Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 45

 

 

Note de Vassula : A ceux qui lisent ces pages, je conseille de chercher à bien comprendre les termes symboliques que Dieu nous donne (et il y en a beaucoup).

 

 

Rhodes, du 5 au 29 août 1990

- LES DIX COMMANDEMENTS -

 

- Seigneur ?

- Je suis. Appuie-toi sur Moi, pense à Mon Amour.

J'ai marché seul sur le Chemin de la Croix. Des hommes de Mon peuple, pas un n'était avec Moi. Ils Me haïssaient sans aucune raison. J'ai été pris par force et par abus de droit. La souffrance et l'humiliation ont été le prix de Ma victoire. J'ai pris sur Moi vos fautes et J'ai permis aux mains mêmes que J'ai créées de Me frapper et de Me défigurer, mais par ces Plaies, vous êtes guéris... Aussi, bénissez ceux qui vous persécutent, ne les jugez pas, bénissez-les et priez pour eux.

Aujourd'hui, avec des larmes dans Mes Yeux, Je vous dis ceci : nombreux sont ceux qui se comportent en ennemis envers Moi et Ma Croix. De tous ceux qui prêchent Mon Evangile, très peu, en fait, travaillent avec Moi et pour Mon Royaume.

Ma Loi tout entière est résumée en un seul commandement : AMOUR. S'ils avaient suivi Ma Loi et examiné quotidiennement leur conduite, ils auraient découvert qu'ils ne vivent pas selon Mes Commandements. Et s'ils Me disent : " En quoi ne suivons-nous pas Tes Commandements ? Comment alors devons-nous suivre Tes Commandements ? Pouvons-nous enseigner Tes Commandements si Tu dis que nous ne les suivons pas ? " et pourtant, vous ne les suivez pas parce que l'amour manque en vous : la Couronne de Mes Commandements est l'Amour. Aimer, c'est vivre selon Mes Commandements. Ne soyez pas comme Caïn qui n'avait pas d'amour pour Moi et qui, simplement par jalousie spirituelle, trancha la gorge de son frère...

 

(Lorsque je compris l'intention de Dieu : commenter Ses Dix Commandements, je craignis d'être incapable de tout noter.)

- Oh ! Mon Dieu, je ne pourrai jamais faire cela toute seule !

- Qui t'a dit que tu devais faire seule ce travail ? Tu écriras chaque mot que Je te dis. Ne te presse pas, Je peux te dicter par étapes, si tu veux.

- Seigneur, va selon ma capacité !

- Tu oublies Ma Capacité qui peut emplir ta capacité. Viens... partage Mon Oeuvre pour gagner des âmes. Comprends-tu Ma soif ?

 

J'ai soif d'âmes, soif de votre sainteté, soif de votre réconciliation. J'ai soif, Mes chers enfants, de tout ce qui est Moi et qui est Mon reflet. J'ai soif de vous rendre votre divinité. J'ai soif d'un retour d'amour. J'ai soif de renouveler votre source originelle et votre alliance en Mon Saint Nom, votre source originelle qui jaillit de Mon Amour Sublime. J'ai soif d'adoration, mais voyez ce que vous êtes devenus et ce que vous avez fait !

 

O ère ! tu as cessé de M'adorer et, au lieu de cela, tu as multiplié tes faux dieux. Tu n'obéis pas à Mes Commandements ; non, tu n'observes pas Ma Loi. Ere de misère, qu'es-tu devenue ! Tu M'invoques rarement pour M'adorer. Tu ne M'appelles plus par amour, ni ne M'honores en M'offrant tes services. Je t'ai appelée tous les jours de ta vie pour te rappeler Qui est ton Père Céleste et vers Qui tu dois te tourner, mais ton coeur n'est pas décidé pour Moi, pas plus que ton esprit n'est disposé, parce que tu as préféré couper le cordon ombilical qui nous unit et nous fait un, pour établir ta propre loi et te nommer toi-même : " sans-dieu ". Emportée par la Vanité, tu veux te considérer égale à Moi. Tu dis maintenant : " je suis l'égale de Dieu et je siège sur Son Trône, parce que ma sagesse a amassé un grand luxe et une grande autorité sur le monde ".

Ton habileté dans le commerce est telle qu'une multitude de nations suit ton exemple. Oui, tu as effectivement suivi le conseil de l'antique serpent qui a si astucieusement conduit tes ancêtres à manger le fruit défendu, leur assurant qu'ils seraient comme des dieux (Gn 3.5). Tu pensais alors que tes yeux s'ouvriraient, mais en réalité tu es devenue aveugle et à ce jour, tu luttes pour couper ce Cordon qui te donne Vie et Sainteté, en pensant que tu trouveras ta liberté, mais ce que tu trouves est la Mort.

O ère de misère ! Tu es en train de servir la Folie au lieu de la Sagesse, tu sers le dragon au lieu de servir ton Très-Saint. Tu n'obéis pas à Mes Commandements, non, tu n'observes pas Ma Loi que Je t'avais donnée. Tu Me mets sans cesse à l'épreuve.

 

Ton ère, Mon enfant, est coupable de graves blasphèmes parce qu'elle n'observe pas Ma Loi. Ils sont indifférents à Mes Commandements, en lesquels ils peuvent trouver la vie s'ils les observent. Nation après nation a dévié de chacun de Mes Dix Commandements, ajoutant le blasphème à la rébellion. En accord avec l'empire du dragon, la bête noire (Ap 13.1) avec la seconde bête (Ap 13.11), alias le faux prophète (Ap 16.13), se sont installé pour elles-mêmes des stèles blasphématoires sur chaque haute colline et sous les branches déployées de chaque grand arbre, pour dominer le monde et éteindre le peu de lumière qui y reste. Sur chacune de ses sept têtes, la bête s'est fait des idoles représentant ses propres dieux. Ces idoles sont installées, par le pouvoir du dragon, aux places élevées. Puis ils ont désigné pour occuper les places élevées, des prêtres qui sont des leurs et qui officient aujourd'hui au coeur de Mon Sanctuaire. Et ils ne M'adorent pas. Ils feignent de le faire. Ils sortent déguisés en grands prêtres 1, adorant et servant la bête elle-même et sa production qui est conformée au monde. Ils révèrent des dieux étrangers et inanimés, exactement comme se conduisirent leurs pères, jadis, dans le passé. Ils se moquent de la piété et renient Mes Commandements, Mon enfant. Ils vont enseigner à toutes les nations d'adorer l'image de l'homme mortel 2, une imitation sans valeur, au lieu de Ma Gloire Eternelle...

Ah ! comme ils 3 Me sont un fardeau ! Par le pouvoir 4 qui leur est conféré par le dragon, ils culminent dans leur esprit de vengeance et leur haine implacables, en faisant la guerre aux saints et à tous ceux qui ne sont pas dans leur clan et qui refusent d'adorer la statue 5 de la bête. Aussi, Je te dis : bénis sont ceux qui croient en Moi et M'adorent. Bénis sont ceux qui Me suivent. Bénis sont ceux qui croient que Ma Promesse est sur le point d'être accomplie, car sur ceux-là, Mon Soupir d'Amour sera marqué sur leurs fronts. Je vous dis en vérité : si un homme Me sert, il doit Me suivre. O ère, n'aie pas peur de revenir à Moi. Reviens à Moi pendant qu'il est encore temps, car Mon Jour est proche et comment y feras-tu face ? Il est dit : Tu n'auras pas d'autres dieux que Moi ; ne suivez pas d'autres dieux, les dieux des peuples qui vous entourent. Mais les hommes ont transgressé le premier Commandement de Mon Père, en déclarant ouvertement leur liberté avec les moyens et les encouragements des bêtes noires, sur les têtes desquelles pèsera le sang de beaucoup.

 

N'invoquez pas Mon Nom en vain est le commandement suivant. Maintenant, d'arrogantes nations attaquent Mon Saint Nom, des peuples pour lesquels Je ne signifie rien. Leurs bouches sont pleines de discours blasphématoires mais sont prêtes à la flatterie pour d'autres, lorsqu'ils y voient quelque hideux avantage. Ils maudissent Mon Saint Nom lorsqu'ils sont engagés dans des disputes. Ils blasphèment contre Ma Déité et contre Ma Sainteté. Et ceux qui officient aujourd'hui dans Mon Eglise mais gravitent autour du pouvoir de la bête, se vantant de leur connaissance de Ma Loi, sont ceux-là mêmes qui invoquent Mon Nom en vain. Ils sont ceux qui ferment le royaume du ciel à la face des hommes, n'y entrant pas eux-mêmes ni ne permettant d'y entrer aux autres qui le voudraient. Ils prêchent contre le vol, alors qu'ils Me volent les âmes. Ils interdisent l'adultère, alors qu'eux-mêmes commettent l'adultère puisqu'ils suivent la bête noire et lui sont fidèles. Ils prétendent mépriser les idoles, alors qu'ils pillent Mon Sanctuaire. Aussi, si cette génération blasphème Mon Saint Nom et L'utilise futilement, c'est à cause de la permissivité, repue dans le vice, qui leur est donnée à profusion par ceux-là mêmes qui s'affublent de manteaux noirs 6. Détruire les racines de la sainteté et de la justice et amener à son zénith l'irrespect de la loi, tel est leur but.

 

Génération... A Mon Retour, Me faudra-t-il dire : " il ne reste pas un homme juste, il n'y en a pas un qui comprenne, pas un qui Me cherche " ? Je vous ai demandé de vous rappeler de sanctifier le Jour du Sabbat 7, alors que vous L'avez inverti dans l'impureté et L'avez souillé par des plaisirs répugnants et les pratiques par lesquelles vous déshonorez vos corps et vos esprits puisque vous avez abandonné la Vérité Divine pour un mensonge, et que vous adorez et servez les créatures au lieu de Me servir. Vous avez fait paraître Sodome et Gomorrhe presque irréprochables et purs en comparaison de vos impuretés. Je vous dis en vérité que ce Jour-là, Sodome et Gomorrhe ne seront pas traités avec autant de sévérité que vous maintenant. La plupart d'entre-vous n'observe pas le Jour du Sabbat, non, vous ne L'observez pas, vous n'observez pas Ma Loi...

 

Les Ecritures disent : " Honore ton père de tout ton coeur, n'oublie jamais les douleurs de l'enfantement qu'a souffert ta mère, rappelle-toi que tu leur dois ta vie ; comment peux-tu leur rendre ce qu'ils ont fait pour toi ? " (Si 7.27-28). Et vous devez suivre ce Commandement : honore ton père et ta mère. Pourquoi tant d'entre-vous sont-ils surpris que si peu suivent ce Commandement ? Des notions méchantes et insensées ont conduit ces enfants à s'égarer dans l'adoration de productions vides, remplissant leur esprit dès l'enfance d'un esprit de mollesse. Beaucoup de parents n'ont pas donné à leurs enfants cette Source intarissable de Mon Esprit. La Sagesse les appelait jour et nuit mais cette génération Lui a barré la porte et chaque jour qui passait, vos enfants se sont écartés de plus en plus du Chemin conduisant à Moi.

Si quiconque, jeune ou vieux, Me reconnaît comme son Dieu, il reflétera Mon Image, et par amour, obéira à ses parents et les honorera comme si c'était à Moi qu'il obéissait et Moi qu'il honorait ; ainsi, cette vertu se reflétera sur leurs parents.

Mais toutes les choses qui sont conformes au monde ont dépravé ces enfants au lieu qu'ils viennent à Moi. L'amour manque. Beaucoup de parents se plaignent de la désobéissance de leurs enfants alors qu'ils font exactement la même chose envers Moi. Or, peuvent-ils réellement prétendre avoir en abondance bonté, patience et tolérance ? S'ils avaient réellement toutes ces vertus, leurs enfants auraient aussi la vertu d'obéissance et les honoreraient tous deux. Mais Je vous dis : les esprits de cette génération sont vides et c'est ainsi que les ténèbres sont venues les combler. Car l'image de devenir un philosophe est plus importante à leurs yeux que Ma Gloire Eternelle. Aussi, leur manque de sainteté est consumé par la passion et dès leur prime jeunesse, ils sortent déshonorer leur propre corps. Votre génération a fait fi de Mes Commandements et Les a remplacés par des imitations blasphématoires, et à ce jour, sortent de la bouche de la bête des productions mauvaises destinées à enténébrer les esprits de vos enfants et les attirer comme victimes tout droit dans la gueule du lion, persuadant leurs jeunes esprits d'adorer la première bête et de servir des dieux faits de main d'homme, accordant à ceux-ci l'honneur et le respect qui M'étaient destinés.

Je vous dis en vérité : pour les insoumis qui ont refusé de prendre Mes Commandements comme leur guide et qui leur ont préféré la dépravation, pour eux, à la fin, il y aura le feu.

O heureux les soumis de coeur, ils atteindront la perfection. Aussi Je vous dis : ne soyez pas insoumis à la Crainte du Seigneur.

 

Tu sais que Je t'ai défendu de tuer, génération !

Si vous vous appelez Miens et prétendez faire partie de Mon Eglise et que vous prêchez contre le meurtre, comment se fait-il que vous tuiez ? Présumez-vous pouvoir maintenir que vous avez raison et insister sur votre innocence devant Moi au Jour du Jugement, alors que vous amoncelez les meurtres d'enfants à naître ?

J'assiste du Ciel à des scènes effrayantes. Ah ! comme Je souffre de voir le ventre qui forme cet enfant, le rejeter et l'envoyer à sa mort sans un nom et sans regret. Le ventre qui l'a formé ne s'en souvient plus. A ceux-ci Je dis : " Tu peux aiguiser ton épée, mais l'arme que tu as préparée te tuera. A présent, ce n'est pas d'un enfant que tu es enceinte, mais de l'iniquité. Tu es en train de concevoir le Dépit et tu donneras naissance à la Mésaventure. Tu n'as creusé une fosse, ne l'as évidée, que pour tomber dans ton propre piège ! Ton dépit te reviendra sur la tête, comme te retombera sur la tête ta brutalité " (Ps 7.12-16). Et vous 8, vous qui êtes réputés M'être fidèles et tenir fermement à Mon Nom, Je sais tout de vous. Oui, vous êtes réputés être vivants et prospères alors que vous ne l'êtes pas. Vous êtes morts et vous vous décomposez. Repentez-vous ! Je vous avais confié des âmes innombrables, mais le démon a négocié avec vous pour les échanger contre son or et son argent. Oui, certainement ! Je sais comment vous vivez, maintenant. Vous vivez comme des chacals 9 dans des tanières cachées 10, ces tanières sur lesquelles Je ferai passer une large route ouverte. Je fondrai soudain sur vous et J'exposerai votre nudité, et lorsque viendra le Jour, Je ne vous permettrai pas de manger de l'arbre de Vie. Ecoutez attentivement : vous prêchez contre le meurtre, alors que vous tuez Mon Esprit. Vous vous vantez à propos de la Loi alors que vous y désobéissez parce que vous n'avez pas compris le mystère de Ma manne cachée. Non, vous n'avez pas compris Mes nourritures miraculeuses, ni le mystère de Ma Transfiguration. Je vous ai promis de vous garder en vie à la fin des Temps avec Ma Manne Céleste. J'ai dit à Mon Eglise à Pergame : " A ceux qui s'avéreront victorieux, Je donnerai la manne cachée et une pierre blanche - une pierre gravée d'un Nouveau Nom, connu seulement de l'homme qui la reçoit " (Ap 2.17). Je vous offre aujourd'hui cette manne, réservée pour vos temps, une nourriture Céleste, une nourriture de Mon Esprit pour vos esprits affamés, Je déverse Mon Esprit dans Sa plénitude pour combler votre désert intérieur, et Je vous offre Ma manne céleste, gratuitement, car celle-ci EST la nourriture des pauvres... mais vous n'avez pas compris... aussi vous refusez de la manger et interdisez aux autres d'en manger. J'ai déjà écrit sur la " pierre blanche " Mon Nouveau Nom, qui sera connu seulement par les pauvres. Vous prétendez être humbles et pauvres - alors que vous n'êtes ni humbles ni pauvres. Votre esprit trône dans les richesses de Satan.

 

Je suis le Souverain des rois de la terre et Je vous ai demandé de ne pas commettre d'actes impurs ni d'adultère. L'adultère a été raffiné de telle manière par Satan, qu'il a perdu sa signification à la fois dans les ordres ecclésiastiques et dans la laïcité. Mon endurance à votre péché est maintenant parvenue à sa fin. Car à ceux 11 qui ont recherché les pouvoirs blasphématoires de Satan et les ont érigés en bannières pour effacer Ma Divinité et Ma Sainteté et Mon Saint Sacrifice, Je vous dis : c'est votre faute si Mon Nom est blasphémé parmi les impies. Vous avez souillé Mon Sanctuaire en ordonnant des hommes pervertis par des passions dégradantes. Tous pareillement souillés, ils ne Me craignent pas. Aussi, si aujourd'hui les impies commettent l'adultère en trouvant cela naturel, c'est à cause de la grande permissivité dans Mon Eglise, accordée suivant les instructions de la bête dont le but est de falsifier la Vérité. Comment se fait-il que vous oubliiez si facilement que vos corps sont membres de Mon Corps ? Je voudrais vous voir exempts de perversion puisque vos corps sont le temple de Mon Saint Esprit. Moi votre Dieu Je voudrais vous voir vivre saints puisque Je suis Saint.

Création ! en Me reconnaissant comme ton Dieu, tu serais capable de reconnaître Ma Loi, et ainsi, de La suivre. Mais beaucoup d'entre-vous ont échoué et vos cadavres jonchent maintenant ce désert... Je ne vous ai pas commandé de pécher, alors pourquoi utilisez-vous votre liberté d'une façon qui s'avère un piège pour votre âme ? Priez-Moi afin que Je puisse vous pardonner, sinon vous serez perdants.

Le mariage doit être honoré et vécu saintement. Je suis le Seigneur et Je vous ai appelés à une vie de dévotion, de paix, d'amour et de sainteté : Je vous ai appelés à Moi à jamais. Je vous ai appelés pour vous fiancer avec Ma Tendresse et Mon Amour et ce n'est que lorsque vous comprendrez que vous êtes à Moi et que vous êtes Mes fiancés, que vous cesserez de pécher et de commettre l'adultère envers Moi. Je ne cesserai pas, pour l'amour de Mon Saint Nom, de prendre tous les moyens pour vous ramener à la raison, même si Je dois vous traîner dans le désert et vous y exposer Mon Sacré Coeur et Ses Insondables Richesses, pour vous faire comprendre la nudité et la misère de votre âme. Alors 12, comme un rouleau, Je vous déroulerai toute Ma Connaissance afin que vous renonciez à votre péché.

J'ai le pouvoir de vous guérir, aussi, venez vous repentir !

 

Mon Saint Esprit te demande de ne pas voler. Si tu te dis Mien et si tu connais Ma Loi et prétends être dans la Vérité, alors pourquoi ne t'enseignes-tu pas à toi-même, toi qui t'es ordonné prêtre et qui en as ordonné d'autres 13, à ne pas voler ! Mais tu t'es laissé acheter et tu as subtilement suivi la bête, qui t'a enseigné à dresser des étendards d'anarchie. Tu es du monde et J'ai beaucoup à te condamner. Ta langue proclame fièrement que tu fais de grandes choses, des choses bonnes, des choses honnêtes, trompant même les élus par ton masque d'agneau. Mais Je te dis : tu ne Me trompes pas, car Je sais que derrière ton masque d'agneau, tu caches une hideuse catastrophe pour l'humanité telle que le monde n'en a encore jamais vue : ton but est d'abolir Mon Sacrifice (Dn 12.11) et de Le remplacer par l'Iniquité et par un Mensonge. Tu professes être un Prophète, pour désavouer Mes propres prophètes. N'as-tu pas peur de voir ton nom rayé du Livre de Vie puisque tout ce que tu fais est de Me voler des millions d'âmes, les conduisant à leur mort ? Tes miracles en impressionnent beaucoup aujourd'hui, et plus encore le jour où tu te débarrasseras de Mes prophètes, les faisant succomber (Ap 11.7) de ton épée. Tu t'es maintenant armé jusqu'aux dents pour leur faire la guerre parce que leur témoignage dérange tes oreilles, et leur obéissance à Mes Commandements encore plus. Ils n'ont suivi ni toi ni la bête, ils sont ceux qui Me sont restés fidèles et n'ont jamais permis à un mensonge de passer leurs lèvres (Ap 14.5), ils sont Mes Abels. Aux yeux du monde, tu paraîtras les avoir vaincus, mais ta joie durera très peu de temps, parce que comme la foudre, Je laisserai Ma Justice te terrasser. Je descendrai ré-insuffler la vie en eux (Ap 11.11), les ressuscitant sous tes yeux-mêmes comme des colonnes de lumière dans Mon Sanctuaire... et alors le Ciel s'ouvrira et tu Me verras, et si alors tu Me demandes : Pourquoi tes riches vêtements sont-ils teintés de cramoisi ? Pourquoi tes vêtements sont-ils rouges, pourquoi tes habits sont-ils comme si tu avais foulé au pressoir ? (Is 63.2-3), Je te dirai : J'ai foulé seul au pressoir. Des hommes de Mon peuple, pas un n'était avec Moi. Dans Ma colère, J'ai piétiné Mes ennemis. Ils n'ont jamais cessé de Me défier et de Me provoquer. Je suis venu effacer de la surface de cette terre toutes les doctrines et règles humaines qui étaient une nourriture empoisonnée pour vous tous et qui vous étaient imposées par l'épée, pour profaner Ma Divinité et Ma Sainteté. Ceci sera la première bataille de la fin.

 :

Je Suis : le Cavalier Majestueux (Ap 19.11-13) ; Je Suis : le Verbe. Si cette terre se lamente, dépérissant, et que ses arbres ne produisent rien, et que leurs feuilles se flétrissent, c'est parce que vous n'obéissez pas à Ma Loi.

N'ai-Je pas dit : Tu ne donneras pas de faux témoignage, ni de fausse attestation ? Pourtant au coeur de Mon Sanctuaire dans lequel est planté le fer de la lance 14, où parmi Mes Abels se trouvent également les Caïns, ce Commandement n'est pas observé non plus. Les prêtres désignés par Caïn sont envoyés maintenant aux quatre coins de la terre, non pour porter témoignage sur Moi comme le Ressuscité, ni pour témoigner de Mon Sacrifice, mais pour condamner Ma Parole en singeant les Ecritures, et en enseignant à toutes les nations un Faux Christ, sous un faux oecuménisme, donnant au monde une portion de Rationalisme et de Naturalisme, une nourriture profanée : un Mensonge. Je vous le dis, ils ne s'avéreront pas victorieux ni ne gouverneront jamais : la Justice prévaudra ! Je ne te laisserai jamais prospérer puisque Je sais tout sur toi, et comment, par le pouvoir du dragon, tu désignes tes propres prêtres, les plaçant à des postes élevés pour écraser Mes propres prêtres et en venir à bout. Je te le dis : le temps est presque accompli. Je te désarçonnerai de ton siège élevé pour te faire tomber aux pieds de Mes propres prêtres, de Mes saints et de Mes anges, et te faire admettre que tu es l'esclave de la bête...

Bientôt, très bientôt, Je viendrai à vous comme un voleur, inattendu, et Je renverserai le Mensonge, votre Faux Christ, et Je rétablirai la Vérité. Je viendrai bientôt fracasser cette fausse image que vous êtes en train de faire de Moi, contraignant chaque nation à l'honorer (Ap 13.16). Non, victorieux, vous ne le serez pas !

 

Filles et fils qui sont Miens, vous qui errez sans but dans ce désert, revenez à Moi, repentez-vous ! Ne péchez plus. Je sais que maintes fois vous avez porté faux témoignage par manque d'amour. Mais, à cause de votre hostilité envers Moi, vous n'étiez pas sous la protection de votre berger pour vous faire enseigner Mes préceptes. Toutefois, en dépit de votre arrogance et de votre hostilité envers Moi, Je vous clame : Je vous aime ! et Mon pardon vous a déjà été accordé. Revenez à Moi tels que vous êtes et Je vous revêtirai de Ma Divinité. Je vous rendrai votre divinité pour l'amour de Mon Saint Nom. Vous voulez attester ? Attestez de Mon grand Amour et de Ma grande Miséricorde. Vous voulez porter témoignage ? Portez témoignage en Mon Nom : Jésus Christ, Fils Bien-Aimé de Dieu et Sauveur. Aimez-vous les uns les autres comme Je vous aime. Réjouissez-vous, vous à qui a été donnée Ma manne cachée et qui avez déjà reçu le Sceau de Mon Amour sur vos fronts.

 

Du ciel, Je vous ai commandé de ne pas convoiter les biens de votre prochain, ni son épouse. Des laïcs aux prêtres, ce commandement n'a pas non plus été observé. J'ai révélé Mon Amour pour chaque créature sur terre, par Mon Sacrifice, et à travers ce Sacrifice, Je vous ai donné la vie éternelle et Mon Message d'amour. Beaucoup d'entre vous prêchent maintes et maintes fois l'amour, le pardon, l'humilité, la tolérance, la sainteté. Pourtant, jusqu'à ce jour, beaucoup d'entre vous sont prêts à tuer parce que vous n'obtenez pas ce que vous voulez. Vous continuez à vous lancer les uns aux autres des flèches venimeuses parce que vous n'avez pas ce que J'ai donné à votre prochain. Depuis le temps de Mon Abel jusqu'à ce jour, ce péché est constamment répété. Le premier homme à convoiter les biens de son frère fut Caïn. Mais combien plus de Caïns y a-t-il aujourd'hui ? Et combien plus d'Esaüs ? Motivé par la commodité et rien d'autre, il a renoncé à son droit d'aînesse, tombant dans l'apostasie. Pourquoi ne pas suivre l'exemple d'Abel et être saint ? Aimer est vivre en sainteté et selon Mes Commandements. Si toi qui Me loues nuit et jour, tu convoites cependant les biens de ton prochain, Je te demande de te repentir ! Si tu Me demandes : " Comment suis-je en train de convoiter les biens de mon prochain, moi qui T'ai consacré mes biens, ma vie et tout, comment suis-je en train de convoiter ses biens ? ", Je te dirai : ton esprit convoite l'esprit de ton prochain, ces grâces-mêmes que J'ai données à son esprit. Le démon a tendu un piège pour ton âme, n'y tombe pas ! Où ces guerres et ces batailles entre vous ont-elles d'abord commencé dans Ma Maison, si ce n'est principalement par jalousie spirituelle ? Caïn voulait quelque chose et il ne l'obtint pas, aussi il tua Abel. Esaü voulait quelque chose et il renonça à son droit d'aînesse pour l'obtenir. Vous avez une ambition que vous ne pouvez pas satisfaire, aussi soit vous ignorez le bonheur de votre prochain pour le mécontenter, soit vous sortez et êtes prêts à tuer. Je te dis en vérité : si tu as l'amertume de la jalousie au coeur, ou une ambition personnelle, n'aie jamais aucune revendication pour toi-même ni ne dissimule la Vérité sous les mensonges car où que tu trouves la jalousie et l'ambition, tu trouveras la discorde, l'hypocrisie et la tiédeur.

 

Ne continue pas à pécher, repens-toi ! Et ne te laisse pas influencer par ceux désignés par le faux prophète et sont membres de la résidence de Satan. Ne les écoute pas. Je descendrai bientôt avec Mon Trône, parmi vous. Aussi, viens te repentir alors qu'il en est encore temps.

Viens, toi qui es indécis et qui hésites entre le bien et le mal, et qui t'insinues dans la maison de ton voisin afin d'influencer de sottes femmes qui sont chargées par leurs péchés et suivent une passion après l'autre dans leur tentative de s'éduquer, mais ne peuvent jamais parvenir à la connaissance de la Vérité (2 Tm 3.6-7).

Réalise combien tu es pitoyable à voir, et ne comprends pas mal Mes reproches. Réalise combien Je t'aime. Oeuvre pour Ma Gloire sans regarder ni à ta gauche ni à ta droite. Car si tu regardes à ta gauche, tu apercevras des loups voraces prêts à bondir sur toi pour te mettre en pièces, et si tu regardes à ta droite, tu verras une fosse, creusée pour t'y faire tomber.

 

Sois heureuse donc, génération, avec ce que Je t'ai donné et partage comme Je partage avec toi. Mon Feu est imminent et, ah !... tant d'entre vous seront pris au dépourvu, parce que votre ère ne croit pas. Ils ne M'adorent pas. Ils n'espèrent pas ni ne M'aiment. Votre génération a remplacé la Vérité et Mes Commandements par des blasphèmes. L'amour manque parmi vous. Vous ne vivez pas une vie d'amour, ni n'avez compris ce que signifie : " la Crainte du Seigneur est le Commencement de la Sagesse ". Si vous Me craignez, vous êtes bénis ; si vous Me craignez, vous pouvez atteindre la perfection ; si vous Me craignez, Je vous enivrerai de Mon Vin doux et Je vous comblerai de Mon produit. Si vous Me craignez, vous vivrez en Paix. Si vous Me craignez, la Sagesse viendra jusqu'au seuil de votre porte. Si vous Me craignez, vous obéirez avec ferveur à Mes Commandements, n'En changeant pas un trait.

Aussi, Je vous recommande à vous tous de ne pas vivre en duplicité de coeur. Infusez Ma Grâce Divine dans vos âmes alors qu'il en est encore temps ; repentez-vous pendant qu'il en est encore temps ; revenez à Moi pendant qu'il en est encore temps. Au péché, n'amoncelez pas votre péché.

Malheur à ces âmes obstinées qui ferment leurs oreilles à ces derniers avertissements. Que ferez-vous à Mon Retour ? Je suis réputé être Fidèle et Véridique (Ap 19.11) et Je vous le dis : la Justice prévaudra.

 

Ne sois pas abasourdie, Mon enfant, ne reste pas stupéfaite devant ce que Je viens de te donner à écrire, car cela a été prédit qu'en vos jours, Mon Eglise serait trahie, par l'un qui était des Miens-mêmes, exactement comme Judas, et que Son apostasie viendrait du dedans d'Elle, que Je serais trahi par ceux qui ont partagé Mes Repas, qui avaient des liens avec Moi, qui buvaient et mangeaient avec Moi.

Mais très bientôt maintenant, tout ce qui est couvert sera découvert et ce que J'avais dit en paraboles et en métaphores deviendra clair. Je dévoilerai Mes proverbes et paraboles aux pauvres. Avant que n'ait passé cette génération, par Ma Puissance et Ma Gloire, Je renverserai le Faux Prophète. Tout ce que disent les Ecritures doit s'accomplir au iota. C'est pourquoi J'ai tout écrit afin qu'après l'examen de ces messages, vous compreniez la marque de l'authenticité à chaque lettre, et que ce sont Mes Propres Paroles qui vous sont données à tous par Ma Grâce. Je suis venu raviver cette vacillante flamme d'amour, avant que le Faux Prophète l'éteigne complètement...

(Jésus S'est mis à pleurer...)

Je pleure, c'est vrai.

Il loge dans Ma Maison et au lieu de M'offrir des offrandes parfumées et des sacrifices, il remplace ceux-ci par toutes sortes de formes de maux qui lui sont offertes par le malin : impureté, promiscuité, injustice, désobéissance à Ma Loi, débauche et beuveries du sang de Mes prophètes, les Miens-mêmes... Sa bouche profère sans cesse ses vantardises et blasphèmes aux quatre coins de la terre. Fausses bénédictions et vraies malédictions sortent de cette même bouche.

Je sais tout de lui, Je le connais à fond et Je te le dis : il n'atteindra jamais le lieu de repos.

Moi le Seigneur Je te donnerai, Mon enfant, des visions de celui qui porte sur lui-même le sang de beaucoup, ainsi que de ceux 15 qui l'adorent. Reste éveillée, priant en tout temps pour avoir la force de rester avec confiance debout près de Moi.

Ecoute-Moi : les péchés de ce Rebelle ont atteint jusqu'au Ciel et ont suscité Ma Justice entière, accompagnée d'un Infini Chagrin dans Mon Ame d'avoir à le condamner lui et son troupeau entier.

Mon Père les a créés avec délices et grand Amour, et Je les ai aimés et Me suis sacrifié Moi-même pour racheter non seulement les justes mais aussi les injustes ; J'ai donné Ma Vie pour eux. Mais lui et son clan, au lieu de cela, se sont tournés contre Moi en pleine conscience d'anéantir leur foi...

(Jésus S'est remis à pleurer...)

... et de briser Mon Alliance pour toujours et à jamais... Son but est de distordre les Ecritures du commencement jusqu'à la fin, et de faire de Ma Parole, de Mes Vérités, de Ma Sagesse et du langage de Ma Croix une cymbale résonnante, une théorie rationnelle, une théorie de philosophes, singeant la Sagesse, et, de ces enseignements vides, il nourrit une multitude et les conduit à leur mort.

De sa bouche vantarde, il singe la Bonne Nouvelle, il singe Ma Résurrection et Mon entière Divinité. Ah ! le temps de ton commerce est bientôt fini. Les marchands qui commerçaient avec toi et te fournissaient la meilleure qualité de marchandise seront effondrés et les gens seront horrifiés de ton sort.

 

Ma fille, lis Ezéchiel 28 :

... bouffi d'orgueil, tu as dit : " je suis dieu, je suis assis sur le trône de Dieu, entouré par les mers ". Quoique tu sois un homme et non un dieu, tu te considères l'égal de Dieu. Tu es maintenant plus sage que Danel. Il n'est pas de sage aussi avisé que toi. Par ta sagesse et ton intelligence, tu as amassé de grandes richesses. Tu as des masses d'or et d'argent dans tes trésors. Ton habileté au commerce est telle que ta richesse a continué à croître et, par cela, ton coeur est devenu plus arrogant. Puisque tu te considères l'égal de Dieu, eh bien ! J'enverrai des étrangers contre toi, les plus barbares des nations. Ils tireront l'épée contre ta belle sagesse, ils profaneront ta gloire. Ils te jetteront au fond de la fosse et tu mourras de mort violente, entouré par les mers. Vas-tu continuer à parader comme le Grand Prêtre vêtu d'argent et d'or ? Diras-tu encore : " je suis un dieu, un Prophète ", alors que tes meurtriers t'affrontent ? Non, tu es un homme, et non un dieu, entre les griffes de tes meurtriers ! et tu mourras comme l'impie entre les mains des étrangers. Tu fus jadis un modèle de perfection, plein de sagesse, parfait de beauté. Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu, au Coeur de Mon Sanctuaire, mais ton commerce actif t'a rempli de violence et de péché. Tu as corrompu ta sagesse à cause de ta splendeur. Par le nombre immense de tes péchés, par la malhonnêteté de ton commerce, tu as profané Mon Sanctuaire.

(Ez 28.2-18)

 

Puis lis Apocalypse 18.

 

Maintenant, la sentence est en train d'être prononcée sur ce monde. Maintenant, le prince de ce monde doit bientôt être renversé.

La seconde bête, alias le Faux Prophète, le " grand prêtre ", la Lance, les chacals, tous ne font qu'un et le même. Il est celui qui s'est armé lui-même jusqu'aux dents pour faire la guerre à Ma Loi 16 et à Mes prophètes 17. Lui et son clan sont les chacals que Je vous ai mentionnés dans Mes précédents Messages. Je suis fatigué de lui et de tout son clan, et Je ne prends aucun plaisir à punir. Je voulais les racheter en les adoptant comme Mes fils mais ils se sont laissés acheter par de riches marchands qui tomberont avec eux. Ressens Ma douleur, ressens Mon chagrin, ressens Ma souffrance. Ils sont idolâtres de l'argent...

- Mon Dieu, viens Te reposer dans les coeurs de Tes Abels, ceux qui T'aiment réellement. Peut-être qu'il y en a peu, pas beaucoup, mais ce sont Tes saints, qui endurent des épreuves. Ils sont le peuple qui T'aime. Ce sont ceux qui ont constance et foi. Ils sont Tes compagnons ; ils sont Tes prémices qui n'ont jamais permis à un mensonge de passer leurs lèvres. Je Te les offre afin que Tu puisses Te reposer en eux.

- Je reposerai Ma Tête dans les coeurs de Mes enfants dévots (les saints de votre ère). Viens, aime-Moi ; console Mon Coeur. Et répare pour ceux qui sont en train de priver de Mon Amour des nations entières en bâtissant un mur entre Moi et Mes enfants.

Je n'ai jamais privé une âme de Mon Amour.

 

Prie sans cesse, Ma Vassula. Beaucoup seront purifiés par les prières. Beaucoup seront purgés par les sacrifices et le jeûne. Ne traîne pas, le temps presse. Bénis-Moi plus. Efface l'iniquité du monde en Me donnant et en Me montrant plus d'amour. Ah ! Vassula, Ma fille, fais-Moi plaisir en Me disant ces mots :

Jésus, enseigne-moi à T'aimer tendrement ;
donne cette grâce à ceux qui ne T'aiment pas
et qui ne connaissent pas
le Feu consumant de Ton Sacré Coeur. Amen.

 

 

17 août 1990

 

- Je viens à Toi, mon Yahvé, Te demander de pardonner mes péchés. Seigneur, écoute ma supplique. Je sais que Tu nous pardonnes et que Tu passes sur nos péchés.

- Je te pardonne. Je te pardonne, plutôt que de laisser Ma colère te frapper... Désolée et inhabitée tu étais ; tu étais célèbre pour ton désert. Tu étais comme un jardin sans eau et Moi, comme un cours d'eau courant dans un jardin, Je suis venu à toi irriguer ton sol. Je t'ai sauvée des griffes de Mon ennemi. Le lion t'a lâchée et ta terre est maintenant un jardin, grâce à Mon Amour Infini et à Mon Infinie Miséricorde. Je suis ton Sauveur et Jésus est Mon Nom.

 

- Permets-Moi d'écrire le message suivant pour un rhodien :

Moi le Seigneur Je suis devant lui, et devant lui Je place du feu et de l'eau. Je lui ai donné la liberté de choisir. Il peut avancer sa main vers ce qu'il préfère. Je note chacun de ses actes. Je note sa sincérité consciente et directe envers Moi ainsi que son manque de sincérité conscient et direct envers Moi. " Hâte-toi de venir à Moi et Je raviverai ta flamme. Le peu de flamme qui reste en toi est en train de s'éteindre rapidement ! (Ap 3.2) Je t'aime d'un Amour éternel et Ma Miséricorde est Insondable. Tu jouis de Ma faveur. "

 

Beaucoup d'entre vous disent aujourd'hui : " Buvons, mangeons aujourd'hui, demain nous serons morts ". Ne vous mentez pas à vous-mêmes... revenez à vos sens et tournez-vous vers Moi votre Dieu. Obéir à Ma Loi, c'est M'aimer et quiconque vit dans l'amour vit en Moi. Je n'ai pas besoin des philosophes et des sages de votre époque, ni de maîtres. J'ai besoin de faiblesse... de pauvreté... de simplicité... tu vois ? Les jours viennent où Je mettrai Ma Loi dans vos coeurs. Je viens en ces jours de Miséricorde préparer les nations et leur rappeler que Je peux purifier votre intérieur des actes vils et morts qui peuvent vous conduire dans les feux éternels. Mais le coeur de cette génération est devenu grossier et bien que Je sois en train de parler ouvertement aux nations, elles ne M'écoutent toujours pas. Viens, prends ta croix et suis-Moi. Je bénis chaque pas que tu fais.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

(Plus tard, au petit groupe de prière, à Rhodes : )

- J'en ai invité beaucoup à Mon Banquet, mais très peu sont désireux de venir 18, aussi Je vous le dis : allez maintenant vers les pauvres ! allez vers les aveugles ! vous en trouverez certains déjà morts, mais ne vous inquiétez pas, Je les ressusciterai. Je vous ai tous relevés et J'en relèverai bien d'autres. Aussi sortez vers les pauvres et les malades et assurez-vous de remplir Ma Maison ! Que ceux qui étaient invités les premiers à Mon banquet mais qui ont refusé de venir soient étonnés de voir les aveugles ayant recouvré leur vue et les pauvres, riches de Ma Connaissance ! et les morts ressuscités à la Vie ! Prospérez dans Mes Richesses et ne dépérissez pas ! Soyez constants et oeuvrez pour Ma Gloire... enfants, effacez votre égoïsme. Mon Royaume est tout proche, maintenant. Soyez zélés et suivez Ma Parole, gardez-vous purs et apprenez à vous effacer vous-mêmes afin que Mon Esprit respire en vous. Je vous ai choisis, Mes anges, non parce que vous êtes dignes mais parce que vous êtes pauvres et misérables. Glorifiez encore Mon Nom en vous rencontrant pour Me servir. Soyez actifs en toutes les bonnes oeuvres. Je suis avec vous tout le temps.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

3 septembre 1990 - De retour en Suisse

 

(Je suis allée rencontrer un prêtre. Il appartient à un ordre religieux et je sais comment sont les vêtements de cet ordre. Lorsque la porte s'ouvrit et que je le vis, je fus saisie de surprise de me trouver en face de quelqu'un qui semblait porter un déguisement de fantaisie ! Il portait sur lui un long vêtement mauve qui semblait de satin. Je pouvais voir que l'intérieur de ses longues et larges manches était olive clair, et il portait autour de la taille une ceinture de fantaisie, d'or et d'argent. Autour du cou, il portait une lourde chaîne d'or. Il ne portait aucune croix sur lui. Il ressemblait à un roi du passé. De prime abord, je pensai que peut-être à cause de son rôle spécial, on l'avait habillé ainsi. Puis, lorsqu'il m'a accueillie, je regardai son visage, oubliant ce qu'il portait. J'étais accompagnée de X., un autre prêtre du même ordre, lequel n'eut pas de réaction particulière. J'ai pensé que tout était normal et je n'y ai plus repensé jusqu'à ce que je me remémore le message du Seigneur, où, une semaine avant cet incident, Il me disait à propos du Faux Prophète et de ses adeptes : " Moi le Seigneur, Je te donnerai, Mon enfant, des visions de ceux qui l'adorent ". Cet après-midi là, je n'avais pas vu un prêtre normal, j'avais vu quelqu'un habillé comme un roi (Ez 28.13), comme un " Grand Prêtre ", en vêtements de fantaisie.)

- Vassula, Je t'ai dit que Je te désignerai de Mon Doigt toutes les épines de Mon Corps.

(J'ai ouvert la Bible au hasard et j'ai obtenu cette prophétie : " Un homme qui fait une telle chose aurait dû être exclu de la communauté " [1 Co 5.2]).

 

 

10 septembre 1990

 

- Yahvé Sabaoth, ramène-nous, que Ton Visage sourie et nous serons sauvés (Ps 80.4).

- La paix soit avec toi. Appuie-toi sur Moi...

Je ne t'ai pas formée pour rien. Je n'ai pas commencé cette Oeuvre avec toi pour la laisser inachevée. J'ai béni Mon Oeuvre afin qu'elle Me glorifie, et toi, toi qui n'es rien et qui n'as aucun don à M'offrir, Je t'ai donné sur tes épaules Mon Joug pour confondre les sages et les disperser, et leur montrer qu'aussi longtemps qu'ils maintiendront leur attitude, Moi le Seigneur Je ne Me révélerai pas à eux, mais à toi, Ma fille. Oui... Chancelle de perplexité devant Mon choix, car quel homme peut-il dire " j'ai purifié mon coeur, je me suis purifié de mon péché " ? Cependant, tes persécuteurs, sourds à Mes Enseignements, espèrent trouver quelque chose à utiliser contre toi. Je te le dis solennellement, de tous les enfants nés d'une femme, il n'en a jamais été vu un moindre que toi. Ta plaie, Ma fille, Me blesse aussi... oui, toute cette génération est adultère... mais J'entends sauver cette génération comme Je t'ai sauvée. Même si Je dois la traîner au désert et faire envers elle comme Je t'ai fait 19 : J'exposerai sa nudité sous ses yeux, et au premier signe de repentir, Je volerai à elle comme J'ai volé à toi. Puis, en présence de Mes anges, Je lui chanterai Mon Chant d'Amour. Je la détournerai du chemin de l'illusion et lui accorderai la grâce de Ma Loi. Puis, Je prendrai sa main dans Ma Main pour la guider et la ramener dans Ma Maison, où Je lui montrerai toutes les Richesses de Mon Sacré Coeur. Ces Trésors, Mon Coeur les a gardés pour la fin des Temps : pour ranimer cette flamme vacillante, sur le point de s'éteindre, en un Feu Ardent, pour donner la lumière à ceux qui vivent dans l'obscurité et dans l'ombre de la mort. Vassula, Ma fille, tes persécuteurs essaieront de te dépouiller des vêtements que Je t'ai donnés et de te dérober Mes joyaux ! Mais Je te promets d'ôter chaque main qui t'approchera. J'entends mettre un terme à leur débauche et à leur égarement. J'entends afficher un avis qui restera ferme à jamais :

Moi le Roi des rois, l'Agneau de Dieu, le Premier et l'Ultime, le Verbe de Dieu, le Ressuscité, le Christ, le Rédempteur, J'entends abolir et mettre un terme à cette conspiration contre Mon Eglise, ainsi qu'à leurs faux enseignements de Ma Parole et de Mon Image.

Je ne parle plus en métaphores, Je vous dis en termes clairs qu'ils sont en train de conférer un titre qui ne M'appartient pas et qui n'est pas Moi : un faux Christ, une image sans vie, un faux dieu, subtilement caché sous un faux oecuménisme...

Mais Je te promets, Mon enfant, qu'à la fin Je prévaudrai. Je terrasserai ces faux maîtres de votre ère et Je vous donnerai les trésors cachés de Mon Sacré Coeur, mettant sur votre langue le langage de Ma Croix qui est Amour, avec tous ses Mystères et Miracles et Merveilles !

Alors Je rappellerai à Mes bergers les mots : " conduire et servir ". Je leur commanderai qu'ils ne doivent pas être comme des grands hommes faisant sentir leur autorité aux pauvres. Non, quiconque veut être grand parmi les pauvres doit être leur serviteur, et quiconque voudrait être le premier d'entre eux, doit être le moindre. Exactement comme Je suis venu sur terre non pour être servi, mais pour servir et donner Ma Vie en rançon pour une multitude. Et toi, petit enfant, n'aie pas peur de Moi 20. Je maintiendrai Ma Lumière en toi pour toujours et à jamais ! Prie pour le salut et la conversion de ton ère. Je te bénis. Bénis-Moi et aime-Moi.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

12 septembre 1990

 

- Jésus ?

- Je suis. La Paix soit avec toi, Ma fleur. Ecris Mon message pour toutes les parties du monde :

La Paix soit avec vous. Enfants de Mon Coeur, réalisez comme le Ciel s'ouvre chaque jour à vous par Ma Grâce, pour vous donner des appels, pour des conversions... des rappels de Ma Parole... des instructions pour vous apprendre à suivre Mes Commandements. Le Ciel ouvre chaque jour Ses Portes en plusieurs endroits du monde pour vous apporter la Paix et l'Amour. Et la Sagesse descend dans toute Sa Gloire sur un Trône juste au milieu de vous tous, pour ouvrir les yeux aux aveugles, pour ouvrir les oreilles aux sourds et pour ressusciter les morts qui jonchent ce désert.

Non, la Sagesse ne Se manifestera pas à une âme rusée. Elle ne viendra instruire que le pauvre et le simple, et déverser sur eux toutes Ses Oeuvres, car ces âmes-là savent comment Me craindre, Moi le Seigneur, et chérir Ma Parole. Quel plus grand don alors que de vous L'apporter jusqu'au seuil de votre porte ? Quelle plus grande joie que Son sourire sur vous ? Quel plus grand délice que de L'entendre vous chanter Son Nouveau Cantique d'Amour ? Réjouis-toi donc, création ! car Je Suis à tes portes-mêmes... Cette joie a été réservée à ton époque, génération, alors que Satan et tout son empire ainsi que son autorité mondiale, uni au faux prophète dont vous entendez les pas de plus en plus clairement chaque jour et partout, sont en train d'accéder au sommet de leur puissance dans Mon Eglise et dans toutes les nations. Ils sont armés jusqu'aux dents pour faire la guerre à Mon Eglise et à tous ceux qui obéissent à Mes Commandements.

J'ai réservé pour votre temps, enfants bien-aimés, cette Céleste Manne donnée par Mon Esprit. C'est cette Manne cachée (Ap 2.17) que J'ai réservée aux temps de désert et d'iniquité. C'est la nourriture des pauvres et de ceux qui sont affamés, et Je vous promets qu'ils recevront à manger autant qu'ils voudront, et à eux, Je conférerai Mon Nouveau Nom. C'est cette Nourriture Céleste que Je déverse du Ciel. C'est : l'effusion de Mon Saint Esprit, remplissant votre désert intérieur. C'est l'Amour qui parle à un monde hostile. C'est l'Amour qui frappe à chaque porte verrouillée. C'est l'Amour qui appelle depuis l'autre côté du Mur qui nous sépare, bâti par Mes ennemis. C'est l'Amour qui supplie tel un mendiant pour un retour d'amour... un sourire... un regret... un soupir...

C'est Moi, le Sacré Coeur.

Je viens une fois de plus raviver cette flamme mourante dans votre coeur en un Feu Consumant de Tendresse et d'Amour. Je descends pour déverser avec prodigalité tous les Trésors de Mon Coeur sur toi, humanité... et illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l'ombre de la mort. Je viens briser en éclats les portes de tes cachots, et de Ma Flamme, faire fondre tes chaînes de péché. Je viens te libérer de ta captivité et de ton iniquité et mettre fin à ta débauche. J'entends te sauver, génération. Même si Je dois te traîner tout le long jusqu'au désert pour te parler, te montrant ton aridité et comme ton corps tout entier est rempli d'obscurité, Je le ferai pour te sauver. Ah ! Création ! Que ne ferai-Je pas pour toi...

Mon Esprit est sur toi et Il reposera sur toi pour toujours et à jamais. Aussi, ouvrez vos coeurs et laissez-Moi vous combler de Ma Grâce. Venez puiser votre force de Moi, renforcer vos racines en Moi, car que ferez-vous alors au jour de la Tribulation si vos racines sont fragiles ? Vous serez ébranlés par le vent, déracinés par la violence de la tempête, et vos branches se briseront comme de la verroterie. Non, vous serez incapables de survivre. Alors venez à Moi et prospérez dans Mes Richesses afin que vous ne dépérissiez pas. Venez à Moi tels que vous êtes. N'attendez pas d'être saints pour venir à Moi. Venez à Moi comme vous êtes et Je pardonnerai vos péchés et Je purifierai votre âme. Alors Je vous revêtirai de Ma Divinité pour l'amour de Mon Saint Nom pour vous préparer à nos Noces spirituelles. Moi le Seigneur J'entends t'épouser dans Ma Gloire et te faire, génération, entièrement Mienne. J'entends te faire trouver le Chemin et guider tes pas hors des sentiers tortueux. Je vais te préparer à être à Moi à jamais et pour toute l'éternité.

Aujourd'hui, Je Me courbe du Ciel jusqu'à vous par Amour et Miséricorde, mais en même temps, Mon Ame est douloureuse et dans un indicible chagrin de trouver Mes agneaux et Mes brebis, certains dispersés, d'autres perdus, d'autres encore dévorés par des loups cachés sous des peaux d'agneaux.

Aussi, ne soyez pas surpris de Ma visite parce que chaque jour qui passe, vous Me verrez de plus en plus jusqu'à ce que vous Me rencontriez face à face. Je viendrai en un feu ardent balayer tous ceux qui ne Me reconnaissent pas comme leur Dieu et Je vous dis : le temps presse, les heures fuient et le Jour de Ma Gloire est bientôt là. Ne soyez pas l'un de ceux qui disent : " Eh bien ! Où est-il cet Avènement ? " ; " Où est-elle, cette Promesse ? ". Ma Venue est proche et Ma Promesse est en passe de se réaliser, et votre attente sera abrégée par égard pour les prières de Ma Mère unie à tous Mes saints. Ainsi alors, Mes bien-aimés, dans cette attente, réconciliez-vous et vivez saintement afin que Je vous trouve en paix. Je reviendrai très bientôt maintenant comme Amour. Toute chose a une fin, et un jour vous aurez tous à Me répondre et à Me rendre vos comptes. Aussi, qu'arrivera-t-il au méchant et au pécheur ? Et qu'arrivera-t-il à ceux qui continuent à M'offenser ?

Je suis Fidèle et Véridique et Ma Promesse se vérifiera. Je ne tarderai pas. Car autant vous entendez les pas du faux prophète et de son clan à la surface de la terre, d'autant plus Je vous ferai entendre Mes Propres Pas pour essuyer de Mon Sang les traces du venin qu'ils laissent sur leur passage comme appât pour vous.

Ce Rebelle et son clan sont maintenant prospères, dissimulé sous des vêtements de Grand Prêtre, dissimulé sous l'apparence d'un agneau, dissimulé sous l'apparence de la Vérité, pour en tromper beaucoup et les conduire tous à leur mort.

Je ne parle pas en paraboles, maintenant, mais en paroles directes. Les temps sont arrivés, ces temps annoncés dans l'Ecriture, où Mes ennemis conféreront un titre qui ne M'appartient pas et n'est pas Moi : un faux Christ, une image sans vie, un faux dieu, une idole, subtilement caché sous un faux oecuménisme : le Fer de la Lance profondément fiché dans Mon Sacré Coeur et cause de l'effusion de tant de Sang... Par l'épée ils vous forceront à manger leur nourriture souillée : une portion de Rationalisme un jour, et une portion de Naturalisme le jour suivant, et ainsi de suite, singeant la Vérité, Ma Parole, la Sagesse et le langage de Ma Croix. Mais un Feu descendra du Ciel et les dévorera, lui et son clan. Cela est sûr et se vérifiera.

Je vous dis toutes ces choses, bien-aimés, afin de vous mettre en garde contre ces faux maîtres et contre ces doctrines humaines, et pour vous dire que dans ces jours de tribulation à venir, Mon Sacré Coeur qui est en Feu continuera à vous poursuivre. Comme le mendiant espérant une aumône, Moi aussi J'espère gagner votre coeur avant la venue de l'obscurité sur vous. Je bénis chacun de vous, laissant Mon Soupir d'Amour scellé sur vos fronts. Moi, Jésus-Christ, Fils Bien-Aimé de Dieu et Sauveur, Je vous laisse de tout coeur avec Ma Paix. Je vous aime infiniment. Soyez un.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. Voir message du 30 janvier 1989.

 2. Un faux christ.

 3. Dieu m'a révélé leurs noms.

 4. Pouvoir obtenu par la puissance des messes noires.

 5. Un faux christ.

 6. La secte de la Franc-Maçonnerie.

 7. Dieu entend par là : le dimanche.

 8. Ici, Jésus S'adresse au faux prophète déguisé en agneau (Ap 13.11 ; 16.13).

 9. Ceux qui jadis étaient fidèles se sont vendus à Satan, et suivent la Bête.

 10. Les loges maçonniques.

 11. Jésus Se réfère encore à ceux qui adorent la Bête.

 12. Jésus a dit cela sur un ton majestueux.

 13. Adepte de la bête, le faux prophète.

 14. Le faux prophète.

 15. Voir plus loin au 3 septembre 1990.

 16. Figurée par Moïse (Ap 11.1-13).

 17. Figurés par Elie (Ap 11.1-13).

 18. Le petit groupe de prière a essayé plusieurs fois d'inviter des prêtres et archimandrites connus, même des moines très connus, mais chacun avait une excuse et ils n'ont montré aucun intérêt pour les messages du Seigneur. Ils étaient très polis.

 19. Une purification, comme au purgatoire, où j'ai vu mes péchés avec les Yeux de Dieu.

 20. J'avais peur que Jésus soit peiné par moi.