde, j'ai manqué de confiance en Toi et ainsi, j'ai mené Ton Coeur à la détresse ; je Te demande maintenant, dans ma nudité et en toute humilité d'être pardonnée afin que Tu puisses, dans Ta Miséricorde et Ta Bonté infinies, restaurer mon âme défigurée et blessée, défigurée et blessée par les actes du monde à m on égard et par leur paroles " 25.

J'ai reçu ta prière avec délice. Tes déficiences, Je les compenserai pour glorifier Mon Nom trois fois Saint. A partir de maintenant, ne Me laisse pas tomber dans la moindre détresse ou le moindre chagrin qui laisse tous Mes anges et Mes Saints dans une immense détresse de ne pas pouvoir soulager Ma peine. Si jamais le monde persiste à questionner Mon choix, que leurs péchés retombent sur leurs têtes ; c'est avec justice que J'interviendrai. S'ils traitent Ma choisie comme il leur plaît, celle que Mon Sacré Coeur considère avec une affection particulière, Je les réprouverai puissamment 26. Mais si tu faisais des réparations pour eux, alors, dans Mon Infinie Miséricorde, Je les obligerais à voir leur péché. Dans Mon Amour, comme Je te l'ai dit au commencement, Je t'ai liée à Moi d'une manière telle qu'il te serait difficile de desserrer ces liens 27. J'ai accompli cet acte par pur amour après que tu M'aies donné ton " fiat ". Mon amour jaloux n'aurait jamais supporté que nous soyons séparés et que notre union soit brisée. Dans un moment de délice enivrant, Je t'ai donné une grâce de plus : une union matrimoniale, t'attirant ainsi encore plus profondément dans le repos d'une douce contemplation dans Mon Divin Coeur. Dans cette délicieuse union entre toi et la Sainte Trinité, tu deviendrais Notre Harpe, et Nous t'utiliserions avec délice, obtenant de toi de grands triomphes. Alors toi, à ton tour, tu aurais le plaisir de partager avec Nous Nos Cours. Dans Notre Divine Grâce tu deviendrais Notre litanie 28.

Lys de Mon Coeur, l'Infinie Tendresse t'a été montrée afin que les autres apprennent de toi et obtiennent la même quantité que celle que tu as obtenue. Lys de Mon Coeur, Notre Proximité de toi est ta béatitude. Ma Divine Volonté enracinée en toi est le plus grand don que Je puisse offrir en échange de la tienne. Avec Ma Divine Volonté en toi, Je pourrais compenser toutes tes déficiences et tes insuffisances. Les paroles que tu clames seraient les Miennes parce que Je serais ton vêtement et tu aurais Ma Pensée. Bien que tu sois souvent accusée pour ta sévérité, en réalité, ta sévérité n'est pas la tienne mais la Mienne. Ceux qui t'ont reproché cela n'ont pas tout-à-fait renoncé à leur péché... Ils continuent à oublier qu'une âme, une fois unie à Dieu, devient un seul esprit et une seule pensée avec Lui. Je t'ai accordé pour ta mission tous ces dons par l'Amour que J'ai pour toi, mais également pour la restauration de Ma Maison.

Ah ! Vassula, certains demanderont : " pourquoi le Seigneur insiste-t-Il autant sur Son union, Ses dons et Ses grâces ? " Si Je vous rappelle toutes ces choses, c'est parce que le monde continuera d'essayer d'obliger Ma choisie à douter de Mes dons que Je lui ai donnés. Je t'avais avertie, Ma Vassula, que dans les premiers jours de ta mission, tes actes d'amour seraient incompris et que tu serais chassée comme le gibier et que tu souffrirais l'adversité, mais aussi combien Ma protection paternelle te couvrirait toujours, et que Je viendrais à ton secours te consoler et t'élever des crocs du mauvais. Je t'avais dit que si souvent l'on cracherait sur Mes Messages royaux et qu'ils seraient rejetés et ridiculisés, mais qu'aussi Je Me tiendrais toujours auprès de toi pour t'encourager. Tu demeures encore sur la terre, mais Je demeure bien en toi ; aussi n'aie pas peur. Aussi longtemps que tu es sur la terre, le monde, dans son obscurité, continuera à vouloir te faire du tort et à te blesser. Je n'entends pas que tu te sépares de tes amis, mais rappelle-toi, ne te fie pas aux gens 29.

Certains voudront forcer ta main à faire ce qui est contraire à tes désirs, et qui ne correspond pas non plus à Mes désirs. D'autres insinueront que Mes dons honorables que Je t'ai donnés, ainsi que Mes faveurs, ne sont pas divins et ne viennent pas de Moi. A ceux-là, J'ai quelque chose à dire : " si tu dis qu'ils ne sont pas d'origine divine, alors, selon ton insinuation, elles ne peuvent provenir que du père des mensonges ou du subconscient ; ne t'est-il jamais venu à l'esprit qu'en jugeant démoniaque Mon Oeuvre, tu pèches contre le Saint Esprit, et qu'un tel péché n'est pas pardonné ?  Si tu dis que cette Oeuvre Divine tout entière vient du subconscient, alors, explique-Moi la maîtrise et les enseignements de ces écrits venant de quelqu'un qui n'a aucune connaissance même en catéchisme élémentaire. "

Jusqu'à maintenant, Je leur ai donné suffisamment de preuves et Je ne donnerai pas plus de preuves que ce que J'ai déjà donné. Ensuite, il y aura ceux qui, malgré qu'ils t'aient demandé conseil, l'ignoreront parce que leur âme se débat toujours pour suivre leurs désirs personnels et se soumettra à leur volonté humaine et non à la Mienne.

Je t'avais dit que tant que ta tête reposerait sur Mon Coeur, en ces moments de repos, tu lirais les pulsations de Mon Coeur, puis à ton tour, tu serais capable de donner de bons conseils à ceux qui en ont besoin. Mais à nouveau, le monde, n'ayant pas encore surmonté ses pensées mauvaises, sous-estimerait Mes trésors déversés sur toi, sous prétexte que tu n'es pas confirmée 30... Surmonte maintenant ton manque de confiance sur les dons et faveurs que Je t'ai si généreusement offerts et, de tout ton coeur, répète la prière que Je t'ai donnée...

(J'ai répété la prière.)

- Ne te fais plus de soucis, Je continuerai à veiller sur tes différents besoins.

- J'ai prié, Seigneur,
mais comment puis-je être sûre
de ne pas Te faire à nouveau défaut ?

- Je suis ici pour te le rappeler. Je viendrai toujours pour te ramener de tout chemin hasardeux que tu serais tentée de prendre. Je continuerai à te montrer Ma plus délicate attention que J'ai pour Mes âmes choisies. Viens, aujourd'hui, Je veux que tu te sentes heureuse, parce que Je peux dire en toute vérité : tu as fait de Ma Parole ta demeure, et tu es devenue Mon élève et vraiment Mienne.

- Mon Dieu,
Tu as séduit mon âme indigne
pour qu'elle Te suive,
et Tu as conféré sur moi
de précieuses richesses imméritées,
et dans un amour démesuré,
Tu as élevé mon âme.

- J'ai élevé ton âme également pour le bénéfice de Mon Eglise. Vassiliki, Je t'ai donné des messages d'une extrême gravité ; J'ai, durant toutes ces années, soufflé en toi de Divines Révélations venant toutes de Mon Sacré Coeur. Mon Esprit a été et est ton Guide et ta Lumière. J'ai vraiment déversé sur toi des grâces divines afin que les gens puissent en profiter aussi. Toutes Mes Oeuvres sont bonnes et sont chaudement accueillies par les purs de coeur et les humbles, mais la louange pour Mes Oeuvres est malséante dans la bouche d'un pécheur. J'ai, comme Je l'ai dit, donné à tous assez de preuves par ce Divin Trésor venant de la trésorerie de Mon Sacré Coeur, afin que vous ne doutiez pas.

Vassula, en plus de t'avoir donné des signes extérieurs de Mon Amour, Je t'ai donné la Connaissance et l'Instruction, t'enrichissant constamment, ainsi que d'autres, à travers ces écrits. Ma colombe, es-tu consciente de ces divines inspirations soufflées en toi par Mon Saint Esprit ?

(J'ai soupiré et je me suis sentie si touchée par la tendresse de Sa Voix que je ne trouve pas de mots pour le décrire.)

- Me voici aujourd'hui avec toi pour t'aider à vaincre toutes tes faiblesses. Je ne supportais plus de te voir cacher, dans ta modestie, Mes Dons Divins que Je t'ai donnés.

- Dans Ton extrême Bonté,
Tu as daigné nous donner une manne suffisante
en laquelle notre âme, aujourd'hui, se réjouit ;
elle est immatérielle, mais une fois que l'âme l'absorbe,
elle a faim pour plus encore ;

Et alors, me voici, toujours imparfaite
et désirant uniquement faire des réparations
pour avoir causé de la détresse à Ton Divin Coeur.

Que mes défauts et mes négligences
qui T'ont causé du chagrin,
soient transformés en ferveur, en confiance
et en un bouquet de myrrhe.

- Ma précieuse, Je ne suis pas insensible à tous les durs labeurs d'amour que tu as entrepris en Mon Nom, ni aux épreuves que tu as supportées avec patience pour Ma Cause, Ma colombe ; Je ne suis pas non plus insensible à tes présentes requêtes et Je suis content que tu dépendes de Ma Grâce.

- Cela me rend heureuse de souffrir pour Toi.

- Ne te lasse pas sur le chemin avec Moi.

- Donne-moi Seigneur
des occasions d'ouvrir ma bouche
pour Te glorifier sans peur et sans doute.

- C'est pour cela que tu dois dépendre de Moi et ressourcer ton esprit à Mon Esprit, afin que tu puisses continuer à chanter et psalmodier Mon Hymne d'Amour aux nations. C'est pourquoi Je t'ai invitée à avoir ton pèlerinage et ta retraite en Mon Corps, Mon aide loyale. Réjouis-toi dans Ma grâce et délecte-toi en Ma compagnie dans cette intime lumière de grâce qui t'est donnée par Mon Père, et accepte en goûtant comme tu l'as fait, les douces saveurs de Mon Coeur.

(Tandis que mon Seigneur disait ces paroles, je sentais que ma tête était toujours englobée dans Son Coeur, savourant et inhalant encore une essence qui ressemblait à la Sainte Communion.

Soudain, c'était comme si Jésus avait tourné Sa Sainte Face et regardait le lecteur, celui qui lit ces lignes. Sa Face était solennelle, Ses Yeux pénétrant fixés sur le lecteur. Ensuite, tandis qu'Il m'entourait de Ses Bras, Son Manteau me couvrant complètement, donnant l'impression de quelqu'un qui protège une victime contre toute autre agression, Il dit :)

- Que le coeur du lecteur qui a lu ces pages s'ouvre ! Que ses yeux et ses oreilles s'ouvrent ! Jusqu'à présent, tu n'as pas entièrement saisi Mon Trésor Céleste, pas plus que tu n'as complètement apprécié Mon don 31. Tu n'as toujours pas pénétré dans ce qui est hors de prix et que Je t'offrais tous les jours de ta vie : la grâce formidable de Me connaître dans une union intime et de goûter intérieurement, dans la chambre nuptiale de Mon Coeur, Ma Douceur et Mes Baisers Divins. Heureux ceux qui M'écoutent et qui obtiennent cette grâce. Malheur à ceux qui dans leur état misérable et dans leur pensée souillée, résistent à cette grâce ; un jour, ils pleureront dans leur misère.

Il est bon de faire de bonnes oeuvres pour Moi et de suivre quelques dévotions, ainsi que des actes d'amour, des actions de grâce et des actes de réparation, mais Je serais énormément déçu si tu mourais avant de M'avoir connu 32. Je serais énormément affligé si tu mourais maintenant, avant de M'avoir compris 33. Beaucoup d'entre vous sont occupés par vos tâches quotidiennes qui Me plaisent lorsqu'elles sont faites avec amour et sont selon Ma Pensée, mais tout cela sera incomplet si vous ne vous ouvrez pas à la grâce et ne M'acceptez pas dans Mon intimité. Aussi, venez et acceptez Ma compagnie familière et Moi, dans Mon bon plaisir, Je pourrai te prendre dans les mystères et les secrets cachés de Notre 34 Coeur. Toi et Nous deviendrons inséparablement unis dans l'amour pour toujours et à jamais.

(Jésus S'est alors tourné vers moi et, avec un regard grave dans Ses Yeux, Il a dit :)

- Maintenant, comme dans l'ancien temps, Je t'ai parlé de Mon Coeur pour te rappeler, Mon enfant, Mon Amour infini, et spécialement pour enlever cette semence qui a été jetée en toi par le monde. Je ne pouvais pas supporter plus longtemps de voir Mon adoptée, Ma joyeuse messagère, être déchirée en morceaux par les doutes que le monde essayait de mettre dans sa pensée 35 : ta crainte que J'aie jeté un cube de glace dans ton coeur au lieu de Ma Grâce Divine...

Vassula, les adversités ne t'ont pas fait perdre la paix que Je t'ai donnée dans ton coeur et cela est bien; mais pour Ma cause, Ma colombe, ne doute plus jamais de Mes grâces et de Mon Amour illimité que J'ai toujours pour toi. Ne perds pas ta confiance en Moi. Oui, ne vois-tu pas combien Je suis divinement amoureux de toi à la folie ? Aussi Je te supplie d'avoir confiance en Moi. Aussi longtemps que tu es sur la terre, reste en Moi pour parfaire ton union avec Moi et Me recevoir aussi souvent que tu le peux dans la Sainte Communion, magnifiant ton amour sur Moi, et t'abandonnant à Moi. Reste dans ce Lieu de Repos 36 pour toujours, Me permettant de te garder dans cette Fournaise d'Amour, pour te faire goûter la douceur de Mon Amour 37.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Cette image d'une carafe et d'un verre que l'on remplit d'eau était l'un des premiers dessins que mon Ange Daniel a dessiné pour moi en 1985.

 2. Cf Ps 27.4.

 3. Ps 19.11.

 4. Il s'agit de nous.

 5. Cf. Mc 12.33 ; Ps 40(39).7 ; Ps 51(50).18-19.

 6. Dans une vision, j'ai vu Yahvé notre Seigneur, élevant dans Ses Mains cette coupe et Se déplaçant, Se mouvant comme dans une danse.

 7. Ce "oui" est venu comme le fracas du tonnerre tant il a été dit avec puissance et autorité.

 8. Un petit jugement.

 9. Le petit jugement.

 10. Jn 5.25-26.

 11. Dans Son message, je comprends que c'est de moi que parle Yahvé.

 12. Cela a retenti avec une grande force.

 13. En anglais "Fortitude", force d'âme.

 14. La Sainte Communion dans l'Eglise Orthodoxe.

 15. Tandis que notre Seigneur et mon Divin Maître disait ces paroles, il semblait que le miel coulait de Sa Bouche. J'ai compris qu'Il avait un faible particulier pour moi, depuis le commencement de ma vie.

 16. En anglais : "transfixed".

 17. En anglais : "Fortitude".

 18. Mon âme.

 19. Les paroles de Sa bouche étaient comme du miel ; c’est Lui mon Ami, au Coeur de Qui Sa douce conversation m’a liée.

 20. 1 Co 6.17.

 21. La Consécration au Sacré Coeur (26 janvier 1992).

 22. En même temps que j’ai entendu "comprenant", j’ai également entendu "décodant".

 23. Ma vision dans l’église.

 24. J’ai compris qu’en cachant les grâces de notre Seigneur, et en ne les admettant même pas sous prétexte de mon indignité, cela bouleverse et peine Jésus.

 25. J’ai dit cette prière. J’ai réalisé qu'invariablement, par la bouche du monde, le démon essayait de me suggérer que cette Oeuvre si Divine, cette Oeuvre de Dieu, était moins importante qu'en réalité, dépréciant ainsi sa valeur, et essayant toujours de minimiser son importance. Je me trouverais toujours dans une constante bataille, essayant de repousser ces fausses accusations et ne leur cédant jamais.

 26. Ensuite, Il m’a regardée.

 27. Voir message du 16 février 1987 (cahier 7, tome 1).

 28. Car ma vie deviendrait une prière continuelle.

 29. Jn 2.24.

 30. Dans le sens que l’oeuvre de la Vraie Vie en Dieu n’est pas encore approuvée par l’Eglise.

 31. Voir messages des 10, 25 et 31 janvier 1987 (Mon ange Daniel, pages 125, 127, 131 et 140).

 32. Mt 7.21-23.

 33. Jr 9.23.

 34. La Sainte Trinité.

 35. Des remarques telles que "le message de la Vraie Vie en Dieu est une chose, mais le messager est une chose complètement différente."

 36. Le Sacré Coeur.

 37. Ps 90.17.