Vassula - True Life in God - La Vraie Vie en Dieu
Qu'est-ce que le chapelet ?

© Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville, Suisse La prière du chapelet ou prière du Rosaire est à la fois une prière et une méditation Biblique. C'est une méthode de méditation dont le but est d'occuper entièrement l'esprit dans la contemplation divine, soit par la récitation des prières elles-mêmes, soit par la méditation des scènes évoquées par les passages bibliques proposés, soit... les deux à la fois. Le chapelet ou Rosaire ne fait appel qu'à des prières toutes simples, faciles à mémoriser, ce qui laisse l'esprit entièrement libre pour la méditation des scènes bibliques présentes à la mémoire. Ainsi, le chapelet peut être prié et médité sans aucun texte écrit ni support matériel, même par les personnes qui ne peuvent pas lire ! On peut donc le pratiquer n'importe où, en silence, par exemple en promenade ou sur son chemin de travail. Le chapelet est également idéal pour prier en groupe, même avec des personnes de langues différentes car la séquence des prières fournit des points de repères suffisants ; en effet, le chapelet est universellement connu et pratiqué sous la même forme dans tous les pays du monde !

Le Rosaire ("couronne de roses"), que nous devons à Saint Dominique (v. 1170 - Bologne, 1221), est une dévotion où l'on médite les principales scènes de la vie de Jésus Christ (communément appelées Mystères du Rosaire) ; durant la méditation, pour chacun des Mystères, on dit la prière du "notre Père", puis dix fois la prière du "je vous salue Marie", puis on dit la doxologie "Gloire au Père".

Le chapelet (français du XIIe siècle: "chapelet" = "petit chapeau", "petite couronne") consiste à prier un tiers du Rosaire, soit méditer seulement cinq des Mystères du Rosaire ; le chapelet est donc composé de cinq fois la séquence : Notre Père, dix fois "je vous salue Marie" et une fois "Gloire au Père". Ces cinq séquences sont communément appelée "dizaines " du chapelet. Traditionnellement, le chapelet est précédé, en introduction, du signe de la Croix ("au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit"), de la proclamation du Symbole des Apôtres ("je crois en Dieu"), d'un "Notre Père", de trois "je vous salue Marie" et un "Gloire au Père", puis on commence la première dizaine.


Les méditations (ou Mystères) du Rosaire sont les suivantes :

Mystères joyeux du Rosaire (médités le lundi et le samedi, en priant un chapelet) :

Mystères lumineux du Rosaire (introduits par le Pape Jean Paul II en octobre 2002, et médités le jeudi, en priant un chapelet) :

Mystères douloureux du Rosaire (traditionnellement médités le mardi et le vendredi, en priant un chapelet) :

Mystères glorieux du Rosaire (traditionnellement médités le mercredi et le dimanche, en priant un chapelet) :

La prière du chapelet avec la méditation des Mystère ci-dessus (Mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux) est dite  prière du "Rosaire".

L'Eglise recommande de prier tous les jours le chapelet en méditant les Mystères du Rosaire selon la séquence suivante (cf. Jean Paul II, L A. Rosarium Virginis Mariae, 16 octobre 2002) :

       - le lundi :
- le mardi :
- le mercredi :
- le jeudi :
- le vendredi :
- le samedi :
- le dimanche :
Mystères joyeux
Mystères douloureux
Mystères glorieux
Mystères lumineux
Mystères douloureux
Mystères joyeux
Mystères glorieux

La littérature proposant des textes de méditation des mystères du Rosaire est abondante ; l'oeuvre de la vraie vie en Dieu est une source très riche de telles méditations.

Icône de la Mère de Dieu Kazanska   "Le chapelet est ma prière préférée ;
c'est une prière merveilleuse,
merveilleuse de simplicité et de profondeur."

(Jean Paul II)


Voici, pour mémoire, les prières composant le Rosaire ou chapelet :

Le Signe de la Croix (traditionnellement, de trois doigts de la main, on trace sur soi une croix, du front au coeur, puis d'une épaule à l'autre, en disant) :
Au nom du Père  -  et du Fils  -  et du Saint Esprit,  -  amen.

Le Symbole des Apôtres :
Je crois en Dieu le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ son Fils unique notre Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l'Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

En introduction à chaque méditation (ou "Mystère") :
Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour ; pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. (Mt 6.9-13) [Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles.] Amen

Durant la méditation de chaque Mystère, on prie une "dizaine" de fois :
Je vous salue, Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. (Lc 1.28) Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. (Lc 1.42) Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

On conclut la méditation de chaque Mystère par :
Gloire au Père et au Fils et au Fils et au Saint Esprit comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Après chaque Mystère (dizaine), il est de coutume d'ajouter la prière donnée par la Vierge Marie à Fatima :
O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l'enfer ; conduisez toutes les âmes au ciel, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Les groupes de prière de la vraie vie en Dieu ajoutent la prière que Jésus a dictée à Vassula le 8 août 1993 et nous a demandé de prier après chaque dizaine :
Jésus mon seul amour, je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ; puissent-ils être purifiés et guéris afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal. Amen.

 

Association La vraie vie en Dieu - Suisse, 8 août 1997, en la fête de St Dominique
Adjonction des Mystères lumineux du Rosaire
(cf. Jean Paul II, L.A. Rosarium Virginis Mariae, 16 octobre 2002)
le 21 novembre 2002, en la Fête de la Présentation de la Vierge Marie

 

RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE

Mise en page : 2004-06-02 22:45
Association La Vraie Vie en Dieu - Suisse
info@vassula.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
     

© Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville, Suisse