Extrait de l'oeuvre de Vassula "La vraie vie en Dieu".
Copyright © Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse.
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés.
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu

ç           tlig-ch@tlig.org

 

 

CAHIER 98

 

 

 

9 mars 1999

 

- L'Esprit de Dieu m'a révélé
comment on devient enfant de Dieu.

Ainsi libérés, nous pouvons alors jouir
de la même liberté et de la même gloire
que le reste des autres enfants de Dieu.

L'Esprit d'Amour a déroulé devant mes yeux
la Gloire du Dieu Trine
avec toute Leur Splendeur et Leurs Trésors.

Et maintenant, je peux dire,
avec tranquillité en mon âme :
" L'Esprit a capturé mon âme
et m'a transformée en Sa propriété
et, en même temps, Il m'a donné la vraie liberté.

Dans Sa Grâce, Il m'a offert un Festival Royal ;
Il S'est offert Lui-Même à moi.
Alors, comme un Fleuve, Il a coulé en moi,
me renouvelant sans cesse,
renouvelant mon union avec le Dieu Trine.

Dispensateur de tous les dons,
Tu m'as donné Ta Flamme amicale
communiquant en Personne avec moi,
m'amenant au Père et au Fils,
unissant mon âme également à Eux.

Divine Flamme de mon coeur,
Toi qui as transfiguré Ta demeure à Ton goût
pour Te satisfaire et me satisfaire,
je crie maintenant de joie !
Je peux maintenant entendre une Voix
et je ne peux plus dire : ‘je ne La reconnais pas’.

Je sens un Souffle glisser sur ma face
et je ne peux pas nier que
Quelqu'un Se tient devant moi, souriant, brillant.
Comment pourrais-je dire :
‘je ne suis pas en présence du Divin’.

Maintenant, j'ai ouvert ma bouche, mais
c'est par l'Esprit que ma langue a formulé ces mots,
et si mon coeur veut prononcer des paroles de sagesse,
à nouveau, ce sera par l'Esprit de Grâce ".

 

- Ma Vassula 1, Je veux l'égalité d'amour... Aime-Moi et aspire de Moi toutes les divines inspirations qui appartiennent aux fils et filles du Très-Haut. J'ai fait de l'ordre dans Notre demeure 2 ; J'ai tout redressé, parce que Je suis un Dieu d'ordre. Je t'ai visitée comme Je le fis avec les Apôtres, pour restaurer Notre sanctuaire 3 pour Notre bon plaisir. Puis, J'ai établi Mon Trône en toi. Je t'ai révélé Mes dons et Mes trésors et Je t'ai ornée de Ma simple Présence ; il M'a plu de te posséder et de déverser en toi Ma Sagesse afin que ton âme brille de splendeur. Je t'ai immergée dans Nos sources limpides pour te revivifier.

- Et maintenant, je peux dire :
‘j'ai trouvé le repos et je jouis de Tes Richesses’.
Même lorsque je quitterai cette terre,
je laisserai ces Trésors
aux futures générations qui doivent venir.

- C'est pour Moi une bagatelle que de te couvrir de Ma Richesse. N'as-tu pas entendu que Dieu ne cesse jamais de Se donner Lui-Même à vous tous ? De même que Je Me donne sans cesse à chacun, ainsi en sera-t-il avec toi, lorsque Je te préparerai à rencontrer ton Epoux. Tu te donneras toi-même à l'Amant de l'humanité, devenant un seul esprit avec le Divin. Comme un véritable fils ou fille de Dieu, tu deviendras, en cet état de grâce élevé, une parfaite image du Dieu Trine, et toutes tes entreprises seront faites sans aucune imperfection puisqu'elles seront divines et selon Notre Pensée et Notre Volonté. Même tes mouvements, Ma Vassula, seront changés en les Nôtres. Chaque geste, chaque pas que tu feras dans ta vie seront faits dans Notre Amour et ils continueront à s'amplifier, par grâce. Comme une fille, une véritable fille du Très-Haut, ton esprit sera immergé dans Notre Divinité.

C'est Moi, Ma douce fille, qui t'ai amenée à cet amour filial et dans cette union divine, élargissant ton coeur pour recevoir plus de Nous, afin que Nous recevions plus de toi, pour Nous donner Nous-Mêmes plus à toi afin que tu te donnes plus à Nous. Dans ce cycle, tu Nous donneras tout ce qui Nous appartient déjà. C'est Mon triomphe en toi, le triomphe de t'avoir amenée, après que tu M'aies donné ta libre volonté, à une parfaite union d'amour divin avec Nous. Tu vois comme il est bon de se rendre ? autrement, comment aurais-Je pu accomplir Mes actions ?

Souverain Maître Je suis maintenant en ton âme, mais comme Je te l'ai déjà dit auparavant, Je ne suis pas seulement un Souverain Maître, mais également ton Ami et ton Bien-Aimé. Je t'ai édifiée pour que tu deviennes un enfant de Dieu qui, étant Notre progéniture, comme toute progéniture, aura également le droit de partager et de donner son opinion ; et même de gouverner avec son Père. Dans la tranquillité de Mon Souffle en toi, tu verras les choses à travers Notre Lumière et de la manière que Nous les voyons. Alors, Je dis à chacun : sois riche en pauvreté et Je poserai sur toi un oeil favorable. Laisse-Moi t'appeler également fils ou fille du Très-Haut et tu gouverneras avec Nous. Permets-Moi de te placer sur tes pieds afin que tu puisses te mouvoir en Moi. Permets-Moi d'établir Mon Trône en toi afin que toi aussi tu puisses dire aux autres : "j'ai trouvé le repos..."

N'as-tu pas le désir de voir ton Père ? Ne languis-tu pas de rencontrer Dieu ? Si c'est le cas, alors Je dois te donner naissance, oui, tu dois renaître de Moi pour voir ton Père. Nul enfant n'a jamais vu son père avant d'être né. Heureux l'homme qui médite sur la Liberté que Je peux donner. Cette Liberté t'amènera, comme un époux porte son épouse, à rendre parfaite ton union avec Nous. La transfiguration d'amour imprimée sur ton âme sera telle que désormais rien ne pourra te séparer de Nous.

- Notre Seigneur nous comble
de Connaissance et de Compréhension,
nous révélant le bien et le mal.

Que peut-on demander de plus ?
Le Très-Haut a établi Son école dans nos coeurs
et, comme une Lumière,
elle brille de l'intérieur et de l'extérieur.
Il Se penche depuis Son Trône
pour nous montrer la magnificence de Ses oeuvres.

De même qu'Il a exposé devant nous la Connaissance,
Il établit Son Trône en nous,
ornant majestueusement notre âme de Sa Présence.
Saint est Son Nom.

Qu'est-ce que l'homme pour juger Dieu ?
Et pourtant, beaucoup le font.

Comment est-il possible à quiconque
de sonder Sa Grandeur et Ses Merveilles ?
Et cependant, certains pensent qu'ils le peuvent.
Le fait d'être également prêts à montrer qu'ils savent,
démontre la superficialité de leur esprit.
C'est pourquoi, le Saint Esprit
leur dissimule Ses Trésors
et les garde pour les humbles.

Oui, Seigneur, de toutes les manières,
Tu as fait savoir, à travers les âges
que Tu exaltes les humbles
et que Tu mets en déroute les coeurs orgueilleux.
Tu n'as jamais dédaigné les pauvres en esprit
mais Tu T'es tenu à leur côté, toujours et partout.

 

 

25 avril 1999

 

- Il est connu que Toi, mon Dieu,
Tu prends toujours le parti des vertueux.

Alors, s'il Te plaît, donne à mes yeux la lumière.
Fais que mon coeur se réjouisse en Toi,
Amant de l'humanité.

Seigneur, dans toute Ta Souveraineté,
Tu T'es courbé depuis le ciel jusqu'à ma chambre
et Tu es descendu.

Tu as quitté Ton Trône.

- 4 Dieu est maintenant à l'intérieur de Sa cité et elle ne tombera pas, tant qu'Il vivra en elle...

(J'ai répondu aux anges :)

- Mon coeur et mon âme ont été nourris par le Roi.

- 5 Oui ! Le Roi t'a favorisée, ému par ta misère ; Il a cédé Son Sceptre Royal pour t'adresser Son Poème et te bénir. Viens ! médite sur les merveilles de Dieu...

- Ah ! mon coeur s'est comme liquéfié en Sa Présence ;
comment puis-je oublier la Tendresse de Dieu ?
Comment puis-je oublier Sa merveilleuse Gentillesse ?

- 6 Je suis à ton côté. Mon regard est sur Ma choisie. Je t'ai bénie car tu es l'une de ceux qui ont poussé de Mon Coeur, toujours ruisselante de myrrhe. J'ai gravé partout sur toi ces paroles : "ton Seigneur Dieu désire de toi l'égalité d'amour". Oui, Moi seul Je peux te revêtir de Ma splendeur et te donner l'indispensable Lumière. Moi seul, dans Ma Divinité, Je peux imprimer sur ton âme Mon Image de Sainteté. C'est Moi ton Dieu qui peux te parfaire et t'élever pour voyager avec Moi, en Ma compagnie. Viens à Moi et prolonge ton regard sur Ma Sainte Face afin que tu puisses comprendre pleinement que tu es héritière conjointe avec Moi, unie à Moi et en Moi... Reçois, fille du Roi 7, plus de Moi pour Me permettre de recevoir plus de toi. Mon désir est de te donner plus de Moi-Même, afin que tu puisses Me donner plus de toi-même. De cette manière, J'obtiendrai tout ce qui M'appartient déjà. Par Mon Amour Divin qui sera répandu en toi, tu seras déifiée, transfigurant ton âme afin que Mon Père t'identifie à Moi au Jour du Jugement.

En tes temps si misérables, génération, où le péché est devenu ton maître et se déverse en toi comme le venin, Moi le Maître d'Amour et de Miséricorde déverse en abondance sur toi, pour te guérir, l'antidote qu'est Mon Saint Esprit. Je déverse en abondance sur toi Ma Miséricorde avec des Messages oints des Trésors de Mon Coeur. Je suis la Divine Source des Grâces. Celui qui voyage dans l'obscurité finira son voyage dans l'obscurité. Celui qui choisit de voyager dans la lumière finira son voyage dans la lumière.

Je suis la Lumière du monde. Quiconque suit la Lumière ne marchera pas dans l'obscurité mais rayonnera la Lumière de la vie. Je suis la Vie...

Génération, pourquoi, pourquoi tourmentes-tu ton âme dans ces obscures régions de Satan, soumettant ta volonté à ses mauvais desseins ? Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie et c'est par Moi que tu peux entrer au ciel. Si tu dis que tu es faible, viens à Moi et puise de Moi la force afin qu'un jour, toi aussi tu sois capable de chanter :

" mon Dieu Trine a brillé dans mon coeur ;
le Dieu vivant m'a donné
à moi l'indigne
une résurrection spirituelle,
et comme Moïse fut enveloppé par une nuée,
je suis enveloppé(e)
par les enseignements mystiques
venant de la Sainte Sagesse ;

et comme le soleil inonde la création de sa lumière,
mon Seigneur et mon Dieu
a inondé mon âme de Ses enseignements
et a déversé en Moi
des torrents d'Amour Divin ;

Il m'a à nouveau donné par la Sainte Sagesse
instructions et connaissance,
pour comprendre Sa Gloire
et saisir qu'Il est le Divin Epoux
de toute Sa création ;

Son Amour exubérant a attiré mon âme
dans la chambre nuptiale de Son Coeur
où s'est accomplie une divine union ;

alors, mon Bien-Aimé S'est levé,
enflammé d'un Amour majestueux
pour me montrer Ses Trésors
et, dans cette chambre nuptiale
où mon Bien-Aimé garde tous Ses Trésors,
j'ai découvert :

– le trésor de connaître et de comprendre Dieu,

– le trésor de l'intimité,

– le trésor de la joie et de la consolation,

– le trésor du chemin des vertus,

– le trésor du Saint Esprit,

– le trésor de la Sainte Sagesse,
trésor inépuisable pour les hommes,

– le trésor de la douce conversation avec le Divin ;

oui, vraiment, l'Amant de l'humanité
m'a enrichie de Son Amour
et a comblé mon coeur
de Ses inépuisables trésors. "

L'Amour Me force à céder Mon Sceptre Royal, par pitié pour la désolation de cette génération. L'Amour Me force à déployer une Miséricorde illimitée sur ton aridité, génération, Me conduisant à Me courber jusqu'à toi pour te couvrir de Mon précieux Sang pour dissimuler ton imperfection.

Maintenant, Ma Vassula, Je vais te laisser converser avec Ma Mère...

(La Vierge Marie : )

- Rappelle à ton esprit, Mon enfant, le côté, les pieds et les mains percés de votre Sauveur Jésus Christ qui siège éternellement à la droite de Dieu le Père et règne dans la Gloire. Jésus et Moi sommes en constante intercession pour le salut des âmes. Mon Coeur Immaculé supplie également le Père d'obtenir Sa Miséricorde pour cette génération. Voici que Je M'afflige à nouveau de l'injustice faite à tant de Mes enfants 8, augmentant la Coupe de Justice de Dieu. J'ai besoin d'actes de réparation et de prières pour remédier à ce mal. Crie au Père en disant : "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font", puis viens te cloîtrer dans Mon Coeur Royal. Là tu trouveras ta paix mais en même temps tu goûteras et tu ressentiras Mon agonie et Ma douleur au plus profond de Mon être car Je suis émue par ce que Je vois. Je vois ce flot de mal incessant, sans un moment d'interruption, qui vient de Satan. Pour mettre fin à tout cela, J'ai besoin de vous tous, d'actes de réparation et de constantes prières... Sans repentir, le mal augmentera. Dieu M'envoie en ces jours à vous tous pour transmettre Sa Grâce pour un renouveau de vos coeurs. Mon Amour maternel est grâce pour vous également. Soyez bons.

- Ô Mère Céleste, accorde-nous à tous,
nous si indignes,
la Grâce de Dieu,
afin que nous puissions
demander sincèrement pardon à Dieu
pour nos péchés et les péchés des autres.

Accorde-nous le trésor inestimable
de l'amitié intime de Dieu
et le plus noble trésor de la Divinité
qui est la proximité de Dieu :
Dieu offrant Son Coeur à nous tous.
Amen.

- Je te bénis, et pardonne 9 à tous ceux qui te jettent des pierres. Je veux que tu sois belle 10, et que tu recherches toujours les chemins de Dieu.

 

 

21 juin 1999

 

- 11 Ma fille, afin d'élucider certains de Mes dires et faire progresser ton âme dans les profondeurs de la Sagesse et de la Connaissance de Moi-Même, Je parais parfois Me répéter, mais c'est une façon d'édifier ton âme, la faisant progresser gentiment en sainteté. Puisque tu M'as donné à Moi, ton Dieu, l'espace nécessaire (en toi), Je déverse en toi des quantités de Mes Grâces pour le bénéfice de l'Eglise. Rien de ce que J'ai écrit ne sera en vain. En fait, l'Eglise comblera ses besoins. Je t'ai élevée avec une royale prodigalité. Non, Je ne t'ai pas élevée parce que Je t'avais trouvée digne mais Je t'ai appelée par le libre don de Ma Grâce et c'est dans Ma justice que J'accorde ces Grâces. Nul n'est suffisamment innocent et digne de recevoir de Moi de telles prodigalités royales.

Ne te lasse jamais d'étudier les pages de tous les cahiers que J'ai remplis car ils débordent de la connaissance et de la douceur de Mon Coeur, dévoilant Ma Beauté en L'amplifiant dans ton âme... J'ai brillé en toi, J'ai brillé d'une brillante lumière en toi, pour te réveiller afin que tu laisses derrière toi 12 toutes les trivialités du monde. J'ai accompli en toi des prodiges pour que tu Me chantes des poèmes. Pour étendre Mon Royaume en toi, Je Me suis répandu en toi, élevant ton âme en une jubilation spirituelle, afin que J'entende de Ma choisie, Mon Propre Cantique d'Amour. Et ainsi, tout ce que tu as reçu de valeur divine retourne à Moi, l'Auteur des Prodiges.

Ah ! Vassula, lorsque J'élève des âmes par Grâce, de cette manière mystérieuse, et qu'elles voient ce que l'oeil n'a jamais vu et entendent ce que l'oreille n'a jamais entendu et apprennent des choses au-delà de l'esprit de l'homme, Je suis glorifié dans Ma Gloire. Et comme J'avance dans ta nullité, Me délectant à chaque pas que Je fais, J'approche de Mon but d'amener ton âme à Ma demande, qui est : l'égalité de Mon Amour. Nul ne peut jamais atteindre sur terre cette hauteur de Mon Amour. Tu vas dire : "Alors, pourquoi mon Dieu, qui transcende la grandeur et la plénitude, exige-t-Il de moi quelque chose que je ne peux pas accomplir ?" J'exige seulement ce qui M'appartient déjà 13 ; Je t'ai envoyé Mon Saint Esprit pour demeurer en toi et te faire connaître Notre Amour, transfigurant ton âme pour qu'elle Nous désire, pour qu'elle soit capable de déclarer avec délice : "je possède Dieu et Il me possède !" Ma Vassula, on doit recevoir cette grâce inestimable de prononcer ces paroles, paroles dites avec tant de douceur, motivées par l'Esprit d'Amour, à Qui tu as permis de demeurer en toi.

N'as-tu pas entendu que la Parole de Dieu est quelque chose de vivant et d'actif : elle coupe comme toute épée à double tranchant, mais plus finement : elle peut se glisser dans l'espace où l'âme est séparée de l'esprit 14. Alors, Ma fille, aime-Moi autant que Je t'aime et aussi parfaitement que tu peux, de l'amour que Mon Saint Esprit a si gracieusement infusé en toi ; tu ne feras que Me rendre ce qui M'appartient déjà. Au commencement 15, Je t'avais demandé de M'aimer et tu M'as répondu : "je T'aime..." et, en souriant, J'ai dit : "aime-Moi plus..." Maintenant, Mon Saint Esprit t'a fait progresser pour que tu Me connaisses et que tu M'aimes, t'amenant à Moi comme une épouse est amenée à son époux et accomplit une union éternelle. De cette même manière, mais de la façon la plus ineffable, le Saint Esprit t'a amenée à une éternelle union d'amour avec Nous et en Nous le Dieu Trine.

- Tu es la Grande Divinité, le Tout Puissant,
le Dieu inspirant la crainte ;
Tu es l'incompréhensible Splendeur,
surpassant toutes les splendeurs
de Tes Anges rassemblés,
Toi qui emplis toutes choses sans être contenu
ni par leurs limites ni par leur être-même.

Tandis que j'écris,
ma main tremble devant Ta Divine Majesté.
A ce jour, Seigneur,
comment puis-je seulement concevoir, dans mon petit esprit,
que le Prodigieux Prodige des prodiges Lui-Même,
est quotidiennement
en communication familière avec moi
et converse avec moi de cette délicieuse manière ?
Comment veux-Tu que dans ma misère
je comprenne pleinement, ô Seigneur, que Toi,
le Dieu jamais vu, Celui Qui contient tous êtres,
Tu me parles avec tant de douceur et de tendresse ?
Quel esprit est capable de saisir ce prodige ?

Tu m'as bénie par l'onction de Ton Nom,
pour me sauver ainsi que les autres,
par Ton Hymne d'Amour.

Tu m'as bénie par un triple Baiser de Résurrection
et Tu as fait de moi une proche partenaire
de Ton Plan Salutaire.
Quelqu'un peut-il venir à moi et me dire :
" je peux mesurer la magnificence de Dieu
et Sa Grandeur inexprimable " ?
Nul ne peut dire cela,
parce que mon Seigneur et mon Dieu
est un Puits insondable
de Trésors cachés et inconnus.

- Vraiment, Je Suis...

Nous 16 t'avons appelée pour demeurer dans Nos Bras comme un enfant dans les bras de sa mère ; tu es appelée comme un enfant, par Grâce, à partager Notre Plan Salutaire ; vous êtes tous appelés à devenir des dieux par participation et à entrer dans la vie trinitaire pour gouverner avec Nous. Vraiment, Je suis Souverain de votre âme ; oh ! mais également un Ami tellement intime, qui peut vous attirer à la déification. En dépit de ta stupéfiante misère, en ce moment, tandis que Je suis avec toi de cette manière, et toi, tandis que tu es avec Moi de cette manière, enveloppée dans une sainte contemplation, même les plus solennels festivals donnés en Mon honneur ne sont pas aussi délicieux ni ne Me plaisent autant que ces moments de ta contemplation. Lorsque Ma Divine Présence est avec toi, Je Me réjouis en la présence de celle que J'ai faite pour qu'elle devienne l'os de Mon Os, la chair de Ma Chair. Moi, de Ma Propre Main, J'ai élevé un sanctuaire ; ne jouirai-Je pas alors de Ma Propre bonne Oeuvre ?

- Plus Aimable Amant de l'humanité,
Tu retentis une fois de plus comme une musique à mes oreilles.

Dieu de Fidélité sans faille,
Toi qui es ému par des créatures comme moi
qui suis toute recouverte d'une croûte de rouille ;
Tu n'hésites pas à crier fort dans le ciel
avant que quiconque fasse un mouvement :
"elle est acquittée !"

Comment est-il possible alors
de ne pas fondre d'amour en Ta Présence ?
et de ne pas aller en courant
les deux mains élevées, criant à chaque carrefour :
"mon Créateur est ma Liturgie !"

Tu as exposé Ta Miséricorde
depuis les temps les plus reculés.
Tu es mon Créateur superbement Beau et Gracieux.

Ta Miséricorde, mon Seigneur, est si grande
que même les plus intelligentes élites de l'Eglise
feraient figure de sots s'ils essayaient de l'expliquer.

- Viens, bien-aimée, entre dans la joie de ton Seigneur. Tu as entendu les Messages de votre salut qui te sont donnés, t'accordant en même temps une variété de dons de Ma Grâce. Dans la Puissance du Saint Esprit, mets en pratique tout ce que Je t'ai donné et ne sois pas découragée, car Je suis avec toi. Je te rappelle, petit grain, que tu combats dans la même bataille où ont combattu tous Mes prophètes. Les rafales peuvent souffler sur toi, les inondations peuvent monter pour te noyer, mais rien de cela ne te vaincra, car Je suis avec toi et tu es sous Mes bons soins pour soutenir ta fragilité. Appuie-toi sur Moi et ne désespère pas de la situation de l'Eglise. Ecclesia revivra ! Je suis devant toi.

 

 

30 juin 1999

 

- Je t'ai enseigné en ces jours avec délice comment tous Mes fils et filles peuvent devenir dieux par participation, s'ils Me permettent de répandre en eux Mon Amour Divin. Je veux étendre Mon Règne en eux et prendre possession d'eux comme Je veux qu'ils prennent possession de Moi. S'ils ne contredisent pas Mon Saint Esprit, Il prendra possession d'eux et les transformera en un jardin florissant. Il les comblera de vertus et accomplira en eux des merveilles pour édifier en eux la plénitude du Christ. S'ils Me permettent de Me répandre en eux, Je les transformerai en Mes fils et filles adoptifs.

Ma Grâce, Je vous la révèle, et le salut vous a été donné par Mon Fils Jésus Christ. Afin de vous rendre libres, Il S'est sacrifié pour vous. Afin que vous partagiez une Vie Divine, Il a institué la Sainte Eucharistie pour vous sanctifier et vous faire prendre part à Son Corps et à Son Sang. Ce n'est pas du simple pain et du vin auxquels vous prenez part, mais vous prenez part à Dieu Lui-Même. Si seulement vous réfléchissiez à ce Mystère et le compreniez pleinement ! Le Dieu inaccessible vous est accessible. Le Dieu invisible vous est visible, et est prêt à vous diviniser. Lui dont la grandeur surpasse toutes forces angéliques et tous êtres et tout ce qui a été créé, est à ta disposition, création ! Dieu Lui-Même S'offre à vous pour vous rendre votre divinité, divinisant votre âme pour qu'elle entre dans la Vie Eternelle. Si vous Me permettez de couler en vous, Je vous ferai comprendre toutes ces choses qui vous sont invisibles, afin d'amener votre âme à un plein repentir. Ce repentir transformera votre si misérable état souillé en une pure, digne transformation du corps et de l'âme, prêts alors à prendre part à Celui que vous pensez Inatteignable et Inaccessible.

Celui qui est glorifié à Ma droite, Lui que tu appelles, Ma fille, " ma Liturgie ! ", Se donne à toi pour que tu manges Sa Chair et boives Son Sang afin que tu deviennes la chair de Sa Chair, l'os de Son Os.

J'exécuterai en tout temps et à qui le désire Mon acte d'Amour s'ils Me crient :

" Viens faire de moi Ta propriété et Ton enfant adoptif ! "

et avant que quiconque fasse un mouvement dans le ciel, Mon cri sera entendu par chacun :

" acquitté ! "

Alors, toi aussi, Mon enfant, tu germeras de Mes sources et tu deviendras dieu par participation. Je ne serai pas comme un navire qui coupe les lourdes vagues sans laisser de trace montrant où il a passé, non, Je ferai que chacun t'entende et sache que le Dieu Trine vit maintenant en toi et est caché en toi. Notre passage vivifiant en toi ne passera pas inaperçu car tu Me loueras en disant :

" J'ai appris de mon Père comment posséder Dieu. Dieu est mon Père ; c'est Lui qui m'a éduqué et qui S'est fait connaître à moi sans perdre Sa transcendance. Lui, dont la Magnificence est magnifiée dans toute Sa création, m'a rempli de Sa Connaissance. Le Dieu Trine qui surpasse tous les êtres, remplissant toutes choses de Son éclat sans être contenu par leurs limites, S'est offert à moi, ordonnant à toutes choses en moi d'être bonnes. Et maintenant, mon âme est contente et satisfaite d'être, en dépit de ma misère, emplie de Dieu. "

Oui, soyez heureux ! Soyez heureux vous tous qui entendez la mélodie de Ma Voix et ayez votre content en Moi.

- Ah ! mon Seigneur,
Ton Baiser baptismal a mis fin à ma rébellion ;
mon Seigneur expose Sa grandeur
comme Il l'a fait depuis les temps les plus reculés ;

Ses trésoreries sont ouvertes
et, du ciel, Ses trésors s'envolent comme des oiseaux,
tandis que Ses signes apparaissent dans le ciel ;

au travers du ciel, ces trésors forment
une vision glorieuse ;

nous n'avons qu'à les demander,
et notre Père, de Sa propre Main les tirera du ciel
et les placera dans notre coeur,
afin que désormais nous soyons capables
d'exprimer des pensées dignes de Ses dons.

- et J'établirai la Connaissance en toi pour que tu Me connaisses comme trois fois Saint...

 

 

30 juillet 1999

 

- 17 Aie Ma paix et sois patiente ; viens et dis : "Père tout Miséricordieux, je suis lente à comprendre Ta Divine Volonté". Dis-le ! 18

Voici ce que Je veux de toi : sois calme, Mon épouse, et ne te surcharge pas de travail. Une rose a poussé en toi, fraîche et florissante, et tandis que tu es assise dans une méditation silencieuse, Nous contemplant en t'unissant à Nous, le parfum de ta rose Nous embaume, Nous envoyant une senteur des plus délicates, tandis que Nous te regardons, envoyant en toi Nos rayons pour la garder fraîche et florissante. Arrêterais-tu de Nous contempler que la beauté de ta rose se fanerait...

Aussi, ton Epoux Divin te dit : à ta contemplation envers Moi, ne substitue pas d'autres choses qui te retirent de Mon embrassement. Ne permets pas à ceux qui contestent tout ce que tu dis, Ma bien-aimée, de te dicter leurs lubies, car Je t'ai envoyé un des plus nobles anges de Mes choeurs angéliques pour te mener à Moi. Ce prince céleste t'a retirée du monde pour entrer avec lui dans Mes Cours célestes. Un coeur humain est trop petit pour comprendre tout ce que Je t'ai fait, spécialement en vos temps si mauvais où tant d'hommes érudits jouent aux sages.

Comme Je te l'ai dit, Je t'ai envoyé, pour t'accompagner dans ta mission, un prince du ciel, suivi d'autres forces angéliques, comme Je le fais usuellement pour Mes choisis. T'ayant fait entrer dans Mes Cours célestes, Je t'ai courtisée par la poésie et la religion, pour te transformer en Ma harpe. Je t'ai fait expérimenter ce que Mon Regard peut te donner en fait de délices, te L'envoyant comme un rayon d'or dans tes yeux, les remplissant de Ma Lumière. Dans Mon zèle surabondant pour t'enseigner la Sagesse, J'ai fermé les yeux sur ta fragilité. Juste comme tout élève commence son école en apprenant l'alphabet, Je t'ai enseigné Mon alphabet, qui est de donner tout ton esprit à Ma Parole. J'ai permis à tes yeux de voir Ma glorieuse Majesté. Je t'ai confié quelque chose au-delà de toute connaissance. Sois vigilante parce que ton ennemi voudrait te voir loin de ta dévotion envers Moi, et te contrôler en te surchargeant de travail, comme un vaisseau qui, lorsqu'il est surchargé, coule. Toi qui es Mon vaisseau, portant Mon Divin Trésor, ne te surcharge pas afin de ne pas couler. Je veux te voir heureuse et plus en contemplation de Moi. Ton témoignage n'est pas fini ; Je vais maintenant te faire plonger une fois de plus dans Mes Sources Divines, accordant à ton âme le repos 19.

Ah ! comment pourrais-Je oublier le moment où Je t'ai approchée... Avec le plus grand soin afin de ne pas t'effrayer, J'ai marché à ton côté. Et avec la plus grande délicatesse, Je t'ai révélé Mon Amour qui, jusqu'alors, t'était tout-à-fait inconnu. Tu n'avais jamais connu auparavant Mon Infinie Miséricorde ni l'Abîme de Mon Amour. Alors, réjouis-toi, Ma fille, et décharge tes soucis sur Moi, et que cela soit une leçon pour les autres également qui portent plus qu'ils ne peuvent porter. Je ne veux pas que tu te fatigues, afin que tu sois plus productive et efficace pour Mon Oeuvre. J'ai dit que tu ne dois pas retarder Mon Oeuvre et que tu devais suivre uniquement Mon pas.

Tous ces messages viennent d'en-haut et sont inspirés par Moi. Ils peuvent être utilisés avec profit pour l'enseignement et pour réfuter l'erreur. Ils peuvent être utilisés pour guider l'Eglise vers l'Unité et pour guider la vie des gens et pour leur apprendre à être saints. Ils te sont donnés pour une meilleure explication 20 de la Révélation 21 qui vous a été donnée. Ils sont une source inépuisable d'une grâce étonnante pour vous tous afin de vous renouveler. Je suis le Donneur de Vie, le Rénovateur de toutes choses ; Je suis la Source de la Manne céleste.

Oui, en effet ! Je t'ai approchée telle que tu étais, pour faire avec toi une union étonnante et prodigieuse. Indigne tu étais, et loin de Ma demande d'égalité d'amour, mais délicieuse dans ta nullité et dans ton ouverture à Ma Voix. Laisse-Moi partager avec toi. Depuis le jour où tu es morte à toi-même, en signe de Mon amitié intime, Je t'ai épousée afin que Je t'aie près de Moi pour chuchoter à ton oreille de sains conseils afin que tu puisses, à ton tour, conseiller les autres. Je t'ai prodigué Ma tendresse et Mon affection paternelle. Avec un flot de Divine Douceur, Je t'ai demandé de voyager avec Moi et pour Moi, du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest. Et comme Je te l'ai dit auparavant, pour ta protection, Je t'ai donné une multitude d'anges et d'archanges, princes des ordres les plus élevés, pour t'accompagner dans ta mission, leur donnant l'ordre de rester dans ces régions où Mes semences ont été semées, et de protéger ce qui était semé. Je ne t'ai pas élevée dans Mes Cours royales, t'accordant des dons royaux, sans aucune raison. Maintenant, Je profite de tes labeurs et J'obtiens les délicieux fruits de tes labeurs.

Les grâces sont accordées à Mes choisis pour différentes raisons : elles sont voulues pour le bénéfice de Mon peuple, le bénéfice de Mon Eglise, mais en même temps pour la joie éternelle que ces âmes choisies obtiendront de Moi dans le ciel. Quant à ceux qui contestent chacune de Mes Paroles et refusent d'ouvrir leur coeur et de voir le grand profit qu'a obtenu Mon Eglise, refusant de voir Ma Bénédiction et Mon Affection, ils seront jugés comme indignes, puisqu'ils ont sous-estimé, et sous-estiment encore à ce jour, Ma Puissance et Ma Miséricorde.

Je t'avais avertie, Vassula, de ne jamais te lasser de faire le bien et d'apprendre à être patiente, parce qu'à la fin et en temps opportun, tu moissonnerais ce que tu as semé :

- que tes oeuvres soient méritoires et que rien ne soit en vain ;

- que Mes consolations te donnent courage et lumière en ton âme ;

- que Mon affection paternelle soit ton constant délice en toi, et une brise intime dans ton âme ;

- que Mes Divines caresses soient ton baume de guérison lorsque ton âme est blessée ou lasse, te revigorant et effaçant en toi toutes sortes d'amertumes qui pourraient survenir en toi ;

- que tout exercice spirituel que tu fais se magnifie en Moi afin que tu puisses obtenir de Moi des grâces infinies ;

- que Je sois toujours ton seul amour et au-dessus de tout ;

- que ta bouche contienne l'Huile 22 qui t'est donnée afin que tu proclames avec douceur Ma Grandeur ;

- que tu paraisses devant Moi un jour parfaite et honorable dans Mes Cours...

Bien-aimée, Mon Nom, Yahvé, lorsqu'Il est prononcé par toi, Me délecte à un point tel qu'Il Me fait M'incliner vers toi avec grande affection, et que Ma joie ne peut être contenue. La Cour du ciel tout entière, attirée par Ma Joie, loue de tout coeur et d'une seule voix l'Amour enivré que J'ai pour toi ; ils Me louent pour Mon affection paternelle ; ils Me louent pour Mon Infinie Miséricorde que J'ai pour Ma création.

Et maintenant, fais-Moi entendre trois "Kyrie Eleison"...

- Kyrie Eleison,
  Kyrie Eleison,
    Kyrie Eleison...

- Ma Miséricorde Je te donne ainsi que Mes Bénédictions. Souviens-toi, ne te laisse pas être surmenée. Moi, Dieu, Je continuerai à te maintenir dans Ma Puissance et Ma Grâce. Yahvé est Mon Nom.

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  1. C'est le Saint Esprit qui parle.

  2. Mon âme.

  3. Mon âme.

  4. Soudain, des anges sont apparus et avec grande joie, presque comme un cantique, ils ont dit ces paroles.

  5. Ce sont à nouveau les anges qui répondent.

  6. C'est maintenant le Seigneur Dieu qui parle.

  7. Mon nom, Vassiliki, signifie fille de roi.

  8. Notre Sainte Mère fait allusion au drame du Kosovo.

  9. Il m'est demandé de pardonner à mes oppresseurs.

 10. J'ai compris "belle" (de la beauté spirituelle).

 11. C'est le Père qui parle.

 12. J'ai également compris "afin que tu te vides toi-même de... "

 13. En d'autres termes, après que nous ayons donné notre volonté à Dieu, Il nous comble du Saint Esprit d'Amour pour que nous aimions ; cet amour quel qu'en soit le degré, appartient à Dieu car c'est Lui qui l'a donné.

 14. Héb 4.12.

 15. Lors des premières communications, en 1985.

 16. La Sainte Trinité.

 17. C'est Yahvé, le Père, qui parle.

 18. Je l'ai dit.

 19. Alors que Son discours est plutôt personnel, je crois aussi que Dieu veut que je sois dans l'intimité avec Lui.

 20. J'ai entendu en même temps "compréhension".

 21. La Sainte Bible.

 22. L'Huile signifie ici le "Nom", le Nom de Dieu.