Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     2001.02.19 19:40
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 95

 

 

12 août 1998

 

(Après que j'aie dit les trois prières)

- Ah ! Mon enfant !  1 enfant du Père, du Fils et du Saint Esprit ! Moi Jésus Je Me tiens 2 devant toi, Mon délice et Mon jardin dans lequel J'ai bâti Mon ciel 3.

Parce que ce jour s'est rapproché où tous ceux qui se rebellent contre Ma divinité doivent être détruits 4 et dépouillés jusqu'au dernier de leurs auxiliaires.

Je t'envoie dans un pays 5 où tu étendras tes rameaux au-delà de la mer ; Je t'envoie à une nation 6 qui résiste à tous Mes Divins appels de votre temps et qui, dans sa nuit, a dit dans un moment de folie : " nous devons faire quelque chose pour fermer la bouche de cette femme ". C'est là que Je vais t'envoyer, bien-aimée, là où Mon Coeur continue à sangloter comme une flûte... Je vais t'envoyer à eux afin que l'olivier produise à nouveau ses olives et la vigne son fruit. 7

... Ô guetteur 8 de la Tour ! Combien plus vas-tu te gorger de ta proie ? Mais toutes tes menaces haineuses seront en vain...

Et toi 9 qui brûles de l'encens pour la Bête, comment peux-tu venir à Moi, entrer dans Mon Sanctuaire et te présenter devant Mon Trône en disant : " je suis en sécurité et je suis assez puissant pour renverser tout royaume ; je puis en toute sécurité continuer à commettre toutes ces abominations ; nul ne m'a vu " ? Moi, J'ai vu ; Je t'ai vu et Je t'exposerai aux nations...

Regarde comme tu falsifies, par la plume menteuse de ta tribu, Ma Loi et Mon Institution de l'Eucharistie ! Peux-tu encore dire : " le Christ ne peut pas voir " ? Comment se fait-il que toi qui dis "je vois", tu ne voies ni ne reconnaisses ton Sauveur et ton Héritage ? Même la taupe voit mieux que toi et reconnaît son trou. Viens te repentir ; ou es-tu incapable de repentir ? Que tes yeux fassent pleuvoir des larmes et se repentent. Viens te repentir de tout ton coeur et Je te corrigerai doucement et Je te pardonnerai pour tout ce que tu as fait. Cesse de chagriner Mon Saint Esprit. Je hais l'orgueil et l'arrogance, mais si tu te repens, n'aie pas peur. Tu vois ? ton Rédempteur étend Sa Main vers toi. Le Saint qui t'a donné ton sacerdoce et t'a orné de vêtements royaux, t'investissant d'emblèmes d'autorité pour paître Son troupeau te dit maintenant, comme un père dit à son fils : " Du territoire de la Bête, Mon fils, tu n'hérites rien ; mais de Moi ton Seigneur, tu auras la vie éternelle : Je suis ta part et ton héritage ". Entendrai-Je de toi ces paroles bénies :

" J'exulte de joie en mon Seigneur ; mon âme se réjouit en mon Dieu trois fois Saint, car Il m'a revêtu des vêtements du salut ; de Sa Divinité Il m'a revêtu ; et comme un époux qui orne son épouse, Il m'a couronné d'une couronne qui jamais ne se flétrit ; comme une épouse ornée de joyaux, j'ai été investi de Ses joyaux. Que maintenant mon Dieu, dans Sa Gloire Trine, Se délecte en moi. Que le Printemps 10 fleurisse en mon coeur et dans mes os. Ah ! comme mon âme se réjouit en Sa Divinité, qui sera l'emblème de ma déification. Toi qui ornes chaque année la terre et fais revivre sa sécheresse, la transformant en un parterre de fleurs de chaque nuance, viens orner mon coeur et le transformer en un printemps, afin que tous les anges se réjouissent et disent : ‘regardez ! il a en lui le Printemps de Yahvé ! l'Epoux de toute la création peut maintenant entrer dans Son jardin, dans Son paradis ; le Seigneur des seigneurs peut maintenant Se réjouir en lui et contempler avec admiration Son propre reflet ; la beauté et la gloire appartiennent au Très-Haut ; Vêtement de Gloire 11, ne tarde pas à revêtir ton enfant de Pourpre Royale.’ Daigne gracieusement m'entendre et me délivrer de ma chair toujours si misérable, qui était mon empire qui m'a tenu prisonnier de cette terre et de ce qui lui appartient. Voilà, je m'avance devant Ton Trône pour T'offrir mon coeur 12, la seule chose qui m'appartienne, comme marque de mon amour. Ah ! Epoux adorable, transfigure mon coeur en un coeur pur, et déifie-moi par la divine puissance de Ton Saint Esprit, le Paraclet, le Divin ; qu'Il brille maintenant en moi comme une Parousie, et mon âme vivra et glorifiera également Ta Divinité Trine. "

Alors, Moi, Jésus Christ, Je te répondrai en disant : " Je vais récompenser ton humilité en laissant la damnation s'engloutir elle-même ; elle ne sera plus ton obscure compagne, car tu as maintenant remplacé le mal par l'amour, tu as échangé les ténèbres contre la lumière ; et, bien que tu continues à vivre dans ta chair, ton esprit marchera dans le ciel ; et ton coeur que tu M'as donné aura ses épousailles ; oui, Mon enfant, car, comme l'époux se réjouit en son épouse, ainsi ton Dieu et ton Tout Se réjouira en toi ; désormais, la Bonté Infinie sera ton parent. "

... et toi, Ma Vassula, Je te le dis : au temps favorable, Je t'enverrai à eux et tu te montreras. Maintenant, Je te décharge, Mon délice, afin que tu accomplisses également tes autres tâches 13.

- Je voudrais avoir été comme Marie et non comme Marthe ;
je suis heureuse lorsque je suis assise avec Toi, ô adorable,
me réjouissant et festoyant en Ta Présence.

- Ne te plains pas, Vassula, réjouis-toi en Moi ; écoute : cela te consolerait-il si Je te disais combien, dans cet ineffable Amour que J'ai pour toi, Je t'ai sertie comme une émeraude dans Ma couronne royale ? Cela te consolerait-il, Mienne, si Je te disais que tu es Ma guirlande de fleurs parfumées qui jamais ne se fanent puisqu'elles ornent Ma tête, et que tu es pour Moi comme un concert de musique douce à Mes oreilles ? Cela te consolerait-il si Je te disais que tu es devenue Mon trône spirituel et que Mes visites auprès de toi sont comme une senteur de délicats parfums à Moi donnés ? Un coeur généreux est ce dont a besoin le Seigneur. Il y a eu tant de moments où Mes yeux étaient tournés vers toi seule et pour toi seule. Ah ! Vassula !

- Ah ! mon Seigneur ! Très-Haut !
mes yeux sont fixés sur Toi ;
ma pensée et mon coeur tout entiers également...

Tu as vraiment capturé mon coeur
dans Ton Amour Divin
et dans Ta munificence royale.

- ... et toi, le Mien.

- Tu es mon seul délice !

- ... et toi, Ma Vassula, tu es Mon seul délice lorsque tes yeux Me regardent avec ferveur, avec ardeur et avec amour pour Moi...

M'avoir dans ton coeur, c'est la Vie.

- La Vie, c'est Toi...

- Mon Oeuvre 14, cache-toi en Moi et réjouis-toi en Moi, entre ainsi dans les délices de ton Sauveur. Moi le Seigneur, Je te révélerai plus de Mon Coeur. Viens. Je te bénis.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

29 août 1998

 

- Seigneur, Tout-Gracieux,
viens à moi !

Les liens de la mort étaient tout autour de moi,
mais Tu es sorti du ciel
à Ta manière Glorieuse et avec Splendeur
et, dans Ta munificence royale,
Tu m'as libérée.

J'avais des mains, mais elles ne sentaient pas,
des pieds, mais ils ne marchaient pas,
un coeur qui ne battait pas,
et aucun son n'était jamais sorti de mon gosier
pour Te louer.

Cependant, dans Ton Amour fidèle,
Amant de l'humanité, Epoux de Ta création,
des hauteurs, Tu T'es penché vers moi l'indigne
pour me raviver et me transformer
en un cantique pour Toi et pour Ta Maison.

Regarde ce que Tu as fait à une pécheresse,
sans égard au risque de déprécier Tes Oeuvres :
Tu m'as revêtue de Toi-Même
afin de me faire parader dans Tes Cours.

Et avec grande jubilation,
Tu m'as enseigné Tes préceptes ;
Tu m'as appris que l'intégrité
devait être utilisée comme mon bâton,
combattant à Ton côté.

Dans Ta Bonté,
Tu m'as fait pénétrer dans Tes motifs
pour que je puisse comprendre Tes méthodes ;
Tu m'as greffée sur Ton Coeur,
geste d'épousailles afin que Toi et moi
prenions plaisir en Ton Amour Divin ;

Tu m'as appris à entrer dans Ta Joie
et à T'aimer
afin que lorsque je parle de Toi,
je parle de Ta Puissance stupéfiante,
racontant Ta Grandeur
et Ta munificence.

- Ah ! Vassula, chante-Moi et sois également Ma harpe. Dans Mon Amour, Je t'ai également donné la Vie, veillant avec toute Mon attention sur chacun de tes souffles. Ma parole est Vie.

Qui peut dire : " Dieu n'a pas agi " ? De la lumière de la grâce, Je t'ai revêtue pour que tu sois Mienne et que tu sois dans une incessante contemplation de Mon Coeur.

A la différence d'autres qui reçoivent Ma Parole comme un don et que Je visite quand Je veux, Je t'ai donné un don unique, celui de M'appeler en tout temps, quand tu veux ; tu vois ? Je t'ai donné ce privilège spécial en proportion de la tâche dont Je t'ai chargée, et en proportion de Mon fardeau sur toi. Tu vois comme J'ai tout mesuré lorsque J'ai établi mes desseins ? Non que tu fusses qualifiée en toi-même pour cette tâche si noble qui est de raviver et d'unifier Ma Maison ; toutes tes qualifications viennent de Ma bonté, elles viennent de Moi. J'ai fait de toi le vaisseau qui porte cet immense trésor, fragile, mais rendant clair qu'une Puissance aussi irrésistible ne vient pas de toi, mais de Moi ton Dieu. Je demeure en toi ; c'est pourquoi il n'y a aucun affaiblissement de ta part. N'ai-Je pas le droit de t'utiliser, Me servant de toi comme le rappel de Ma Miséricorde pour le reste d'entre vous ?

- Tu m'as invitée à Ton Banquet...

- Je t'ai invitée à Mon Banquet et, à travers toi, beaucoup d'autres...

- Je suis liée par les voeux que je T'ai faits
et je veux payer ma dette de remerciements
et travailler fidèlement pour Ta Maison,
car Tu n'as pas seulement sauvé ma vie de la mort
mais Tu m'as permis, dans la folie de Ton Amour,
de marcher librement en Ta présence
n'importe quand et à toute heure du jour,
me baignant de Ta Lumière.

Tu m'as liée de liens d'Amour et d'Amitié,
me pressant sur Ton Sacré Coeur
afin que nul mortel ne puisse plus distraire
cette union divine.

Dans Ton Amour exubérant,
Tu m'as rendue forte comme une tour
face à ceux qui fulminent contre moi ;
la terreur les assaille en pleine lumière,
au son de Ton Saint Esprit,
mon Compagnon et ma Joie...

- Mon pilier, supportant Ma Croix d'Unité, rayonne la lumière de la Connaissance de Ma Gloire, irradie dans cette obscurité la lumière de Ma munificence et n'aie pas peur. J'ai versé de l'huile d'onction dans ta bouche afin que tu puisses parler pour Moi. Sois Mon chantre 15, toujours pleine d'entrain ; chante à cette génération en voyageant autour du monde, comptant sur Ma Grâce.

Que tous ceux qui, par grâce, ont été appelés à lire cet Hymne d'Amour et amenés à goûter cette manne cachée, prospèrent alors qu'ils sont encore en leur exil. J'accorde des grâces sanctifiantes à tous ceux qui ont été appelés à lire avec un coeur contrit Mon Hymne d'Amour. Puissent leurs coeurs contempler la gloire de Ma Magnificence et Mon Amour paternel, et voient en Moi non seulement un Dieu Tout-Puissant, mais également un Dieu de Bonté, tout-aimant, et un Ami intime. Puissent leurs oreilles entendre les soupirs et les gémissements de Mon Coeur et soient rassurées de Ma Clémence.

J'ai placé un garde 16 à ton côté, un gardien à la porte de ton coeur, pour veiller à ce qu'aucun intrus ne te distraie de ta mission. Lorsque tu parles, Mon amour, sois toujours précise. Oui, répète toutes Mes paroles, mais en peu de mots. Place dans chaque coeur les joyaux que Je t'ai donnés. Que chacun sache que Mes Conversations sont la douceur-même. Je suis avec toi.

ic

 

 

1er octobre 1998

 

- Ouvre mon oreille, ô Seigneur,
réveille-moi de mon sommeil
avance Ta Main Puissante depuis le ciel
et élève-moi !

- Ah ! Vassula, tout le ciel se réjouit lorsque, d'une simple créature, un son se fait entendre dans Nos Cours Célestes...

De scories, Je t'ai transformée en argent 17, et d'argent, en le plus exquis des joyaux. Mon enfant, que tes yeux soient fixés en avant. Sois comme une gracieuse guirlande pour Ma Tête, et remplis Mon Coeur de joie en endurant en silence les difficultés à cause de Moi. Les hommes t'attaqueront souvent mais ils ne te vaincront jamais. Tes labeurs pour Ma cause ne seront jamais en vain, mais produiront des champs d'instruction, faisant prospérer des générations.

- Puisse ma langue réciter Ton Hymne d'Amour,
puissent mes lèvres proclamer
Ta Droiture et Tes grands actes d'Amour.

- Ma faveur est sur toi, et tu as Mes bénédictions. Ah ! Mon enfant, les paroles de haine fusent tout autour de Moi, bien que Je ne donne aucune cause à l'hostilité 18. En réponse à Ma fidélité, ils Me dénoncent.

- Mais qui a résisté à la puissance de Ton Bras ?

- Personne... nul n'a résisté à la puissance de Mon Bras. N'ai-Je pas montré Ma force lorsque les gens abusaient de Moi ? Je suis connu pour confondre les hautains par Mon pouvoir absolu.

Prie pour celui 19 qui a soufflé le feu sur son âme...

Que cette nation 20 que J'ai tant aimée prospère dans la droiture.

Reste en Mon Amour et observe Mes Commandements. Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Ecoute, Israël, Celui qui t'a dispersé te rassemble, et Je te garderai, Israël 21, comme la pupille de Mon Oeil. Israël, fils qui M'est si cher, tu M'as en effet accepté par la puissance de Mon Saint Esprit. Puisses-tu prospérer dans Ma divinité et dans Mon Amour. Aime-Moi comme Je t'aime. Je te le dis : J'attirerai à Moi tous les peuples, car en Moi sont la Vie Eternelle et la Gloire. Sois un en Mon Nom et suis-Moi dans Mes empreintes tachées de Mon Sang.

ic

Vassula, Moi Jésus, Je suis avec toi. Ton Créateur et Rédempteur qui t'a formée est avec toi et à ton côté. Permets-Moi de graver sur toi le reste de Mon Hymne d'Amour. Repose-toi en Moi et Je Me reposerai en toi, tant-aimée. Moi Jésus, Je te bénis.

ic

 

 

15 octobre 1998

 

- Seigneur, donne des paroles à mon oreille
et dispose mon coeur à les connaître ;
oui, parce que Ta Parole, Seigneur de Compassion,
est mon délice, ma joie, le savoir des sages ;
aie Ta Parole toujours prête sur mes lèvres ;
remplis ma bouche de rien d'autre
que de cette Manne Céleste.

- Ah ! Vassula, n'ai-Je pas écrit pour toi des centaines de pages d'instruction et de connaissance, pour que tu sois capable d'exposer la Vérité et, par de saines paroles, de répondre à ceux qui t'interrogent ? Je suis équitable en tout ce qu'entreprend Ma Main. Concentre-toi maintenant sur Moi pour Ma gloire, et ne laisse pas ton esprit te dicter. Ne laisse rien s'interposer entre toi et Moi 22. N'ai-Je pas, dans Ma divine munificence, orné ton âme, dans laquelle Je demeure ? N'as-tu pas vu les fruits de Mes grâces ?

Ma bien-aimée, que les trésors que Je t'ai confiés soient le salut de nombreuses âmes. Par Ma Divine Autorité, Je t'ai appelée et t'ai mandatée, en dépit de tes défauts, pour restaurer Ma Maison et Mon honneur. Si cela 23 n'était pas authentique, ton âme aurait-elle - ainsi que d'autres - été attirée à Me louer et à désirer de longues contemplations de Ma Divinité, parlant gracieusement en Ma Présence Perpétuelle ? Ne t'ai-Je pas revêtue de Moi-Même, même de manière visible ? 24 Et qui, dis-Moi, t'a réconciliée avec le Père, te montrant - et montrant à travers toi - la splendeur et la vraie image du Père ? Et qui t'a enseigné que Nous 25 sommes l'Epoux de votre création ? Les signes de Ma Bienveillance que Je t'ai montrés sont nombreux. Sois rassurée, Ma bien-aimée, que Je t'ai vraiment appelée à Mon banquet royal.

Lorsque l'Epoux conduit son épouse dans la solitude pour converser intimement et la tenir sur Son Coeur, Se penchant sur elle, après la Fête, élèverait-elle des objections ? ... élèverais-tu des objections ? Alors, sois active lorsque Je te veux active et parmi les foules, mais maintenant, passe ton temps avec Moi dans une sainte contemplation, te reposant en Moi, t'abandonnant à Mon bon plaisir. Ne pense pas que tu porteras moins de fruits. Viens, entre dans la Divine Joie de ton Sauveur.

(Ces paroles d'amour de notre Seigneur m'ont rassurée.)

Souviens-toi, Ma bien-aimée, que la vraie et pure théologie, c'est la contemplation de Moi, ton Dieu et Amant de l'humanité. Sois bénie.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

19 octobre 1998

 

- Seigneur, aide-moi en tout,
aide-moi à faire réparation pour Ton peuple,
pour Ton Eglise,
à offrir des sacrifices, des prières
qui s'élèveront comme de l'encens vers le ciel,
et seront comme un parfum apaisant pour le Père,
une huile sainte pour le Fils
et une consécration au Saint Esprit.

Ô Sainte Trinité, broderie de mon âme,
superbe ornementation de mon coeur,
emblème de mon esprit,
son de ma voix,
sentinelle de mon être,
que puis-je dire de plus
sans me trouver à court ?

- Seul 26, Nous avons encerclé Notre territoire - dans Notre unique Substance et unique Puissance et unique Connaissance, Nous sommes un seul et unique Dieu - oui, d'une seule Volonté et d'une seule Domination, Nous avons encerclé Notre propriété 27, pour lui donner une langue de disciple, oignant Notre Oeuvre 28 Divine.

Dans Notre Puissance, Nous Nous sommes versés Nous-Mêmes en toi comme un liquide vivifiant. Comme le soleil brillant au printemps, Nous avons brillé sur toi, fortifiant Notre cité et sanctuaire 29 avant que tes oppresseurs ne te maltraitent. Dans Notre Connaissance, Nous te sommes apparus, Nous communiquant à toi, t'instruisant - et, à travers toi, les autres - de la connaissance qu'ont reçue les sages, fête 30 de Notre Miséricorde ! Réjouissance de Notre Sainteté Trinitaire, sois enracinée dans Notre Volonté et sois comme un brin d'encens en été, pour continuer à manifester la Vérité et à donner une meilleure explication de la Révélation qui t'est donnée. Nous voulons t'inonder de Notre Lumière pour une meilleure compréhension de Notre Parole, imprimant Notre Image Divine en chaque parole qui t'est donnée. Notre Majesté suppléera à tout ce qui te manque. "Alors, comme un olivier chargé de fruits, comme un vase d'or martelé, incrusté de toutes sortes de pierres précieuses" 31, tu répareras avec dignité en cette heure de douloureuse apostasie et, comme des chanteurs chantant des hymnes de louange, ta frêle voix plaidera auprès de Nous, avec Nos termes, avec Notre compréhension et dans Notre Volonté.

Dans Notre munificence royale, Nous avons dans Notre embrassement, doté ton coeur de la Sagesse afin qu'Elle puisse être transmise à cette génération et qu'ils puissent en profiter. Aussi, petite, continue à marcher sur le chemin couvert de saphirs pour toi, et sois un héraut et un apôtre de Notre Déité Trinitaire. Ensemence chaque pays afin que Notre Royaume s'étende de mer en mer. Les montagnes et les collines s'inclineront bas devant Notre justice salvatrice et, dans Notre Puissance, Nous appellerons à l'existence ces choses qui ne sont pas 32, comme celles qui sont.

 33 Je suis la Vie et la Résurrection qui amène les morts à la vie. Reste-Moi dévote et fleuris. Ne te tourmente jamais. Sois comme la rose qui pousse sur la rive d'un cours d'eau ; sois bénie et exhale pour ton Sauveur une douce senteur comme l'encens, répandant ton parfum avec le Mien dans Ma Maison, enivrant Ma maisonnée dans la conversion et en un seul coeur. Je te protégerai de la furie et de la jalousie. Dis : " Toutes les oeuvres du Seigneur sont bonnes et Il exaucera tout désir en temps opportun. " 34 Oui, loue Mes Oeuvres et, de cette manière, sois Mon Paradis, Paraskévi Mou 35.

- Ô Seigneur,
fais que je garde à l'esprit Tes Instructions
et ne laisse pas l'oubli
prendre de moi le meilleur !

Affermis mon pied, Glorieux Seigneur,
et garde-moi éveillée et à Ton service...

- Mon enfant, la Sagesse a illuminé ton âme, comme une douce flamme, te révélant sans cesse Nos secrets mais également Nous-Mêmes, de telle manière que cela puisse raviver cette génération, la revigorant pour qu'elle croisse dans Notre splendeur et devienne digne d'entrer au Paradis. Par Notre propre et libre Volonté, Nous, dans Notre Gloire Trine, il Nous a plu de te donner Notre amitié intime et de verser sur toi en abondance des torrents de délices et de consolations.

Nous t'avons révélé quelque chose qui a été oublié par Mon Eglise : cette douceur débordante, oui ! la divine douceur de Dieu Tout-Puissant, douceur qui attire des myriades d'anges autour de Mon Trône, d'innombrables âmes à M'adorer et à se délecter de ce céleste banquet. Dans Notre ineffable douceur, Nous embrassons tout le Ciel.

Mon Eglise M'a oublié, oui, et M'a négligé ; Ma Propre Epouse... Elle reste nue, et ne montre aucun intérêt pour Ma Divine douceur.

" Comment se fait-il, Mon Epouse, que tu Me tournes le dos lorsque Je t'ouvre Mon Coeur pour converser avec toi ? Mon Coeur est rempli d'une ineffable douceur. Ah ! mais tu n'as pas compris ce qui attire à Moi Ma Création... "

Ma compagne intime, détourne tes yeux de ce qui t'entoure, et fixe tes yeux, ton esprit et ton âme en une sainte contemplation de Mon Coeur, et permets-Moi de continuer avec toi notre douce et intime conversation. Une vie dépensée généreusement pour Moi par ta propre et libre volonté, Me séduit, Moi ton Divin Compagnon. Une vie qui a souffert insultes et calomnies à cause de Moi, M'affecte jusqu'aux larmes. Joie-de-Mon-Coeur, tu n'as pas encore bien compris combien, dans Mon fervent amour que J'ai pour toi, Je Me joins à toi inséparablement afin que tu deviennes un seul esprit avec Moi. Alors reste dans Ma Paix. Mon Amour fidèle ne te quittera jamais.

- Ah ! mon Roi,
mon coeur est remué par Ton noble thème,
enivré lorsque Tu T'adresses à moi ;

la Grâce 36 est sur moi comme une rosée,
me couvrant de Son ombre
dans Son puissant embrassement ;

ma forteresse est Dieu Lui-Même,
le Dieu qui m'aime fidèlement.

- Tu vois, Mon amour, chaque structure liée à Moi croît en sainteté et en pureté dans Ma Divinité. Aussi, toi, Ma Vassula, en Moi, tu es formée dans l'Esprit en un vase saint où Je suis contenu, un pur et saint domaine pour Notre Sainteté Trine, dans lequel Nous pouvons Nous contempler. Aussi, réjouis-toi et sois heureuse devant ton Epoux qui est plus généreux que jamais envers toi. Reste irréprochable et Je ne te ferai jamais défaut. Maintenant, joie-de-Mon-Coeur, tu peux retourner à tes autres tâches. Reçois de ton Sauveur Son Baiser d'Amour Divin sur ton front. Moi, Jésus Christ, Je te bénis.

ic

 

 

20 octobre 1998

 

- Mon Seigneur et mon Dieu,
Tu es vraiment Beau au plus haut point
et, immergé dans Ta Beauté,
Tu es Divin et Pur ;
comment ne pas tomber, ainsi que tous les autres,
amoureuse de Ta Douceur ?

La Grâce est une rosée sur Tes Lèvres,
et dans Ta majesté et Ta splendeur,
Tu nous as bénis, courtisés, favorisés
et couverts de dons innombrables
pour que nous ressemblions
non seulement à Tes anges
mais à Toi-Même.

Ta Parole est comme un brocart dont Tu m'as revêtue,
ornant mon âme de Ta majesté ;
et tout cela, Tu l'as fait avec le plus grand délice,
et sans considérer que cela pourrait déprécier
Ton Sceptre de royauté !

Dieu m'a ointe...

- C'est en effet ce que J'ai fait, et cela avec grande joie...

Viens maintenant t'appuyer sur Moi. Plus loyal que Moi, tu ne trouveras pas. Plus fort et plus puissant que Moi, tu ne trouveras pas. Je suis le Rocher et la Fondation du Christianisme. Je suis Celui qui est, qui était et qui doit venir. Partenaires, sommes-nous devenus, Moi et toi, toi et Moi, liés ensemble en un seul. Nulle force humaine n'aurait pu t'élever, sauf si cela ne lui avait été donné d'en-haut.

En toute vérité, Je te le dis : ton Epoux continuera à t'inonder de la rosée du ciel 37, afin que toi aussi, à ton tour, tu irrigues le sol aride de torrents d'Instruction. Alors, le figuier produira ses figues et la vigne ses grappes ; la pousse d'olivier s'enrichira, car le temps est venu, pour Ma Justice Divine, de renverser les malfaisants qui se sont prosternés devant la Bête. Bientôt, la tempête sera finie...

Sers Ma Maison en parlant en Mon Nom, afin que Moi, dans Mon Amour Transcendant, Je puisse continuer à déverser Mes bénédictions sur cette génération.

Sers Ma Maison en faisant résonner Mon Nom trois fois Saint comme une musique aux oreilles apostates, et elles seront guéries.

Sers Ma Maison sans réserve, Ma choisie, avec Ma pure Manne, et comble les bouches affamées de Ma Parole.

Sers Ma Maison afin qu'Elle recouvre sa vigueur en Lui rappelant que Ma présence illumine toute obscurité.

Ah ! Vassula, dis-leur combien J'attends qu'ils M'invitent, et, aussitôt que Je verrai leurs lèvres s'ouvrir, prêtes à prononcer le premier mot d'invitation, Je descendrai vers eux et Je les élèverai de ces eaux troubles pour s'envoler avec Moi sur les ailes du vent. Je ne Me cacherai pas, ni ne cacherai Ma joie, mais Je leur parlerai en poèmes, dévoilant les mystères l'un après l'autre. Sur le sol desséché, Je verserai de l'eau 38, et des torrents 39 sur le sol aride. Je déverserai Mon Saint Esprit ainsi que Mes bénédictions, et chacun surgira de terre 40. Saturés de la rosée du ciel en leur esprit, ils M'honoreront. Votre tendre Epoux vous affirme à nouveau ces choses ; ces choses que Moi, dans Ma sainteté trine, Je vous ai révélées il y a longtemps. Il n'est de Rocher que Moi votre Dieu.

Vois-tu les actes merveilleux que Je fais pour Ma Maison ? Je t'ai instituée témoin dans Ma Maison et J'ai établi Mon Oeuvre partout où J'ai voulu qu'Elle soit. Vois-tu comme J'aime Ma Maison ? Revêtu de puissance, Je Suis. Aussi, élève ta voix dans Ma Maison et demande à Mes Bergers : " quelqu'un est-il désireux d'oeuvrer avec vigueur et amour pour rebâtir cette Maison chancelante ? Y a-t-il ici quelqu'un qui soit désireux de défendre cette Maison ? Y a-t-il quelqu'un qui comprenne maintenant ce que Je dis ? Y a-t-il quelqu'un dans la Maison du Seigneur, qui soit disposé à étendre le Royaume de Dieu ? " 41

Si quelqu'un est désireux, alors Moi, Je brillerai sur lui de Ma Splendeur, le revêtant de Moi-Même, Je Me ferai connaître à lui et il Me verra debout devant lui ; il verra l'Eternel et le Roi Immortel. Et il attirera tous les hommes à Moi parce que J'aurai enrichi son âme de Mon immuable Divinité, et Je l'aurai ornée de tous les ornements imaginables et, dans sa stature royale, il guérira cette génération. Les sourds entendront et les aveugles verront et, tous ensemble, d'une seule voix, ils crieront : " Nous appartenons à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit. "

Et toi, Vassula, ne te lasse pas d'écrire. Produis d'abondants fruits ; tous Mes anges se réjouissent à la vue de ces fruits. Je suis à ton côté, n'aie pas peur. Je t'aime.

ic

 

 

5 novembre 1998

 

(Aux Etats-Unis, de nombreuses controverses ont été soulevées contre moi avant ma venue. Il semblait qu'à l'approche du Saint Esprit - comme le Seigneur me l'avait dit une fois -, tous les démons se déchaînaient et que le démon mettait toute la puissance des forces du mal pour créer le chaos. Comme c'est typique du démon, de combattre ainsi le message salvifique de notre Seigneur ! Et combien de fois il s'est acharné, avant mon arrivée, sur ceux qui sont les dévoués enfants du Seigneur ! Puissent les âmes qui permettent à Satan de murmurer à leurs oreilles et l'écoutent, être pardonnées et préservées du mal... Néanmoins, puisque tout ce bruit émanait des profondeurs de l'enfer, la Main Puissante de Dieu a réussi à l'écarter et, à la fin, notre Seigneur a triomphé : des milliers de gens sont venus, se sont rassemblés pour écouter le message de notre Seigneur, et ceux qui, victimes de Satan, avaient fait de fausses déclarations par ouï-dire pour m'empêcher de venir, se sont trouvés impuissants...)

- Béni soit celui qui se soucie de justice
et agit avec intégrité...

- Mon enfant, apprends que chaque langue qui a proféré des accusations contre toi, sera réfutée au Jugement, à moins qu'elle se repente. La prière et l'encens expiatoire est ce dont elles ont besoin. Au bruit de Mon Saint Esprit, tous les démons sont tourmentés et renforcent leur vigueur par tous les moyens, allant aux extrêmes, assaillant Mes porte-parole par une fureur implacable et des mensonges, car ces Dominations, ces Principautés et ces Puissances ont une grande force sur la terre ; mais n'aie pas peur, elles sont soumises à Mes commandements ; elles reculent devant Moi et tremblent devant Ma Croix.

Avec de l'huile, Je t'ai ointe, Ma joyeuse messagère, pour que tu sois Mon écho d'Amour, d'Unité et de Réconciliation. Je répète maintes et maintes fois que J'ai fait de toi un témoin pour Mon peuple ; tu vois ? tous s'assemblent et viennent entendre Mon Hymne d'Amour et, lorsqu'ils le font, ils deviennent rayonnants parce que Moi, comme un soleil, Je rayonne sur eux Mon éclat et Ma Gloire.

Aujourd'hui Je te dis : ton Sauveur va rapprocher Sa victoire. Mon Retour ne tardera pas. Je vais apporter le salut à ceux qui M'aiment. Depuis le commencement, J'ai prédit le futur et J'ai prédit à l'avance les événements à venir, mais déjà ont blanchi les cheveux de beaucoup de gens, et ils n'ont toujours pas compris Mes paroles et ne les comprendront jamais. Dorénavant, Je vais t'accorder une compréhension.

Une fois 42, Je t'avais avertie, génération, qu'à cause de cette Grande Apostasie, les rebelles 43, qui se prétendent érudits par grade, se sont secrètement frayés un passage dans Mon Sanctuaire pour le piller et le saccager en toute liberté, dans l'intention de piétiner, comme la boue des rues, Ma Divinité et Mon Sacrifice perpétuel, s'établissant législateurs de lois infâmes. J'ai dit que Ma Main est encore levée pour frapper et que Ma Justice soufflera sur vous, vous causant d'innombrables ampoules, brûlant votre génération et toutes choses vivantes autour d'elle. Alors, beaucoup voudront respirer, mais ils n'inhaleront qu'un vent desséchant qui les brûlera de l'intérieur, les laissant comme des torches vivantes.

Ne savais-tu pas, génération dégénérée, qu'en ces jours de ténèbres où tu vis, tu as inhalé une brûlante apostasie ? une apostasie te brûlant à l'intérieur et à l'extérieur, produisant d'innombrables ampoules en ton être intérieur ? Certains demanderont : " pourquoi Dieu nous a-t-Il fait cela ? " N'avez-vous pas lu : " La colère de Dieu se révèle en votre temps, du haut du ciel, contre toute l'impiété et la dépravation des hommes qui retiennent la vérité prisonnière de leur méchanceté. " 44 Mais il n'en est pas un qui ait compris Mes paroles...

J'avais demandé de grandes et véritables expiations, afin que vous n'ayez pas à souffrir des conséquences de cette Apostasie, mais J'ai reçu très peu d'expiations parce que Mes paroles ont été censurées par manque de confiance en Moi. Ils ne se sont pas fiés à Moi et n'ont pas entièrement cru en Ma Puissance pour propager Mes paroles et avertir cette génération. Ton propre comportement, génération, et tes actes, ont amené sur toi cette Apostasie, et elle transperce ton coeur, mais en même temps également, tandis que Je te dis cela, Mes Yeux Se remplissent de Larmes de Sang, et Mon Coeur continue à sangloter comme une flûte pour vous tous...

Aujourd'hui, tu implores, génération : " mon Dieu, je suis dans l'angoisse pour ma famille et pour moi-même ; je dépéris de souffrance à cause de ce vent brûlant ". Mais à ce jour, Mes paroles sont ignorées et ne sont pas prises au sérieux. Vous suffoquez, cherchant de l'air frais, tandis que vous brûlez intérieurement et, cependant, lorsque Mon Saint Esprit de Grâce descend en puissance sur vous pour vous libérer, et vient en gloire vers vous afin que vous inhaliez le Souffle de Vie, le Souffle de Dieu, qui est le Saint Esprit, vos coeurs rebelles et indisciplinés continuent à Me rejeter. Mon Retour est imminent, mais vous n'avez pas non plus saisi sa signification.

Et c'est ainsi, Ma Vassula, que Mon Amour pour vous tous M'oblige à avancer Mon Retour. Le Pouvoir Tout-puissant, la Sagesse et la Bonté prévaudront dans peu de temps. Ecclesia revivra dans sa Gloire Trine. Béni soit celui qui Me permet de demeurer dans son âme. Béni soit celui qui s'appuie sur Mon Sein et Me permet de l'embrasser, son âme sera reconnue 45 dans Mes Cours, à l'odeur de Mon parfum sur lui. Béni soit celui qui reçoit Ma Parole et la garde, il sera jugé saint.

Dis à cette génération, et spécialement à ceux qui ne Me connaissent pas, que Moi, dans Mon Amour Divin, Moi qui t'ai donné des grâces mystiques pour élever l'Eglise, l'embellir et lui donner Ses Sources d'Eau Vivante, Je suis l'Auteur de cette révélation et Je retiens des grâces encore plus grandes de Mon Pouvoir, car elles te seront données plus tard, en temps opportun.

- Tu m'as donné librement de Tes Biens,
Seigneur, Amant de la Vie ;
Ton don de Miséricorde m'a sauvée
ainsi que beaucoup d'autres.

Gloire à Dieu,
loué soit Son Saint Nom !

- Repose-toi, maintenant, Ma bien-aimée, dans ton Lieu de Repos 46 ; les battements de coeur mélodieux que tu entends sont Mes Soupirs d'Amour pour chacun de vous. Viens. Nous ?

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  1. Jésus semblait très joyeux.

  2. J'ai également entendu : " Je Suis ".

  3. En même temps, j'ai entendu : " Mon Royaume ".

  4. J'ai également compris que c'est l'idée de rébellion qui doit être détruite plutôt que les rebelles eux-mêmes.

  5. L'Italie.

  6. Rome, la "Ville Eternelle".

  7. Là, il y eut une pause, comme si le Christ réfléchissait, puis Sa Voix s'est élevée comme celle d'un Juge.

  8. Jésus S'adresse à une personne particulière.

  9. Puis Jésus S'adresse à une autre personne.

 10. Ici, le "Printemps" signifie "Dieu".

 11. Les anges ont appelé Dieu "Vêtement de Gloire" parce qu'on peut dire de celui qui est en état de sainteté, qu'il est revêtu du Christ.

 12. Pour offrir également "ma libre volonté".

 13. Mes tâches ménagères, bien sûr...

 14. Nous sommes tous l'Oeuvre de Sa création, mais "Oeuvre" désigne également ici la transfiguration que le Seigneur a opérée en moi : ma conversion.

 15. En anglais : "chantress".

 16. J'ai compris qu'il s'agit d'un ange spécial.

 17. En anglais : "silver".

 18. Jésus fait allusion aux persécutions contre l'oeuvre de la vraie vie en Dieu et contre moi ; Jésus considère que c'est Lui qui est persécuté ; j'ai compris que Jésus entend également par là que je ne dois pas, à cause de Ses Paroles, ressentir d'hostilité envers les coeurs endurcis.

 19. A Rhodes, en Grèce, un jeune israélite a demandé le Baptême à un vicaire Orthodoxe, mais lorsque ce dernier a appris que c'était après avoir lu La Vraie Vie en Dieu, il a refusé de le baptiser. A un ami venu plaider en faveur du demandeur de baptême, le vicaire a répondu en substance : " je refuse, dussé-je y perdre mon âme ! " C'est pourquoi Jésus nous demande de prier pour ce vicaire qui, dans sa folie, jette ainsi son âme.

 20. Il s'agit ici d'Israël, mais également de tous les Israélites qui découvrent la Vérité et se font baptiser, et ils sont nombreux.

 21. Cela s'adresse aux nouveaux baptisés dans le Christianisme.

 22. Une sombre pensée avait effleuré mon esprit : " et si je me trompais ? " ; je voulais être rassurée.

 23. Cette révélation, La Vraie Vie en Dieu.

 24. Le Seigneur entend par là lorsque des personnes Le voient à ma place, mon visage disparaissant.

 25. La Sainte Trinité.

 26. Par Libre Volonté, la Très-Sainte et Divine Trinité m'a faite Sienne et est venue demeurer en moi, car Elle et nul autre l'a décidé.

 27. Il s'agit de moi.

 28. En m'ayant créée.

 29. Nous sommes la cité et le sanctuaire de Dieu qui demeure en nous.

 30. C'est moi que Dieu a appelé " fête ! ".

 31. Si 50.10+9

 32. C'est-à-dire amener cette génération à une résurrection spirituelle.

 33. Puis, c'est Jésus seul qui parle.

 34. Si 39.33

 35. "Ma Paraskévi", en grec.

 36. Dieu.

 37. J'ai également compris : "... de la gracieuse Présence de Jésus Christ".

 38. Des bénédictions.

 39. Le Saint Esprit.

 40. En anglais : "... everyone will spring up".

 41. La voix de Jésus faisait écho, comme dans un endroit vide.

 42. C'était le 3 juillet 1988 (cahier 25).

 43. En d'autres termes, les rebelles sont la "fumée de Satan" dont a parlé le Pape Paul VI (note de Vassula)
Cf. Paul VI, 29 juin 1972 (la documentation catholique, 3 décembre 1972) : " ...par quelque fissure, la fumée de Satan est entrée dans le Temple de Dieu " (ndt).

 44. Rm 1.18

 45. Acceptée.

 46. Son Sacré Coeur.