Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu", tome 3.
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés.
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu

ç           info@vassula.org

 

 

CAHIER 31

 

 

27 janvier 1989

 

- Moi le Seigneur, Je t'aime. Je suis le Principal de ta vie, et qu'il en soit toujours ainsi, car Je Suis 1. Reste dans Ma lumière ; gratifie-Moi en M'amenant des âmes. Caresse-Moi avec tes mots d'enfant ; ne cesse jamais de prier ; sois toujours consciente de Ma Présence. Traite-Moi maintenant comme un Roi ; offre-Moi des guirlandes d'amour ; offre-Moi des prières comme de l'encens, qui atteignent le Ciel ; offre-Moi des âmes pour les racheter, offre-les Moi afin que Je les jette dans la Fournaise de Mon Sacré Coeur ; Je veux faire de chacune d'elles une Torche Vivante de la Fournaise de l'Amour. Honore-Moi maintenant, et évangélise avec amour pour l'Amour. Viens, loue-Moi.

- Loué soit le Seigneur pour avoir regardé la Misère et pour m'avoir relevée. Loué soit le Seigneur pour m'avoir ressuscitée des morts. Gloire à Dieu pour être descendu et S'être penché jusqu'à nous pour nous racheter du mal. Béni soit le Seigneur pour la compassion qu'Il a pour de Ses enfants. Amen.

- Nourris-toi de Moi. Viens ; nous? 2

- Oui, mon Seigneur.

 

 

29 janvier 1989

 

(La nuit dernière, j'ai eu un rêve symbolique : j'entrais dans une église pleine de monde ; la messe était en cours ; l'église était comble et il y avait également des gens debout ; l'air était imprégné d'encens. Le prêtre a apporté une boîte et nous savions tous qu'à l'intérieur se trouvait la Colombe vivante ; il s'apprêtait à La lâcher pour qu'Elle puisse voler autour de nous, nous remplissant de joie. La Colombe fut lâchée, voletant autour de nous, et nous tendions tous la main pour qu'Elle se pose sur nous, sachant que si Elle le faisait, ce serait une grâce. La Colombe, couleur bleu-ciel, est venue vers moi ; j'ai senti que je L'aimais et je savais aussi qu'Elle m'aimait ; j'étendis mon bras vers Elle et Elle s'est posée sur le bout de mes doigts. Il régnait, tout autour de moi, une joie craintive et respectueuse. Quelques personnes étaient surprises ; d'autres espéraient qu'Elle vienne également vers elles ; mais Elle s'est envolée sans s'arrêter, puis à nouveau Elle s'est posée sur mes doigts ; je L'ai prise délicatement dans ma main, L'ai pressée affectueusement sur ma joue gauche près de mon oreille, et je percevais les battements rapides de Son coeur ; Son coeur palpitait.

Puis, je me suis vue marcher seule sur un chemin. Sur le côté, tout le long du chemin, se tenaient d'étranges petits animaux qui s'engloutissaient les uns les autres sans pitié. En chemin, un rat tenant encore dans sa gueule une proie, s'est approché de moi pour m'effrayer ; je n'ai pas eu peur, et pour lui montrer que je le dominais, j'ai hâté le pas vers lui ; il l'a remarqué et s'est rangé sur le côté du chemin, puis il a attaqué par derrière un écureuil et l'a englouti. A environ sept mètres devant moi, me barrant la route, un serpent s'étalait en travers du chemin ; j'ai remercié Dieu pour me l'avoir montré, car il était transparent comme du cellophane, afin que les gens ne le voient pas, marchent dessus et ainsi soient mordus ; je n'en avais pas peur et j'avais décidé de l'enjamber pour l'éviter. Soudain, derrière moi, sur ma droite, un autre serpent est arrivé, mais différent, car c'était un serpent qui attaquait. Il était également transparent, avec seulement un petit dessin sur le dos. Ce serpent était aussi mince qu'un de mes doigts, mais long d'environ trois mètres. Je me suis sentie prise au piège, mais immédiatement, mon Père Céleste m'a élevée à environ trois mètres du sol. Pourtant, je redoutais encore que ce long serpent puisse se dresser et m'atteindre. Alors, mon Père Céleste m'a fait avancer, toujours en lévitation, au-dessus des deux serpents, et Il m'a posée sur le sol, près d'un ami. Nous nous trouvions tous les deux au bout du chemin. C'était une impasse, car il y avait un mur ; j'ai tourné la tête à droite, car j'avais entendu un bruit, et je vis le premier serpent qui cherchait quelque chose ; j'ai dit à mon ami qui ne l'avait pas vu : " ne bouge pas, reste tranquille ", évitant de lui dire qu'il y avait un serpent, de peur qu'il ne bouge. J'ai vu le second serpent venir également et rejoindre l'autre ; alors, le premier, affamé, a attaqué le plus mince avec férocité, l'engloutissant avec un bruit écoeurant. Je me suis sentie soulagée et en paix, sachant maintenant que ce serpent ne penserait plus qu'à dormir, nous laissant ainsi en paix.)

- Je vais te nourrir sous les yeux-mêmes de tes persécuteurs. Je t'élèverai à Moi pour qu'ils ne te piétinent pas. C'est Moi qui répandrai Ma Rosée de Droiture sur vous et Je ne laisserai aucun homme t'arracher, Ma fleur ! Tu es gardée par Moi et c'est dans les Bras de ton Abba que tu es cachée ; n'aie pas peur, Je suis près de toi. L'Amour t'aime.

 

 

30 janvier 1989

 

- Mon Seigneur ? O Yahvé, comme je T'aime !

- Je suis. Ma Fleur, Je t'aime. Mon Esprit est sur toi ; sens Ma Présence. Sans Moi, tu serais encore gisante parmi les morts ! Moi le Seigneur de Miséricorde, Je t'ai élevée afin, qu'avec Mon Message, Je ressuscite cette nation impie. Les jours fuient, les heures passent également à une vitesse vertigineuse et Ma création est sourde ! Plongés dans l'obscurité, ils n' écoutent ni ne croient en Mes signes miséricordieux !

Par Mon amour et Ma pitié, Je vous ai rachetés et vous ai élevés à Moi et bercés dans Mon Sacré Coeur. Je descends des Cieux, de Mon Saint Trône Je Me penche pour atteindre cette génération ingrate ; sur vos mains est encore frais le sang de Mes enfants ; le sang, car vous avez refusé de croire à Mes Messages donnés à Fatima ; vous avez refusé de croire, alors, en Leur urgence, et maintenant vous êtes en train de répéter vos erreurs : à nouveau le sang sera versé à cause de votre entêtement.

O Mon enfant, tant des Miens sont aveuglés par la fumée de Satan 3 ! Les Miens se rebellent intrépidement et sans la moindre hésitation. La sincérité manque en eux ; Je ne trouve pas non plus de sainteté en eux. Je cherche de l'amour et n'en trouve aucun en eux. Il n'y a aucune justice qu'on puisse voir, et la Sagesse a été remplacée par la Folie, les abandonnant, parce que leurs langues sont fourchues, ne murmurant que trahison. Ces rebelles ont permis à la Vanité d'être leur couronne, et la Désobéissance a été acceptée par eux, devenant leur sceptre. Je ne trouve aucune paix en eux, aucune. Leur façon de penser n'est pas la Mienne, ils se dirigent vers le ravage et la ruine de Ma Cité.

O Caïn ! Caïn ? où est l'Esprit dont Je t'avais doté ? Vas-tu de nouveau te diriger vers ta propre destruction ? Je te savais violent depuis le jour de ta naissance, et parce que tu savais que cela n'était pas nouveau pour Moi, voilà que tu viens de nouveau déguisé et habillé comme un Grand Prêtre ; tu t'es revêtu de Mes habits d'or et d'argent pour cacher tes robes sombres qui t'ont été données par la Bête Noire. Tu n'as aucune lumière en toi et, pour cacher ta face hideuse, tu as placé un masque sur ton visage abominable afin que ton apparence puisse tromper complètement même Mes Elus. Ton masque ne peut pas Me tromper car Mes Yeux savent que derrière ton masque d'agneau, tu caches une immense destruction ; tu t'es armé de Mal jusqu'aux dents ! Et maintenant, tu projettes de conquérir le monde, d'anéantir le peu de lumière qui reste en eux. Tes intentions sont d'accroître l'anarchie et d'extirper tout ce qui est Saint, écartant les hommes puissants, et monopolisant Mon Sanctuaire.

Ceux-ci, Mon enfant, sont les Vipères que Je t'ai montrées dans une vision, rampant partout sur Mes Saints Sacrements et Mon Tabernacle.

Il en trompera beaucoup et les gens seront aveuglés, aveuglés à cause de ses vêtements d'imposteur. Ces pauvres âmes seront convaincues que ce qu'elles voient de leurs propres yeux et à leur époque, est le Grand Prêtre Lui-même ! Avec son déguisement glorieux, il apportera une Grande Apostasie dans toute Mon Eglise. Il amènera la désolation, mais tout sera déguisé par des miracles, par de grands prodiges et signes dans le ciel. Mon Sacrifice perpétuel 4, il le jettera à terre, le piétinant et l'abolissant, mais tout par déguisement, par malice. Ma Sainte Cité sera sous le pouvoir de Caïn, parce qu'ils ont rejeté Mes Avertissements : Je suis venu à eux à l'improviste, pieds nus, mais ils se sont moqués de Moi. Le pouvoir de Caïn ne durera que peu de temps, grâce à Mes âmes bien-aimées qui réparent, qui prient et qui se sacrifient. Tout cela, Je l'ai pris en considération et vos sacrifices n'ont pas été en vain. L'iniquité et la transgression peuvent être supprimées par vos prières.

- Seigneur, qu'arrivera-t-il à Tes âmes saintes ?

- A Mon grand chagrin, beaucoup seront trompées en raison de son apparence ; à cause de son masque d'agneau, il en attirera beaucoup en sa faveur ; mais Je t'ai permis de voir à quoi, en réalité, ressemblent ses entrailles : ce sont celles d'une vipère, mortelles...

Vassula, d'un grand coup de tonnerre et de Mon Feu, Je renverserai ce Rebelle et tous ses adeptes. Je piétinerai leur abri puisqu'il était fait de Tromperie, et Je réduirai leur refuge en un tas de poussière puisque ses fondations étaient faites de Mensonges. Alors, J'appellerai Mes Abels et, avec grand amour, Je les embrasserai ; Je les abriterai dans Mon Sacré Coeur ; ils seront comme des colombes dans la pureté, et Mon Sacré Coeur sera leur refuge. Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas ? N'avez-vous pas remarqué combien de Mes frères sont en train de comploter contre Moi ? Je suis trahi, Mon enfant, par les Miens-mêmes.

- Seigneur, pourquoi Te font-ils cela ? Peut-être ne réalisent-ils pas vraiment !

- Mon enfant, ils sont aveuglés par la Vanité et la Désobéissance.

- Ils pensent sincèrement que ce qu'ils font est juste !

- Comment pourraient-ils croire que ce qu'ils font est juste alors qu'ils violent Ma Loi ! Ils désobéissent, et la désobéissance ne vient pas de Moi ! Ils suivent la loi de Mon adversaire ; ils posent leurs pieds tout droit dans ses traces et sont conduits à leur propre destruction et à leur chute ! Comme le vent d'Est, Je vais disperser ces rebelles. Attends seulement et tu verras. Plaide pour leur cause, aime-Moi et apaise Ma Justice, glorifie-Moi en M'amenant les âmes, pour leur salut. Mes Yeux sont posés spécialement sur la jeunesse de cette ère obscure.

Viens, prions le Père :

O Père, prends pitié de Tes enfants,
spécialement des jeunes ;
prends ces âmes
et place-les sous Tes ailes ;
délivre-les du Malin,
sauve-les de la Léthargie qui les entoure,
comble-les de Ton Saint Esprit de Vérité
et amène-les dans Ta Lumière
pour toujours et à jamais.
Amen.

Viens, repose-toi, Mon enfant. Je ne t'abandonnerai jamais ; ils 5 ne parviendront pas à t'enlever la Lumière que Je t'ai donnée. N'aie pas peur, Je suis avec toi. Viens. Nous ? te rappelleras-tu Ma Présence ?

- Oui, Seigneur. Je T'aime à en mourir.

 

 

5 février 1989

 

- Vassula, aie Ma Paix. Permets-Moi de clarifier Mon Message : tu n'en dois prendre aucun passage au mot ; tu ne peux tout simplement pas faire ces choses que Je requiers de toi. Pour commencer, même si J'écris : "toi", il ne s'agit pas vraiment de toi-même ! Combien de fois ai-Je écrit : " ravive Mon Eglise, Vassula ". C'est Moi qui raviverai Mon Eglise par Ma Puissance. Fleur, Je serai Celui qui bénira Mes enfants de Garabandal.

[...] Ma fleur, J'entends unir Mon Eglise. N'ai-Je pas également écrit : " unis Mon Eglise, Vassula " ? Maintenant, penses-tu réellement que c'est toi qui vas unir Mon Eglise ? Là encore, Mes paroles sont symboliques. Maintenant tu le sais, alors, ne te trompe plus, c'est Moi qui exécuterai tout le Travail.
Mes anges, Je vous ai donné de nombreuses grâces ; utilisez-les, ne vous embrouillez pas ! Soyez en paix. Nourrissez Mes agneaux avec Mon Divin Message et dépendez de Ma Gouverne. Je vous aime tous.

 

 

9 février 1989

 

(Le Seigneur m'a réveillée à minuit et m'a demandé d'écrire ce Message : )

- Je t'ai appelée, Vassula ; écoute-Moi : sois ferme, sois ferme comme un roc ; ne sois pas comme le sable mouvant ; Je t'ai choisie en dépit de ta faiblesse, mais Je savais néanmoins que tu n'engloutirais pas Mes Paroles comme un sable mouvant. Mes Paroles seront placées sur toi, gravées sur toi, et elles y resteront pour que tout le monde les lise ! Vassula, réfléchis. Pour semer ses graines, un fermier choisirait-il de travailler et de cultiver un sol riche, ou bien irait-il les jeter dans les marais et dans le sable mouvant ? Ma Vassula, de quoi as-tu peur ? Prie pour le discernement.

[...] Vassula, Je vais maintenant écrire Mon programme pour la réunion du dix-sept, puis Je vais aussi leur écrire Mon Message. Mon enfant, tu sanctifieras la salle avec de l'encens et de l'eau bénite. Tu prieras la prière-exorcisme à Saint Michel.

(A ce moment, Dieu m'a fait comprendre que le reste du programme doit être écrit dans mon cahier privé.)

- Bien, Vassula, tu as compris. Viens, voici Mon Message :
(Message pour la réunion de prière du 17 février 1989 à Lausanne, Suisse)

- Ma Parole est Lumière ;
Ma Parole est Paix et Amour ;
Ma Parole est Unité et Espérance.
Venez à Moi et lisez plus souvent Ma Parole.

Mes bien-aimés, c'est Moi, Jésus le Miséricordieux, Jésus votre Sauveur, qui descends à travers ce faible instrument pour graver sur elle Mes Paroles. Je descends dans ces ténèbres, par Mon Amour Infini et Mon Infinie Miséricorde. Je descends dans ce désert et cette aridité pour répandre Mon Esprit sur vous.

Création ! Je descends pour irriguer cette terre plus desséchée que jamais, et faire des fleuves de ce sol assoiffé. Je descends pour répandre sur vous Mes Bénédictions comme la rosée du matin. Je viens dissiper tout Mal et déraciner toute iniquité, les remplaçant par la Paix et l'Amour.

Aujourd'hui, Mes Lèvres sont desséchées de soif d'amour. J'ai besoin d'amour de leur part ; J'ai soif d'amour... Combien Mon Sacré Coeur désire que vous appreniez à M'aimer ! Combien Je désire que vous atteigniez le zénith de l'Amour, et vous entendre crier le cri d'Amour : " Abba ! " Alors... alors seulement, Mes Plaies commenceront à guérir...

Combien Je désire que Mes prêtres puisent dans Mon Amour Infini et emplissent leur coeur ! Mon Amour pour eux est Immense, si grand que ce n'est qu'au Ciel qu'ils comprendront Sa plénitude. La Dévotion devrait être leur Bannière, la Fidélité leur Torche, la Pureté leur Habit de Fête et l'Amour leur Emblème, afin que Mes agneaux Me reconnaissent en eux et voient clairement Mon Image. Mes bergers, Je les veux purs afin que dans leur pureté, leurs fruits soient abondants. Réjouissez Mon Sacré Coeur en obéissant pleinement à Mes Commandements. Aimer, c'est suivre Mes Commandements :

Aimez-vous les uns les autres.

O enfants de Ma Lumière, écoutez Mes Paroles et vivez-les... vivez-les... Si vous M'écoutez, Je vous offrirai la Paix comme votre bannière et l'Amour sera votre couronne. Je vous renouvellerai si vous vous ouvrez entièrement à Moi. Ayez confiance en Moi ; Je vous renouvellerai et Je ferai de vous une nouvelle nation, une nation pure ! Vivez Mon Message, méditez Mon Message. Venez à Moi avec amour ; suivez Mes traces de pas qui vous mèneront à Moi, dans Ma Maison qui est également votre Maison. N'hésitez pas : même si vous êtes imparfaits, Je vous ouvrirai Mes Bras ; même si votre amour est tiède, tombez dans Mes Bras, et Moi qui suis Maître d'Amour, Je vous enseignerai à M'aimer et Je vous montrerai comment vous aimer les uns les autres.

Venez à Moi, même ceux qui ne M'aiment pas : Je vous ai pardonné ; venez et Je vous guérirai !

Bénis êtes-vous tous, vous qui croyez sans toutefois avoir vu. Bénies sont Mes petites âmes car pour elles, J'ai un amour de prédilection. Restez petits et simples ; n'essayez jamais d'être quelque chose ; restez petits afin que vous soyez capables de vous glisser dans les profondeurs de Mon Sacré Coeur. Soyez comme de petits enfants, avec une foi d'enfant, car c'est cela qui plaît à Mon Père. Ne cessez jamais de prier. Faites-Moi plaisir en priant avec votre coeur.

Je désire que vous priiez pour l'Unité de Mon Corps. Je désire que vous priiez pour le Pape et pour le Patriarche. Je désire que vous priiez pour tous les prêtres. Priez pour que les brebis qui ne sont pas sous la gouverne de Pierre, retournent à Pierre et se réconcilient. Priez pour qu'il n'y ait qu'un seul Troupeau et un seul Berger. Priez pour la Paix, l'Unité et un plus grand amour parmi vous. Priez pour que vous Me louiez tous autour d'un Seul Tabernacle. Unissez-vous, Mes bien-aimés et soyez un, comme Mon Père et Moi sommes Un et Le Même 7.

Je vous bénis tous du fond de Mon Coeur.

 

(La Sainte Vierge :)

- Ma Vassula, veux-tu écrire Mon Message ?

- Oui, Sainte Mère.

- La Paix soit avec vous.

Mes bien-aimés, aujourd'hui, Je vais vous demander à tous d'augmenter vos prières pour l'Unité, cette Unité que Mon Fils désire tant.

Priez pour ces prêtres qui sont dispersés, qu'ils retournent au Bercail, le seul et unique Bercail de Pierre. Priez pour qu'ils puissent s'unir avec sincérité. Priez pour la paix et pour ces enfants qui ne sont pas réconciliés avec Dieu. Priez pour ces faux royaumes, ces royaumes flottants, pour qu'ils puissent comprendre combien ils sont dans l'erreur.

Venez louer le Dieu Vivant Qui Se manifeste ces jours en différents endroits ; louez-Le pour Son Amour Infini et Son Infinie Miséricorde. Ses Grâces continueront à se déverser sur toute l'humanité. Que ceux qui Le reçoivent bénissent Son Saint Nom. Bénissez-Le, car Il est un Père Aimant.

Tous ceux qui ont des oreilles, qu'ils entendent ce grand cri du Ciel :

" Soyez saints car Je suis Saint ! "

Mes fleurs, vivez Notre Message, vivez Notre Message. Vous avez obtenu toute Sa Miséricorde ; essayez de comprendre la Volonté de Dieu ; soyez Ses enfants de Lumière. Je vous bénis au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

 

15 février 1989

 

- Ma Vassula, ne te décourage jamais, car devant toi Je Me tiens, et à qui peux-tu Me comparer ? Je suis le Commencement et la Fin, l'Eternel, car Je Suis, J'étais et Je serai pour toujours et à jamais. Ma Parole sera connue tout autour de cette voûte.

Ceux qui regimbent contre Ma Parole vont se trouver regimber contre un aiguillon. En chaque coin du monde vont surgir beaucoup d'autres persécuteurs ; ils vont, comme d'énormes blocs de granit, former une clôture pour bloquer Mon Chemin à toute l'humanité. Depuis le commencement, Je les savais impitoyables, remplis de vanité et de traîtrise, un désert dévastateur. Leurs armées vont toutes se lever en vain. D'un seul coup de Mon Souffle, Je les vaincrai, les balayant.

Je suis le Seigneur, votre Très-Saint, et Je suis connu pour avoir renversé rois et royaumes afin que Ma Parole soit connue. Par Ma Puissance, J'ai basculé les trônes et couvert de honte ceux qui s'appellent eux-mêmes "autorité". Et ainsi en sera-t-il cette fois : Je les mettrai nus pour que tous les voient. J'ai différé Ma Colère suffisamment longtemps. Aujourd'hui, Moi le Seigneur, Je leur demande solennellement de descendre de leur trône et de se repentir ! Mon Esprit va continuer à se répandre sur l'humanité et nul homme, quel que soit son acharnement à essayer de Le supprimer, nul ne réussira à L'écraser.

Malheur à ceux qui piétinent Mon Esprit ! Les infidèles et les hypocrites vont être balayés par Mon Souffle. Si seulement ils savaient combien Je retiens Ma Justice de tomber sur eux, ils ne cesseraient jamais de prier et de se repentir. Si seulement ils savaient ce que Je leur offre et Qui est Celui qui leur dit : " Unissez-vous ! Unissez-vous ! Maintenant, soyez un comme le Père et Moi sommes Un et Le Même 8 ! " ... Mais ils n'écouteront pas, car ils n'ont pas compris. Je les ai avertis mais ils n'ont ni écouté ni cru.

Je vous dis très solennellement que l'heure est à portée de main, plus imminente que jamais. Le moment de rendre les comptes est arrivé. Nul ne peut dire maintenant que Je ne vous ai pas avertis de cette Heure. Même les morts ont tressailli en entendant Mon Cri... Même eux 9...

Moi le Seigneur, Je suis en train de ressusciter les morts parmi vous. Oui ! Je vais relever chacun de ces cadavres puisque par eux, Mon Cri a été entendu. Je vais faire de ces cadavres de vivantes colonnes de Lumière ; Je placerai certains comme les robustes piliers de Mon Eglise ; et à chacun d'eux, Je placerai dans leur main droite Mon Rouleau et dans leur main gauche Ma Lampe pour être leur guide. Je leur donnerai une langue de disciple et Je les ferai prêcher devant vous. Je ferai voir leur intégrité à toutes les nations et ils proclameront la Vérité jusqu'aux confins de la terre ; et Je vous promets que, de même que la terre fait pousser des choses fraîches et qu'un jardin fait germer des semences (Is 61.11), ainsi Moi le Seigneur, Je régénérerai ces cadavres, et de Ma Propre Bouche, Je leur conférerai Mon Nouveau Nom.

Viens, sois avec Moi, Mon enfant, reste dans les Bras de ton Père. Nous ?

- Pour toujours et à jamais, Seigneur.

- Signe Mon Nom. I C Q U S     Oui.

 

(Plus tard :)

- Seigneur, il y a tant de gens qui veulent recevoir de Toi des messages personnels ; certaines de leurs questions sont tellement mondaines ; ils me considèrent comme un "bureau de renseignements" pour le Ciel.

- Vassula, à la plupart d'entre eux, J'ai donné Mes réponses ; elles sont à trouver dans les Saintes Ecritures et aussi dans ce Message.

- Seigneur, permets-moi toutefois de Te mentionner leurs noms.

- Sens-toi libre.

(J'ai nommé les personnes qui m'avaient chargée de transmettre des questions.)

- Fiancée, Je ne répondrai pas à des questions qui ne sont pas dignes de Ma Sainteté. J'appellerai les humbles ; Je ressusciterai les morts ; J'encouragerai les faibles ; Je poursuivrai les pécheurs ; d'innombrables fois J'appellerai les impies.

Ceux-ci, à partir de maintenant, ceux-ci seront les messages privés, comme tu les appelles. Ne te lasse jamais d'écrire. Sois prudente comme tu l'es maintenant. Viens toujours Me consulter d'abord.

- Seigneur, parfois sans que quelqu'un Te le demande, Tu lui donnes un message privé, juste comme ça.

- C'est Moi qui choisirai et déciderai. Je te guiderai en murmurant à ton oreille tout ce que Je veux dire. Viens. Nous.

 

 

17 février 1989

 

(C'est aujourd'hui qu'a lieu notre réunion de prière, de lecture de la Bible et des Messages de Jésus et Marie.)

- Jésus ?

- Je suis. Bien-aimée, suis Mon programme. Je suis avec toi tout le temps ; viens, nous allons travailler ensemble. Nous.

I C Q U S

 

 

20 février 1989

 

(Message de Jésus pour la réunion du 17 mars 1989 à Lausanne, Suisse)

- Je suis le Seigneur votre Dieu. Je suis Souverain et au-dessus de tout. Je suis Celui qui vous a créés. Je suis Dieu sans rival. Je suis le Saint des Saints. D'innombrables anges de chaque ordre tombent prosternés en Ma Présence, M'adorant sans cesse. A qui pouvez-vous Me comparer ? Tout le Ciel loue Ma splendeur tout au long du jour. Je trône sur les Chérubins ; Je suis revêtu de Majesté et de Puissance. Je suis le Verbe, la Vraie Lumière.

Pourtant, dans toute Ma Souveraineté, dans toute Ma Majesté, Moi, par grande pitié, Je descends et Me penche pour vous atteindre. Je viens à vous, une nation si hautement favorisée. A vous, bien-aimés, Je viens. Devant vous Je Me tiens, pieds nus et comme un mendiant, Je tiens Ma Main tendue vers vous. Je mendie de vous l'Amour, la Paix et l'Unité. Allez-vous entendre Mon Cri ? Je suis Blessé au point d'être devenu méconnaissable. Mes Plaies sont constamment multipliées par les parjures, l'iniquité et un grand attrait pour le péché. Combien de temps encore Ma création continuera-t-elle à être impie et mauvaise ? Je demande à ceux qui défient Mes Commandements : " Que ferez-vous le jour du Châtiment ? Vers qui courrez-vous chercher secours ? Où laisserez-vous vos richesses ? " 10

Par Mon Infinie Miséricorde et Ma grande pitié, J'ai rempli les cieux de prodiges ; sans cesse, Je déverse Mon Esprit sur toute l'humanité ; Je donne des visions à vos jeunes gens, Je fais pleuvoir sur vous Signes et Grâces ; 11 vous voyez ? J'ai ouvert Mes Réserves Célestes pour cette génération affamée. Vous mangerez à satiété, vous mangerez tout votre soûl. 12 Les Ecritures sont en train de s'accomplir. Je suis en train de vous donner les Signes de la Fin des Temps ; pourtant un grand nombre des Miens refusent de reconnaître ces Signes...

Comment se fait-il que vous ne puissiez pas reconnaître les Temps ? Mais maintenant, bien que la plupart de Mes enfants M'aient tourné le dos, bien qu'ils M'aient abandonné, Moi, par amour éternel, sans jamais Me lasser, Je vais les poursuivre. Je ne manquerai jamais d'appeler chacun à de nombreuses reprises. Revenez à Moi de tout votre coeur ; jeûnez et repentez-vous ; ouvrez-Moi vos coeurs et Je vous guérirai. Tournez-vous vers Moi votre Père et Je traiterai ceux qui se repentent et reviennent à Moi aussi tendrement qu'un père traite ses enfants, car Je suis le plus Tendre avec les faibles et le plus Compatissant pour les misérables. Je suis plein de pitié et riche en Bonté. O âmes bien-aimées, entendez Mon Cri d'En Haut :

" Remplissez vos coeurs de Mon Amour Divin ".

Remplissez vos coeurs et apprenez à vous pardonner les uns aux autres. Ne vous jugez pas les uns les autres ! En vous pardonnant les uns aux autres, vous commencerez à entrer dans le Chemin de l'Unité. En ne jugeant pas votre prochain, vous serez appelés Véritablement Miens. Permettez-Moi, à Moi votre Dieu, de Me réjouir en vous, Mes agneaux. Je vous offre Ma Paix. Prenez Ma Paix et partagez-La avec les autres. Prenez Mon Amour et laissez-Le vous entourer comme des guirlandes de fleurs.

Enfants de Mon Coeur, comme Je redoute de vous dire ceci ; pourtant Je dois vous garder dans la Vérité. Malgré Mes supplications envers vous, malgré tous Mes avertissements, beaucoup continueront à pécher ; ils se dirigent vers la ruine de leur âme. Vous vivez dans une ère rebelle et il a été dit qu'en vos jours, ces gens mépriseront la religion et se moqueront de la Promesse. 13 Ces gens au coeur endurci refuseront d'entendre. Vous vivez les derniers jours avant le Jour de la Purification. Soyez vigilants jour et nuit, ne cessez jamais de prier. Je vous dis solennellement que le jour de la Purification est à portée de main. Je vous aime tous d'un amour éternel et à cause de cet Amour Infini, Je descends en plusieurs endroits de cette terre pour vous avertir. Ne Me comprenez pas mal, en prenant ces avertissements comme des menaces.

Je suis Saint, et Je désire que vous, qui êtes façonnés à Mon Image, viviez Saintement. Depuis le commencement des temps, J'ai suscité des saints et des prophètes pour vous rappeler que Je suis Saint. Je vous ai tous préparés pour ce Jour, ce Jour de Ma Purification où Mon Esprit de Feu sera soufflé sur vous et nettoiera toute méchanceté ; Il nettoiera tout ce qui est impie. Soyez préparés à ce Jour et entendez Mon Cri, entendez Ma Supplication. Que l'homme sage comprenne ces Paroles : Revenez à Moi, retournez, Je suis votre Refuge. Reconnaissez les Signes. Reconnaissez ces Signes de la Fin des Temps ! Ne fermez pas vos oreilles, ne fermez pas vos yeux. Reconnaissez les Temps... Souvenez-vous que Moi le Seigneur Je suis votre Refuge. Ames bien-aimées, soyez constantes. Je bénis chacun de vous. Je bénis vos bien-aimés.

I C Q U S

 

 

26 février 1989

 

- Seigneur ?

- Je suis. Aie Ma Paix. Je t'enseigne maintenant depuis plus de trois ans, n'est-ce pas ?

- Oui, Seigneur, c'est cela.

- Alors, aie confiance. Je ne t'abandonnerai pas maintenant. Mes liens sont des Liens Eternels ; tu es liée à Moi, Moi et toi, toi et Moi, pour toujours en union d'Amour.

(J'ai eu soudain la nostalgie de mon Père Céleste, la nostalgie d'être avec Lui, plus proche ; je me suis sentie comme orpheline, comme veuve. Ce désir de Dieu est très douloureux.)

- Oh ! oui ! Désire-Moi ; tu es en Ma Grâce ; désire-Moi ton Dieu, désire-Moi ton Père. Fais-Moi sentir que tu n'appartiens pas au monde. Fais-Moi plaisir, fleur, et tourne-toi vers Moi en cherchant Ma Lumière ; aie soif de Moi, juste comme une fleur a besoin d'un Gardien pour maintenir sa beauté ; aie besoin de Moi, aie besoin de Ma Lumière, aie besoin de Mes Sources, grandis, Ma bien-aimée, grandis dans ta foi.

Viens, Je vais murmurer à ton oreille le passage des Ecritures que tu vas lire lors de la prochaine réunion. Appuie-toi sur Moi et Je te soutiendrai. Souviens-toi : tu n'es rien ; dans ton néant, permets-Moi d'être Tout ; Je contrôlerai toujours l'huile de ta lampe, Je ne la laisserai jamais s'assécher ; Je garderai ta flamme allumée, Je ne te laisserai jamais dans l'obscurité. Ma Gouverne se fera en paix ; aussi, Je veux que jamais tu ne Me quittes du regard.

- Seigneur ?

- Je suis.

- Puis-je Te demander quelque chose ?

- Sens-toi libre de demander.

- Seigneur, Tu m'as ressuscitée des morts, n'est-ce pas ?

- Je t'ai ressuscitée.

- Seigneur et Sauveur, Tu me nourris en grande abondance ; Tu veilles sur moi jour et nuit de crainte que le mal me fasse tomber ; Tu m'élèves à Toi quand je suis sur le point d'être piétinée par mes persécuteurs. Tu es mon Gardien, mon Guide, mon Maître, mon Epoux, mon Saint Compagnon. Tu es Dieu Très-Tendre. Permets-moi, Seigneur, de Te demander ceci : Tu as versé sur moi Ton Esprit. Ne vas-Tu pas verser Ton Esprit aussi sur mes frères ? Tu m'as cherchée parmi les morts et Tu m'as ressuscitée. Ne ressusciteras-Tu pas le reste des morts ?

- Ma Vassula, Je vais ressusciter les morts. Déjà, Je suis auprès de ces cadavres, car ils verront autour d'eux quelque chose dont il n'a jamais été parlé et ils témoigneront de quelque chose encore jamais entendu auparavant. Ceux à qui il n'a jamais été parlé de Ma Beauté Me verront, Moi la Lumière, et ceux qui n'ont jamais entendu parler de Mon Amour, comprendront et seront convertis. Ils seront les nouveaux vaisseaux de Ma Parole pour ramener à Moi votre jeunesse. Oui, ce seront des étrangers qui rebâtiront Mon Eglise ; ils rebâtiront les anciennes ruines, ils élèveront ce qui maintenant s'étend dévasté ; ils restaureront tout ce qui maintenant gît en ruine ; n'as-tu pas remarqué ?

- Ils sont si peu nombreux, en regard de l'ampleur des ruines de Ton Eglise, Seigneur.

- Je les multiplierai ; attends seulement et tu verras. L'Amour reviendra comme Amour ; Je suis toujours avec vous. Viens maintenant, repose-toi en Moi. Nous ?

- Pour toujours !

 

 

27 février 1989

 

(Saint Michel Archange :)

- La Paix soit avec toi.

(La Sainte Vierge :)

- Loué soit le Seigneur.

(Jésus :)

- Oh ! écoute-Moi ; Je suis le Seigneur ; viens à Moi comme maintenant, M'offrant ces âmes ! 14 Je ne rejette jamais aucune prière ; même lorsqu'elle vient tièdement de la "pauvreté" même, Je l'entends. Je connais ta faiblesse mais Ma Force te soutiendra ; prie pour que ta foi grandisse. Je t'envoie toutes ces âmes. Prie pour discerner Ma Volonté ; prie sans cesse. Demande et cela te sera donné ; demande, ne cesse jamais de prier : J'écoute. Même le soupir que tu Me donnes, Je le prends en considération, pour autant que tout vienne du coeur. Alors, crois en ce que tu demandes et Je te le donnerai au centuple. Tu demandes à être pardonné(e) ? Je te pardonnerai. Tu demandes de l'aide ? Quel père n'en donnerait pas à son enfant ?

- Il y a parfois des pères qui n'aident pas leurs enfants, Seigneur.

- Ces pères ne sont pas de Moi ; s'ils étaient Miens, ils M'aimeraient et ainsi aimeraient leur progéniture et l'aideraient. Je suis ici pour t'aider dans ta croissance spirituelle. Je ne te refuserai jamais Ma Nourriture. Viens ; la Sagesse t'instruira.

 

 

28 février 1989

 

(Je me sentais absolument aride, aride et froide de façon alarmante.)

- Ma Vassula, comment peux-tu douter de Mon Amour ? Permets à Mon Doigt d'être sur toi ; la Sagesse va t'instruire. Rappelle-toi qui est-ce qui te guide. Réfléchis ! Permets-Moi d'utiliser l'essence de ton amour pour réchauffer d'autres coeurs qui sont froids et qui ne M'aiment pas. Je t'ai déjà enseigné ces Oeuvres Célestes, n'est-ce pas ?

- Oui, Tu m'as enseigné, Seigneur, mais c'est inquiétant lorsque cela arrive.

- Je suis près de toi tout le temps, tu n'as pas de crainte à avoir, Ma fille. Viens. Nous ?

- Oui, Seigneur.

- Alors, comment se fait-il que Je ne te l'entende pas dire ? Viens, Je vais te rappeler Ma Présence.

 

 

1er mars 1989

 

(Message de Saint Michel Archange pour la réunion du 17 mars 1989 à Lausanne :)

- Gloire à Dieu ! Loué soit le Seigneur ! La Miséricorde du Seigneur est Infinie. La Grâce du Seigneur est sur vous. Réveillez-vous ! Réveillez-vous ! Revenez au Seigneur tous ceux qui ont abandonné la Vérité. Revenez et repentez-vous ! Priez pour la conversion de vos frères. Tenez compte des avertissements du Seigneur. Paix, paix, faites la paix avec Dieu ! Moi Saint Michel Je suis près de vous pour vous défendre. Priez sans cesse. Vos prières sont plus que jamais nécessaires en ces jours de Carême.

Je vous bénis au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

 

3 mars 1989

 

(Message du Coeur Immaculé de Marie pour la même réunion)

- La Paix soit avec vous. Mes bien-aimés, aujourd'hui, Je vous demande de persévérer avec Amour. Je veux vous encourager tous. Glorifiez Dieu en Lui restant fidèles, dévouez-vous entièrement à Dieu. Que cette flamme qui maintenant vacille, se ranime et devienne une Torche Vivante afin que tout oeil puisse La voir. Soyez fermes dans votre foi et ouvrez entièrement vos coeurs au Seigneur et recevez-Le avec joie. Louez le Seigneur, pour vous avoir envoyé Ses Appels Miséricordieux. N'attendez aucune nouvelle révélation ; Ses Appels sont seulement un Rappel de la Vérité Divine, un rappel de comment vivre saintement, un rappel que Dieu est Amour. Dieu vous rappelle les Vérités Fondamentales, alors remplissez votre esprit de tout ce qui est vrai et pur. Ne laissez aucun espace vide en vous, sinon le Tentateur viendrait vous tromper. Aussi, emplissez-vous du Divin Amour de Dieu, car vous avez été créés pour aimer. Priez pour la Paix, priez pour la conversion de vos frères, priez pour un plus grand amour entre vous. Je suis à votre côté pour vous aider et J'intercéderai pour vous. Aussi, n'hésitez pas à venir à Moi. Je suis votre Mère qui vous aidera toujours.

Venez au Seigneur avec amour
et Il vous comblera de Sa Paix ;
demandez avec amour et vous recevrez ;
priez avec amour et vous serez entendus
.

Recevez Ma Paix ; rappelez-vous de vivre Nos Messages. Je vous bénis tous, au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Cf. Ex 3.14 ; Jn 8.24 ; 28 ; 58.

 2. En anglais "us, we" ; Dieu désire qu'au lieu que nous nous disions en nous-mêmes : "je" ou "moi", nous prenions l'habitude de dire : "nous", afin que nous gardions constamment conscience de Sa présence continuelle auprès de chacun de nous.

 3. Cf. Paul VI, 29 juin 1972 (la documentation catholique, 3 décembre 1972) : " ...par quelque fissure, la fumée de Satan est entrée dans le Temple de Dieu " (ndt).

 4. La Sainte Messe, proclamation de la mort et célébration de la résurrection du Seigneur Jésus, où Il Se rend réellement présent en Son Corps et en Son Sang dans la Sainte Eucharistie, sacrifice du calvaire perpétué en Sa mémoire, dans l'attente de Sa Venue dans la gloire.

 5. Mes persécuteurs.

 7. En anglais "One and the Same", Un et Pareils, Un et de même Essence (ndt).

 8. En anglais "One and the Same" (voir note précédente).

 9. La Voix de Dieu était très triste.

 10. Is 10.3.

 11. Cf. Ac 2.17-19 ; Jl 3.1-5.

 12. Jl 2.26.

 13. Cf. 2 P 3.3-4.

 14. Je suis venue offrir au Seigneur toutes les âmes qui m'ont demandé d'intercéder pour elles ; pourtant, je me sentais comme aride.