Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu".
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés.
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu

ç           tlig-ch@tlig.org

 

 

CAHIER 26

 

 

Rhodes, 11 juillet 1988

 

(Je demandais à Jésus quels sont les premiers pas que devraient faire les Catholiques romains et les Orthodoxes pour commencer à s'unir.)

- Je te donne Ma Paix.

- Je T'offre ma volonté.

- Sois tranquille et écoute. Offre-Moi ta volonté et fais bondir de joie Mon Sacré Coeur. Réjouis ton Dieu, suscite Ma joie, fais les délices de ce Coeur fervent, offre-Moi ta volonté ; tu l'offres à ton Père qui t'a créée. Viens ; Je vais te répondre.

Tes frères 1 devront comprendre et croire que c'est Moi le Seigneur qui désire vous unir. Tes frères devront croire que Je t'utilise comme Ma tablette, pour mettre Mes désirs par écrit. Ils devront tous consentir à descendre de ces hauts sièges qu'ils ont créés pour eux-mêmes. Mon Eglise primitive était Pure, Humble et remplie d'Amour. Mon Eglise d'aujourd'hui a été transformée au point de ressembler à une légion de trônes. Ils devront tous descendre de ces hauts sièges et suivre le nouveau commandement 2 que Je leur ai donné. J'aime Mes enfants, mais ils ont été entraînés par ces Caïns, lesquels ont fait de Ma Maison un désert où ne poussent maintenant qu'épines et ronces. Vassula, le temps est proche, à portée de main. Mon retour est pour bientôt. L'Amour va revenir comme Amour.

L'Amour t'aime ; ne cherche pas pourquoi Je t'ai choisie pour écrire Mes Messages ; comprends seulement que Je suis d'autant plus glorifié d'avoir choisi un néant pour ce Message de Paix et d'Amour, car moindre tu es, plus grand Je suis ; plus bas tu es, plus enclin Je suis à Me pencher vers toi pour t'atteindre. Sois absolument rien, permettant ainsi à Mon Esprit de respirer en toi. Efface-toi entièrement, afin que Moi seul Je puisse être vu. Sois-Moi agréable, âme, en te rendant souvent. En M'offrant ta Volonté, tu te rends à l'Amour. Nous ?

- Oui pour toujours.

 

 

Rhodes, 14 juillet 1988

 

(Lorsque j'étais à Rhodes, Jésus a béni d'un baiser beaucoup de crucifix et de médailles.)

- La Paix soit avec toi, enfant. Sois-Moi agréable en Me souriant quand tu Me vois.

Ah ! Vassula, ils 3 M'ont laissé devant leur entrée... M'y oubliant, retournant à leurs tâches mineures ; tu vois ?

Réveillez-vous ! A vos portes Je Suis ; Je suis comme un mendiant. Voyez votre Souverain vous supplier comme un mendiant ; Je vous mendie de l'amour. Soyez bons ! Soyez parfaits ! Aimez-vous les uns les autres, repentez-vous souvent, priez souvent et pas seulement pour vos intérêts, venez à Moi par amour ! Moi le Seigneur, Je vous aime d'un amour que jamais vous ne comprendrez, pas avant que vous soyez au Ciel.

Embrassez-Moi 4 comme Moi le Seigneur Je vous embrasse. Ne péchez plus... Je connais vos faiblesses, vos infirmités, Je connais votre âme. Venez, venez à Moi, donnez-Moi tout et Je vous embellirai. Vassula, dis-leur qu'ils Me connaîtront mieux s'ils ouvrent complètement leur coeur et M'y laissent entrer. Je serai parmi eux, à l'écoute.

- Pendant notre réunion, Seigneur ?

- Oui ; nous ?

- Oui, Seigneur.

- Vassula, Mon enfant.

- Oui, Sainte Marie.

- Fais-Moi plaisir en venant à Moi 5 avec Mes autres enfants. Venez et Je vous bénirai tous. Je vous aime.

- Je Vous bénis.

- Rappelle-leur comment Moi le Seigneur Je les appelle toujours. Je désire d'eux qu'ils viennent et s'approchent de Moi. Pourquoi se retirer de l'Amour ? Je suis toujours dans Mon Tabernacle, attendant patiemment de voir si l'un d'entre eux viendra Me visiter. Hélas ! J'attends encore... Gardez-vous de Satan qui arrange toujours toutes sortes d'excuses pour vous faire croire qu'elles sont raisonnables et valables ; il les embellit pour qu'elles paraissent des plus raisonnables, vous empêchant de venir à Moi.

Je vous aime tous. Fais-leur comprendre que Je ne t'aime pas plus qu'eux. Cela, certains d'entre eux devraient le comprendre pleinement. S'ils lisent Mon Message de Paix et d'Amour, ils comprendront. Moi le Seigneur, Je vous aime tous de la même manière. Je répète cela pour ceux qui n'ont pas encore compris. Aussi, venez à Moi, visitez-Moi, venez Me boire et vous aurez soif pour davantage encore. Venez Me manger et vous Me désirerez encore plus. Ouvrez vos coeurs et recevez-Moi ; ne Me laissez pas derrière votre porte ! Accueillez-Moi dans votre coeur. Je connais vos besoins, Je connais vos faiblesses. Votre âme a besoin de Moi et c'est seulement par Moi que vous entrerez au Paradis. Pourquoi laissez-vous prendre votre âme dans ces filets disposés par Mon ennemi ? Revenez à Moi, placez-vous face à Moi, instruisez-vous en lisant Ma Sainte Parole. Votre temps passé à Me lire ne sera pas en vain. Sûrement, vous pouvez donner à votre Sauveur une heure de votre journée ? Aimez-vous les uns les autres, soyez pacifiques les uns envers les autres, pardonnez comme Moi Je pardonne vos péchés, rachetez le mal par l'amour, soyez bons ! Soyez parfaits ! Venez, l'Amour vous aime et l'Amour ne vous abandonnera jamais. L'Amour vous aidera et vous guidera jusqu'à la fin.

 

 

17 juillet 1988 - Fête de Sainte Marina, martyre

 

- Vassula, Mon Coeur Immaculé Se réjouit chaque fois que Je rencontre Mes enfants là-haut dans Ma petite Maison de Tsambika. Moi, votre Sainte Mère, Je vous aime tous. Viens. Nous ?

- Oui, Sainte Mère, nous.

(Les Rhodiens m'ont donné des crucifix et des médailles pour que Jésus les bénisse d'un baiser.)

- Seigneur ?

- Je suis.

- Veux-Tu baiser ces objets pour les bénir, Seigneur ?

- Porte-les à Mes Lèvres ; ils seront tous bénis.

(Je les ai tous portés aux lèvres de Jésus.)

 

 

25 juillet 1988 - de retour en Suisse

 

- Jésus ?

- Je suis. Apprends à Mes enfants à dire les prières que Je t'ai données.

- Les trois prières 6, Seigneur ?

- Précisément. Bien-aimée, dévoue-toi entièrement à Moi, recherche Mes intérêts et glorifie-Moi.

- Avec Ton aide, Seigneur.

- Dépends de Moi ; c'est Moi qui te guiderai jusqu'à la fin et tout sera accompli en temps voulu. Mes Oeuvres peuvent être comparées à une Vigne. Elles fleuriront et produiront Leurs fruits à la bonne saison, tout comme la vigne produit ses fruits en sa saison. Supporte les épreuves qui t'entourent à cause de Moi et fie-toi à Moi ton Dieu, ne perds pas confiance. Ton ère est un désert ; ne laisse pas cette aridité t'affecter, Mon enfant. Tu dois Me faire confiance. Ne t'ai-Je pas ressuscitée d'entre les morts ? Je suis la Lumière et la Vie en Elle-Même. Permets-Moi de t'éprouver de temps en temps. Laisse-Moi te conduire dans une foi aveugle, permets-Moi d'éprouver ton amour pour Moi, permets-Moi d'étendre cet amour que tu as pour Moi, sois Mon Enfant-de-Lumière, vivant dans Ma Lumière. Je suis la Lumière de ce monde, Laquelle t'embellira. Demeure-Moi fidèle.

 

(Plus tard.)

- Mon Jour approche et Je viendrai à toi comme un voleur, à l'improviste, sans t'avertir. Jérusalem ! Tu M'as trahi, Moi ton Seigneur, et juste au centre de ton coeur, le Mal s'est enraciné. Oui, Jérusalem, en toi est fiché le Fer de la Lance. La trahison et l'hérésie se sont infiltrées en toi. Comment donc peux-tu croire que ta méchanceté passera inaperçue de Moi ? Je vais venir à toi à l'improviste pour te renverser. Maintenant, Je suis à tes portes-mêmes et, comme un éclair, Je vais descendre sur toi pour t'anéantir. Tu as choisi le pouvoir de Mon adversaire et non pas Ma Grâce. Tu as choisi la méchanceté en mettant ta confiance sur la Bête noire, au lieu de Me choisir Moi la Lumière. Je viendrai et, de Ma Propre Main, Je renverserai tes sièges, renversant tous les malfaiteurs qui bloquent le Chemin vers la Vérité. Jérusalem ! Tes Tribulations ne font que commencer ; Je vais te nettoyer et te purifier dans Mon Feu. Je vais extirper tes racines malfaisantes, les brûlant ainsi que toutes ces doctrines qui souillent Mon Corps.

Ton berger 7 tu ne le veux plus. Ivre de Vanité, ivre de Désobéissance, ivre de Désaccord, comment peux-tu croire que tu es capable de survivre ? Tu as affamé Mes agneaux par la Désobéissance en veillant à tes intérêts et non aux Miens. Jérusalem ! Tu Me donnes tellement de chagrins. Combien J'ai toujours langui de vous unir tous et de rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes pour les protéger, mais tu as refusé... 8 Mes Yeux et ceux de ta Sainte Mère n'ont jamais cessé de ruisseler de Larmes de Sang à la vue de tant d'injustices dans Ma Propre Maison. Je vous ai aimés d'un amour éternel, mais Je n'ai été que trahi et blessé par Mes propres amis... Ma Miséricorde est grande et Je suis désireux de vous pardonner pleinement ; Je ne regarderai pas Mes Plaies, Je suis désireux d'oublier vos péchés.

Vassula, ils M'ont flagellé sans cesse, cependant, en dépit de Ma vive souffrance, Je suis désireux de leur pardonner et d'oublier... Viens, enfant, reste dans Mon Sacré Coeur, l'Amour a soif d'amour.

(Les Lèvres de Jésus étaient sèches comme du parchemin.)

- Repose-toi maintenant, Je suis avec toi. Prie pour ces âmes qui Me rejettent, adoucis Mes Souffrances en M'aimant. Fais plaisir à ton Dieu, ton propre Abba. Viens. Nous ?

- Oui, Abba.

(Je me suis sentie de nouveau très émue et pleine de pitié pour notre Père qu'ils rejettent.)

- Vassula, aie pitié de tes frères, aie pitié de leurs chutes, aie pitié de leur aveuglement et prie pour eux.

 

 

26 juillet 1988

 

- Seigneur ?

- Je suis. [...] Mon Eglise a été sauvagement blessée... et dans peu de temps les Fondations d'Ecclesia seront ébranlées. Cela sera suivi de l'extirpation de tous ceux qui ont causé Ses Plaies et qui se sont accumulés dans Mon Corps dans l'intention de Le blesser. Ses Tribulations ne font que commencer. Les murs de Jérusalem vont s'écrouler en un monceau de poussière afin que Ma Nouvelle Jérusalem puisse être rebâtie. C'est Moi le Seigneur qui La reconstruirai. Je renouvellerai Ses murs, Je L'embellirai afin que vous puissiez tous vivre sous Son Nouveau Toit, sous un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre, et l'Amour retournera à vous comme Amour vivant parmi vous. Je serai votre Dieu et sous Mon Nom, vous vivrez tous pacifiquement. Votre esprit sera rempli de sainteté et de pureté. Oui, Vassula, Je vais descendre d'en haut comme l'éclair, La renouvelant entièrement.

Des tribulations, il y en aura beaucoup, parce qu'ils ont rendu Ma Maison désolée, ils L'ont pillée. Comprends-tu, Vassula ? C'est comme un Maître de Maison qui confie Sa maisonnée à Ses serviteurs. Bien qu'il leur ait été donné des ordres stricts de garder Sa Maison en ordre et de surveiller les voleurs, ils ont désobéi à Ses ordres par leur nonchalance et leur insouciance. A Son retour, Il découvrira que Ses serviteurs sont endormis et que, durant leur sommeil, Sa maison a été pillée, Ses biens dérobés. Ces serviteurs ont désobéi et se sont rebellés contre Ses Ordres, et ces mêmes serviteurs seront traités sévèrement lorsque le Maître reviendra. A Mon Retour 9, Je trouverai Ma Maison en ruine et Mes Eléments Fondamentaux disparus ; Mes agneaux Je les trouverai dispersés et affamés à en mourir.

Ah ! Vassula, combien Je vais avoir à réparer... Des épines et des ronces remplacent les lis et les roses que J'avais plantés de Ma Propre Main ; elles ont étouffé Mes fleurs l'une après l'autre ; elles ont grandi avec l'aide de Satan, pour encercler et immobiliser Ma Fleur 10. Elles s'en rapprochent chaque jour un peu plus et sont maintenant tout près de le molester et de lui faire sentir leur piqûre empoisonnée. Ces épines l'étouffent. Pierre est pris au piège et se tient impuissant au milieu d'elles.

 

- Vassula ?

- Oui, Sainte Mère.

- Crois, car tout cela est en train d'arriver. Le Corps de Mon Fils va saigner encore plus abondamment. La fin de Pierre est proche... L'Amour manque.

 

 

27 juillet 1988

 

- Seigneur ?

- Je suis. Fais-Moi plaisir en Me discernant. [...] Je suis Présent, J'écoute, Je suis parmi vous. Essaie.

- J'essaie de Te discerner.

- Essaie encore plus, suis Mes instructions et garde-Moi enfermé dans ton coeur.

- Oui, Seigneur.

- Tout ce que tu fais, fais-le pour Moi et pour Moi seulement. Viens, Je te rappellerai de temps en temps Ma Présence. N'aie pas le moindre doute, essaie de percevoir ce que Je t'ai donné comme tâche. Travaille humblement en t'appuyant entièrement sur Moi. Efface-toi totalement afin que Moi seul puisse être vu. Permets à Mon Esprit de respirer dans ton néant, fais Mes délices de cette façon. Tout ce que Je t'ai donné est à Moi. Détache-toi complètement de ce monde afin que tu Me sentes et qu'ainsi tu sois à Moi complètement. Moi le Seigneur, Je suis ton Maître et Mes Paroles viennent de la Sagesse. Nous ? Ensemble, avec ta Sainte Famille.

- Oui, Seigneur. Oui, Sainte Mère.

 

 

29 juillet 1988 - Sainte Marthe

 

[...] - Bien-aimés, fleurissez avec amour, sentez Ma Présence parmi vous, sentez Mon profond Amour que J'ai pour vous, croyez en cet Amour ; Je suis la Source de l'Amour. Mon Esprit est sur vous. Venez... Je voudrais que vous deveniez purs, saints, humbles et miséricordieux. Permettez-Moi d'étendre cet amour que vous avez pour Moi en un amour sans limite. Permettez-Moi, à Moi votre Seigneur, de verser dans vos coeurs Mon Amour surabondant et de vous combler, vous imprégnant d'un Divin et Sublime Amour afin qu'il déborde et imprègne ce monde, honorant Mon Eglise. Permettez-vous de puiser de cet Amour Infini et d'en remplir vos coeurs.

Tout ce que Je demande de vous, frères bien-aimés, c'est l'amour, la fidélité et la pureté.
Ne vous découragez pas, Mes petits, lorsqu'arriveront les épreuves. Je ne vous abandonnerai jamais. Je suis votre Berger et Je vous garde cachés sous Mon Manteau. Avec Moi vous mangerez, avec Moi vous n'aurez jamais soif ; traitez-vous les uns les autres comme Je vous traite, aimez-vous les uns les autres comme Je vous aime, répondez-vous les uns aux autres comme Je réponds à vos prières. Nourrissez-vous de Moi et n'acceptez pas les fruits de Satan qui sont la déloyauté, la jalousie, la désunion et l'impureté. Soyez
un ! Soyez parfaits ! Que Ma Maison scintille de pureté. Permettez à Ma Rosée de Droiture de descendre sur vous et de dissoudre ces lourds nuages d'orage, les dispersant. Permettez à Ma Lumière de les transpercer afin que toute obscurité et tout mal disparaissent. Soyez comme des fleurs tournées vers le soleil et laissez Mes Chauds Rayons raviver votre sainteté, votre pureté, votre intégrité et votre amour. Suivez toujours Mon commandement de vous aimer les uns les autres comme Moi le Seigneur Je vous aime. Moi le Seigneur Jésus-Christ, Je vous aime infiniment. Je dois bientôt venir. Je vous bénis tous.

I C Q U S

.

 

Rome, 2 août 1988

 

[...] - Moi le Seigneur, J'ai une grande pitié, et Ma Miséricorde est au-delà de toute comparaison. Ma Miséricorde est Immense et insondable. Création ! Vos péchés sont noirs comme le charbon et, sans Ma Miséricorde Infinie, Ma Justice vous aurait déjà amenés à une destruction totale. Maintenant, Je suis à vos portes-mêmes et, comme un voleur, Je vais entrer. Tenez compte de Mes Signes, soyez préparés. Prie, Ma Vassula, prie pour ceux qui Me résistent encore, prie pour ceux qui M'offensent et qui obscurcissent le monde en condamnant Mes agneaux qui marchent dans le droit chemin. Libère-les ! Libère-les en Me les amenant. Ah ! Vassula ! Petit agneau, reste près de Moi, reste cachée sous Ma Cape, cachée dans Mon Coeur, le Salut va venir de Moi, permets-Moi de t'utiliser.

- Oui, Seigneur.

- Sois bien disposée ; [...] Ma fille, souviens-toi de Ma présence. Nous, pour toujours et à jamais.

 

(Sainte Marie :)

- Nous, ensemble.

 

 

Rome, 3 août 1988

 

 

COPYRIGHT © L'OSSERVATORE ROMANO , SERVIZIO FOTOGRAFICO, 3 août 1988

 

 

Rome, 4 août 1988

 

(À l’audience publique d’hier avec le Pape, tandis qu’il s’était arrêté devant moi, j’ai réussi à introduire dans sa ceinture un message de Jésus. Une photographie en a été prise. Aujourd’hui, où que je tourne la tête, je vois tout le temps devant moi Jésus avec un grand sourire.)

- Jésus ?

- Je suis. Fleur, ne cherche pas à comprendre Mes Voies, sois simple et accepte tout ce qui vient de Moi. Moi le Seigneur, Je t'ai conduite dans Ma Maison. Je t'y ai menée pour voir et rencontrer Mon tellement bien-aimé serviteur Jean-Paul II. Ame très chère, tu M'as obéi, tu M'as fait confiance, tu t'es fiée à Moi. 14 REJOUIS-TOI, âme ! car Moi ton Dieu Je Me réjouis ! La simplicité Me séduit, l'obéissance fait battre Mon Sacré Coeur car elle est l'Arme qui combat le Malin.

- Seigneur, était-il correct de placer Ta lettre dans la ceinture du Saint-Père ?

- Tu M'as obéi. Que cela soit pour les autres un exemple d'obéissance. Aussi difficile que puisse te paraître la situation, aie confiance en Moi et obéis. Je t'aiderai toujours quand Je vois que tu M'obéis et que tu fais Ma Volonté. Ne cherche pas à comprendre pourquoi Je t'ai demandé de faire cela pour Moi. Rappelle-toi que c'est Moi le Seigneur qui vais vous unir tous sous Mon Nom et c'est par Ma Puissance que tous Mes désirs seront accomplis. Que Mon Doigt reste sur toi, Mon enfant, t'utilisant de cette façon. Permets-Moi de laisser Mon voile sur toi, te préservant ainsi du mal et de devenir exaltée de toutes les grâces que Je déverse sur toi. Moi Ton Dieu, Je t'aime et ne t'abandonnerai jamais, même dans les situations les plus critiques. L'amour t'inspirera. Entends-Moi.

La Sagesse aime la vie, la Sagesse porte le Nom de Sainteté et Elle est donnée à tous ceux qui M'obéissent. Toutes les instructions descendent de la Sagesse. Aie confiance en Moi et sème les graines 15 de la Sainteté.

La Paix soit avec toi. Viens, rappelle-toi Ma Sainte Présence. Souris-Moi.

 

(Plus tard)

- Seigneur ?

- Je suis. Sois bénie.

Veille à ce que ta lampe reste allumée, car la lutte n'est pas finie. Je désire que tous ceux qui M'ont reconnu comme leur Berger fassent connaître Ma Parole afin qu'elle atteigne les oreilles de Pierre. Satisfais-Moi en persévérant plus que jamais. La lutte n'est pas finie. Je serai Celui, l'Absolu, qui ravivera Mon Eglise. Tout sera fait par Moi. Que Ma Parole soit ta lampe, te menant dans ce chemin que J'ai choisi pour toi ; laisse-la éclairer ton chemin et tu ne trébucheras pas. Je dirigerai tes pas et Je bénirai chacun d'eux. Viens.

 

(J'ai amené divers objets de piété afin que Jésus les bénisse.)

- Fiancée, Je suis pleinement présent. Aie Ma Paix. Comprends que Je bénis toujours volontiers d'un baiser tout objet saint que tu M'apportes. Porte-les à Mes Lèvres.

 

 

Rome, 5 août 1988

 

- Mon Dieu ?

- Je Suis. Vassula, laisse-Moi te préciser, que cela soit clair : [...] comprenez cependant que ce n'est pas le moment de dormir ; vous participez à la Bataille menée par votre Sainte Mère. Je t'ai désignée comme Ma Messagère [...], aussi, combattez le bon combat, combattez le mal par l'amour, gardez-vous des pièges du démon, gardez-vous du mensonge, soyez sur vos gardes. Vous avez accepté Mon Message pour ce qu'Il est réellement. Comprenez sa plénitude, vivez pour Moi qui suis désireux de partager Mes Oeuvres, efforcez-vous de finir votre mission, Me glorifiant. Rien de ce que vous faites n'est en vain. Je te ferai sentir Mes Plaies dans tes méditations.

 

 

Rome, 6 août 1988

 

( Nous avons remarqué devant nous une vitrine avec des cierges allumés. De l'extérieur, cela n'avait pas l'allure d'une église et j'ai pensé que c'était la chapelle ardente d'une entreprise funéraire. Nous sommes entrés et nous sommes trouvés devant une splendide statue de notre Sainte Mère tenant dans Ses bras Jésus mort, déposé de la Croix. C'est l'église San Silvestro. Notre Sainte Mère nous y a menés pour nous montrer l'état actuel de l'Eglise, paraissant morte de ses plaies. Mais, de même que Jésus est ressuscité, l'Eglise revivra.)

[...]

(Notre Sainte Mère :)

- Vassula, ne perds jamais courage, Je suis à côté de toi. Entre dans les Plaies de Jésus, entre dans Mon Coeur Douloureux et sens Ma Douleur. Sens combien Je pleure. Je viens à beaucoup, 18 Je leur montre Mon Coeur, Je donne des signes en laissant Mes Images verser des larmes ; J'apparais en divers endroits, mais les coeurs de Mes enfants sont recouverts d'une croûte épaisse, une couche d'incrédulité ; ils ridiculisent ceux qui croient ; la Parole de Dieu ne signifie rien pour eux ; les appels de Dieu sont ignorés ; ils prêtent peu d'attention à Nos avertissements. Personne ne veut écouter les Messages donnés par Dieu et prononcés de Sa Bouche. La foi de votre ère a disparu, balayée par l'intolérance, la perversion, la cruauté et l'ignominie. Combien est douloureux Mon Coeur Immaculé ; Ma Main ne peut plus empêcher le Bras de Dieu de tomber sur vous.

Ecclesia a besoin d'être ravivée et Son temps de purification est presque terminé maintenant. Le Saint Esprit va descendre sur vous tous, vous donnant l'espérance, l'amour et la foi, restaurant votre foi et nourrissant votre âme. Cela sera connu comme le Grand Retour, comme le Jaillissement d'une Source Eternelle, comme la Floraison des Fleurs. La purge de l'Ecclesia vous préparera tous à faire face à un Nouveau Ciel et à une Nouvelle Terre. Elle vous préparera à vous trouver face à Votre Dieu. Comprenez l'Amour profond que J'ai pour vous tous.

Nous ?

- Oui, nous.

- Viens.

 

 

Rome, 7 août 1988

 

- [...] Je veux que tu Me sentes, que tu sentes les désirs de Mon Coeur, Ma soif d'amour, Mon désir de te garder près de Moi, Mon Amour jaloux pour toute l'humanité. Renonce à tes ambitions, n'en aie aucune ; tu n'en as pas besoin en Ma Présence, puisque Je suis Celui qui te nourrit. Que Mes Oeuvres soient entièrement Miennes, et accepte la manière dont Je te guide. Entre dans Mon Sacré Coeur. Je te bénis.

 

 

Rome, 8 août 1988

 

- Bien-aimée, Je désire te rappeler que Je suis ton Berger qui t'ai cherchée et t'ai finalement trouvée. Tu étais morte parmi les autres morts. Je suis la Résurrection et c'est uniquement à travers Moi que vous trouverez la vie, la Vie Eternelle. Mais à Son Retour, le Berger découvre que Ses agneaux sont dispersés et que beaucoup sont morts de faim, le Bercail dans lequel ils se trouvaient, endommagé, et cela par Ses propres amis. Mes agneaux maltraités et affamés gisent morts. Ces bergers qui avaient la charge de Mon Bercail M'ont désobéi, ils M'ont été déloyaux. Je vais devoir les retirer de crainte de plus de dommages. Cela sera connu comme la Grande Tribulation de Mon Eglise.

Viens, tu es en train d'apprendre. L'Amour t'aime.

 

 

Rome, 9 août 1988

[...]

- Jésus ?

- Je suis. Ame très chère, comme Je t'aime !

Ecclesia va revivre à travers Moi. Permets-Moi de Me manifester à travers toi. Ma myrrhe, parfume-Moi, ton Seigneur. Je t'ai montré Mon Sacré Coeur, Je suis venu à toi, âme, pour t'enseigner Mes Voies et pour te conduire à la Vérité. Ta génération cherche la Vérité alors que la Vérité est l'Amour. Mais l'Amour manque en eux. Mon Nom 20 ne signifie rien pour eux, plus maintenant. Cependant, Ma Miséricorde est Grande pour ceux qui Me profanent. Ma Création a abandonné Mes Voies ; ils se sont laissés mener par des Guides Aveugles, ils se sont rebellés contre Ma Loi en enseignant une loi qui n'est pas la Mienne.

CREATION ! Si seulement tu savais combien tu es proche de la Chute ! Prenez soin les uns des autres au lieu de vous persécuter les uns les autres. Apprenez Mes Voies, les Voies de la Sagesse. Que chacune de vos actions ou pensées soit recouverte d'Amour.

Fleur, Je suis ton Gardien Dévoué ; alors, aie confiance en Moi. Je te garde sous Ma Lumière, te nourrissant de Ma Sève. Aie confiance en Moi, ton Dieu, car Je t'ai hautement favorisée. Je serai toujours près de toi pour t'embellir. Je-Suis-Tout-Fidèle. Viens ! Nous. Sois un avec Moi.

- Je Te remercie, mon Dieu.
(J'ai eu une brève vision de la beauté de Dieu et j'ai ressenti le délice d'être enveloppée par Dieu.)

 

(Plus tard.)

(Notre Sainte Mère) :

- [...] La lutte n'est pas finie. Si seulement tu savais combien d'âmes tombent chaque jour en enfer ! Le nombre est alarmant...

(J'ai demandé lesquelles.)

- Des Cardinaux aux... 26 jeunes enfants. Votre ère a dégénéré ; vraiment, elle est devenue l'empire de Notre adversaire ; il a étendu sa domination sur la terre dans sa plénitude. Ah ! Vassula... Dieu compte les jours, les jours où Il va répandre sur vous comme une rosée vous revivifiant une fois de plus en un Nouveau et Fécond Jardin. Cela sera connu comme la Nouvelle Pentecôte. Venez vous agenouiller tous et prier le Seigneur pour ce Glorieux Evénement. Priez pour cet Avènement. Priez pour que l'Amour revienne. Vassula, Je suis la Dame du Rosaire.

- Sainte Mère, pourquoi Te présentes-Tu de cette manière ? Est-ce un signe spécial dans Ton Message ?

- Oui. Tout ce que J'ai dit à Fatima sera accompli avant la fin de cette ère. Viens, repose-toi maintenant dans Mon Coeur Immaculé et dans le Sacré Coeur de Jésus. Fais plaisir à Jésus en Le servant comme tu le fais et en L'aimant, en réparant pour ceux qui ne Nous aiment pas. Nous ?

- Oui, pour toujours.

 

 

15 août 1988 - Fête de l'Assomption

 

- Seigneur Jésus, sois béni.

- Moi le Seigneur, Je te bénis. Mon Sacré Coeur palpite de souffrance ; rempli d'épines, Je cherche soulagement et réconfort auprès de tous ceux qui M'aiment. Bénis-Moi et recherche-Moi. Je Me tourne pour atteindre Mes petites âmes car dans leur petitesse Je trouve Mon repos, Je trouve Mon réconfort.

- Ah ! Jésus, c'est si douloureux de Te sentir dans une telle souffrance...

- Prie pour ces âmes qui ont besoin d'être sauvées ; prie-Moi, car Mon Nom est Celui-Qui-Sauve. Les heures fuient, les jours de la rétribution ont commencé, les jours des représailles sont là. L'iniquité de cette génération est si grande et l'apostasie si grave, que Nos deux Coeurs ont été transpercés de part en part par leurs injustices et leurs offenses flagrantes. Je vous supplie de revenir à Moi et de vous tourner vers Moi, et Je vous pardonnerai ! Tenez vous fermement à l'Amour et Je vous comblerai de Bénédictions. Soyez justes les uns envers les autres, et gentils les uns envers les autres, aimez-vous les uns les autres, devenez enfants de Ma Lumière. Comprenez que si tant de catastrophes sont attirées sur vous, elles sont attirées par le mal qui s'est accumulé dans votre âme. Revenez à Moi et que Mon Sang vous purifie.

 

(Plus tard, la Sainte Vierge :)

- Je suis votre Sainte Mère. Mes enfants, retournez à Dieu. Je vous supplie de revenir et Dieu vous pardonnera. Sa Miséricorde descend sur vous comme la rosée, création, et, comme des fleurs, vous vous ouvrirez et absorberez Sa Lumière.

Je vous appelle, Je vous encourage, mais combien connaissent Nos Appels ? Combien croient en ces Appels ? Mon Coeur souffre de dire que seule une poignée d'entre vous fait confiance à ces appels. Le coeur de cette génération s'est transformé en granit. Aveuglés par le Rationalisme, ils ont oublié les Voies de Dieu, ils ont oublié les Merveilles de Dieu, ils ont oublié qu'Il est Omnipotent et plein de Miséricorde. Jamais la Création de Dieu n'est tombée aussi bas, pas même aux jours de Sodome et Gomorrhe. Votre apathie a percé l'Eternité ; votre manque de foi vous condamne. Vos impitoyables persécutions de Mes apparitions et de ceux que Dieu a bénis en leur donnant Ses Messages, sont une cause de votre chute. Moi votre Sainte Mère, Mère de votre Sauveur, Je vous appelle et vous supplie de vous repentir et de changer. Revenez à Nous, vivez en sainteté, vivez saintement sous les Yeux de Dieu, soyez prêts à Le rencontrer en face, vos mains remplies de bonnes actions et dans la pureté.

 

(Plus tard dans la journée, en sortant de l'église et en descendant ses escaliers, j'avais l'impression de me promener dans une roseraie ; il n'y avait pourtant aucune fleur, rien que du béton ! En arrivant au bas des escaliers, j'ai senti un parfum de violette.)

- J'ai répandu sur toi Mon Parfum. Je désirais que tu sentes Ma Présence. Par cette faveur que Je t'ai donnée, J'ai voulu te rappeler combien tu Nous es chère, Mon Enfant. Je suis ta Sainte Mère et Je suis heureuse de t'avoir à nouveau auprès de Nous ; bien-aimée, Je te bénis ainsi que toute ta famille.

- Sainte Mère, merci pour tout ; je Te bénis.

(Jésus :)

- Fleur ?

- Oui, Jésus.

- Dorénavant, appelle ta Sainte Mère "Maman" ; sois intime avec Elle, comme tu l'es avec Moi. Nous ? Souviens-toi de Mes Enseignements !

- Oui, Seigneur.

- Moi le Seigneur, Je vous bénis tous. I C Q U S

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Catholiques romains et Orthodoxes.

 2. Ce Nouveau Commandement est : " Pliez ! Pliez pour être capables de vous réconcilier et de vous unir. Humiliez-vous pour vous unir " (message du 21 juin 1988).

 3. Les laïcs que j'ai contactés à Rhodes.

 4. En anglais : "embrace", embrasser, étreindre, enlacer.

 5. A la chapelle de Sainte Marie, à Tsambika, sur l'île de Rhodes. Cette chapelle est bâtie au sommet d’une colline escarpée surplombant la Mer Egée ; elle est célèbre pour son icône miraculeuse de Notre-Dame, à laquelle recourent en particulier les couples qui ont de la difficulté à avoir des enfants.

 6. Voir cahier 24, après le message du 4 mai 1988.

 7. Le pape Jean-Paul II.

 8. Cf. Mt 23.37 ; Lc 13.34.

 9. Jésus paraissait Se parler à Lui-Même.

 10. Notre Saint-Père le pape Jean-Paul II.

 14. Cela me rappelle la terrible demande faite à Abraham : le sacrifice d'Isaac, son fils unique.

 15. Cela signifie la Sagesse.

 18. Par les nombreuses apparitions.

 20. Son Nom est Amour.

 26. Notre Sainte Mère a hésité et j'ai ressenti la peine qu'Elle éprouve en parlant des jeunes.