Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 32

 

 

3 mars 1989

 

(Message pour la réunion de prière du 22 mars 1989 à Biarritz.)

- La Paix soit avec vous tous.

Je suis le Seigneur. Bien-aimés, à vous Je viens à travers Ma servante et, à travers elle, c'est Moi qui vais parler. Ah ! Mes bien-aimés, Je donne Ma Paix à cette maison... Venez, venez M'écouter maintenant. Je suis votre Dieu et votre Créateur qui a insufflé en vous la Vie. Je vous ai sanctifiés avec Amour ; Je suis la Source de l'Amour Sublime et Je vous ai créés par Amour pour M'aimer, Moi votre Dieu. Ames ! vous M'appartenez, vous êtes Ma semence. Je désire que vous compreniez pleinement Mes Paroles. Croyez en Mes Oeuvres Saintes, croyez à Mon Amour Infini et à Ma Miséricorde Surabondante, croyez en Moi. Je descends, par Ma Miséricorde, pour vous ranimer et vous tirer de cette Léthargie qui maintenant a recouvert vos yeux comme un voile.

Je suis Jésus, et Jésus signifie Sauveur. Comment pourrais-Je vous voir vagabonder de plus en plus bas dans les profondeurs de l'obscurité, sans accourir à votre secours ? Moi qui suis le Seigneur, le Saint des saints et Qui suis entouré d'innombrables anges de chaque ordre, prosternés devant Moi, M'adorant sans cesse, J'ai laissé Ma Gloire et Mon Trône Céleste, pour descendre à vous et vous sauver du feu éternel. J'ai quitté le Ciel, Mon Royaume, pour venir dans votre Désert et votre Désolation sur cette terre. Oui, J'ai quitté Mon Trône entouré de Chérubins, pour venir naître dans la pauvreté, pour vous délivrer. Moi le Souverain, que les Cieux louent de toute Eternité, J'ai accepté d'être humilié par les hommes, offrant Mon dos à la flagellation. Je leur ai permis de Me couronner d'une couronne d'épines, Je leur ai permis de se moquer de Moi et de cracher sur Ma Sainte Face, Je leur ai permis de Me crucifier, tout cela par Amour pour vous.

O enfants du Crucifié ! Comment pouvez-vous oublier tout ce que J'ai fait pour vous ? La Sagesse a été saisie par la force et par la loi. J'ai été méprisé et rejeté par les hommes pour porter vos souffrances. J'ai été cloué au Bois pour vous libérer. Je leur ai permis de Me transpercer et de vous délivrer. J'ai accepté une mort des plus douloureuses afin que votre âme puisse vivre et soit capable de partager Mon Royaume. J'ai laissé Mon Sang couler en Rivières afin que vous puissiez obtenir la Vie Eternelle. Par amour pour vous, Je Me suis laissé considérer comme pécheur.

Aujourd'hui, Mes Plaies sont rouvertes, à cause de l'iniquité de cette génération. Durant d'innombrables heures, Je vous appelle à la conversion : retournez à Moi ! Je vous aime d'un Amour éternel ! Venez faire la paix avec Moi ; Je ne vous punirai pas, Je vous libérerai. Je ne vous appellerai plus Impies ; vous serez appelés Miens. Vous n'êtes pas orphelins ; au Ciel vous avez déjà un Père, le Père le Plus Tendre. Tout ce que Je demande de vous, c'est de la reconnaissance. Retournez à Moi et Je vous épouserai pour toujours. Je vous couronnerai d'Intégrité, de Loyauté, de Pureté et, avec une grande Tendresse, Je vous apprendrai à M'être fidèles, capturant votre amour que Je placerai dans Mon Coeur, pour l'embellir. Comme un Epoux, Je vous ornerai de Mon Amour et de Ma Paix.

Bien-aimés, n'ayez pas peur de Moi ; Oh ! venez ! venez à Moi ; tombez dans les Bras de l'Amour. Je ne vous réprimanderai pas, Je suis là pour oublier et pour pardonner. Ne soyez pas si désireux de vous jeter dans les pièges de Satan ! Ouvrez vos yeux et voyez ; ouvrez vos oreilles et entendez Mon Cri d'En Haut. Ouvrez votre coeur et comprenez que c'est Moi Jésus qui vous appelle. J'ai créé votre âme pour qu'elle vive éternellement. Allez-vous méditer cela ?

Je suis Saint. Heureuses les âmes revêtues de sainteté car les Portes du Ciel ne leur résisteront point ; mais malheur à ces âmes qui ne se sont pas lavées, mais sont remplies de taches ; celles-là ne seront pas capables d'entrer dans Mon Royaume. Convertissez-vous et suivez Ma Voie en écoutant Mon Appel Miséricordieux. Méditez Mon Message, vivez Mon Message. Moi le Seigneur Jésus-Christ, Je vous aime tous ; de tout Mon Coeur, Je vous aime. Je bénis chacun de vous.

  Ι Χ Θ Υ Σ  

 

(Message du Coeur Immaculé de Marie pour la réunion du 22 mars à Biarritz.)

- Louez le Seigneur ! Bénissez le Seigneur !

Enfants, écoutez les Paroles de la Sagesse. Ne reniez jamais le Seigneur. Cherchez la Vérité et ne résistez pas à la Vérité. Demandez-vous ceci : " Pourquoi le Seigneur S'est-Il annoncé à nous ? " Bien-aimés, le Seigneur est venu à vous par Amour et par Pitié, car aujourd'hui, tant se sont égarés sans réaliser vers quoi ils se dirigent. Votre ère est morte et Jésus recherche votre âme pour à nouveau la raviver. Laissez vos coeurs s'ouvrir, laissez le Seigneur entrer dans vos coeurs, sinon, comment pourrait-Il vous guérir ?

Je suis votre Sainte Mère qui pleure jour et nuit sur vos âmes égarées. Le Seigneur vous donne d'innombrables Signes tout autour de la terre, pour vous avertir. Vous vivez à la Fin des Temps. Enfants, revenez-Nous ! Ecoutez Nos Appels ! Priez-Moi et J'intercéderai pour vous. Venez prier avec amour. Même si vous ne Me voyez pas, Je suis toujours avec vous, vos pas près des Miens.

Bien-aimés, Nous sommes toujours Présents. Faites plaisir au Seigneur en vous rappelant Sa Présence. Je vous bénis tous, au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

(Le Seigneur m'a demandé de lire durant la réunion le passage suivant de l'Ecriture : 2 Tm 3.1-17.)

 

- Jésus ?

- Je suis. Sens Ma Présence. L'Amour t'aime. Je préparerai toujours ton chemin dans toutes ces réunions. Permets à Mon Esprit de respirer en toi ; Je t'enseignerai à être de bonne volonté ; Je t'enseignerai à ne pas te hausser, Je t'enseignerai à rester petite. Mon Esprit est sur toi. Je désire de l'amour, de l'amour pour effacer l'injustice, de l'amour pour réparer les dommages infligés à Mon Eglise, de l'amour pour nourrir Mes agneaux affamés, de l'amour pour racheter le mal, de l'amour pour étancher Ma soif insatiable.

O Mon enfant ! D'énormes réparations doivent être consenties ! D'énormes réparations doivent être faites, mais vous êtes si peu à être sincères et à réparer ; vous n'êtes maintenant qu'une poignée. Un petit reste de Ma création est sincère. Tant de ceux qui suivent Mes Signes sont attirés seulement par le sensationnel et rien de plus ! Même toi tu peux discerner ces âmes 1. Mes Signes ne vous sont pas donnés pour faire sensation sur cette terre. Je demande solennellement à tous ceux qui recherchent le sensationnel, de venir à Moi humblement et de prier. Venez à Moi sans chercher de miracles, de signes et de prodiges. Venez à Moi avec des prières. Soyez saints, repentez-vous et mettez-vous à jeûner, au lieu de remplir votre âme de vaines illusions, puis, parce que Je ne satisfais pas votre esprit, de Me tourner le dos complètement...

Où est l'Esprit dont Je vous avais doté ? Que votre coeur garde Mes principes ; baissez vos yeux devant Moi, agenouillez-vous en Ma Sainte Présence et repentez-vous de votre méchanceté. Moi le Seigneur, J'exalterai les humbles. Venez à Moi entendre Ma Voix, venez découvrir la Sagesse humblement et sincèrement. Mon Sacré Coeur ne prend aucun plaisir en ceux qui recherchent le sensationnel ni en ceux qui affirment faire le bien mais viennent par curiosité. Combien peu ils apprendront !

Mon enfant, bien que tu sois incapable de comprendre pleinement Ma Sagesse, J'ai été et Je suis ton seul Maître. Je te fais progresser pas-à-pas, Je t'éduque dans les Voies de la Sagesse. Je te guide dans les Chemins de la Vertu ; ne cherche à te tourner ni à ta gauche ni à ta droite ; accroche-toi à tout ce que Je t'ai donné. Mon enfant, Je t'offre Ma Paix, veux-tu baiser les Pieds de ton Seigneur ?

- Oui, Seigneur.

- Viens ; Je suis Présent.

 

 

6 mars 1989

 

- Paix. Je suis ton ange Daniel. Je suis avec toi, te guidant. Je fais la Volonté du Seigneur. Je prie sans cesse pour toi. Désire le Seigneur, accepte tout ce qu'Il te donne. Prends garde au mal.

- Chasse-le lorsqu'il est près de moi, je t'en prie !

- C'est ce que je fais. Ma Vassula, prie avec ferveur, car c'est la façon de prier que le Seigneur aime. Ne cesse jamais de prier. Viens ; sois en Paix.

 

 

8 mars 1989

 

- Seigneur ?

- Je suis. Je t'ai amenée à lire Jonas parce que Je veux que toi et Mes enfants compreniez que Je peux toujours renoncer au Châtiment que J'ai en réserve pour votre génération mauvaise. Je ne veux pas que Ma Coupe de Justice déborde comme elle le fait maintenant, aussi Je vous dis : repentez-vous, jeûnez et soyez saints !

- Seigneur ?

- Je suis.

- Seigneur, il y en a qui jeûnent, qui se repentent et qui essayent de s'améliorer. Est-ce suffisant ? Ne sommes-nous pas sur le bon chemin ?

(J'avais l'impression que, depuis quelques années, nous avions fait quelques légers progrès, et que nous étions sur la bonne route.)

- Ma Vassula, beaucoup sont sur la route de la perdition à cause du mal qui s'est accumulé en eux. A l'intérieur d'eux-mêmes, ils sont comme la nuit ; alors comment peux-tu dire que cette génération est sur la bonne route ?

- Que pouvons-nous faire pour que chacun sache que nous sommes au bord du désastre ? La plupart ne s'en doute même pas !

- Aussi longtemps que Mon Esprit est écrasé et aussi longtemps que les Miens étouffent Mes avertissements, éteignant Mon Esprit, traitant les prophéties avec mépris, et prenant presque plaisir à annoncer que les apparitions de Notre Présence sont fausses, Je ne le supporterai pas plus longtemps : Ma Justice prévaudra...

Aujourd'hui encore, Je viens à vous comme l'Ami le plus Miséricordieux, mais demain, Je vais descendre à vous comme un Juge sévère.

Mon Esprit, ils L'étouffent ; ils ridiculisent Mes Bénédictions ; ceux-là sont les Caïns d'aujourd'hui. Je vous aime tous à la folie, souvenez-vous toujours de cela. J'adoucirai Ma Justice seulement lorsque d'énormes réparations seront faites.

  Ι Χ Θ Υ Σ   l'Amour t'aime.

Voilà Saint Michel :

(Saint Michel Archange :)

- Enfant de Dieu, rien n'est impossible à Dieu. D'énormes réparations doivent être faites. Si votre génération se convertit, le Saint des saints renoncera à Son Châtiment. Que ceux qui ont des oreilles entendent, car Sa Miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui Le craignent. Sois vigilante, ne cesse jamais de réparer. Ceux qui se moquent de toi maintenant, grinceront des dents plus tard. Moi Saint Michel Je prie sans cesse pour cette génération mauvaise. Prie, enfant, et obéis au Seigneur. Loue le Seigneur pour l'effusion de Son Esprit sur vous tous.

- Saint Michel, merci.

- La Paix soit avec toi.

 

- Vassula ?

- Oui, Seigneur.

- Ajoute ceci : Comment les Miens peuvent-ils prier en paix le Credo des Apôtres en disant "Je crois au Saint Esprit", alors que la plupart d'entre eux rejettent les Oeuvres de Mon Esprit, Le renient et L'écrasent ? En vérité, Je vous le dis, Je ne trouve aucune sainteté en eux. Lorsque, dans ces ténèbres, ils aperçoivent de loin une petite flamme, ils se ruent sur elle comme une tempête pour l'éteindre afin qu'ils continuent leurs oeuvres mauvaises dans les ténèbres et qu'ainsi, ils ne pas soient pas exposés à la lumière. Non, Vassula, ils ne semblent pas vouloir vivre dans la Lumière.

- Je T'adore, Seigneur, ma Lumière, Lumière du monde 2.

- Viens ; tu Me réjouis. Un jour, Mon enfant, tu ne verras que la Lumière, seulement la Lumière ! Ne te décourage jamais car Je suis avec toi jusqu'à la fin.

  Ι Χ Θ Υ Σ  

- Merci, Seigneur Jésus. Sois béni. Loué soit le Seigneur.

 

 

Lourdes, 20 mars 1989

 

- Vassula, c'est Moi Jésus. Ne permets pas au Trompeur de te tromper. Tout ce que Je t'ai donné est à Moi.

- Il me tente par le doute...

- Pourquoi l'écoutes-tu ? J'ai exercé ton oreille, n'est-ce pas ? Je t'ai ouvert les yeux pour Me voir ; alors pourquoi doutes-tu ? Beaucoup de Mes serviteurs ont reçu le même don que le tien, alors pourquoi doutes-tu ? Vassula, Mon agneau, Je suis ton Bon Berger qui te mène dans de verts pâturages pour te reposer, Je t'abrite dans Mes Bras, Je te nourris de Mes Vertus, Je te laisse te reposer dans Mon Coeur, Mes Yeux sont toujours sur toi ; alors pourquoi doutes-tu de Mes Oeuvres ?

- Parce que moi-même, je ne suis pas bonne.

- Je sais, mais laisse-Moi te parfaire. Tu vois 3 ? Je suis Amour. Ensemble maintenant, Moi et toi, ta main dans Ma Main, Je ne lâcherai pas ta main afin que tu te rappelles Ma Présence. Viens. Nous ?

- Oui, Seigneur.

- Alors, laisse-Moi l'entendre.

  Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

(Plus tard, à Lourdes, nous nous sommes rendus à la grotte où Notre-Dame est apparue à Sainte Bernadette. Nous avons visité la Crypte, qui fut la première église construite après les apparitions. Là, j'ai eu une locution de notre Sainte Mère ; Elle m'a dit : " à la fin, Nos Coeurs prévaudront ".)

 

 

Biarritz, 21 mars 1989

 

(Nous sommes arrivés au château d'Ilbarritz, où nous devions loger et avoir la réunion. On nous a montré presque chaque pièce du château. A l'étage se trouvait une chapelle non encore consacrée. Dans un coin, une statue de Notre-Dame. Je l'ai entendu dire : "Je veux Mon Fils près de Moi" ; car dans une petite pièce servant de débarras, se trouvait un grand Crucifix grandeur nature, entreposé là pour restauration. Alors que Je m'approchais de Jésus sur la Croix, Il m'a dit rapidement : "sors-moi d'ici". J'étais embarrassée de dire aux propriétaires ce que je venais d'entendre ; mais finalement, je m'y suis résolue. Alors, trois d'entre nous ont transporté Jésus et la Croix près de notre Sainte Mère. Jésus m'a dit qu'il confirmerait cela par écrit.)

- Jésus ?

- Je suis. Permet-Moi de mettre par écrit tout tout ce que J'ai dit là-haut dans la petite pièce. J'ai dit "fais-Moi sortir d'ici" ;

- Oui, mon Seigneur.

- Maintenant, Je vais laisser Ma Mère confirmer Ses Paroles :

- "Quelle joie J'aurai d'avoir Mon Fils près de Moi, Vassula ; va Le voir ; Il t'a appelée."

- Merci, Sainte Mère.

 

 

Biarritz, 22 mars 1989

 

(En ce jour de la réunion, Jésus m'a donné le programme.)

- Viens, Je t'inspirerai dans toutes tes entreprises ; Mon Esprit est sur toi, Vassula ; aime-Moi ; enseigne avec amour. Nous ?

- Pour toujours, Seigneur.

 

 

Jeudi Saint 23 mars 1989

— sur le chemin de Garabandal de San Sebastian, Espagne —

 

(Nous avons quitté Biarritz pour Garabandal. Notre-Dame nous a trouvé un guide bénévole sachant l'espagnol et connaissant bien la région. Le trajet me sembla interminable. Il pleuvait, et par moments, nous nous trouvions dans le brouillard. Après de longues heures de route de montagne, je commençais à me demander si notre guide savait vraiment où il nous conduisait. La nuit allait tomber et il faisait de plus en plus sombre. Je me demandais pourquoi je me rendais là-bas ; je n'en avais aucune idée ; peut-être était-ce, comme me l'avait demandé le Seigneur il y a plus d'une année, pour sanctifier Garabandal. Le Seigneur m'avait alors précisé que tout cela, Il le ferait Lui-Même, ma mission étant seulement de L'aimer, de Le consoler et de Lui permettre d'écrire. Alors, je m'interrogeais et j'étais perplexe.

Soudain, le ciel s'est dégagé ; il était splendide, avec des nuages orangés, et j'ai senti la Présence de Dieu nous entourer. Non, Il n'allait pas maintenant nous abandonner. Je devais seulement m'abandonner complètement à Lui et Lui faire pleinement confiance. J'ai à nouveau ressenti cette intimité qu'Il m'a enseignée et qu'Il partage avec moi ; je L'ai appelé Abba. Oui, Abba prend soin de moi avec Grand Amour.

Enfin, nous sommes arrivés à Garabandal et sommes entrés dans l'église où la messe était en cours. Face à moi, il y avait une statue du Sacré Coeur de Jésus et, à Sa droite, Sainte Marie les bras ouverts. J'ai entendu Marie me dire : " Merci d'être venue à Moi ". Ravie, j'ai répondu : " merci de m'avoir amenée ici, chez Toi ".

Après la messe, notre guide a demandé au prêtre s'il savait où nous pourrions loger. Il nous a acueillis très gentiment et nous a invités à le suivre. Il nous a menés à une auberge et a appelé la tenancière 4. Malgré sa charge — elle devait servir le dîner aux clients de l'auberge—, elle nous a amenés chez elle, où elle disposait d'une chambre et d'un salon avec deux lits de camp. Béatrice et moi avons partagé la chambre.

Avant de quitter Biarritz, j'avais hésité à emporter avec moi ma statue de Notre-Dame de Fatima qui, en général, m'accompagne toujours. J'avais peur qu'elle se casse en voyage, et j'ai décidé de la laisser à Biarritz, où je la reprendrais à mon retour. Mais que voyons-nous sur une étagère dans le vestibule de la chambre ? Une statue de Notre-Dame de Fatima absolument identique à la mienne, de la même dimension ! C'est comme si Elle ne m'avait jamais quittée... De Fatima, la voilà à Garabandal. Toutefois, elle n'avait pas de chapelet dans les mains. J'avais dans mon sac un deuxième chapelet ; c'était un chapelet de Medjugorje. C'est ainsi qu'à Garabandal, j'ai déposé dans les mains de Notre-Dame de Fatima un chapelet de Medjugorje, reliant ainsi ces trois lieux d'apparitions de Notre-Dame.

Nous n'avions pas emporté de réveil. Comme il y avait dans la chambre une très belle statue de Sainte Thérèse de Lisieux, j'ai demandé à Sainte Thérèse de nous réveiller à une heure raisonnable, pas trop tôt... Le matin, Béatrice et moi, avons été réveillées par trois coups frappés à la porte ; j'ai allumé la lumière pour voir l'heure : il était huit heures précises ; j'ai répondu "oui", et j'ai ouvert la porte : il n'y avait personne... Ainsi Sainte Thérèse ne nous a pas oubliées. Après le petit déjeuner, j'ai rencontré le frère d'une des voyantes de Garabandal. Ensuite, je me suis rendue à chaque endroit où Notre-Dame est apparue, en rendant grâce.)

 

 

Garabandal, 24 mars 1989

 

- Vassula, c'est Moi en effet qui t'ai amenée ici. Je suis le Seigneur. Aie Ma Paix. Que Mes Paroles et celles de Ma Mère soient connues en dépit des épines dont nos ennemis ont recouvert Nos Coeurs. A la fin Nos Coeurs prévaudront.

 

(La Sainte Vierge :)

- Jésus et Moi sommes avec toi, Mon enfant. Nous vous bénissons tous. Viens.

 

 

26 mars 1989

 

(De retour en Suisse.)

- Ma rose, vois comme Je te guide. N'as-tu pas remarqué comme J'ai aplani ton chemin ? Je t'ai portée jusqu'à Garabandal pour accomplir Mon désir. Je t'avais demandé de sanctifier Garabandal ; Je t'ai élevée jusque là-bas et maintenant tu l'as fait. Rappelle-toi : Mes Voies ne sont pas vos voies. Je t'ai appris à t'abandonner complètement à Moi et à laisser de l'espace pour que Mon Esprit puisse respirer en toi. Tu vois ? Je ne t'abandonnerai jamais. J'entends t'utiliser jusqu'à la fin, accomplissant ta mission. Permets à Mon Doigt de se reposer sur toi, laissant ainsi les désirs de ton Dieu se graver sur toi. Ma rose, Je t'aime. En venant à Moi de cette façon, tu gardes Mes préceptes, tu M'offres ta volonté. Place-Moi en premier, ne comptant jamais le temps que tu passes avec Moi. Désire toujours être en lien constant avec Moi. Je suis ta Vie. Etre attachée à Moi te favorise. Je t'attirerai plus profondément dans Mon Sacré Coeur et Je conduirai ton âme à la perfection. Alors, fais-Moi ainsi plaisir en t'abandonnant dans Mes Mains. Sois confiante. Viens, fais Mes délices et loue-Moi. Ma Mère - qui est également ta Mère - te protège, te guide et t'aide. Bénis-La, Ma fille. Ne cesse jamais de prier.

- Je T'adore, mon Dieu.

- Adore-Moi toujours.

 

(Plus tard dans la journée, je me suis sentie épuisée ; j'avais l'impression que la tâche que Dieu m'a confiée m'écrasait. Tous ces sacrifices mènent-ils à quelque chose ? ou seront-ils tous en vain ? Aurai-je toujours cette force de continuer de la sorte sans m'arrêter ? Ou bien abandonnerai-je un jour, trouvant tout cela trop accablant ?)

- Aie Ma Paix. Ecoute-Moi : la Sagesse t'a instruite, n'aie pas peur. Sois heureuse que Je t'aie choisie pour partager Mes souffrances, Ma Croix si précieuse repose sur toi. J'ai besoin de Me reposer. Tout ce que tu Me donnes ne sera pas en vain... rien n'est en vain. Je suis glorifié. Reste Ma victime. Victime bien-aimée à qui Mon Père a fait la faveur de partager Ma Croix de Paix et d'Amour, tes tribulations de victime ne seront pas légères dans ce monde. Réalise que tu n'appartiens plus à ce monde et c'est pour cela que ceux du monde te reprocheront de ne plus être comme eux, oubliant comment leurs corps se transformeront en cendre. Ils te ridiculiseront. Garde-toi alors de ne te plaindre de rien (Sg 1.11). Tout ce que Je demande de toi, c'est de partager, de partager par amour avec l'Amour. La Coupe de l'Amour est amère, très amère. Ne veux-tu pas La partager avec Moi ? Ne Me résiste pas ! Ai-Je jamais résisté en entendant tes supplications de la terre ? Je t'assure que rien ne sera en vain. De toute éternité, Je te savais fragile, tout comme une rose qui a besoin de soins particuliers, Je prends soin de toi. Je taille tes branches quand il le faut. Mes Yeux sont constamment sur toi, te gardant jalousement, de peur qu'un étranger te cueille. Je ne laisse personne te toucher, de peur que leurs doigts froissent tes pétales. Je te surveille jour et nuit. Je suis ton Gardien, alors aie confiance, Je n'en laisserai aucun te blesser.

 

(Le même soir, épuisée après les douze heures de voyage de la veille, je me suis agenouillée devant la statue de Notre-Dame de Fatima pour prier le chapelet. J'étais au quatrième mystère quand, tout-à-coup, le manteau et la robe de la statue sont devenus brillamment lumineux, d'un argent intense, si intense que cette luminosité paraissait sortir de la statue. Elle semblait s'animer. Tout ceci n'a duré que cinq secondes. C'était merveilleux et cela m'a encouragée à mieux prier. J'étais très heureuse !

 

 

27 mars 1989

 

Le lendemain, quand je priais de nouveau le chapelet devant la statue de Notre-Dame de Fatima, je regardais ses yeux et j'ai remarqué qu'un défaut qu'elle avait à un oeil et qui me gênait, n'y était plus. Les deux yeux étaient maintenant parfaits. Auparavant, un peu de peinture manquait sur une des paupières, et souvent j'ai pensé refaire la ligne des cils en brun foncé ainsi que les cils qui manquaient. Il s'agissait d'un défaut de fabrication. Maintenant, ce défaut n'y est plus.)

- Jésus ?

- Je suis, Ma bien-aimée. Mon Règne viendra. Permets-Moi de t'utiliser pour Ma Gloire. Je ne t'abandonnerai jamais, même si ton esprit semble parfois si loin de Moi, ton Dieu. Aie confiance en Moi et compte sur Moi, très chère enfant. Permets à Mon Esprit de respirer pleinement en toi et librement. Récompense-Moi maintenant, Mon enfant, en étant obéissante et en ne cherchant que Mes intérêts. Je te précède toujours, alors n'aie pas peur en traversant cette vallée sans refuge, sans pâturage, stérile et sèche. Je sais que sa tristesse terrifie ton âme, mais Je suis connu pour n'avoir jamais laissé assoiffés ceux que J'ai conduits à travers les déserts. Je suis devant toi pour t'abriter avec Mon Amour contre les vents secs. Je te nourris de Ma Parole. Alors que tu marches, J'aplanis ton chemin, J'enlève toutes les pierres et les rocs pour que tu ne trébuches pas, Je les retire pour ouvrir ton chemin. Ma Sainte Présence chasse au loin Mes ennemis, qui sont tes ennemis. Lorsque se présentent des épines et des ronces, elles sont rapidement coupées et brûlées par Mes anges qui t'entourent. Moi ton Rédempteur Je ne permets à aucune de ces épines de te déchirer, Mon enfant.

Etre très cher, fie-toi à Moi ; Tout-Puissant, Je Suis ; le Très-Haut, Je Suis. Tout ce que Je veux de toi est de l'amour, de l'amour, de l'amour, alors viens partager avec Moi. Laisse-Moi être ta joie. Ah ! Vassula, aime-Moi et console-Moi avec ton coeur d'enfant. Viens reposer Ma Tête, sois Mon appuie-Tête, sois Mon tabouret, sois Mon Ciel. Laisse-Moi te guider à travers cette vallée de mort ; bientôt Je te retirerai de cette désolation et te prendrai dans Ma Demeure qui est également ta Demeure, Mon enfant. Sois un avec Moi. O très chère enfant, veux-tu Me consoler, Moi ton Sauveur ?

- Béni soit notre Seigneur qui accomplit pour moi des merveilles d'amour ! Seigneur, combien est grande Ta Bonté, réservée à ceux qui Te craignent, accordée à ceux qui s'abritent en Toi, aux yeux de toute l'humanité. Réjouissez-vous en notre Seigneur et Sauveur, exultez, vous les vertueux, criez de joie, vous tous au coeur droit.

- Je démasquerai tous Mes ennemis et de Mon souffle, Je balaierai tous ceux qui bloquent le chemin menant à Moi. Je révélerai Ma Sainte Face une fois encore et Je couvrirai ce Désert de Pureté, de Sainteté et d'Intégrité. L'Amour et la Paix seront avec vous et habiteront parmi vous. Tu vois ? N'ai-Je pas dit que J'habiterai parmi vous ? Et que vous serez les Miens ? Mon enfant, rappelle-leur combien Mon Esprit s'indigne des orgueilleux, et que la Sagesse est donnée aux simples et aux humbles. Viens...

 

 

29 mars 1989

 

(Message pour la réunion de prière du 31 mars 1989 à Courtételle, Jura, Suisse)

- La Paix soit avec vous. Je suis le Seigneur. Sentez Ma Présence. Discernez Ma Présence. Aujourd'hui, Je viens à vous, parlant à travers Ma servante.

Je suis toujours avec vous, à chaque moment de votre vie. Mon Sacré Coeur se réjouit de sentir votre amour pour Moi. Mes agneaux, combien J'ai toujours désiré vous rassembler tous dans Mes Bras et vous cacher du Mauvais. Je vous aime. Je vous aime d'un amour éternel, un amour jaloux que vous comprendrez seulement lorsque vous serez au Ciel. Pourtant, malgré Mon Insondable Amour, la plupart de Mes enfants M'ont tourné le dos... Ils ont oublié Ma Passion. Et avec l'évolution, Mon Nom n'a plus de sens pour eux maintenant. Donnez-leur des idoles et ils seront les premiers à les adorer, mais offrez-leur ce qui est Saint et ils s'en moqueront. Moi votre Très-Saint Je souffre et Mon Corps est mutilé par la désobéissance, l'impureté et l'iniquité de ce monde obscur !

Ah ! création, Mon Cri de souffrance ébranle le Ciel tout entier, laissant Mes anges tremblants et prosternés. Mes filles, Mes fils, ne M'avez-vous pas encore entendu ? Mes Cris d'En Haut laissent même les démons stupéfaits de votre surdité. Des larmes de sang inondent Mes Yeux. Nuit et jour, heure après heure, continuellement, Je vous attends. Avez-vous rejeté Mon Esprit pour toujours ? Ma Voix retentit dans ce désert dévastateur sans un seul pâturage pour se reposer, sans une seule source d'eau vive pour se rafraîchir. Je descends de Mon Trône, dans ce qui fut Mes pâturages, pour les retrouver négligés et stériles. Mes fleurs que J'ai plantées avec tant d'amour et de Mes propres Mains, périssent l'une après l'autre. Mes parterres de fleurs ont été négligés et sont desséchés. Mes puits ne sont plus que des trous vides, sombres et poussiéreux, des nids de vipères. Où sont partis Mes gardiens ? Pourquoi ont-ils négligé Mon jardin ? A Mon retour, retrouverai-Je une seule fleur ?

Mon Esprit est écrasé par le manque d'amour, le manque de foi, le manque de paix.

Enfants de Mon Sacré Coeur, entendez Mon Cri dans ce désert, reconnaissez Ma Voix, reconnaissez au moins les Temps ! Venez, tous ceux qui ne se sont pas encore réconciliés avec Moi, venez maintenant et réconciliez-vous. Vos iniquités ont percé toute l'éternité, vous éloignant de Moi. Ne faites pas le mal, et aucun mal ne vous arrivera. Soyez bons les uns pour les autres, aimez-vous les uns les autres, pardonnez à vos ennemis. Je répète Mes paroles que vous connaissez tous, mais combien d'entre vous les mettent en pratique ?

Priez avec votre coeur. J'ai besoin d'amour. Venez et ornez-Moi de prières qui viennent de votre coeur. Venez puiser dans Mon Coeur qui est un Abîme d'Amour et remplissez le vôtre. Je vous le dis le plus solennellement : les heures fuient, très chères âmes, revenez à Moi. Paix ! Paix ! Paix ! Implorez la Paix parmi les nations. La Paix pour s'unir ! La Paix pour aimer ! La Paix pour Me glorifier !

Le jour arrive où toute vision qu'ont eue Mes voyants se réalisera, puisque ce que Je prononce Je l'accomplis toujours. Priez, Mes bien-aimés, pour Mon Pierre, priez pour le Patriarche, priez pour tous Mes prêtres 5... Priez pour que Mon troupeau soit un, comme Moi et le Père sommes Un et le Même 6. Priez pour que Mes agneaux retournent dans un seul Bercail, sous la conduite 7 de Pierre, jusqu'à Mon Retour. Oh ! si seulement vous écoutiez et obéissiez !

Priez le Notre Père. Je vous écoute :  7a

- Notre Père Qui es aux Cieux,
que Ton Nom soit sanctifié,
que Ton Règne vienne,
que Ta Volonté soit faite
sur la terre comme au Ciel ;
donne-nous aujourd'hui
notre pain de ce jour ;
pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous soumets pas à la tentation
mais délivre-nous du mal.
Amen.

- Et Je vous promets que Mon Règne viendra, et Ma Volonté sera faite sur la terre comme au ciel. Mes enfants, portez des fruits de Paix.

Moi le Seigneur Je vous aime et Je vous bénis tous.

 

(Message de notre Sainte Mère pour la même réunion)

- Bien-aimés, consolez Jésus, consolez Jésus. Soyez en Paix les uns avec les autres, aimez-vous les uns les autres.

Soyez fidèles à Dieu et abandonnez-vous entièrement à Lui. Ainsi, vous vous abandonnez uniquement à l'Amour, Lui permettant de vous nourrir de Son Amour et de Sa Paix.

Le Seigneur et Moi vous bénissons tous. Je vous aime. Le Seigneur et Moi bénissons tous les objets religieux qui se trouvent dans cette salle.

 

 

1er avril 1989

 

- Jésus ?

- Je suis. Laisse l'Amour te guider ; n'écoute pas les sages, ils sont semblables aux scribes de Mon époque. Evangélise avec amour pour l'Amour. Laisse-les sentir Mon Amour Infini.

- Je languis de Toi, Seigneur !

- Ma petite, Mon Coeur se réjouit de te sentir et de t'entendre dire : " Je languis de Toi, Seigneur... " C'est le fruit de la dévotion. Sois Mon reflet, une copie de Moi-Même ; désire le Père. Je languissais de Mon Père lorsque J'étais sur terre ; Je priais sans cesse, Je brûlais d'être en lien constant avec Mon Père, en union d'Amour. Mon élève, Je suis ton Maître qui t'a élevée avec la Sagesse ; alors comble-Moi de joie et sois en lien constant avec Moi ; place-Moi en premier et désire-Moi toujours. Réjouis-toi lorsque tu Me rencontres de cette façon que Je t'ai donnée. Reste près de Moi, tout ce que Je demande de toi est de l'amour.

- Seigneur, j'ai pitié de ces âmes qui vont en enfer. Après tout, elles étaient comme nous, l'une d'entre nous sur la terre. S'il y avait un moyen de les sortir de l'enfer et de les changer...

- Je leur avais donné la liberté de choisir entre le bien et le mal, mais elles ont préféré le mal, en dépit de Mes supplications et de Mes appels d'Amour.

- Mais, Seigneur, pourquoi ne pourraient-elles pas avoir encore une chance ?

- Mon enfant, tu ne comprends pas qu'elles Me rejettent complètement. Je les ai aimées jusqu'à leur fin. Menées par Satan, elles ont préféré le suivre, lui. Même après leur mort J'ai paru devant elles 7b, cependant elles ont volontairement suivi Satan sans la moindre hésitation. C'est entièrement leur choix : elles ont choisi l'enfer pour toujours.

- O Seigneur, que je fasse toujours Ta Volonté.

- Vassula, ne lâche jamais Ma Main. Nous, pour toute l'éternité. Chaque goutte d'amour est utilisée, J'ai besoin d'amour pour sauver les âmes sur le chemin de la perdition. Viens.

 

 

2 avril 1989

 

- Seigneur ?

- Je suis. Regarde-Moi avec une foi d'enfant et embellis Mon Eglise.

- Seigneur, comment se fait-il qu'il soit si difficile pour certains d'accepter les prophètes de ce temps et la Parole qui vient de Toi ?

- Je te dis très solennellement que Mes brebis reconnaissent Ma Voix.

- Mais Seigneur, même si on prouve aux sceptiques que de grands pécheurs sont convertis et guéris, même avec ces fruits ils ne sont pas convaincus.

- Ma Vassula, même si quelqu'un ressuscitait d'entre les morts sous leurs propres yeux, ils ne seraient pas convaincus... Pour eux, la prophétie d'Isaïe est encore valable : " Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas, car le coeur de ce peuple s'est endurci, ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux voient, que leurs oreilles entendent, que leur coeur comprenne, qu'ils se convertissent, et que Je les guérisse ". (Is 6.9-10)

Beaucoup oublient que Mes prophètes sont également une partie de Mon Corps. J'ai, en effet, alloué à chacun d'eux une grâce pour que vous tous fassiez une unité. Ma très chère enfant, J'ai formé certains pour être apôtres, d'autres pour être prêtres, enseignants, et certains pour être prophètes dans les temps de rébellion, alors pourquoi tant d'entre vous sont-ils surpris et rejettent Mes prophètes ? Comment Mon Corps peut-Il fonctionner si un de Ses membres est sectionné ? Je suis las, Mon Corps est constamment mutilé et déchiré. Ma fleur, accepte avec amour tes persécuteurs, ne les juge pas. Mes prophètes seront toujours persécutés, jugés, flagellés, étouffés, pourchassés de ville en ville, regardés avec mépris et crucifiés ; et ainsi vous continuerez à faire retomber sur vous-mêmes le sang de chaque saint homme qui a été versé sur la terre. L'Ecriture ne ment jamais. Je suis le Verbe. Viens, Mon enfant, Je t'ai formée pour réparer pour les âmes qui sont au purgatoire. Prie, Ma fleur ; tu connais peu l'effet qu'ont les prières sur les âmes du purgatoire. Eteins leur feu par tes prières, répare pour elles. Viens.

 

 

5 avril 1989

 

- Mon Jésus ?

- Je suis. Ah ! comme Je Me délecte dans ces moments où tu viens à Moi, M'offrant ta volonté ! Reste avec Moi, Je vais écrire à Mes enfants.

(Jésus me dicte ici le Message pour la réunion de prière du 21 avril 1989 à Saint-Maurice, Suisse)

- La Paix soit avec vous. Je suis le Seigneur, Je suis le Verbe et Je suis parmi vous. Ressentez Ma Présence, Mes petits enfants. Mon Sacré Coeur se réjouit de vous voir rassemblés tous, tous en un 8. J'entends vous faire progresser dans le Chemin de la Sainteté ; ceux qui n'ont toujours pas pénétré dans Ma Voie, Je ne les laisserai pas en arrière ; Je retournerai les chercher. Je ramènerai chacun de vous et vous montrerai Ma Voie de Droiture et de Sainteté. Je vous élèverai et vous porterai. Comme un tendre père, Je vous élèverai et vous enseignerai Mes préceptes ; Je vous enrichirai de Mon Esprit d'Amour.

Moi qui suis le Maître de l'Amour, Je vous enseignerai à M'aimer pleinement, et à vous aimer les uns les autres comme Je vous aime. Ce sera votre premier pas vers Moi.

Je vous considère tous comme Mes petits enfants, sachant à peine marcher seuls. Je vous offrirai Mes deux Mains et vous placerez vos petites mains dans les Miennes, et ensemble, ensemble vous et Moi, nous ferons les premiers pas en avant... Savez-vous combien Je Me réjouis déjà 9 ? Je vous ferai progresser et J'embellirai votre âme, la conduisant à la perfection, si vous êtes désireux de vous ouvrir entièrement à Moi. Permettez-Moi de vous enseigner Mes statuts et Je vous expliquerai comment observer Mes préceptes. J'ouvrirai les Portes des Vertus à tous ceux qui veulent apprendre. Oui, Je placerai Moi-Même, de Ma Propre Main, Mes Fruits dans votre bouche. Accrochez-vous à Moi et Je vous secourrai en ces temps difficiles où la Furie a été lâchée, ces temps où beaucoup tombent dans la confusion, ne distinguant pas leur main gauche de leur main droite. Aujourd'hui, plus que jamais, le malin et les démons rôdent dans chaque coin de cette terre cherchant à vous tromper tous, dressant des pièges pour vous faire tomber ; c'est la raison pour laquelle Je vous demande de prier sans cesse. Ne permettez pas à Mon adversaire de vous trouver endormis, soyez sur vos gardes en ces jours, ne le laissez pas non plus trouver en vous d'espace vide. Remplissez-vous de Ma Parole, de Mon Amour, de Ma Paix, de Mes Vertus ; venez souvent dans la pureté Me recevoir dans la petite hostie afin que vous ne cédiez pas à la tentation. Priez sans cesse. Je connais vos besoins mieux encore que vous-mêmes et même avant que vous Me demandiez. Je connais votre coeur. En toute occasion possible, tournez-vous vers Moi et priez, priez pour réparer et compenser le manque de prières sur cette terre.

Que vos prières soient votre armure, vous protégeant de tout le mal qui rôde autour de vous ; désarmez le démon par l'Amour ; que l'amour soit votre arme, que la paix soit inscrite sur vos fronts afin que chacun puisse la voir.

Vous devriez faire de chaque partie de votre corps une arme, combattant à Mes côtés, et alors le péché ne dominera plus votre vie (Rm 6.13-14). Que Ma Parole soit votre Lampe ; répandez Mon Message d'Amour et de Paix dans tous les coins du globe pour atteindre les coeurs et les convertir. Que ceux qui ne Me connaissent pas encore viennent voir quel Brasier d'Amour est Mon Sacré Coeur. Venez sentir Mon Sacré Coeur enflammé d'Amour, et lorsque vous le ferez, même si votre coeur est pétrifié et aride par le manque d'amour, de Ma Flamme d'Amour, J'embraserai votre coeur en une torche vivante. Bien-aimés et bénis de Mon Ame, comme Mon Coeur souffre lorsque Je vois certains d'entre vous Me résister encore... Voyez, ai-Je jamais été infidèle ? Je suis le Tout-Fidèle qui ne vous renie jamais, ni ne vous abandonne dans les temps de détresse. Je ne vous ai jamais abandonnés. Je vous poursuivrai comme un jeune homme poursuit sa fiancée, parce que Je suis votre Dieu Fidèle qui veille sur vous d'En Haut, avec un grand amour. Venez à Moi et offrez-Moi vos souffrances avec amour, Moi et vous, vous et Moi, partagerons ces souffrances. Mes filles et Mes fils, voulez-vous que nous priions ensemble le "Notre Père" ? Avant que vous le fassiez, recueillez-vous et priez lentement du fond du coeur. Que cette prière atteigne le Père, méditez ce que vous dites. Priez. Je vous écoute.

- Notre Père Qui es aux Cieux,
que Ton Nom soit sanctifié,
que Ton Règne vienne,
que Ta Volonté soit faite
sur la terre comme au Ciel ;
donne-nous aujourd'hui
notre pain de ce jour ;
pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous soumets pas à la tentation
mais délivre-nous du mal.
Amen. *

- Et Mon Règne viendra et Ma Volonté sera faite sur la terre comme au Ciel. A la présente obscurité, Je substituerai la Lumière ; à la méchanceté, Je substituerai l'amour, et à cette léthargie, une vive lumière pour guider vos pas. Je ne vous ferai pas défaut, Je guérirai vos plaies et laverai vos taches avec Ma Tendresse. Alors, venez à Moi et aimez-Moi ; que votre amour éteigne Ma Flamme de Justice ; que les prières de votre coeur soulagent Mes Plaies ; que vos prières s'élèvent vers le Ciel comme de l'encens, Me glorifiant et Me louant.

Réparez les fautes des autres qui viennent de nuit détruire Ma Vigne, l'empêchant de produire Ses Grappes.

Faites le bien et cessez de faire le mal. Quoi que vous fassiez, faites-le pour Ma Gloire. Venez, âmes bien-aimées, partager Ma Croix avec Moi. Ma Croix implore l'Amour, la Paix et l'Unité ; ensemble nous La porterons, vous et Moi, Moi et vous, unis dans l'Amour.

Moi votre Seigneur Jésus-Christ Je vous donne à tous Mes Bénédictions. Soyez un.

(Jésus m'a demandé de lire à la réunion le passage suivant de l'épître aux Ephésiens : Ep 4.17-32 ; 5.1-20.)

 

(Plus tard.)

- Ma fleur, Je te donne Ma Paix, Mon Esprit est sur toi. Renouvelle Mon Eglise comme elle était au commencement, dans les temps de jadis, avec l'Amour entre vous, en attendant Mon Retour. Ressuscite les morts avec amour et paix ; que ce pays de fantômes donne naissance à une nouvelle vie. Ah ! Ma bien-aimée ! comme Je languis de Mon Jour Glorieux !

 

(Plus tard, la Sainte Vierge : )

- Loue le Seigneur, Mon enfant, pour la Sagesse qu'Il te donne.

- Loué soit le Seigneur pour Sa Miséricorde, pour Son Amour et pour avoir partagé Ses Oeuvres avec moi !

- Voici Mon Message pour Mes petites âmes.

(Message du Coeur Immaculé de Marie pour la réunion du 21 avril 1989 à Saint-Maurice, Suisse : )

- La Paix soit avec vous, Mes enfants. Bien-aimés, approchez Dieu en simplicité. Soyez comme des enfants, puisque le Seigneur Se laisse trouver par ceux qui ne Le mettent pas à l'épreuve (Sg 1.2). Il Se montre aux humbles et à ceux qui ne se méfient pas de Lui. Voyez-vous, Mes enfants, l'Omnipotence mise à l'épreuve confond les insensés. Non, la Sagesse n'entre pas dans une âme rusée (Sg 1.4), alors, ouvrez votre coeur au Seigneur et recevez-Le en simplicité de coeur. Permettez-vous de vous appuyer sur Lui, car vous vous appuierez ainsi sur la Sagesse. Augmentez votre foi dans le Seigneur en priant. Avoir la Foi est aussi une grâce donnée par le Seigneur. Mes bien-aimés, venez dans Mon Coeur Immaculé et Je vous donnerai du repos. Vous tous qui souffrez, vous tous qui êtes dans la douleur, venez à Moi, et Moi qui suis votre Mère, Je vous consolerai comme toute mère console son enfant dans la détresse. Mais Je ferai également encore bien plus, J'intercéderai pour vous auprès du Père, et Je ne vous ferai jamais défaut. Venez vous réfugier dans Nos Coeurs. Que cette couronne d'épines, qui maintenant étouffe Nos Coeurs, perde ses épines et donne de jeunes pousses qui s'épanouiront en fleurs. Ayez foi en Dieu, ayez confiance en Lui. Je vous bénis tous, au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Voici Saint Michel :

(Message de Saint Michel Archange pour la même réunion : )

- Enfants de Dieu, n'écoutez pas ni ne dialoguez avec Satan. Mentir c'est converser avec le démon ; accumuler la colère en vous c'est permettre au diable de prendre pied. Ne permettez pas à votre langue d'être la cause de vos chutes. Priez-Moi et J'intercéderai pour vous. Ayez confiance en Dieu et en Son Infinie Miséricorde. Je vous bénis tous.

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Je peux discerner ceux qui ne recherchent que le sensationnel.

 2. Alors que j'écrivais " Lumière de ce monde ", j'ai hésité, j'ai effacé "de ce" et j'ai écrit " Lumière du monde ", pensant à l'obscurité dans laquelle règne notre monde actuel ; cela a fait sourire Jésus.

 3. J'ai senti en moi une chaleureuse effusion d'Amour de Dieu ; c'était merveilleux.

 4. Nous avons appris qu'elle était la belle-soeur d'une des voyantes de Garabandal.

 5. Au mot de "prêtre", j'ai senti le Sacré Coeur Se remplir d'un amour particulier pour Ses prêtres, mais, en même temps, une souffrance transperça Son Coeur Saint et si Sensible, transperçant également le mien quand j'ai senti Sa douleur. Des larmes ont rempli mes yeux.

 6. En anglais : "One and the Same", Un et Pareils, dans l'Unité de l'Essence (ndt).

 7. En anglais : "leadership".

 7a. Le texte-même du Notre Père n'apparaît pas dans l'oeuvre originale ; il est reproduit ici tel que dit ce jour-là par l'assemblée, version en usage dans l'Eglise catholique francophone, mais la vraie vie en Dieu ne préconise nullement cette version plutôt que d'autres (ndt).

 7b. En anglais : "I have been before them".

 8. Ici, Jésus entend tous les Chrétiens, Catholiques romains, Protestants et Orthodoxes.

 9. Jésus paraissait si heureux !