Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     2001.02.19 19:40
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 100

 

 

24 avril 2000

 

- Prends pitié, Seigneur, de cette génération infidèle
dont je fais également partie !

- Lève-toi, Mon enfant, et fie-toi à Moi. Ne t'ai-Je pas montré Ma gloire et ce qui est en réserve pour le peuple que J'aime, lorsque tu étais en Terre Sainte ?

Ecoute : un homme était connu pour devoir souffler continuellement sur une fournaise pour produire de la chaleur, et le soleil est connu pour brûler les montagnes trois fois plus, mais lorsque Mon Esprit qui est pur feu émerge d'en-haut, Il est connu pour consumer et mettre instantanément le feu à tout ce qu'Il touche car qui peut résister à Son brasier ? Et Il enflamme tous ceux qu'Il aime, les transformant en torches vivantes, afin que leurs paroles flamboient dans la nuit de votre génération obscure. Et comme une torche dans l'obscurité, ils feront flamboyer Mes Paroles. "Création !" s'écrieront-ils, "prépare-toi à retrouver ton Epoux 1 !" Ils feront flamboyer Mes Paroles, qui renverseront les hérésies et tout ce qui est pervers. En Mon Nom, ils 2 combattront les armes fourchues 3. J'entends cultiver cette société et leur faire comprendre que l'immortalité se trouve en étant parents de Notre Sainteté Trine. Notre Royale Munificence gardera persévérantes ces âmes choisies.

Je dois maintenant partager avec toi Ma joie. Ah ! Vassula, Je l'ai observé 4 et ce que J'ai vu M'a plu. Je l'ai consacré avec royale prodigalité et Je l'ai oint pour présider à l'adoration et enseigner à Ma Maison Mes décrets, et éclairer la terre où il vit sur Ma Loi qui est basée sur l'Amour. Quoiqu'il y aura ceux qui joindront leurs forces contre lui, lui-même passera indemne. Il y aura des hommes jaloux qui le pourchasseront mais Je serai à son côté. Je vous ai tous 5 rafraîchis, n'est-ce pas ? Je vous ai accordé des faveurs spéciales, n'est-ce pas ?

Ah ! Vassula, Ma Sainte Face ne Se dissipera jamais de ton coeur, car Je L'ai gravée en toi. Je transcende la terre et le ciel en majesté et en splendeur, aussi ne te laisse jamais décourager puisque Je suis l'Ultime et Insondable Sagesse ; compte sur Ma Sagesse et souviens-toi : J'ai placé à ton côté plus d'un prince céleste 6 et, Ma Vassula, à travers ta faiblesse, J'amènerai l'unité.

Et toi qui Me lis, Je te le dis, reste droit dans la Sainte Sagesse, et probe ; alors, tu feras Ma Volonté. Tu n'auras qu'à dire "oui !" et Je t'amènerai immédiatement en union avec Notre Unicité et Je te comblerai de Ma Lumière Transcendante afin que tu sois rempli de l'absolue plénitude de Notre Déité Trine pour que tu comprennes également que la noblesse de l'unité sera lorsque toi aussi tu inclineras ta tête dans l'humilité, l'amour et l'effacement de soi. La prière de l'homme humble transperce les nuages, dit l'Ecriture 7. Mais elle transperce également les donjons du malin et fracasse ses plans. Les prières de l'homme humble ont un double effet à Mon bénéfice.

Si les gens, Ma Vassula, te demandent à nouveau : " que dit notre Seigneur dans Ses plus récents messages ? ", dis-leur :

" le Seigneur mon Dieu ne dit rien de nouveau, aussi, continuez à rester fermes et immuables dans votre foi ; quant à ceux qui sont encore endormis, notre Sauveur Jésus Christ leur dit : ‘ réveillez-vous de votre stupeur comme vous devriez, et abandonnez le péché ’. Dieu vous a appelés également et, à ce jour, vous ne L'avez pas entendu. Vous rejetez Sa Sainteté Trine et vous rejetez Celui qui vous donne Son Saint Esprit. Si vous appartenez à la Lumière, alors vous appartenez au jour et, durant le jour, vous devez rester éveillés. Mais si vous demandez : " que dit notre Seigneur dans son plus récent message ? ", c'est parce que vous n'êtes pas encore enracinés en Lui qui vous a créés et que vous ne L'avez toujours pas compris. Vous n'avez aucune compréhension de Lui, votre Dieu. Ah ! si vous connaissiez le charme qu'il y a dans Son Amour ! et quels trésors enchanteurs se trouvent dans Son Sacré Coeur ! Depuis que vous êtes nés, Il vous a appelés. Combien de temps encore allez-vous continuer à vous égarer ? Ne saviez-vous pas que sous Ses Yeux vous trouverez la vraie paix ? Aussi, toi qui demeures dans le désert, ne désespère pas. L'Amant de l'humanité, notre Seigneur Dieu et notre Tout est près de toi, maintenant, pour te ramener et te prendre dans Sa Maison et dans Sa chambre privée 8, où Il scellera ton coeur de Ses Divins Baisers. Alors, tous ceux qui te verront t'appelleront ‘fiancé du Très Saint’ à Qui toute autorité a été donnée. Et quant à tes propres amis, ils s'interrogeront de te voir revenir du désert : " qui est celui-là, venant du désert, appuyé sur une colonne de pur encens dont le parfum se répand sur nous et dans la brise ? " Alors, enflammé de pur amour, tu répondras : ‘ comme la cannelle et l'acanthe, J'ai, dans le Saint Esprit, répandu un parfum comme un choix de myrrhe ; en Lui et par Lui, j'ai exhalé une senteur ; j'ai été transfiguré dans le Divin Amour de mon Créateur ! ’ - " Mais qui était Celui sur qui tu t'appuyais ? " - " Lui ? Il est l'Alpha et l'Oméga, l'Amant de l'humanité, qui attire chaque âme à Lui pour qu'elle Le suive ; ne voyez-vous pas ? Jadis, lorsque vous me connaissiez, j'étais, comme vos ancêtres, dans le désert ; et, comme eux, je suivais la Futilité, devenant futile moi-même. Maintenant, le Printemps Lui-Même m'a visité et m'a fait fleurir ; Il m'a parfumé et a orné mon âme de guirlandes de gardénias ; Il a béni mon âme en Son Nom trois fois Saint et maintenant, moi aussi, je peux dire : ‘ j'ai une compréhension de Dieu, dont l'Amour est comme un éclair de feu ; je suis maintenant un enfant de Dieu ; eh bien ! je suis sur le chemin d'être déifié pour avoir accepté notre Père et avoir fait la paix avec Lui... Ah ! combien je me délecte ! car maintenant je n'ai plus aucune frontière avec mon Créateur, non, absolument plus aucune frontière ! ’ "

Désormais, même les plus misérables auront une Divine Visitation car Mon Retour est imminent. Je vais visiter ceux qui ne sont même pas familiers avec Mes Oeuvres Divines. Dans leur nullité, ils n'ont rien acquis et n'ont aucune connaissance de Moi, pas plus qu'ils n'ont jamais su que Je Suis qui Je Suis est leur Maître et leur Dieu...

En vos jours où le mal et la méchanceté sont inhalés quotidiennement par cette génération, Mon grand Amour M'oblige à Me pencher de Mon Trône et à ouvrir les réserves de grâces dans le Ciel pour les répandre, sans aucun mérite, sur cette génération et la sauver. Vous pouvez appeler cela une "période de grâces illimitées". Je suis Celui qui vous envoie à profusion le Saint Esprit et Je ne fais pas cela à cause de vos mérites, mais Je le fais à cause de l'ineffable condescendance de Mon Amour. Je continuerai à t'inonder, génération, dans ton chaos, de grâces imméritées, t'immergeant pour vous élever tous à une telle noblesse que lorsque le moment viendra de vous présenter au Père, votre âme apparaîtra d'or étincelant, car Je vous aurai revêtu de Moi-Même.

Ecoute ton ange gardien Daniel, écoute ce qu'il a à dire comme témoin :

" - Dans votre état terrestre, vous ne serez pas reçus devant le Trône de Dieu ; nul n'a été reçu en cet état ; mais vous serez reçus par Dieu pour entrer au Ciel seulement lorsque le Christ sera votre vêtement. Alors seulement, Dieu vous reconnaîtra..."

- Oui, c'est pourquoi, Je continue à Me donner continuellement à vous, vous donnant plus de Moi-Même et Me manifestant à vous en puissance et en grâce pendant Ma visite, ornant ainsi votre âme de majesté et de prodigalité. En même temps, Je vous embellirai, vous ornant - comme une épouse est ornée pour son mariage - de divine grâce et de vertu, tandis que Ma Bouche vous chantera l'Instruction en poème, vous revêtant de la Sagesse et de la Connaissance de Moi-Même, Nous honorant dans Notre Sainteté Trine. Le Roi, dans Sa bienveillance, saturera votre âme pour vous élever de la prison de votre chair et vous faire entrer dans Ma Sublime Lumière, une lumière dix mille fois plus brillante que le soleil. Alors, approchez-Moi, vous qui voudriez être déifiés, et entrez dans la joie de Notre Sainteté Trine pour devenir, dans Notre Divine Union, des dieux par participation...

Et toi qui fais que Mon Coeur te désire au plus haut point dans ton ineffable faiblesse, Ma Vassula, Je te dis : sois un avec Moi ; laisse Ma Main protectrice te guider. Laisse-Moi être toujours ta seule Joie, le Soleil de ton âme, le Chemin lumineux de ta vie, l'Illumination de tes décisions. Mes Yeux sont sur toi ; tu peux dire : fixés sur toi. Souviens-toi, bien-aimée, lorsque tu as soif, petite, viens à Moi, ton Epoux. J'aurai toujours à te donner à boire. N'écoute pas les sifflements ni les langues des vipères ; le Saint Esprit t'a marquée de Son Saint Sceau et t'a traitée en ami, te marquant comme Nôtre. Viens jouir d'une période de repos en Nous. Et si un passant te demande : " où est ton repos ? " réponds en disant : " mon repos est dans le Coeur de Jésus Christ, Celui qui est le plus proche du Coeur du Père ".

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

28 avril 2000 - Vendredi Saint dans le calendrier Orthodoxe

 

- Mon Seigneur, ma Résurrection, ma Bénédiction,
en Ta Sainte Présence, Seigneur,
je ne manque de rien ;
Tu ouvres Ta Bouche pour me parler
et la Lumière de Ta Bouche m'inonde ;
regardez : ma Liturgie, ma Litanie,
la Lumière de la Sagesse,
Se tient devant moi.

Aujourd'hui, à nouveau, c'est le jour
où le Sang innocent a été versé à cause de moi.
Et tandis que Satan
crache son venin sur Ton Saint Nom,
je viens à Toi Te consoler et T'adorer.

Ah ! Agneau de Dieu,
Tu n'as pas renversé Tes flagellateurs,
pas plus que Tu ne leur as ordonné de déposer le fouet.

Tu n'as pas ouvert Ta Bouche pour plaider :
" Je suis épuisé des coups que vous M'infligez "
mais Tu es resté silencieux envers tes tourmenteurs,
parce que Ton Coeur s'enflammait de Passion ;
Tu es resté silencieux,
Tu es resté silencieux afin de ne pas affliger plus encore
Tes Anges, déjà dans la détresse.

- Mes amis et Mes compagnons se sont dérobés devant Mes Plaies et même les plus chers ont gardé leur distance... Ils M'avaient abandonné... Même pour affermir Mon pas et M'empêcher de tomber pendant que Je portais Ma Croix, ils n'étaient pas là. Mon Coeur palpitait et Ma vigueur Me désertait. La lumière de Mes Yeux diminuait, tandis que des hommes violents s'attaquaient à Moi, divaguant dans leur paroles, avec des jurons sur leurs lèvres. Mon Coeur frémissait en Moi. J'aurais pu demander aux Anges de Me donner des ailes comme une colombe, pour fuir et trouver le repos, et trouver refuge loin de la tempête d'injures, mais J'avais répondu lorsque Mon Père M'avait appelé.

- Ton Père a entendu Ta supplique et T'a donné en rançon
et Il T'a donné Sa Paix, loin de la vindicte envers Toi.

Les témoins mensongers ont pris leur décision ;
cependant, Tu as pleuré
lorsqu'ils étaient malades et mourants,
comme quelqu'un en deuil de sa mère,
Tu as pleuré pour eux.

Honte et déshonneur n'étaient pas Ton souci
face à la Croix,
mais à la face de Tes tourmenteurs,
Tu as crié une fois de plus au Père :
" Eli, Eli, lama sabachthani ? "
Mais l'attention du Père S'est tournée sur nous
et Il a vu toutes les races humaines et Il a eu pitié...
Aussi, une fois de plus, Ton Père a renié
ce que Tes Lèvres Lui demandaient,
comme Il a renié Ta supplication à Gethsémani.

- Yahvé S'était penché des hauteurs de Son Sanctuaire et regardant la terre, Il a entendu les soupirs des captifs et, pour libérer ceux qui étaient destinés à mourir, Il ...

- ... a sacrifié Son Fils Unique...

- ... oui, en effet, Mon Père M'a donné à vous tous comme un don pour votre Rédemption, avec Mon entière Volonté également.

- Cependant, Très Saint,
Toi qui es un dans le Père,
en Qui le Père est un,
Toi, à cause de moi,
Tu as préféré devenir, sur la Croix,
la risée des hommes qui T'entouraient
et la moquerie de Ton peuple.
I AKRI TAPINOSI 9.

- " Que Yahvé le sauve " disaient-ils, " si Yahvé est son ami, qu'Il le sauve ! " Mais Je n'ai rien entendu, comme si J'étais sourd ; comme si J'étais muet, ne disant pas un mot, J'étais comme celui qui n'entendant rien, n'avait pas de réponse tranchante à donner. Ma force s'écoulait de Moi : la lumière avait quitté Mes Yeux.

- Ah ! Seigneur, lorsque nous chancelons,
Ta Main Puissante est là pour nous sauver
mais Toi, sur le chemin de la Crucifixion,
lorsque Tu as chancelé,
la foule s'est rassemblée en jubilant,
elle s'est assemblée autour de Toi.
Des étrangers que Tu n'avais même jamais connus
Te tiraillaient continuellement.

Lors de Ta première chute, ils T'ont entouré,
grinçant des dents contre Toi,
pensant que Tu avais déjà rendu Ton Esprit
et que Tu ne tiendrais pas jusqu'à la Crucifixion.

 

- La terre trembla et fut secouée. Les fondations des montagnes tremblèrent.

"Je ne romprai pas Mon Alliance, Je ne révoquerai pas Ma Parole donnée ; J'ai juré sur Ma Sainteté, une fois pour toutes... Ma dynastie durera pour toujours".

- Alors, le Oint a rendu Son Esprit...

Il est un Fleuve 10 dont les courants
sanctifient la demeure 11 du Très Haut.

- Et lorsque Dieu est dans la cité 12, elle ne peut pas tomber. Aujourd'hui, en cette heure de crise où le démon a rassemblé contre toi toutes ses mauvaises dominations, répandant son mépris sur ceux de noble naissance, Moi à Mon tour, J'appelle Mes élus car c'était Mon dessein de continuer à étendre Mon Eglise et de la faire progresser pour amener en elle beaucoup de Mes enfants dans la gloire. Il M'a semblé juste de passer par les souffrances et de devenir l'exemple prototype pour ceux qui Me suivraient dans le futur et deviendraient l'os de Mon Os, la chair de Ma Chair, et continueraient à expier pour leurs frères et soeurs. Je n'ai jamais cessé de désigner des prophètes, les plaçant sur le chemin de la Vérité pour Mon Plan Salvateur. Je les amène à accomplir leurs nobles voeux qui sont montés à leurs lèvres lors de notre Divine rencontre amoureuse. Lorsqu'ils ont permis, dans leur grand amour pour Moi et dans leur noble conviction, d'être engagés dans Mon Plan Salvateur, J'ai fait un pas en avant, et de Mon Sceptre Royal, Je les ai marqués des mêmes marques dont Moi-Même J'ai été marqué, pour qu'ils Me ressemblent et pour les changer à Ma ressemblance.

Tous ceux qui M'ont vraiment accepté n'ont pas honte de Moi, pas plus qu'ils n'ont honte de ces marques célestes, montrant qu'ils n'appartiennent plus au monde. Aujourd'hui, vous les reconnaîtrez au zèle qu'ils ont pour Ma Maison - Ma Maison qui les revêt -, un zèle qui les dévore. Vous les reconnaîtrez lorsque vous les verrez, supportant pour Ma Cause les insultes, la calomnie, les crachats et la persécution. Oui, pour Ma Cause, ils permettront d'être traînés dans la fange et constamment menacés. Ils ne cacheront pas leur visage devant les difficultés mais ils endureront avec paix toutes les épreuves, et leurs coeurs ne seront pas brisés mais sanctifiés. Ils ne rompront pas non plus leurs voeux de fidélité et de partager Ma Croix. Aussi, s'il vous arrive de remarquer leurs plaies, et que vous leur demandez : " qui t'a infligé ces plaies ? ", ils vous répondront tous :

" j'ai offert mon dos en expiation pour toi ; ces plaies que tu vois m'ont été infligées avec sauvagerie dans la maison des amis de mon Maître... C'est parce que je leur ai dit la vérité qu'ils m'ont considéré comme un ennemi et qu'ils m'ont traité comme tel ; ils veulent échapper à la persécution pour la Croix de notre Sauveur en n'observant pas la Loi d'Amour ; mais cela n'a pas d'importance et je n'accorde aucune attention à mes plaies parce que ce qui est important pour moi, c'est de connaître la Croix, l'Instrument de notre Rédemption, la Croix de notre Rédempteur à travers qui le monde est crucifié pour moi et moi pour le monde 13. L'obéissance à Dieu passe avant l'obéissance aux hommes, dit l'Ecriture, aussi, j'ai obéi et suivi les instructions célestes qui me sont données. "

" - Qu'as-tu dit lorsqu'ils sont descendus sur toi comme des conquérants, ceux-là mêmes qui t'ont blessé et qui se disent amis de ton Maître ? "

" - Je ne me suis jamais demandé pourquoi cela m'était arrivé, parce que j'ai fait un serment à notre Dieu et Rédempteur, en le signant avec mon propre sang, pour devenir l'esclave de notre sauveur. "

" - Et que dit ton Divin Maître de tout cela ? "

" - Celui qui contient tous êtres sans être contenu dans leurs limites est en deuil pour Sa Maisonnée ; beaucoup de Ses bergers ont laissé Sa Maison à l'abandon ; dans leur rébellion, ils ont piétiné Ses Règles et ont transformé Ses glorieux pâturages en une désolation ; leur vignoble tout entier est également ravagé ; et le troupeau, ne trouvant que des terres arides et rien à y paître, dépravé, est mort 14, et eux également sont morts avec eux... Ces choses surviennent et aucun d'entre eux ne semble prendre cela à coeur ; ils ont été assaillis par leurs règles humaines et Lui ont fait défaut. "

" - Comment sais-tu tant de choses et comment les vois-tu ? "

" - Ce n'est que par la Lumière de la Croix que l'on peut percevoir ces choses qui sont invisibles à l'oeil ; c'est par l'Oeil de notre Instrument Rédempteur, Instrument de notre Salut, que l'on voit tout ce qu'il supporte ; mais lorsqu'il arrive de connaître ces choses, ce n'est que par une union divine conjointe avec le Christ, en étant un avec Lui, que l'on peut connaître ces choses de Sa Bouche, et si l'on accepte d'être marqué comme ‘esclave du Christ’ ; oui, en acceptant l'esclavage divin ; alors notre coeur n'est pas seulement greffé sur le Divin Coeur de Jésus, mais il est greffé également sur Sa Croix, avec tout ce qu'elle peut offrir à supporter ; ce peut être des tristesses, mais des délices également ; je suis convaincu que j'appartiens au Christ et à la Sainte Croix, car c'est ce qu'Il a dit... Notre Divin Maître mais Epoux également, nous plante dans Son Coeur et lorsque nous prenons racines et fleurissons en Son Coeur, nous portons d'abondants et bons fruits ; nous sommes devenus les héritiers de Son Royaume et des dieux par participation, Ses enfants adoptifs ; Dieu ne me prive pas de Connaissance, mais me parle en termes clairs, Face à face, et Sa Voix est une musique à mes oreilles ; m'adressant Ses pensées avec une puissance majestueuse, Il illumine mon intellect pour qu'il comprenne le sens caché des proverbes et, dans Ses sourires et Ses délices, Il dévoile les mystérieuses paroles de l'Ecriture qui étaient gardées cachées à nos yeux ; oui, il y a un temps approprié pour tout ce qu'Il fait ; mon Seigneur et mon Dieu m'a scellé de divins baisers, Il a scellé mon âme de l'empreinte de Sa Sainteté Trine, afin de m'attirer encore plus dans la plénitude de Leur Déité. "

Ah ! Vassula, tu vois comme Mon Père t'a instruite ? Réjouis-toi et sois heureuse !

- Tu as abandonné Ton Trône Royal et Ta Gloire
pour venir à nous, Seigneur,
assumant la condition d'esclave pour nous servir ;
on ne connaît aucun roi
qui ait jamais servi ses subordonnés,
et cependant, Toi, le Roi Eternel, le Roi des rois,
Tu es venu pour servir Tes subordonnés...

Tu t'es rendu visible dans la chair,
attesté par l'esprit,
vu par les anges,
proclamé aux païens,
cru devant le monde,
élevé dans la gloire...

Tu es venu pour orner Ta création
d'un prodigieux Amour
qui a scandalisé une multitude,
lorsque Tu as accepté la Croix,
laissant tant de bouches bées
comme des tombeaux béants ;
enivré de Ton Amour pour nous,
Tu as accepté de mourir
et d'irriguer de Ton Sang Tes parterres 15,
afin de nous ouvrir le Ciel
et de nous libérer de l'esclavage du péché ;

Délice-du-Père,
des torrents d'Amour fidèle
ont coulé de Ton Coeur
et, dans la folie de Ton Amour,
Amant de l'Humanité,
Tu as accepté le scandale de la Croix
et toutes ses souffrances ;

ô Printemps de l'Univers,
parfumant l'Univers,
Epoux le plus aimable,
une fois de plus, Tu visites la terre,
parfumant nation après nation ;

mais jusqu'à quand ceux qui errent sur cette terre
ne remarqueront-ils pas Ton Parfum ?

- Je suis le Portail par lequel entrent les vertueux ; tant qu'ils ne se repentent pas et ne font pas réparations, leurs narines ne s'ouvriront pas pour inhaler Mon doux parfum pour les raviver.

Quant à toi, Je te veux comme un lys, distillant la pureté, distillant la myrrhe sur Mon Eglise pour parfumer la Maison que J'ai achetée avec Mon Propre Sang par Mon Sacrifice sur Ma Croix ; reste près de Moi pour répandre partout ton parfum ; porte Ma Croix avec tendresse et restes-En toujours amoureuse. Aie Ma Paix.

ic

 

 

6 juin 2000

 

- L'Ecriture nous dit de ne pas avoir peur
d'approcher le trône de la grâce
pour recevoir la miséricorde et pour trouver grâce
lorsque nous avons besoin d'aide. 16

Maintenant, du Ciel, Tu montres
- et je dirais même Tu fais parader -
Ta miséricorde envers nous,
pour transformer notre état actuel
en un état meilleur
qui nous mènera dans la voie du salut ;

le trône de la grâce s'est décidé ;
le trône de la grâce,
troublé par l'accumulation des péchés,
s'est avancé et a donné un ordre :

" Nous avons dit :
‘ bénis sont les purs de coeur, car ils verront Dieu ’ ;
aujourd'hui, cette génération
qui feint de ne pas Nous comprendre
au grand jamais ne Nous verra
et, dans leur état, ils n'atteindront jamais
leur lieu de repos ;
comment, dans leur actuel état de péché,
ferons-Nous jamais Notre demeure en eux,
et eux en Nous ?
ô génération dévastée !

De Nous seuls viendra le salut ;
Notre Infinie Miséricorde
Nous oblige à déverser sur cette génération
des grâces accrues et imméritées ;
Notre Miséricorde
sauvera beaucoup de Nos enfants
qui sans cesse résistent à Notre Amour ;

du trône des grâces ils recevront la miséricorde
pour atteindre la perfection requise
pour entrer au Ciel ;

par Notre miséricorde, Nous élèverons les âmes
mais malheur à ces coeurs qui sont si mauvais
qu'ils voudraient amoindrir ou calomnier
ou refuser de croire à Notre miséricorde ;
c'est avec Justice qu'ils seront punis
pour blasphème contre Notre miséricorde ! "

Comment se fait-il qu'une incessante et vile bataille
soit menée contre Ta Miséricorde
par tant de ceux de Ta Maison ?
Comment se fait-il que, connaissant l'Ecriture,
ils ne sont pas conscients
des inspirations intérieures de Ton Esprit ?
Comment se fait-il
qu'ils ne puissent pas reconnaître
les Trois 17
qui portent témoignage dans le Ciel ?

Toi, mon Dieu, dans Ton Suprême Amour
et Ta Suprême Miséricorde,
Tu as décidé de choisir une créature incapable et faible,
la désignant pour agir selon Tes ordres,
lui commandant de prophétiser,
et cela signifie transmettre Ta Parole ;

il lui a été enseigné d'offrir des prières,
des supplications et des sacrifices,
pour gagner une audience de Ta part ;
il lui a été enseigné d'offrir sa volonté ;

j'ai fait, mon Seigneur, tous mes efforts
pour me présenter devant Toi
comme une ouvrière expérimentée,
qui n'a pas à être honteuse,
mais qui garde les messages de vérité
dans un droit chemin ;

j'ai été appelée par Toi, et j'ai répondu ;
j'ai été appelée par Toi, et je T'ai reconnu ;
j'ai été appelée par Toi, et je me suis repentie de mes péchés ;
j'ai été appelée par Toi, et ils m'ont accusée ;

ils m'ont accusée et m'accusent encore
parce que je T'ai répondu ;

Tu m'as ointe pour que je témoigne,
mais ils ont élevé leurs voix
pour étouffer Ta Voix.

- Ma fille, tu as fait un travail loyal par Mon Esprit, en aidant Mon Eglise ; tu as été et tu es encore au service de Mon peuple ; tu as répondu à Mon appel.

Regarde, Vassula, Ma Miséricorde est offerte à tous ceux qui font appel à l'Epoux ; Ma Justice permet aujourd'hui à Ma Miséricorde d'approcher les morts 18, dont la puanteur a atteint Mes narines, pour les ressusciter. Cela est fait par la Divine Miséricorde. Mais la Justice salvatrice de la Miséricorde dit ceci à tous : ne permettez pas à votre coeur de vous régenter et de vous dire : " comment est-ce possible que Dieu parle autant que cela à cette femme ? " C'est abattre Mon Appel de Miséricorde ; en d'autres termes, c'est M'abattre. Le comportement de ces gens est modelé sur la façon de penser de ce monde contemporain. N'as-tu pas lu : " Qui a jamais connu la pensée du Seigneur ? Qui a jamais été Son conseiller ? Qui Lui a donné quoi que ce soit, de sorte que Ses présents ne soient qu'une dette restituée ? " N'avez-vous pas compris combien sont riches et insondables Ma Sagesse et Ma Connaissance ? Comment une simple créature ose-t-elle élever sa voix et déclarer qu'elle a atteint la racine de Mes décisions ou de Mes Voies, sans se condamner elle-même ?

Aussi, Ma fille, tout ce qui est vient de Moi et est causé par Moi et existe pour Moi. Oui, Vassula, Je t'ai appelée et tu M'as répondu, afin que tu parles pour Moi ; Je t'ai appelée pour que tu fasses parader, comme tu l'as dit, Ma Miséricorde, afin que par ce Divin Appel beaucoup de pécheurs ressentent de la componction et soient induits à faire la paix avec Moi et à se repentir ; alors, lorsqu'ils voient comme Je te traite et combien de grâces J'ai déversées sur toi, d'autres aussi peuvent être attirés par Ma Tendresse et décider de changer leurs vies et de commencer à vivre une vraie vie en Moi, sachant qu'une fois qu'ils se seront décidés pour Moi, eux aussi goûteront Ma douceur. Leurs dévotions augmenteront et ceux qui vivaient sans aucune dévotion apprendront également à prier sans cesse...

Aujourd'hui, ton Créateur te dit que dans ton silence, Je prends Mon repos ; dans tes soupirs amoureux pour Moi ton Seigneur et ton Dieu, Je reçois des guirlandes de gloire parfumée ; dans ton zèle pour Ma Maison, Je reçois la louange, et Mon Corps est apaisé de Mes tourmenteurs par le baume de ton amour. Comme un courant doré, magnifique à regarder, Je veux te transformer pour Mes Yeux, Ma bien-aimée ; Je suis ton Créateur et ton Salut.

Non, Je Me suis avancé en toi sans aucun mérite de ta part mais, lorsque Je t'ai vue, Je t'ai aimée ; J'ai décidé de ne pas te priver de Mes grâces, mais de Ma Croix non plus. Pour te mener au centre de Mon Coeur, Je devais te diminuer, mais Je n'avais ni bâton levé, ni voix ; Je t'ai amenée à Moi par Ma condescendance aimante. C'est à peine si tu étais re-née lorsque Mon Esprit t'a amenée à crier : " Abba ! "

Au comble de la joie, Mon Esprit, ensemble avec Moi et le Père, t'avons bénie trois fois et sur ce, immédiatement, avons assemblé les Cours du Ciel et leur avons dit :

" Nous gagnerons un grand honneur de la Faiblesse ; la victoire sera Nôtre à la fin, mais 19  lorsque les nouvelles atteindront ceux qui blessent l'Eglise, ils avanceront méchamment contre Notre enfant ; avec sauvagerie, des hordes de gens aux coeurs endurcis démontreront leurs coeurs mauvais ; mais elle restera attachée à Nous et sera pour eux tous un signe évident que le Dieu Trine est avec elle ; et quoique, à un moment donné, elle leur apparaîtra perdante, dans peu de temps ils réaliseront que toutes leurs intrigues n'ont abouti à rien ; Nous doterons de courage son esprit, pour Notre Plan Salvateur, et lorsqu'elle parlera pour Nous, elle parlera avec autorité parce qu'elle suivra Notre Commandement Royal. Au début, les officiels n'accorderont aucune attention à elle et à Nos dires ; ils ignoreront Nos Edits Royaux, tandis que Notre Autorité, à travers elle, se répandra en chaque nation ; et tandis que Notre Maisonnée commencera à se renouveler et à renaître par le Saint Esprit, le gouverneur de la bête, celui qui ose Nous condamner, celui qui traite les nobles coeurs comme des criminels, avancera avec une force massive contre Notre enfant et Notre Noble Thème - mais en réalité, c'est Nous qui seront sa cible -, réalisant que Notre Thème d'Amour le met en danger lui 20 et ses adeptes, puisque Nous les révélerions eux et leur plan longuement préparé contre l'Eglise, révélant à toutes les nations qu'ils les forceraient et les enchaîneraient pour les nourrir un jour de naturalisme et le jour suivant de rationalisme, les contraignant à suivre leur loi, voulant soumettre Ma Voix. Comme le dit l'Ecriture, ainsi en sera-t-il.

L'Ecriture 21 dit : " ils disperseront la chair de Tes dévots, et verseront leur sang tout autour de Jérusalem, et personne pour creuser une tombe ! " parce que " la bête qui sort de l'Abîme ", comme le dit encore l'Ecriture 22, " s'apprête à leur faire la guerre et à les vaincre et les tuer 23 ; leurs cadavres seront gisants sur la rue principale de la Grande Cité connue sous les noms symboliques de Sodome et Egypte, dans laquelle leur Seigneur fut crucifié. "

Une cité du Christ populeuse et renommée, connue comme la cité éternelle, ne cesse jamais de rejeter Nos Appels, comme les rejets de Sodome ; cependant, ils clament leur ouverture, leur ouverture à Notre Esprit. Mais ce sera le contraire : ils crucifient toutes les Paroles que Je donne, les clouant au bois.

Devant cela, de nombreux prêtres se tiendront en larmes devant l'autel et, en sanglotant, ils diront : " Seigneur, ne laisse pas la ruine venir sur Ta maison ; Tu as vu la vindicte de ceux 24 qui ont juré d'aller contre Tes saintes Règles et, au lieu de cela, de jouer les sages pour - comme ils disent - le bien-être de l'humanité ; ces vrais chacals se moquent de Ta Divinité, et ils tirent des flèches venimeuses contre notre foi. Pour fortifier Ton peuple et pour fortifier et avertir Tes prêtres, Tu es descendu parmi nous dans Ta force glorieuse, désignant les vents comme messagers et les flammes de feu comme Tes serviteurs pour T'apporter la gloire ; Tu les as choisis pour porter Ton Saint Nom et le faire parader pour Te faire honneur en fortifiant Ta Maisonnée et en ré-assemblant Ton troupeau, et pour aider Ta Maison à être à nouveau appelée Unique Maison de prière ; nous T'adressons nos remerciements pour Ton Amour Miséricordieux et pour avoir trouvé une manière de nous relever tous de l'apathie. Mais maintenant, regarde, alors que les cadavres jonchent Ta cité 25 et tandis que la bête avec ses adeptes les piétinent, se réjouissant et célébrant leur mort, regarde comme ils se réjouissent chaque fois qu'un jugement négatif est prononcé par Tes officiels contre Tes choisis ; aussi, combien encore le Sang du Christ - qui S'est offert à Dieu par l'Eternel Esprit, innocent qu'Il était -, purifiera-t-Il notre conscience des actions mortes afin que nous puissions adorer le Dieu Vivant ? Combien de temps encore Tes officiels ont-ils besoin pour comprendre qu'en rejetant Tes interventions plus miséricordieuses que jamais, ils deviennent, sans le savoir, collaborateurs du gouverneur de la bête et de ses adeptes ? Seigneur tout-miséricordieux, Tu as trouvé un moyen de nous mettre tous en garde contre celui qui affiche la prétention qu'il est Dieu. Mais maintenant, regarde comme ils ont mené l'assaut contre Toi pour faire taire les bouches de ceux qui Te louent ; notre Seigneur et Roi Céleste, viens à notre aide ! Révèle-Toi avec puissance en ces temps de grande détresse. "

Alors, une terrible oppression sera imposée comme un décret, quoiqu'au début, pas un mot n'en sera sous forme écrite ; les saints et Nos âmes choisies seront constamment piétinés sous leurs pieds et écrasés, puisque par Nos porte-parole, pour avertir Notre peuple, Nous révélons les intrigues des puissances du mal. Depuis le début de Nos Appels Miséricordieux, Nous voulions les avertir que ces puissances du mal qui Nous défient, projetteront d'altérer les saisons et la Loi ; puis un temps viendra où Notre Maisonnée n'aura rien à dire contre ces puissances de Satan et contre les forces obscures 26, et ils ne comprendront toujours pas, même lorsqu'ils seront témoins de l'épée levée contre la Croix ; le gouverneur des puissances du mal La confisquera des places publiques et, ensemble avec la bête et tous ses adeptes, ils poursuivront leur plan de déchristianiser Notre peuple ; et là encore, Nos officiels resteront aveugles et continueront à ignorer Nos Miséricordieuses interventions, devenant, sans qu'ils le sachent, des associés de ceux qui ont mené la guerre contre la Croix.

Alors, quand ils réaliseront qu'ils avaient péché, et que leurs constants débats de quel serait le meilleur moyen de juguler et de réduire au silence Nos prophètes, aidaient l'ennemi ; ils confesseront :

" Seigneur, nous avons péché et avons mal agi, car nous avons trahi Ton enseignement ; nous n'avons pas écouté Tes messagers et nous les avons seulement pris à la légère ; ils parlaient en Ton Nom à tous les peuples des contrées ; à Toi la Justice salvatrice ; mais nous n'avons pas écouté... " C'est ce que Nous entendrons.

Vous voyez, peu importe combien Notre enfant sera examinée et avérée être véridique, portant tous les signes qui sont nécessaires et les bénédictions qui viennent d'en-haut ; les conspirateurs, avec insolence, poursuivront leurs desseins mauvais ; sur chaque nation, ils auront un gouverneur et ils prendront plaisir à leurs mauvaises actions.

Mais à côté d'elle, Nous placerons un prince de Nos Cours Célestes, un prince du plus haut rang, pour être son gardien pour l'aider à détecter les paroles mensongères et les coeurs pervertis ; amis, rebelles et pécheurs, ensemble seront appelés et révélés et Notre courant doré se répandra dans leurs cercles ; et Nous, en leur centre, Nous les appellerons chacun par son nom.

" Voici ton Seigneur, ton Véritable Epoux, venant avec puissance. Alors, n'as-tu pas entendu que Mon Bras Me soumet toutes choses créées ? Dois-Je maintenant te priver de Mes embrassements, vu combien tu as massacré Mon Corps ? Ou dois-Je te priver de Mon Amour Miséricordieux ou de Ma Bonté en ne te relevant pas de ton apathie ? Oh, non ! Mon Amour M'oblige à te sauver également, et Je ne te priverai pas de Mes embrassements, pas plus que je ne te priverai de Ma douceur, car le ferais-Je, tu mourrais. "

Notre éternelle et Sainte Sagesse, qui est plus douce que le miel, courtisera leurs coeurs afin que leurs coeurs puissent répandre la douceur de la Sagesse et déclarer :

" il n'y a qu'un seul Dieu, une seule foi
et une seule Eglise ! "

Ce sera à Nos Oreilles comme un hymne mélodieux ; ce sera Notre triomphe. "

Voilà ce que Nous avons dit lorsque Nous avons assemblé les Cours Royales du Ciel.

Soyez contents de centrer vos pensées sur Moi et sur Mes divines interventions, et vous qui dites : " nous n'avons pas besoin de voir des merveilles ", Je vous dis : " mettez votre main sur votre bouche et ne considérez pas Mes interventions Miséricordieuses comme une agression ; accordez à Mon peuple la grâce d'être sauvé par les merveilles que Je fais en votre ère obscure ; alors, faites ce qui est juste et qui est de marcher humblement avec Moi, votre Dieu. "

Ma Vassula, apprends que tout est sous Mon Sceptre ; viens contempler Ma Justice Salvatrice.

- Comment se fait-il qu'ils n'aient pas cru ou compris
Ton langage ? 27

- Ils n'ont pas compris le langage de l'Epoux parce que J'ai parlé dans les termes de Mon Esprit et non dans les termes érudits de la philosophie humaine ; aussi, Ma bien-aimée, aie la pensée que J'ai, et loue-Moi en te réjouissant, et n'écoute pas ceux qui n'ont pas répondu à Mon hymne d'Amour ; crois en l'Ecriture qui dit : " comme ils sont beaux les pieds des messagers de bonnes nouvelles... " 28 L'Ecriture ne ment jamais.

Sois greffée en Moi.     Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  1. Dieu (Cf. Is 54.5) : "Car désormais ton Créateur sera ton Epoux..."

  2. Notre Seigneur parle des apôtres de la fin des temps.

  3. J'ai compris qu'il s'agit du diable et de ses démons.

  4. Jésus parle d'un prêtre Grec-Orthodoxe qui Lui a plu ; néanmoins, Jésus annonce déjà que sa mission n'ira pas sans persécution.

  5. Lorsque nous étions en Terre Sainte ; nous étions 450 pèlerins de la famille de La Vraie Vie en Dieu, de 12 confessions chrétiennes et venus de plus de 50 pays.

  6. Jésus entend par là : des anges.

  7. Si 35.17.

  8. J'ai compris que la chambre privée, c'est le Coeur du Seigneur.

  9. En grec, "la Suprême Humilité".

 10. Fleuve : le Saint Esprit.

 11. Demeure : Dieu vit en nous.

 12. Cité : nous sommes la cité de Dieu.

 13. Gal 6.14

 14. Mort spirituellement.

 15. Les âmes.

 16. Héb 4.16.

 17. Le Père, le Fils et le Saint Esprit.

 18. Mort spirituellement.

 19. Aussitôt que ce " mais " fut prononcé, il semblait que tous les Anges et les Saints avaient compris avant d'entendre le reste, parce qu'au ton où il fut prononcé, ils savaient que de tristes nouvelles allaient suivre ; immédiatement l'expression de leurs visages devint grave et solennelle.

 20. Lui et ses adeptes sont ces forces obscures de notre époque qui possèdent le monde et qui combattent la divinité du Christ et Dieu le Père ; ils combattent également la Croix.

 21. 1 Macc 7.17.

 22. Ap 11.7-8.

 23. En niant le fait que le Christ et la Vierge Marie nous parlent comme deux témoins, les forces du mal tuent - de manière symbolique - les porte-parole qui sont envoyés par Jésus et Marie.

 24. Les forces du mal.

 25. À cause de l'Apostasie.

 26. Les puissances du mal dans le monde.

 27. Rm 10.16.

 28. Rm 10.15.